aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Départementales: S'abstenir le 22 mars c'est voter Front National

Deux semaines, deux semaines encore pour convaincre les citoyens de remplir leur devoir et aller voter dès le premier tour des élections départementales le 22 mars. Certes on objectera que le département qui était appelé à disparaître n'a été sauvé qu'in extremis par un pouvoir qui a fait des aller-retour sur son projet de réforme territoriale. Et qu'ainsi ce n'était sans doute pas la meilleure façon d'encourager l'électeur à prendre le chemin des urnes ; on entendra aussi les railleries de la droite qui pointe la relative méconnaissance des compétences finales qui seront dévolues au nouveau conseil départemental. Il reste que les enjeux de cette élection, et de la mobilisation des citoyens, sont bien plus importants qu'on pourrait le croire. Pour deux raisons essentielles : d'une part la nécessité de conserver à cette élection son caractère de proximité notamment dans le domaine de la solidarité où le département va continuer, au moins un temps, à jouer un rôle social essentiel dans une société rongée par le chômage; d'autre part pour que les partis de gouvernement fassent barrage à ce qu'on nous annonce, y compris dans les médias, avec une complaisance coupable : la nouvelle progression du Front National. Résonnent encore à nos oreilles ces propos balancés, sans la moindre distance, le soir des élections européennes sur le « premier parti de France ». Un parti qui, à cause d'une abstention massive, a fini en tête… en ne représentant que 10 % du corps électoral.

Or, ce 22 mars aussi la vraie menace porte un nom : abstention. S'abstenir d'aller voter c'est faire le jeu du FN et ce d'autant plus, rappelons-le, que pour qu'un couple de candidats, le fameux binôme, soit présent le 29 mars, au second tour, il devra réunir au moins 12,5% des personnes inscrites sur les listes électorales. Imaginons les dégâts provoqués par une très forte abstention... Un second tour où l'électeur, conscient des dangers que représente l'extrême droite, va devoir voter pour un candidat qui n'appartient pas à la famille politique dans laquelle il se reconnaît d'ordinaire. Ce fameux « front républicain », brandi comme la seule parade aux progrès du FN, en route vers une stratégie nationale de conquête du pouvoir qu'il faut absolument démasquer.

Aller voter ce 22 mars et bien sûr le 29, c'est d'abord être conscient de ce que le département fait, son rôle : aider au maintien à domicile des personnes âgées, gérer le Revenu de Solidarité Active que l'Etat, de droite comme de gauche a été trop content de lui refiler, prendre en charge une partie des handicapés et des jeunes à la dérive, entretenir les routes en attendant que le partage se fasse entre Région et Département, soutenir des communes, rurales en particulier, dont les moyens ne vont pas en augmentant... En un mot, ramener cette élection à ces enjeux essentiels qui sont locaux et non nationaux.

Aller voter ce 22 mars et bien sûr le 29, c'est ensuite entériner l'apparition des femmes dans la vie politique de territoires où, à l'exception des communes et des intercommunalités et des régions; elles n'avaient pas droit de cité. La parité au niveau départemental, avec l'instauration du binôme dans des cantons agrandis a pu faire sourire : constatons que les partis, placés devant l'obligation légale ont su faire ce qu'il fallait, ce qu'à l'évidence ils n'auraient pas fait autrement : trouver de nouvelles venues pour s'engager. Parions que la vie de la cité ne s'en portera que mieux.

Aller voter ce 22 mars et bien sûr le 29, c'est enfin prendre ses responsabilités face, répétons-le, à la stratégie d'un FN qui avance benoîtement ses pions en ne pensant qu'à une chose : gagner la présidentielle de 2017. Chacun d'entre nous qui se reconnaît dans un parti responsable, et quels que soient les reproches que l'on peut lui adresser, doit aller voter pour contrecarrer les desseins d'un Front National qui surfe sur la déception, les difficultés, la misère de beaucoup de gens, le plus souvent de bonne foi qu'il plongerait, le moment venu, dans des difficultés bien plus grandes encore. Nous y reviendrons.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
8750
Aimé par vous
4 J'aime
Les réaction
5 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
rodel | 09/03/2015

Excellente analyse que je partage totalement. Ce n'est pas le moment de refuser de voter au nom d'arguments qui sont les mêmes que ceux que le FN n'a cessé de ressasser afin de profiter du désintérêt d'une partie des électeurs : "ils' ne font rien,"ils" sont tous pourris, etc

Patrick 86 | 09/03/2015

Aller voter …oui mais voter pour qui ou du moins pour quelle assemblée dont on ne connait pas encore les domaines de compétence. Seront-elles fonction du résultat des départementales et fonction de celui espéré des régionales ? Aller voter ….oui pour que les femmes soient plus représentées. Mais allez assister aux réunions publiques de chaque candidat, celles où il n’y a pas de « têtes d’affiches » les vraies réunions où on parle terrain, là où il n’y a que 15/20 personnes maximum, une question est toujours posée « comment vous vous organiserez pour travailler ? Et est-ce que vous serez toujours d’accord sur tout lors du vote en assemblée ?» Aller voter ….. oui car j’ai des convictions et que je vote POUR et non CONTRE alors que les 2 partis historiques me demande l’inverse. Aller voter …. Oui car le département est un échelon indispensable mais comment convaincre les électeurs alors que les 2 partis « historiques » n’en parle pas et que la presse, la télé et radio ne se font malheureusement l’écho que des frasques et grandes déclarations des leaders. …..ce qui n’encourage pas à aller voter ( !!! )

Joël Aubert | 09/03/2015

Merci à vous pour ce retour. En tout cas convenons que pour ce qui concerne notre média en ligne nous faisons le maximum avec nos moyens modestes pour éclairer le citoyen et allons continuer à le faire. Je comprends tout à fait les interrogations touchant aux compétences; d'ailleurs je les ai évoquées mais à tout le moins nous sommes certains qu'approche la fin de la compétence générale et que pour les départements le social et la solidarité resteront, d'autant que peu de collectivités se presseront pour les assumer du moins à court terme

Yves-Marie VALLADON | 11/03/2015

Et si les candidats communiquaient ? Merci pour cette analyse à plat des véritables enjeux. Pour ma part je suis consterné par la non communication des différents candidats. Il m'a fallu fouiller le web pour trouver avec un peu d'avance (début février) qui briguait les suffrages sur mon canton de Cenon-Floirac-Bouliac. 5 listes, ok ! Cherchons alors, à partir des noms de candidats, des sites de partis, des informations sur les projets ... Pratiquement rien ! Il fait beau, allons jusqu'à la boite aux lettres, ... deux documents émanant de la majorité en place, c'est tout ! Enfin un dimanche ensoleillé, promenons nous. Ah les panneaux sont en places, 2 affiches sur 5. Ce ratio présage-t-il du taux de participation ? La presse locale papier: des articles généralistes. Surtout sur les polémiques, les querelles intestines, les tweets à sensations ... Com'd'hab on va recevoir les professions de foi jeudi ou vendredi de la semaine prochaine. Tout le monde y sera beau et gentil pour un avenir radieux que les autres ne vous offriront pas. Un peu "light" ne pensez-vous pas ? Candidats, sortez de l'ombre AVANT les élections. Après, pour 80% d'entre vous il sera trop tard.

Joël Aubert | 11/03/2015

Merci Monsieur Valladon pour ce plaidoyer de nature à convaincre les candidats de ne pas attendre le dernier moment pour se présenter et dire quelle est la vision de leur rôle à venir. C'est d'autant plus important que cette élection qui touche très directement à la vie des territoires mérite d'être ramenée à sa vraie dimension, de proximité.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires