Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.




- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Des Bleus... à la retraite ou quand l'accessoire cache l'essentiel

Faut-il que ce pays, le nôtre, soit mal dans sa peau, qu'il ne sache plus vivre autrement que par procuration, par symbole interposé, pour que la défaite de l'équipe de France contre le Mexique et sa piètre performance, jusqu'ici, en Afrique du Sud, prenne des allures de catastrophe nationale.

Bon, c'est entendu le foot est le sport populaire par excellence et ses vedettes les vraies stars d'une société où la politique et ceux qui la font n'intéressent plus grand monde, les jeunes en particulier. Mais de là à alimenter la moindre minute d'antenne avec le dernier épisode supposédu feuilleton des avatars des « Bleus » il y a tout de même un pas... Evacuons, au plus vite, la responsabilitéd'un sélectionneur dont on sait qu'un soir de défaite il avait demandéen mariage sa compagne,en manière de provocation vis à vis des médias. Domenech qui ne fut jamais qu'un joueur de seconde catégorie n'avait pu faire illusion, lors de la finale perdue de 2006 contre l'Italie, que grâce au talentde joueurs, nés à la gloire lors du triomphe de 1998 et voulaient y goûternouveau. D'échec en échec, il ne devait son maintien qu'à un système de pouvoir, au sein de la Fédération Française, à la fois clanique et d'une rare médiocrité. A sa décharge, s'il fallait lui trouver quelque excuse, il y avait sans doute meilleure façon de le faire respecter des joueurs de l'équipe de France, qu'en désignant son remplaçant avant la Coupe du Monde.

Ce qui frappe le plus dans ce psychodrame bien de chez nous qui occupe la moindre minute d'antenne disponible, c'est qu'il relègue au second plan un débat autrement important, celui de la réforme des retraites. Un débat que Nicolas Sarkozy a voulu évacuer, le plus vite possible avant l'été, pour dégager la voie qui le conduit vers une nouvelle campagne présidentielle. Un débat qui a laissé de côté, ou n'a fait qu'effleurer, la question centrale du travail. Repousser l'âge légal de la retraite de deux ans, c'est une chose mais répondre au besoin de travail d'une société dont les jeunes ne trouventmême pas le premier emploi, c'en est une autre. Et que dire des séniors qui sont le plus souvent encore chassés des entreprises au profit de jeunes, sous payés ? Un dispositif d'aide à l'embauche des plus âgés ne règlera pas la question et la solution, parfois évoquée, de l'interdiction de licencier les séniors non plus. Quant au tutorat et à la transmission des valeurs, si souvent évoquée, ils relèvent plus de l'initiative individuelle des entreprises que d'un projet politique. Il va donc falloir aussi être attentif à la paupérisationrelative d'une classe d'âge que l'impôt rattrapera sans coup férir.
En ces jours d'excitations footballistiques, essayons de ne pas perdre de vue l'essentiel et parlons-en, y compris avec le président de la Fédération Française, Jean-Pierre Escalettes. A 75 ans il connaît nécessairement bien la question.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
143
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
6 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
marsan | 21/06/2010

D'accord avec vous - tout ceux qui ont un minimum de sens critique auront compris que cette réforme est purement idéologique et que l'entêtement a vouloir toucher au dogme des 60 ans relève plus de la démarche politique pour redorer un blason sarkoziste bien terne après le camouflet des dernières élections que d'une efficacité économique recherchée.
Mais je me pose une autre question qui me semble tout aussi importante : pourquoi les médias, notamment télé-visuels, ont ils la nécessité de monter en épingle le psycho-drame de l'équipe de France. Car dimanche c'était hallucinant. Les télés et les radios n'avaient aucun autre sujet à traiter. Et sur quel ton !
Quelle vulgarité, quelle obscénité alors que la France pleure par ailleurs la disparition de vingt cinq de nos concitoyens dans le Var!
Cette société ressemble à si méprendre à la Rome antique

Un licencié de la Fédération française de football -

Simon | 21/06/2010

Il n'y a rien à ajouter, tout est dit.
Le sport est l'opium du peuple et les politiques s'en servent abondamment.
De plus le journalisme proposé en France ne fait qu'accentuer tout ceci.
Rappelons-nous tout de même que jeudi sera une journée de mobilisation générale, parce que celle-ci risque de passer malheureusement aux oubliettes des médias...

Danielle Quandalle | 21/06/2010

Faire partie d'une équipe nationale est à mon sens un honneur, pour n'importe quel sport, visiblement les sélectionnés de l'équipe de France de Football ne partagent pas ce "sentiment". Cette équipe est avec ce sélectionneur un ramassis de "paltoquets".
Je ne pense pas qu'il faille en faire tout un plat, il y a bien d'autres sujets qui méritent notre attention...

Christine | 21/06/2010

Génial, si nécessaire et tellement lumineux.
Merci mon Jojo

Joël Aubert | 22/06/2010

Merci à tous pour ces réactions stimulantes qu'aqui.fr est heureux de recueillir et publier

le bail | 24/06/2010

Nous vivosn en France une vraie crise de la redistribution des richesses, entre les générations (dossier sur les retraites), entre les territoires (réforme des collectivités), entre les acteusr économiques (entre les entre prises et les associations)

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




28/04/2018 | Relever le défi de l'installation de nouveaux jeunes agriculteurs

C'est l'un défis majeurs de l'aménagement du territoire dans une région comme la Nouvelle Aquitaine, et peut être le premier de tous, pour lutter contre la désertification rurale: la transmission des exploitations agricoles et l'installation de nouveaux jeunes agriculteurs. Il est possible de le relever, malgré une tendance à l'augmentation de la cessation d'activité. Et une démographie des chefs d'exploitation qui, à priori, n'est pas favorable, deux tiers ayant plus de cinquante cinq ans dans la grande région. Oui, ce défi semble d'autant plus soutenable qu'entre la prise de conscience des organisations professionnelles, des élus de terrain, des habitants du monde rural, des aspirations grandissantes de ceux qui vivent en ville et cherchent à consommer des produits cultivés près de chez eux, et, surtout, de l'apparition d'une génération qui ne se destinait pas, à priori, à choisir le métier d'agriculteur dans les pas de leurs parents, ces « hors cadre familial », selon la terminologie en usage, une mobilisation se dessine, passionnante à observer, à accompagner. A soutenir. Ce n'est donc pas pas par hasard que ce défi de société sera au cœur d'une journée inédite, le 18 mai, lors du prochain Salon Régional de l'Agriculture. Et que notre site, Aqui.fr, en sera le co-organisateur après avoir, au fil des jours, publié une série de reportages auprès de ces jeunes qui s'installent. Et ne craignent pas de le faire, avec des idées nouvelles, un désir d'une autre vie et, souvent, le souci immédiat d'aller à la rencontre des consommateurs, de partager avec eux leur façon de travailler et la qualité de leurs productions.

Lire la suite