aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Demain l'Aquitaine... les Charentes enfoncent le clou

Dominique Bussereau, le président du Conseil général de la Charente-maritime n'a pas fait dans la dentelle lors de l'émission « La voix est libre » de ce samedi 21 juin chez nos confrères de France3 à Poitiers. Cette région Poitou- Charentes, Limousin, Centre qu'on nous propose est une « couillonnade »... Et de menacer d'organiser un référendum au cas où l'avis des habitants, selon le sondage de l'IFOP pour nos confrères Sud Ouest et France Bleu La Rochelle, très favorables au rattachement à l'Aquitaine n'était pas pris en compte. Les milieux économiques ne sont pas en reste, comme le met en évidence l'engagement de Daniel Braud le président des chambres de commerce de Poitou-Charentes. D'autres prises de position émanant de l'Aquitaine sont attendues et plaideront dans la même direction.

L'absence d'une métropole régionale est souvent mise en avant, à commencer par Dominique Bussereau, pour rejeter cette nouvelle région Centre-Poitou-Charentes-Limousin, qui a été dessinée à la va vite à l'Elysée. Un argument acceptable, si l'on considère qu'Orléans, Poitiers ou Limoges ne répondent pas à ce profil mais l'hétérogénéité des territoires, entre les contrées de l'île de France et le rivage atlantique, l'est tout autant, ce qui est un véritable défi difficile à relever si l'on considère cette réforme voulue par le pouvoir central selon l'angle qui devrait s'imposer, en premier lieu : la recherche d'une nouvelle armature territoriale en faveur du développement économique. Car, pour les économies, celles qui ont été bien vite annoncées pour légitimer la réforme, il est de plus en plus évident qu'elles seront impossibles à réaliser à hauteur des quelques vingt milliards jetés en pâture à une opinion toujours prête à marcher, étonnée au fond que l'on ne s'y soit pas pris plus vite.

 

La seule vraie légitimité de cette réforme territoriale, et voilà près de trente ans qu'on l'annonce, doit reposer sur le renforcement de l'économie, à un moment où notre pays glisse dangereusement vers une manière de sous-développement. Songeons en premier lieu à l'effondrement de la part de l'emploi industriel dans l'emploi français. Cela passe par les moyens donnés aux régions d'accompagner la naissance et la revitalisation des petites et moyennes entreprises, de mobiliser autour d'elles des capacités financières, de recherche, de formation telles qu'elles puissent progresser et être soutenues au moment où leur perspective de croissance s'affirme.

Le président de l'Association des régions de France, Alain Rousset, ne dit pas autre chose en s'accrochant à ce qu'il appelle le « fond » de la réforme plutôt que la forme, celle née de l'invention d'un nouveau puzzle national qui, nous le constatons, doit le plus souvent aux considérations de politique locale qu'à la réflexion approfondie sur l'avenir. Mais, puisque le même Alain Rousset préside aux destinées de l'Aquitaine convoitée par ses voisins du nord immédiat et de l'est tout proche il devra, un jour ou l'autre, prendre position nettement en faveur d'une Aquitaine agrandie. Une nouvelle région qui ne soit pas tentée, d'abord, par un éventuel impérialisme bordelais mais participe avec de grandes proximités à la création d'un des pôles majeurs de l'économie française, en reconstruction.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1530
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Guilhem | 23/06/2014

Le risque est en effet grand de voir à l'oeuvre un impérialisme bordelais. Les hommes politiques des Charentes et du Limousin sont bien imprudents, et décident d'une fusion risquée sans même l'avis des populations concernées. Mises à part quelques vagues justifications d'ordres économique ou culturel, aucun décideur n'a présenté jusqu'à aujourd'hui une quelconque expertise. Réforme arbitraire bâclée de haut en bas...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires