aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Demain le printemps... La nature nous console

J-7 : oui dans une semaine nous avons rendez vous avec le printemps... Étonnant rappel non ? Puisque l'hiver n'est toujours pas arrivé, ou alors si peu, ça et là, avec quelques petits matins où la nature hésitait entre rosée et gelée blanche. Méfions-nous quand même : le vent du nord est toujours aussi vif et annonciateur de mauvaise nouvelles, toujours possibles. Certes, nous avons eu de l'eau, beaucoup même. Une traversée du nord au sud de la grande région en témoigne. Et le niveau de nos fleuves aussi. A Bordeaux la Garonne n'a guère cessé de tutoyer les quais. A Pau, depuis le boulevard des Pyrénées, la vue sur les sommets est superbe car la neige est tombée en abondance mais hélas tard, bien tard. Il va falloir la garder et prier qu'il ne fasse pas trop doux avant les vacances d'avril qu'il faut encore attendre trois bonnes semaines

Les agriculteurs, eux, qui n'aiment guère que les saisons deviennent à ce point imprévisibles, ne voient pas que d'un bon œil l'état des sols au lendemain de ces grandes pluies ; les viticulteurs notamment, à qui l'on promet l'arrivée, en rangs serrés, de compagnies d'escargots qui n'aiment rien tant, dès que les premières feuilles s'étalent, que de monter à l'assaut de ces jeunes pousses encore si tendres. Ces viticulteurs qui savent, déjà, qu'un hiver aussi doux et finalement pluvieux, prédispose la vigne à une attaque précoce de mildiou, ce champigon dévastateur qu'il faut combattre en pesant chaque geste et en observant de près son environnement.

Mais consolons-nous à l'observation, la simple observation de la nature qui nous entoure et nous ceint. Que nous dit-elle ?

Que l'année a été une année de gui qui a profité au maximum de la pluie et de la douceur pour prospérer. Le gui, grand fabricant de chlorophylle, avec ses grosses boules vertes qui ornent peupliers et pommiers, au point qu'il faut trouver le moyen de s'en débarrasser, lui qui adore sucer la sève de l'arbre porteur. Une manière de crève cœur car, merci les Druides, chacun d'entre nous nourrit le songe d'un baiser sous un toit de gui…

Oui, la nature, redécouverte avec modestie et curiosité, nous console de l'air du temps. De l'échec de la grande politique dont les acteurs ne semblent si souvent mus que par le souci d'êtres élus, promus, réélus et dont le spectacle qu'il nous offre, ces temps-ci, atteint quand même une manière de sommet. Ce jugement, sévère, d'un long observateur de la vie politique nationale vaut pour toutes les familles. La gauche, écartelée et qui se lance à contre temps dans des réformes à géométrie variable ; la droite qui nous prépare des primaires, en manière de trop plein, entre un ancien président dont les lapsus témoignent de l'aggravation de ses névroses, un ancien patron de l'UMP qui nous assure qu'avec lui nous serons enfin gouvernés, un ancien ministre de l'agriculture qui nous fait accroire que la jeunesse est la seule réponse à la situation du pays, un ancien premier ministre dont on se demande si le moteur de l'engagement n'est pas la vengeance à l'égard d'un ex-président qui, pendant cinq ans, ne manquait pas de lui rappeler sans cesse son état de "simple collaborateur", un maire, lui aussi ancien premier ministre, que sa popularité ne saurait distraire du combat qui l'attend au sein de sa propre famille politique... Arrêtons-là la liste est encore longue et il n'est pas sûr que la démocratie y trouve vraiment son compte.

Attendons le printemps avec confiance, en croisant les doigts pour que les manifs des jeunes, cette semaine, ne donnent pas lieu à débordements toujours très dangereux en ces temps de divorce entre le pouvoir et le peuple.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
11928
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
baudry | 16/03/2016

Bel édito. Bravo Monsieur Aubert.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires