aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Demain l'Aquitaine d'Alienor?... Et si on pensait, là comme ailleurs, à l'enjeu du développement économique

Dans sa hâte réformatrice le gouvernement façon Valls, épaulé par François Hollande, ne nous dit pas quelle nouvelle carte de France des Régions il a en tête. Peut être en saurons nous davantage lorsque le projet de loi sur la réforme territoriale sortira des cartons. Magnanime, le pouvoir central laisse d'ailleurs aux Régions la faculté de s'entendre pour fusionner. Autant dire que celles-ci feraient mieux de prendre la main plutôt que de se voir imposer un mariage forcé. Alors, s'offre à nous la faculté de faire et défaire le puzzle, ce délicieux exercice que nous faisions naguère avec les départements, leurs chefs lieux et autres sous-préfectures sans doute d'ailleurs bientôt appelés à disparaître, en tout cas un certain nombre d'entre eux.

Certaines régions qui y pensaient déjà ont pris l'initiative; c'est le cas de Bourgogne et Franche-Comté ; d'autres sont bien décidées à résister; c'est le cas des Pays de Loire dont le président socialiste, Jacques Auxiette, a déjà réuni son assemblée qui n'est pas décidée à abandonner Nantes à une Bretagne rennaise. Après tout, dira-t-on, pourquoi ne pas appeler l'Histoire de France à la rescousse ? Celle d'Anne de Bretagne, des provinces seigneuriales et royales qui ont mis si longtemps à se dissoudre dans l'unité nationale... L'Aquitaine qui n'a jamais vraiment fait le deuil d'Aliénor et de son alliance avec la couronne d'Angleterre pourrait ne pas se contenter d'annexer deux départements qui sont prêts à se laisser faire à moins qu'ils ne soient empressés : la Charente et la Charente-maritime. Elle pourrait avaler tout le Poitou en se rappelant qu'Aliénor posséda le comté de Poitou, cher à son oncle.

Foin de rappels historiques... Une fois tournée la page de ce jeu de construction, nous pourrions peut être considérer la France de 2014 en face, avec ses forces et ses faiblesses, sa géographie économique. Et nous projeter dans une nouvelle organisation administrative qui donne ses chances au développement à un moment où la nécessité d'une autre reconstruction saute aux yeux, celle d'un appareil productif qui passe par le soutien résolu aux entreprises, PME et Entreprises de Taille Intermédiaire. Tel devrait être l'objectif majeur du bouleversement qui s'annonce et pas seulement le sous-produit du besoin d'économies que le pouvoir central veut imposer aux collectivités territoriales. L'Aquitaine et Midi-Pyrénées, par exemple, qui avaient appris à réfléchir ensemble dès les années 70, sous Giscard, avec la création d'un plan alors appelé Grand Sud-Ouest démontrent, déjà, une réelle capacité à s'entendre; elles font cause commune dans le pôle de compétitivité Aérospace Valley; elles additionnent leurs moyens pour promouvoir leurs filières agro-alimentaires; elles défendent des projets communs d'infrastructures... Reste que deux capitales historiquement rivales, Toulouse et Bordeaux, pourraient se disputer le leader ship de la nouvelle entité. La belle affaire. On peut imaginer entre l'une et l'autre, à défaut de fusion, une nouvelle étape dans la répartition des domaines d'action. Dans le même temps, comment ne pas imaginer le parti à tirer d'une recherche de synergie entre les Charentes qu'elles soient maritimes, viticoles, touristiques avec une Aquitaine océane, touristique et viticole. ?....

La réforme que l'Etat central veut faire aboutir à toute force doit être un puissant levier de développement, présenté et défendu comme tel, avec ce que pareil chantier suppose de débats approfondis et d'échanges préalables. Ce n'est qu'à ce prix que des économies imposées, et d'ailleurs pas si certaines que cela, prendont vraiment leur sens.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4231
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 19/05/2014

Certes l'évocation historique peut servir de base de réflexion mais il ne pas sûr que ce soit la bonne d'autant plus que l'Aquitaine en ce temps-là allait jusqu'à Clermont ! Il ne me semble pas non plus opportun d'éclater les régions. Les départements qui les composent ont crée des liens importants entre eux depuis des décennies qu'ils soient humains, sociaux et surtout économiques. Casser des tels édifices serait à mon avis repartir en arrière. De solides bases existent il serait inopportun de s'en priver.

Bernard LUSSET | 20/05/2014

J'invite M. Aubert et les lecteurs de cet éditorial, fort juste, à signer la pétition : http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/pour-une-grande-r%C3%A9gion-sud-ouest-soyez-les-fondateurs-de-la-grande-r%C3%A9gion-sud-ouest Cordialement, BL

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires