Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.




- Publicité -
  • 25/02/20 | La colocation en HLM, une solution pour le logement des réfugiés ?

    Lire

    Pour la première fois en France, une convention régionale favorisant la colocation en baux directs pour les personnes bénéficiant de la protection internationale a été signée en Nouvelle-Aquitaine par l’État, les bailleurs sociaux et les associations de la région. Ce dispositif, expérimenté en Gironde à compter de mars 2020, a pour objectif de répondre à la forte tension locative présente sur les petits logements. Il sera soutenu financièrement par l’État avec l'ambition de l'étendre rapidement à toute la région et à d'autres publics.

  • 25/02/20 | L’ex-pdg d’Heuliez confie ses archives personnelles au département des Deux-Sèvres

    Lire

    Gérard Quéveau, l’ancien pdg de Heuliez basée à Cerizay, donne ses fonds personnels aux archives départementales des Deux-Sèvres. Les premières caisses d'archives sont arrivées à la maison du département. Le traitement des documents a débuté. Cela représente tout de même 170 mètres linéaires dédiés à cette entreprise de carrosserie automobile. Ce mardi 25 février, une convention de don du fonds d’archives de l’entreprise va être signé entre le président du département et l’ancien pdg de Heuliez.

  • 25/02/20 | Salon Aquibat : 6 structures néo-aquitaines recherchent des pros du BTP

    Lire

    A l’occasion du salon Aquibat (Parc des Expositions de Bordeaux), la CCI Bordeaux Gironde organise, le 28 février prochain, une rencontre « Convergence Marchés ». L’objectif est de mettre en relation des entreprises du bâtiments et 6 structures qui recherchent des professionnels du BTP comme Bordeaux Métropole ou l’ESID (Service d’infrastructure de la Défense). Des rencontres de 15min sont prévues avec ces donneurs d’ordre locaux de 10h à 13h. Les inscriptions sont gratuites.

  • 24/02/20 | Aéroport de Bordeaux-Mérignac : des agents de sécurité en grève

    Lire

    Une centaine d'agents de la société Hubsafe chargés de contrôler la sécurité à l'aéroport de Mérignac ont manifesté devant les portes ce lundi matin pour la quatrième journée consécutive. Ils dénoncent leurs conditions de travail et un entretien "exécrable" de leurs postes de travail. La société a choisi de rapatrier des salariés de Paris et Nantes pour assurer le service et éviter des annulations ou perturbations dans les vols. Le préavis de grève de la majorité des 135 agents est illimité. Hubsafe n'a pour l'instant pas entamé de négociations.

  • 24/02/20 | Libourne, présélectionnée pour être le camp de base d'une équipe de la coupe du monde de rugby 2023

    Lire

    Le lundi 24 février Libourne s’est vue confirmer qu’elle figure bien sur la liste des 84 villes présélectionnées pour devenir camp de base d’une équipe pour la coupe du monde de rugby en 2023. Bordeaux accueillera plusieurs matchs de la compétition et les villes d’accueils devaient fournir plusieurs infrastructures parmi lesquelles : un terrain d’entraînement en extérieur clos, un gymnase, une salle de musculation et une piscine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Des élections riches d'enseignements et pas seulement pour demain

A les considérer avec un peu de distance, au lieu de tomber dans les analyses instantanées qui collent si bien avec une campagne qui devait se résumer à un match entre le Front National ou, plutôt, le Rassemblement National et le parti du président, ces élections européennes sont riches d'enseignements. Et pas seulement pour demain, c'est à dire pour les semaines qui viennent. D'abord, et c'est le signe que les Français sont beaucoup moins indifférents à l'avenir de l'Europe que d'aucuns le rabachaient : ils ont pris, souvent de bon matin, le chemin des urnes. Et voté bien davantage que les sondages ne l'avaient laissé supposer, dans un mouvement, d'une certaine manière, en phase avec les citoyens des pays de l'Union qui ont pris ce rendez-vous très au sérieux. C'est un constat encourageant et qui oblige toutes les familles politiques.

Le chef de file des Verts, Yannick Jadot, dont la formation réussit à bien franchir le seuil des 10% l'a dit avec des accents dont on aura remarqué qu'ils s'adressaient à la jeunesse, dans un contexte européen où l'urgence climatique booste le vote écologique, en Allemagne en premier lieu, mais pas seulement.

Quant au match de fond de court annoncé entre l'extrême droite et la République en marche, s'il a eu lieu, il n'apporte d'autres enseignements que ceux, classiques, dans une élection intermédiaire, à savoir que comme en 2014 il a toute l'allure du vote sanction. S'il semble cette fois prendre plus de relief c'est parce que le pays n'est pas sorti de la crise sociale, née du mouvement des Gilets Jaunes. D'ailleurs, à regarder de près les résultats de la France rurale, on n'est pas surpris d'y constater un vote important, en phase avec les revendications exprimées, ce qui ne saurait être interprété par Emmanuel Macron et son gouvernement autrement que comme l'insuffisance des lendemains du grand débat. La France ne se remettra pas sans une forte réponse politique – un changement de gouvernement à défaut de ligne ? - et une nouvelle donne organisée de la décentralisation, de ce grand déficit territorial.

Deux autres enseignements très forts doivent être tirés de cette élection.Le premier touche à l'état de la gauche, plus en miettes que jamais, à bien considérer les résultats. Le PS sauve une représentation au Parlement à travers Envie d'Europe mais ne se redresse aucunement ce qui ne peut qu'inquiéter, à moins d'un an des municipales, ce socialisme des départements et communes qui n'a pas réussi à s'affranchir d'une direction nationale dépassée. La France Insoumise n'est pas en meilleur état et ne peut que regretter l'effondrement survenu après la présidentielle ; son corpus idéologique, souvent sur le mode du va et vient, cher à Jean-Luc Mélenchon, a détourné nombre de ses soutiens. C'est d'ailleurs sur ce terrain, en compagnie des amis de Benoît Hamon et de ceux de Ian Brossat et du PCF que la gauche, si elle a la moindre chance de survivre, doit se remettre à l'ouvrage, au moment où le vote écologiste a l'ambition d'offrir une alternative crédible.

Enfin, et ce n'est pas la moindre des leçons de ce grand état des lieux des forces politiques nationales, les « Républicains » malgré le coup de jeune que François-Xavier Bellamy leur a apporté, n'ont pas amorcé le redressement espéré par leur président Laurent Wauquiez. Ce ne sera pas sans conséquence, et probablement sans trop tarder, car l'unité réalisée le temps d'une campagne pourrait ne pas résister aux ambitions des unes et des uns, des Valérie Pécresse ou des Xavier Bertrand par exemple.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3277
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires