Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.




- Publicité -
  • 18/01/21 | 11 centres de vaccinations autorisés dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Afin d'assurer le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19, les Pyrénées-Atlantiques comptent 11 centres de vaccination. Dans l’arrondissement de Pau sont concernées les communes de Pau, Lescar et Arzacq, dans l’arrondissement d’Oloron-Sainte-Marie: celles Mauléon et Arudy et dans l’arrondissement de Bayonne, celles de Bayonne, Biarritz, Anglet, Cambo-les-bains, Saint-Jean-Pied-de-Port et Saint-Jean-de-Luz. Réservations vaccinales, via le numéro vert national 0 800 009 110 ou sur les plateformes internet de Doctolib Vaccination, KelDoc de NEHS et Maiia et la plateforme nationale www.sante.fr,

  • 18/01/21 | Démarrage des vaccinations à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs communes de l’Agglomération se sont portées volontaires pour accompagner les vaccinations en créant des centres grand public. Un premier sera ouvert du 18 au 22 janvier au centre municipal de vaccination de La Rochelle, 2 rue de l’Abreuvoir. A partir du 25 janvier, deux centres seront installés à l’Espace Encan à La Rochelle et à l’hippodrome de Châtelaillon-Plage, 9 rue des Sulkys. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur rendez-vous.

  • 18/01/21 | Langues régionales : la Région épingle Jean-Michel Blanquer

    Lire

    Le 10 décembre, le ministre de l'Éducation Nationale affirmait que le système éducatif français "n'est pas hostile aux langues régionales". La Région Nouvelle-Aquitaine s'appuyant sur les chiffres du rectorat conteste : "La réforme des lycées a brutalement dévalorisé l'attractivité du basque et de l'occitan en option." Sur les rentrées 2019 et 2020, les effectifs en occitan ont fondu dans les académies de Bordeaux (-32%) et Limoges (-44%). Pour le basque la baisse est de 48%. Charline Claveau, élue en charge des langues régionales, appelle à ce qu'un amendement soit apporté à la réforme du baccalauréat "dès maintenant".

  • 18/01/21 | Couvre-feu : à La Rochelle, Jean-François Fountaine appelle à être raisonnable

    Lire

    "Depuis l'annonce du gouvernement, on me demande pourquoi on ne proteste pas contre ce couvre-feu, puisque la situation est meilleure chez nous. Il faut être responsable ! Notre situation s'est dégradée et notre hôpital est sous-tension, notamment à cause des déprogrammation du printemps", a relaté le maire lors d'une conférence de presse vendredi. Si les horaires de transports restent inchangés par le couvre-feu, ceux de la médiathèque et des déchèteries seront avancés d'une heure.

  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

De la droite au front national: Monsieur le maire ouvre la voie

Vous vous rendez compte Joël ?...L'interpellation sur le mode de la stupéfaction émane d'un homme jeune, profession libérale, conseiller municipal au village qui a découvert sur les réseaux sociaux, et par la presse, que son maire, Jean-Jacques Edard, avait décidé de créer avec d'autres élus de la Haute Gironde le collectif « Pour la France-la France unie » Un groupe où se retrouvent entre autres d'anciens membres de l'UMP, des divers droite, des adhérents des Républicains, en compagnie de la secrétaire départementale du Front National, Ewige Diaz, par ailleurs membre du bureau national du FN. Et d'ajouter : « il ne nous a pas prévenus et, nous, nous avons été élus sur une liste d'intérêt communal, sans étiquette pour le service de nos concitoyens . Et dire qu'il pensait installer le siège de l'association au sein de la mairie... »

L'explication de texte a eu lieu, jeudi, en conseil municipal et Jean-Jacques Edard, face à l'émotion des conseillers qui s'étaient réunis entre eux, a reconnu avoir pu les blesser, arguant que sa démarche, jusque là discrète, correspondait au refus de « mélanger les genres »

Cavignac, une commune de quelques 2.000 habitants, à 32 kilomètres au nord de Bordeaux, longée par la Nationale 10, dont la population ne cesse de croître et prévoit, dans son PLU en cours d'élaboration, d'en accueillir 620 de plus, a certes voté Marine Le Pen, à 30 %, lors du premier tour des présidentielles... Mais de là à imaginer que son maire qui a porté les couleurs de l'UMP et des Républicains, non seulement franchisse le pas mais soit leader de pareille entreprise... Se projette-t-il en pensant aux prochaines municipales ? A considérer l'accueil local réservé à son initiative, c'est sans doute le plus mauvais des calculs ? Songe-t-il aux prochaines élections départementales avec l'espoir, qui sait, de faire tandem dans le grand canton du Nord Gironde avec Edwige Diaz, espérant défaire la gauche, aujourd'hui représentée par Alain Renard et Célia Monseigne, maires PS de Saint Savin de Blaye et Saint-André de Cubzac ? C'est possible, émanant d'un élu qui n'a pas réussi à s'imposer dans les instances de droite, héritières de la famille gaulliste.

En réalité, ce ralliement au FN que l'état major girondin de Républicains a immédiatement condamné, annonçant qu'il exclurait ceux de ses membres qui auraient été reconnus, ne répond pas seulement à de bas calculs préélectoraux. Il traduit le basculement progressif, amorcé à l'été 2017 après la défaite de la droite républicaine aux présidentielles, vers le corpus idéologique du Front National. Et, cette fois, il prend sa source non pas dans les états-majors mais parmi ces élus de proximité, attachés au service de la population, que rien ne semblait prédisposer, y compris à travers une charte, à partager les idées extrêmes et les valeurs de la maison Le Pen. Cette conversion exige d'autant plus de vigilance démocratique que la situation objective des territoires que ces élus représentent ne correspond pas aux clichés commodément répandus pour y expliquer la percée du FN. Le sous-emploi y est certes trop important mais il n'est pas vrai que les services publics y ont disparu. En revanche, il faut redire, ici, s'agissant de la Gironde, que des communes périurbaines, comme celle de Cavignac, accueillent de plus en plus de ces « banlieusards métropolitains » qui n'ont d'autre alternative que de passer deux heures voire plus pour aller au travail et en revenir. Des habitants dont les frustrations sont souvent à l'origine de leur vote de rejet dont on ne trouve aucune autre explication rationnelle.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4336
Aimé par vous
6 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires