Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.




- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Venez à notre rendez vous : soyez d'Aqui!

C'est parti ! C'est aujourd'hui que l'appel que je vous lançais, le 26 octobre, prend tout son sens. La campagne de crowdfunding, de financement participatif, destinée à soutenir aqui.fr, démarre. Un moment décisif, un tournant dans la vie de ce média qui a pris ses marques, ici, en Aquitaine en janvier 2007. Nous fêterons, bientôt, nos huit années d'existence au service de l'information, de sa diversité, des hommes et des femmes de ce pays. Et, pourquoi ne le revendiquerions-nous pas ?... Au nom d'une certaine idée que nous nous faisons du pluralisme des opinions. En un mot de la démocratie.

Au fur et à mesure des années, dans un contexte économique extrêmement difficile, en donnant beaucoup de nous-mêmes, avec un bonheur et une passion inextinguibles, nous avons cherché à rendre compte de la vie locale, de celle de la Dordogne, du Lot-et-Garonne, de la Gironde, des Landes, des Pyrénées-Atlantiques. Et d'au delà, en pensant aussi aux aquitains de Paris qui nous lisent beaucoup. Nous l'avons fait, à la mesure de nos moyens, mais forts de l'engagement d'une petite équipe qui se bat à mes côtés, la passion de ce métier chevillée au corps. De Jean-Baptiste, Solène, Sybille, Claude-Hélène, Julie, Nicolas, Lise, Jean-Jacques, Félix...Et de ces jeunes, nombreux, qui viennent faire leur premier pas « chez aqui », année après année, et repartent vers d'autres horizons encouragés à persévérer dans le journalisme.

Aujourd'hui, nous avons l'ambition d'aller plus loin et de contribuer davantage, par la qualité de l'information que nous créons, au développement de notre région, déjà à la pointe de l'innovation.. Nous y sommes d'ailleurs vivement encouragés, non seulement par son dynamisme, son attractivité mais aussi par les perspectives nouvelles qui s'offrent à elle, par la nouvelle donne institutionnelle qui point. Imagine- t-on le champ formidable de l'information qui s'ouvre, dans une métropole qui doit faire face aux défis urbanistiques, économiques, sociaux des années 2020-2030 ? S'attacher à y révéler les initiatives porteuses d'avenir, rendre compte des débats qui s'ouvrent dans les communautés d'agglomération où il faut chaque jour davantage mutualiser les moyens, de Pau-Pyrénées à Côte Basque Adour, en passant par la plus humble des communautés de communes des Landes d'Armagnac, là où l'on crée une maison de santé pluridisciplinaire pour apporter une réponse au risque de désertification médicale... Que de sujets d'études, de reportages, d'expressions citoyennes recherchées !... Mettre en évidence le bouillonnement du numérique, choisir d'accompagner les mutations de l'agriculture qui mérite plus de considération que d'outrance, aller à la rencontre de celles et ceux qui combattent l'isolement et la misère. Telle doit être la mission d'un média régional alerte et ouvert, indépendant et responsable.

La liste des défis qui s'offrent à aqui.fr est, à la fois, longue et passionnante. Ces défis sont la noblesse de notre profession. Pour les relever, nous avons besoin de vous ! De vos dons, bien sûr, qui vont constituer le socle du financement nécessaire, non seulement à la pérennité de notre entreprise mais aussi à sa montée en gamme. A la création des quelques emplois, indispensables à la naissance des éditions locales, à laquelle nous travaillons et où nous voulons, à côté d'un journalisme à l'écoute des gens, donner la parole aux associations. Votre contribution sera doublement décisive parce qu'au delà de sa dimension financière elle témoignera de l'existence, à nos côtés, d'une vraie communauté, consciente de la nécessité d'une autre presse, bien vivante, au cœur des territoires.

UNE SEULE ADRESSE, UN SEUL LIEN : https://aqui.mipise.com
 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
8298
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc Gastambide | 17/11/2014

Longue vie à Aqui
Avec tous nos vœux de prospérité, de sérénité et de réussites!

MOUTON jacques | 17/11/2014

Bravo à Aqui ! J'espère que nous serons nombreux à participer.
Au delà de la poursuite de ce média de qualité, il nous appartient tous ensemble de lui assurer le maintien de son indépendance.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires