aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

  • 15/09/16 | Eric Morvan nouveau préfet des Pyrénées Atlantiques

    Lire

    L'histoire se répète au Pays Basque: Eric Morvan, directeur de cabinet adjoint auprès du ministre de l'Intérieur va succèder à Pierre-André Durand à la préfecture des Pyrénées Atlantiques. En effet, les deux hommes ont tous deux été sous préfet de Bayonne, le second entre 2008 et 2010. Ce dernier va hériter du dossier d'intercommunalité unique Pays basque (EPCI) mis en place par son prédécesseur. Avec sur son bureau un recours -a priori suspensif- déposé par des maires opposants de l'intercommunalité Côte-Basque Adour.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Nos Estivales: De Talmont à l'île de Ré en passant par Chadenac

Ah! l'heureux temps de l'Aquitaine d'Aliénor, de ce Duché qui bien au-delà de notre région d'aujourd'hui, s'étendait vers le nord. Le temps de la fille du duc Guillaume X, lui-même comte de Poitiers, qui allait faire d'Aliénor une reine de France en convaincant le roi Louis VI de lui donner son fils en mariage. Evénement célébré en la cathédrale Saint André de Bordeaux. Cette Aliénor qui rompant plus tard son mariage épousa un Plantagenêt, Henri, devenant reine d'Angleterre. Evoquer ces pages exceptionnelles de la grande Histoire de France, depuis la Charente-Maritime où nous avons posé le sac de notre Estivale, en ce dimanche de chassé croisé, c'est affirmer que Aqui! vit bien-au delà de l'Aquitaine administrative.

Pour être franc, après une belle échappée estivale dans la montagne basque, la semaine passée, la tentation était grande de retrouver, plus au nord, un rivage maritime, très cher à notre coeur. A l'époque où l'île de Ré n'était accessible que par les bacs depuis La Pallice, avec ce que cette courte traversée entretenait d'imprévu, un parfum de voyage au long cours. C'était un un temps où l'île se faisait désirer autrement, où le régime des marées rythmait la vie quotidienne des habitants et où l'ISF n'avait guère de raison d'exister. Point de nostalgie cependant, tant l'île reste superbe malgré les assauts de Xynthia qui, emportant maisons et certitudes, ont contraint l'Etat à tenter de ramener les élus à la raison avec Un Plan de Protection des Risques qui suscite ces temps-ci de vives réactions. Pour venir jusqu'ici, depuis la Gironde, l'idée nous était venue d'honorer deux lieux très différents. L'un et l'autre à sa façon témoignent du pouvoir de séduction qu'à nos yeux exerce l'art roman saintongeais. Après tout, pourquoi ne pas le dire et faire partager à ses amis lecteurs ?...Talmont d'abord et Sainte Radegonde, ce promontoire majestueux qui domine le plus grand estuaire d'Europe, là où la Gironde est la plus large. Remontant depuis Saint Ciers-sur-Gironde la route verte, en direction de Royan, avec ces petits ports d'estuaire qui s'égrènent comme autant d'étapes paisibles, où cohabitent voiliers et chalutiers à balance. Après un tour des remparts, quittant Talmont et rejoignant la direction de Pons, notre route s'arrête à Chadenac, le temps de ressusciter un coup de cœur. Celui que nous eûmes, en découvrant la modeste église Saint Martin et sa façade sculptée, incarnant le combat du Bien et du Mal. Une de ces mille merveilles, de ces quelques deux milles églises ou humbles chapelles dont l'historien Louis Desgraves rappelle qu'elles furent bâties, dans les deux siècles qui ouvrirent le second millénaire. Elles témoignent de l'élan de la foi dont on a peine à concevoir ce qu'il fût en ces temps de disette, d'épidémies et de guerres. Il y a tant de merveilles à voir dans ces villages, entre Charente et Charente-Maritime, ces bourgs ruraux où les édiles s'accrochent à ce patrimoine inestimable, conscients du devoir qu'ils ont de le sauvegarder et d'en faire un atout pour le tourisme...

Alors, quittant Chadenac et délaissant Saintes, à laquelle nous viendrons bientôt consacrer un vrai temps de redécouverte, entre l'abbaye aux Dames et les Arènes, l'appel de Ré devînt le plus fort. La retrouver, c'est à la fois rouvrir des pages heureuses, celles de ce moment où aux côtés d'un vieux marin, originaire de l'Aiguillon-sur- Mer, après avoir tourné le commutateur du phare qui déclenchait les jets de lumière sur le Pertuis Breton, nous guettions le retour aux ports des chalutiers. C'est aussi la considérer pour ce qu'elle nous apprend sur nous-mêmes, sur les lieux qui nous ont forgés, auxquels nous attache une certaine idée du vivre ensemble. Naguère dans les communs de La Flotte où vivaient les grands parents la vie s'écoulait entre les marées, les travaux des champs et le débarquement du poisson; désormais l'été venu le repas de quartier annuel que personne ne manquerait pour rien au monde sonne le moment de retrouvailles enchanteresses. On y vient de Paris, de Lyon, de Gironde, de Picardie...et on y goûte le bonheur simple de la parole amie.

 

.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
234
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires