Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional




Arte Flamenco
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Coronavirus: oublions les bises et tirons les premières leçons

Que pouvons-nous comprendre ? Que nous apprend sur ce monde et sur nous-mêmes ce Coronavirus né en Chine, qui se joue des frontières et est aussi un puissant révélateur de ce qui distingue les démocraties des dictatures, que celles-ci soient religieuses en Iran ou communistes en Chine ? Vrai sujet de réflexion à l'heure où l'information galope plus vite que la lumière et où les médias ont la tentation de grossir les faits pour gagner de l'audience, à moins qu'ils ne pensent ainsi sauver leur peau...

L'affaire est sérieuse, d'autant plus qu'on ne sait pas, au premier abord, distinguer l'affection virale et ses symptomes, d'une manière de grosse grippe quelque peu bronchiteuse...Qu'il faut un test pour détecter l'infection et que dans les cas les plus graves on ne sait trop quelle thérapie adopter faute de médicaments dédies à la maladie. Certes, les informations mondiales dont on dipose semblent confirmer qu'elle est bien moins mortelle que la grippe mais cela ne suffit pas à rassurer le citoyen..

Donc le temps est venu de prendre le maximum de précautions, ce qui n'interdit pas de vivre et de parler à son voisin à bonne distance de ses possibles postillons . Pour sa part l'auteur de ses lignes se dispense non sans mal de faire des bises aux êtres chers, offrant en guise de lien le dixième doigt de la main, le plus petit, et gardant dans la poche de sa veste le mini-flacon de bactéricide pour accompagner ce geste...

Une fois cela dit et fait que souligner encore ? D'abord, et avant tout, le formidable esprit de service, la disponibilité, le dévouement du personnel médical, singulièrement hospitalier, en première ligne, à l'heure où trop de misère sociale précipite des citoyens vers les urgences, à un moment où ces hommes et ces femmes de devoir se préparent à faire face à une possible et grave épidémie dans un contexte social très difficile. Oui, chapeau à vous qui êtes en première ligne. Suivons avec attention la réponse que ce gouvernement est capable de vous apporter pour relever le défi.

Et puis il y a l'autre dimension que l'on sent poindre et qui se nourrit de faits jusque là plus ou moins connus : la face cachée d'une mondialisation qui n'a pas que des effets négatifs comme certains le clament, déjà, pour espérer en tirer un bénéfice électoral mais qui interpelle, quand même, quelques unes de nos dépendances, à priori surprenantes... Que nous devions importer, et les pays de l'Union européenne avec nous, de Chine ou d'Inde, jusqu'à 80% des molécules des médicaments est simplement invraisemblable... Ah ! Bien sûr elles sont beaucoup moins chères...Argument peu recevable dans des démocraties soucieuses de la santé de leurs peuples... Comme si la maîtrise de la fabrication des médicaments n'était pas, elle aussi, stratégique quelque part, comme celle de nos armes de défense. A méditer en attendant la réaction annoncée de nos grands laboratoires...

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
6029
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 02/03/2020

Edito d'une grande sagesse.
Votre allusion sur le rôle des médias est fort juste. Les chaînes ou radio d'info permanente ont un rôle malheureusement majeure dans l'anxiété générale. Donner des infos bien entendu mais à longueur de journée sur le virus, sur le nombre, sa progression etc... ce n'est pas l'idée que je me fais du journalisme ...du vrai
Quant aux molécules importées j'ai bien peur que ce soit la recherche du profit maxi au détriment de l'intérêt général qui guide les labos européens.
Un comble serait que les molécules des médicaments contre l'anxiété soient à 100% fabriquées en chine.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires