Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

21/09/20 : Après consulation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.




- Publicité -
  • 23/09/20 | La Convention Citoyenne pour le Climat en escale dans le Sud-Gironde

    Lire

    La Députée LREM de la neuvième circonscription de la Gironde Sophie Mette se rendra ce jeudi 24 septembre à Barsac, proche de Cadillac-sur-Garonne, à l'occasion d'ateliers pour la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC). Ces ateliers seront articulés autour de cinq thèmes : les mobilités, la consommation, le logement, le travail, l'alimentation. Une partie des propositions de la CCC sera retranscrite puis présentée dans un projet de loi présenté à l'Assemblée Nationale début 2021.

  • 23/09/20 | La culture reprend du service à la Cité du Vin !

    Lire

    Après plusieurs mois d'absence en raison de l'épidémie du Covid-19, la programmation culturelle de la Cité du Vin a repris depuis Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, après une rencontre avec Gilles de Larouzière, Président délégué de l'association des Climats du vignoble de Bourgogne, la Cité du Vin propose le 29 septembre, une soirée dédiée à l'innovation. Elle présentera quatre start-ups et leurs projets innovants au service du monde du vin. Possibilité de suivre l événement en ligne.

  • 23/09/20 | Première pierre pour un campus formation SNCF à Bègles

    Lire

    La ville de Bègles a posé ce mardi la première pierre d'un campus SNCF réseau, près de l'ancienne gare de triage de Hourcade. Il s'agit là de l'un des trois sites français dédiés aux formations sur le ferroviaire pour éduquer les stagiaires aux futurs métiers du secteur, aux côtés de Saint-Priest et Nanterre. L'équipement béglais de 20 000 mètres carrés a un coût évalué à 46 millions d'euros. L'idée de ces trois nouveaux pôles de formation : mettre fin aux 25 centres de formation vieillissants éparpillés un peu partout en France.

  • 22/09/20 | Sacha Houlié claque la porte du bureau exécutif de LaRem

    Lire

    Le député de la 2e circonscription de la Vienne, Sacha Houlié, a annoncé ce lundi 21 septembre qu’il quittait ses responsabilités au sein du bureau exécutif de La République en Marche, en rupture avec les décisions et stratégies prises par la direction du Parti. Il suit le mouvement de son ami des bancs de la fac, Pierre Person, le numéro 2 de LaRem. Sacha Houlié reste cependant militant de LaRem et ne quitte pas le groupe parlementaire.

  • 22/09/20 | Un marché de producteurs médocains à Ludon

    Lire

    Le jeudi 24 septembre, de 18h30 à 19h30, l’AMAP des Baillots médocains organisera son premier marché des producteurs sous les arbres situés entre l’église et l’école primaire de Ludon. Ce marché des producteurs, permettra aux ludonais, et voisins, de déguster et acheter des légumes eysinais de saison, des huîtres du Cap Ferret, des confitures solidaires de Parempuyre, de la bière de Labarde, du fromage de chèvre de l’Entre-deux-mers, des produits d’entretiens bio 100 % girondins… tout en respectant les prescriptions préfectorales imposées par la situation sanitaire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Des arbres, des fruits, des saveurs et bien davantage

En ce jour de la Sainte Catherine l'auteur de ces lignes a pris le chemin de la Fête de l'arbre et des Fruits d'Antan, à Montesquieu, Lot-et-Garonne, avec ce sentiment d'aller à un rendez vous plus que prometteur, essentiel. Diable! Drôle de choix en ces heures où les éditorialistes tentent de noyer leur déception à la suite d'un aussi piètre remaniement ministériel - pardon "réaménagement" est le terme politiquement correct - qui a vu un jeune député socialiste, après avoir voté contre le budget, entrer au gouvernement pour le défendre, auprès de son ministre...

 

Oui, ce rendez-vous de la Sainte Catherine est à mes yeux primordial, pour deux raisons.

D'abord, parce qu'il est l'occasion de rendre hommage à une amie très chère, Evelyne Leterme qui a eu, à l'époque où bien peu se préoccupaient de "biodiversité", le génie de partir avec humilité et la curiosité d'une ethnologue des saveurs, à la recherche de l'extraordinaire patrimoine végétal dont l'agriculture paysanne était dépositaire, au creux de nos territoires, sans alors en avoir en conscience. C'est ainsi qu'allait voir le jour le Conservatoire végétal régional, à la source de centaines de variétés de fruits de toutes sortes sauvées de l'oubli et, assurément, d'une disparition certaine.

La seconde raison de ce rendez-vous de la Sainte Catherine fait référence, évidemment, à ce que nous avons appris des grands parents maraîchers et cultivateurs, ce dicton cher aux jardiniers qui sonne comme une invitation : « A la Sainte Catherine, tout bois prend racine ! » A Montesquieu, siège du Conservatoire et lieu de pépinières indispensables à la sauvegarde et multiplication des variétés fruitières, il fallait voir, ce samedi, ces milliers de visiteurs venus, en famille gamins en première ligne, découvrir et acheter des fruits, repartir avec le jeune arbre sous le bras destiné à être planté au jardin. Le combat pour la pérennité de cet extraordinaire richesse passe, non seulement par l'intérêt que les arboriculteurs commencent à trouver en implantant des variétés qui présentent des qualités naturelles remarquables, susceptibles d'apporter des réponses qui souvent ne le sont pas moins à des maladies qui s'emparent des fruits sitôt sortis de la fleur; il est aussi, et avant tout, culturel! Oui, osons le mot, culturel...La reconquête, certes difficile mais si nécessaire, d'un patrimoine ne participe pas de la nostalgie: elle est plus que jamais contemporaine pour ne pas dire moderne. Pour s'en convaincre, il suffit d'être attentif aux faits et gestes d'une génération de jeunes agriculteurs avides d'authenticité et de partage, d'observer le succès des marchés de proximité de producteurs de pays, de comprendre que tout cela "fait société" et que cela vaut largement tous les "Black Friday", importés sans états d'âme. Ici, à Aqui, nous avons décidé de révéler, de rendre compte, au plus près de la vie de nos villes et villages, des vallées et des coteaux, de ce mouvement qui naît et ne demande qu'à grandir.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
34837
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires