Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.




- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Nos Estivales: Font de Gaume ce patrimoine de la Vézère à découvrir alors qu'il en est temps

De Montignac aux Eyzies, en ces temps de grande fréquentation touristique, prendre de préférence la route qui longe la rive gauche de la Vézère ; elle serpente sur ces coteaux ombragés d'où le regard plonge vers des horizons, à nuls autres pareils. Le Périgord Noir s'offre à nous comme nous l'aimons, agricole et ombragé à la fois, avec quelques hameaux où la vue des maisons à la pierre dorée vous console de cette profusion de minuscules maisonnettes sans âme qui sont le lot des périmètres dits rurbains, à la périphérie des grandes villes. Quel dommage que l'on ne puisse trouver, oui trouver, des bâtisseurs d'aujourd'hui qui, avec le soutien de nos élus ruraux, s'inspirent de ce besoin d'harmonie, ici cultivé à merveille, et dont on se plait à imaginer qu'il a pris naissance avec l'homme de la préhistoire. Cet artiste magdalénien qui a légué à l'humanité entière le patrimoine de la vallée de la Vézère, cette concentration unique au monde de peintures et gravures qui invitent l'homme moderne à la plus grande humilité.

Justement, ce matin, rendez vous était pris, réservation faite, pour une visite à Font de Gaume. Précieux sésame s'il en est, lorsque l'on sait que la grotte qui s'ouvre sur la découverte de l'art pariétal, ne peut accueillir que quatre vingt visiteurs par jour et qu'elle est un haut lieu de la connaissance de " l'art des cavernes ". Et ceci en vraie grandeur, ce qui n'est plus possible à Lascaux mais que le fac similé de Montignac a popularisé, de façon remarquable. En attendant que Lascaux IV ne voie le jour et permette de franchir une étape nouvelle de l'accès à la connaissance universelle de ces trésors.

Pourquoi ne pas le confesser ? ...Nous sommes entrés à Font de Gaume franchissant, courbé, le "Rubicon", le cœur tremblant, en pensant à ce que nous ressentîmes naguère à Lascaux. Font de Gaume, comme notre guide nous l'a fait comprendre, d'emblée, c'est une chance à ne pas laisser échapper car les œuvres, en l'état, s'offrent à notre admiration incrédule. Ultime endroit où on peut encore accéder, de visu, aux peintures polychromes, suivant le faisceau lumineux d'un homme humble, et passionné de faire partager son savoir et ses doutes. La frise des bisons, conservée sous l'argile puis dégagée et révélée dans sa plénitude après qu'une partie de la grotte ait été excavée, est un point d'orgue mais c'est surtout le cheval dessiné, dont le corps épouse le relief du rocher de la grotte, qui suscite notre admiration. En effet, l'artiste de la Préhistoire, il y a quelques 15.000 ans, à moins que ce ne soit 18 ou 20.000, avait, à sa façon, inventé la «  3 D ».

Cette plongée dans le temps, riche d'interprétations, cette superposition d'oeuvres dessinées et peintes sur les parois, cette émotion que l'on partage, à voix basse, dans ce lieu qui s'enfonçe à quelques douze mètres sous le rocher et que l'abbé Breuil avait, là, sans doute ressentie une trentaine d'années avant de découvrir Lascaux, sont une manière de privilège joyeux. On en ressort, plus serein et humble à la fois. Et, à deux pas de là, si on ne l'a déjà fait, il faut se donner le temps de découvrir le Musée national de la Préhistoire, riche de collections exceptionnelles qui aiguiseront votre curiosité. La nôtre y est née il y bien trente ans et,  que le lecteur m'en excuse, il ne me semble pas qu'elle s'érode.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
754
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Tardat | 19/08/2013

Belle prose mais j'écrirais plutôt "à nuls autres pareils" et "que Lascaux IV ne voie le jour".
le plaisir de la lecture s'en trouve écorné...si l'on peut dire.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires