aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

D'une région à l'autre: Quand la Bretagne doute d'elle même

On nous l'avait dit; nous l'avons vérifié au-delà de ce que nous pouvions imaginer: le SPACE de Rennes qui s'est tenu du 10 au 13 septembre est bien le grand rendez vous mondial de l'élevage. Un lieu et un moment qui réunissent en l'espace de quatre jours 1400 exposants dont 387 venus de l'étranger avec pour la première fois des chinois, turcs et japonais. Une sorte de sommet international de la génétique, des techniques, matériels ét équipements les plus modernes mais aussi un rendez vous de l'innovation tout à fait exceptionnel pour prendre la mesure de la vitalité d'un secteur majeur de l'agriculture

L'édition 2013 a été un franc succès, à mettre au crédit de l'esprit d'entreprise des Bretons qu'incarnait Jean-Michel Lemétayer l'ancien président de la FNSEA et fondateur de ce Salon, emporté par une crise cardiaque au cœur de l'été. Rarement il nous a été donné de constater à quel point un homme pouvait, par son dynamisme propre et sa capacité à anticiper les mutations, donner confiance à l'économie d'une région.

Son absence était, à Rennes, non seulement sur toutes les lèvres mais plus encore elle contribuait au climat de déprime qui affecte, aujourd'hui, l'économie de l'Ouest français. Résumons cela d'une formule : la Bretagne doute d'elle-même. Alors montrée en exemple, de bonne heure, par sa capacité à s'unir pour obtenir les faveurs de l'Etat central - songeons qu'elle a ainsi décroché, avant tout le monde, un réseau routier que d'autres n'ont obtenu qu'en le concédant - et des décentralisations importantes au nom de l'aménagement du territoire. Et, ceci alors même que montait en puissance un secteur agricole et agro-alimentaire largement exportateur.

Aujourd'hui, une très grande incertitude subsiste quant à la pérennité de l'usine PSA de l'agglomération rennaise qui a perdu la moitié de ses emplois en dix ans et continue d'en perdre. Pareille évolution ne peut que frapper les esprits et être ressentie comme la fin d'un cycle, au moment où l'économie agricole et, singulièrement les filières de l'élevage sont en difficulté. La production laitière, moins rémunératrice que les cultures céréalières, reste de haut niveau mais il faut y maintenir un nombre de jeunes important qui peuvent être tentés de franchir le pas; le porc breton est de plus en plus concurrencé par la production de pays comme le Danemark, les Pays Bas ou l'Allemagne et perd des parts de marché; la filière avicole est atteinte par les évolutions de la Politique Agricole Commune et perd des emplois à l'image de la crise qui met en question l'avenir de l'entreprise Doux de Chateaulin....

Plus globalement c'est l'image même de ce « modèle breton », si souvent mis en avant avec lequel les Bretons, sans le renier, aimeraient bien prendre des distances, tant on y a accolé des mots en P comme Pollution ou Productivisme qui caractérisent une économie, à moins qu'ils ne la discréditent. Le président de la FNSEA du Finistère, encore sous le choc de la disparition de Jean-Michel Lemétayer, nous parlait, à la fois, de ce qu'il considère comme l'enclavement d'une partie de son département et de la volonté de la profession de garder le cap. Et d'être en pointe, à titre personnel, en matière de biodiversité, sur la production légumière qui est la sienne à Saint Pol de Léon...Une manière de synthèse: la crainte de l'oubli après avoir été les premiers de la classe mais aussi la volonté de rebond, servie par un potentiel technique et de recherche de grande qualité.

Ce détour par la Bretagne éclaire, par comparaison, sur l'état général, le climat, d'une région comme la nôtre, l'Aquitaine. Malgré le poids du chômage qui n'est pas moindre ici que là-bas on y semble plus optimiste : sans doute parce que les secteurs industriels qui résistent, celui de l'aéronautique en premier lieu, semblent porteurs parce que dans le même temps l'agriculture, résolument orientée vers la production sous signes de qualité, semble tenir ses marchés non sans échapper à de vraies inquiétudes, notamment pour l'élevage laitier. Disons-le aussi parce que l'attractivité de la région ne se dément pas et contribue à donner confiance en l'avenir.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
396
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires