aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

De Pau à Paris François Bayrou joue "l'Alternative"

Faut-il prendre au sérieux François Bayrou ? La question paraîtra étrange à celles et ceux qui, une fois pour toutes, y ont répondu par la négative...Pensez donc un centriste de conviction, né dans les allées de l'UDF chère à Giscard, ministre sous Chirac et qui osa appeler l'an passé à voter Hollande, lui dont beaucoup ont alors ignoré qu'il n'avait aucun atome crochu avec Nicolas Sarkozy... Bayrou ? Un pestiféré pour la droite à commencer par Jean-François Copé qui s'est juré de lui faire perdre la prochaine élection municipale de Pau, où il a décidé, crânement, de se présenter pour la troisième fois. Comme si les Palois qui votent à droite étaient aux ordres d'un vrai-faux président de parti prompt à trancher le débat local depuis Paris.

L'élection paloise est assurément pleine d'incertitudes malgré le soutien d'Alain Juppé. Et pas seulement parce que l'UMP fait monter en ligne un jeune candidat mais, tout autant, parce que le candidat socialiste, le député et actuel maire de Mourenx, David Habib, a pris le risque de venir convoiter un territoire qui ne lui était pas réservé tandis que l'ancien maire, Yves Urieta, celui qui avait exercé une manière d'intérim à la mort d'André Labarrère, avec le soutien de la droite, revient dans le jeu. Un vrai scénario à la béarnaise où on ne se fera pas de cadeau mais... où tout reste possible.

Et, c'est vrai que François Bayrou jouera gros, en terme d'image, alors qu'il vient de se relancer sur la scène nationale avec la naissance d' « Alternative », ce mariage des deux « B », Bayrou et Borloo, du Modem et de l'UDI, qui fait tellement grincer l'UMP. D'évidence, cette alliance, très circonstancielle, ne fût pas de tout repos mais, à court terme, elle donnait la chance aux deux formations d'affronter les prochaines échéances électorales dans de meilleures conditions. Les municipales d'abord, encore que, ici et là, on se mariera à droite comme à gauche mais, surtout, les européennes où « l'Alternative » peut, sur le socle de valeurs qu'elles partagent, éviter que le Front National occupe le devant de la scène, à un moment où le PS aura sans doute beaucoup de mal à mobiliser ses électeurs. Et l'UMP ne sera pas guérie de  ses divisions.
L'occasion se présentera de mesurer, plus sérieusement, en juin prochain, si l'alliance des deux « B » aura permis autre chose que de remettre en selle l'admirateur du bon roi Henri, dans la perspective de la prochaine élection présidentielle de 2017. François Bayrou n'aura alors que 66 ans et croit qu'il a encore une chance d'être cette alternative à l'éternelle bipolarisation de la vie politique française qu'il pense être à la source des maux du pays. Le déçu de François Hollande ne manquerait pas, alors, de rappeler qu'il le soutînt au risque de se perdre.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
972
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 11/11/2013

Je partage votre analyse. Bayrou tente difficilement de faire vivre un vrai Centre, même si c'est en même temps affaire d'ambition présidentielle. Peut-être que l'exemple d'Henri IV, qui a su faire coexister les partis religieux qui se faisaient la guerre, l'influence profondément ! A droite, beaucoup le traitent comme un traître, comme si le Centre devait être à droite ! Son élection à la Mairie de Pau, en plus de donner à la ville un maire de bonne stature, serait aussi un encouragement pour ceux qui sentent qu'il faut sortir d'une bipolarité qui stérilise le débat politique.

Stéphane Bernard | 12/11/2013

Bonjour, Cela est de l'enfumage d'électeur ! Je voudrais attirer votre attention sur une véritable démarche de démocratie participative qui s'appuie sur un « contrat moral » et un programme citoyen pour les municipales 2014 : http://www.la-democratie-participative.org Il est étrange que malgré cinq communiqués de presse, aucune information ne soit diffusée sur la liste citoyenne de Pau (64) ! La rédaction de Presse Pyrénées Internet se refuse à donner l'information sous prétexte qu'il n'y a pas de tête de liste déclarée !!??? Omerta volontaire ou incompréhension d'un concept qui les dépasse ? Mais le reste de la presse a la même réaction ! La démarche est virale, faites donc circuler l'information ! Ne soyez plus des électeurs, mais des citoyens ! Reprenez le pouvoir ! Stéphane Bernard

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires