Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

22/10/18 : La Charente-Maritime lance son premier forum des emplois saisonniers ostréicoles mardi 30 octobre de 14h à 18h au foyer culturel de La Tremblade. Pole emploi propose aussi le 25 à 10h un atelier découverte des métiers ostreicoles (sur inscription).

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.




- Publicité -
  • 22/10/18 | Premières pistes pour la loi mobilité

    Lire

    Le projet de loi d'orientation des mobilités, qui doit être présenté en novembre, a détaillé son contenu ce lundi. On y découvre notamment la fin programmée des péages d'autoroute, remplacés par un système de capteur censé détecter une vignette, un badge ou la plaque d'immatriculation des conducteurs. Concernant le co-voiturage, un système de tarif dégressif est à l'étude. Enfin, l'indemnité transports et le forfait mobilité (pour les personnes se rendant au travail à vélo ou en co-voiturage) pourraient désormais bénéficier de 400 euros par an.

  • 22/10/18 | Vers un TGV Bordeaux-Londres ?

    Lire

    SNCF Réseau, Lisea, Eurotunnel et HS1 (la LGV britannique) viennent de signer un accord pour lancer une étude de faisabilité sur une liaison ferroviaire entre Bordeaux et Londres. Elle passerait par la ligne Bordeaux-Lille et permettrait de relier Londres en cinq heures. Pour l'instant, les discussions tablent sur un aller-retour par semaine. Avant une potentielle mise en service (qui pourrait intervenir en 2021 ou 2022), la Gare St Jean devra s'équiper d'un terminal international permettant de vérifier les passeports. Les résultats de l'étude de faisabilité ne sont pas attendus avant plusieurs mois.

  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Demain l'Aquitaine d'Alienor?... Et si on pensait, là comme ailleurs, à l'enjeu du développement économique

Dans sa hâte réformatrice le gouvernement façon Valls, épaulé par François Hollande, ne nous dit pas quelle nouvelle carte de France des Régions il a en tête. Peut être en saurons nous davantage lorsque le projet de loi sur la réforme territoriale sortira des cartons. Magnanime, le pouvoir central laisse d'ailleurs aux Régions la faculté de s'entendre pour fusionner. Autant dire que celles-ci feraient mieux de prendre la main plutôt que de se voir imposer un mariage forcé. Alors, s'offre à nous la faculté de faire et défaire le puzzle, ce délicieux exercice que nous faisions naguère avec les départements, leurs chefs lieux et autres sous-préfectures sans doute d'ailleurs bientôt appelés à disparaître, en tout cas un certain nombre d'entre eux.

Certaines régions qui y pensaient déjà ont pris l'initiative; c'est le cas de Bourgogne et Franche-Comté ; d'autres sont bien décidées à résister; c'est le cas des Pays de Loire dont le président socialiste, Jacques Auxiette, a déjà réuni son assemblée qui n'est pas décidée à abandonner Nantes à une Bretagne rennaise. Après tout, dira-t-on, pourquoi ne pas appeler l'Histoire de France à la rescousse ? Celle d'Anne de Bretagne, des provinces seigneuriales et royales qui ont mis si longtemps à se dissoudre dans l'unité nationale... L'Aquitaine qui n'a jamais vraiment fait le deuil d'Aliénor et de son alliance avec la couronne d'Angleterre pourrait ne pas se contenter d'annexer deux départements qui sont prêts à se laisser faire à moins qu'ils ne soient empressés : la Charente et la Charente-maritime. Elle pourrait avaler tout le Poitou en se rappelant qu'Aliénor posséda le comté de Poitou, cher à son oncle.

Foin de rappels historiques... Une fois tournée la page de ce jeu de construction, nous pourrions peut être considérer la France de 2014 en face, avec ses forces et ses faiblesses, sa géographie économique. Et nous projeter dans une nouvelle organisation administrative qui donne ses chances au développement à un moment où la nécessité d'une autre reconstruction saute aux yeux, celle d'un appareil productif qui passe par le soutien résolu aux entreprises, PME et Entreprises de Taille Intermédiaire. Tel devrait être l'objectif majeur du bouleversement qui s'annonce et pas seulement le sous-produit du besoin d'économies que le pouvoir central veut imposer aux collectivités territoriales. L'Aquitaine et Midi-Pyrénées, par exemple, qui avaient appris à réfléchir ensemble dès les années 70, sous Giscard, avec la création d'un plan alors appelé Grand Sud-Ouest démontrent, déjà, une réelle capacité à s'entendre; elles font cause commune dans le pôle de compétitivité Aérospace Valley; elles additionnent leurs moyens pour promouvoir leurs filières agro-alimentaires; elles défendent des projets communs d'infrastructures... Reste que deux capitales historiquement rivales, Toulouse et Bordeaux, pourraient se disputer le leader ship de la nouvelle entité. La belle affaire. On peut imaginer entre l'une et l'autre, à défaut de fusion, une nouvelle étape dans la répartition des domaines d'action. Dans le même temps, comment ne pas imaginer le parti à tirer d'une recherche de synergie entre les Charentes qu'elles soient maritimes, viticoles, touristiques avec une Aquitaine océane, touristique et viticole. ?....

La réforme que l'Etat central veut faire aboutir à toute force doit être un puissant levier de développement, présenté et défendu comme tel, avec ce que pareil chantier suppose de débats approfondis et d'échanges préalables. Ce n'est qu'à ce prix que des économies imposées, et d'ailleurs pas si certaines que cela, prendont vraiment leur sens.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
11809
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 19/05/2014

Certes l'évocation historique peut servir de base de réflexion mais il ne pas sûr que ce soit la bonne d'autant plus que l'Aquitaine en ce temps-là allait jusqu'à Clermont ! Il ne me semble pas non plus opportun d'éclater les régions. Les départements qui les composent ont crée des liens importants entre eux depuis des décennies qu'ils soient humains, sociaux et surtout économiques. Casser des tels édifices serait à mon avis repartir en arrière. De solides bases existent il serait inopportun de s'en priver.

Bernard LUSSET | 20/05/2014

J'invite M. Aubert et les lecteurs de cet éditorial, fort juste, à signer la pétition : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/pour-une-grande-r%C3%A9gion-sud-ouest-soyez-les-fondateurs-de-la-grande-r%C3%A9gion-sud-ouest
Cordialement,
BL

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




23/09/2018 | Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

Lire la suite