Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.




- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

2013: L'Aquitaine a bien des atouts pour ne pas sombrer dans la sinistrose

C'est entendu: 2013 sera l'année catastrophe, celle de tous les sacrifices et même pour les plus riches qui auront quand même fait le choix de ne pas s'enfuir en Belgique ou au Royaume Uni. Mais le président l'a promis n'est ce pas? La courbe du chômage - qui aura continué de beaucoup grimper - changera de pente à la fin de l'année. Alors viendront les temps meilleurs et 2014 sera comme une délivrance... Trêve de calendrier, foin de discours, heureusement tout n'est pas réductible à l'agenda politique. D'ailleurs, malgré les proclamations, celui-ci pourrait bien être bousculé par des événements pas forcément imprévisibles, par exemple notre incapacité à tenir l'objectif annoncé de réduction des déficits.

Et si nous tentions de construire nôtre propre agenda, entre détermination et lucidité.
C'est le parti que nous vous proposons de choisir et de suivre ici, en Aquitaine, notre Aquitaine, celle que nous bâtissons ensemble, de Bordeaux à Bayonne, de Pau à Périgueux, de Mont-de-Marsan à Agen de Gabarret à Saint-Ciers-sur-Gironde. Un pays de cocagne qui pourtant n'échappe pas au chômage mais reste capable, à nos yeux, de se mobiliser  pour faire face et aller de l'avant avec ses atouts, ses secteurs d'excellence, l'attractivité intacte de ses territoires.

A cet égard, l'observation attentive du budget voté par les collectivités révèle leur commune volonté de continuer à investir pour l'avenir. La métropole bordelaise, par exemple, garde le cap sur ses projets structurants, son programme de création de logement, son objectif démographique, son ambition de développement. Elle n'est pas la seule, les départements assurant, malgré la crise, leur mission d'amortisseur social en relais d'un Etat impécunieux ; les régions de leur côté s'accrochant à leurs compétences, la formation professionnelle et l'économie en attendant, sans trop y croire, une nouvelle étape de la décentralisation.
Cette région, l'Aquitaine, l'a ton assez dit, dispose d'atouts pour réussir. Ses handicaps d'hier, cette absence de tissu industriel sans cesse ressassée dans les années de croissance lui offrent, paradoxalement, l'opportunité d'être une région d'initiatives, d'innovations, de création. Une région qui propose et invente une autre manière de vivre ensemble, bien entendu en s'appuyant sur ses points forts. Il faut quand même le rappeler : dans une France dont le commerce extérieur s'effondre, l'Aquitaine figure parmi les régions qui exportent plus qu'elles n'importent.... Et son économie viticole n'en est pas seule responsable. L'aéronautique reste  un secteur de pointe tandis que  l'agroalimentaire poursuit ses mutations avec efficacité. Est-ce un hasard si l'Aquitaine, championne d'Europe des produits de qualité, accueillera cette année lors du Salon Régional de l'Agriculture, les Assises mondiales de l'origine ?...Est-ce un hasard si l'Aquitaine a créée Aérocampus,  sur le site de Latresne, en Gironde, avec à la clé des formations débouchant sur des emplois pérennes ? Est-ce un hasard, si la Dordogne, haut lieu du tourisme gastronomique et culturel, se bat pour faire aboutir le projet de Lascaux IV, appelé à devenir, non seulement la capitale mondiale de l'art pariétal, mais aussi un nouvel atout pour son développement économique ? Les exemples sont nombreux qui autorisent à croire en des jours meilleurs. Bien sûr, il faudra passer le cap de ce qui est bien plus qu'une crise financière, la résultante d'une mondialisation sans vergogne. Mais aussi une mutation profonde de la société, de la manière de produire, de consommer. En un mot de vivre...
Et, là aussi, l'Aquitaine dispose de véritables atouts, d'une population qui ne s'est jamais beaucoup éloignée de son jardin nourricier, désormais bien plus qu'un espace de loisir. Un lieu de redécouverte, d'humilité, de partage. Au cœur des campagnes comme à la périphérie des villes. Un lieu d'échanges que les réseaux encouragent, facilitent, promeuvent. Le savoir faire numérique qui, ici, a des bases solides n'est pas le moindre des atouts pour susciter de nouvelles solidarités et aider notre société à apporter des réponses nouvelles.
Il ne manquera pas de rieurs, bardés de certitudes idéologiques et d'autres réponses, dogmatiques, pour railler une ambition d'apparence bien trop locale... Qu'importe, puisqu'un média émergeant comme le nôtre fait profession  d'être au cœur de ces mutations et d'en être le témoin attentif, vigilant et passionné.


Bonne année à tous ! Bâtissons notre propre agenda, parlons-nous et serrons nous les coudes; il fera plus chaud face à la crise.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
789
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires