Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

18/09/19 : Bordeaux. Il aura fallu quatre mois pour que le trafic reprenne sur la ligne C du tram entre la Porte de Bourgogne et la gare Saint-Jean après l'incendie du parking Salinières: il est annoncé pour le 28 septembre.

18/09/19 : Mont de Marsan Agglomération recherche des volontaires en Service Civique pour assurer des missions en lien avec la culture, la solidarité, l'environnement et l'éducation. Réunion d'information le 26 septembre à 14h au Bureau Information Jeunesse.

18/09/19 : Le Pont d'Aquitaine sera fermé entre les échangeurs 1 et 5 du 19 septembre 21h au 20 septembre 6h pour des travaux de maintenance et d'entretien.

18/09/19 : Deux-Sèvres : à l'occasion des Journées du patrimoine, le Département ouvre ses portes au public de la Maison du Département, des Archives Départementales et des Tumulus de Bougon. Animations et visites guidées sont au programme.

18/09/19 : Charente-Maritime : le chantier du pont transbordeur de Rochefort ouvre ses portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine. RDV notamment samedi 21 à 10h pour assister au remontage sur le tablier du premier élément de chariot.

17/09/19 : Dordogne : Frédéric Gojard, 58 ans, conduira la liste du Rassemblement National à Périgueux pour les élections municipales. Cet ancien militaire, aujourd'hui âgé de 58 ans, s'était déjà présenté aux dernières élections européennes.

17/09/19 : Marcel Amont se rend à Bordeaux à la libraire La Machine à Lire jeudi 19 septembre à partir de 18h30 pour évoquer son livre "Les Coulisses de ma vie" aux éditions Flammarion. Il sera le lendemain à l’Espace Culturel de Pau à partir de 18h30.

17/09/19 : Philippe Lambert atteint de la sclérose en plaques, est attendu à Agen mercredi 18 septembre à 16h30 pour une étape dans le cadre de son « Tour de France - défi 3000 km de Philippe Lambert ».

17/09/19 : Dordogne : Cheffe d’entreprise, conjointe collaboratrice ou apprentie, les candidatures à l’édition 2020 des trophées « Elles M l’artisanat » sont ouvertes. Les lauréates seront mises à l'honneur le 23 mars en préfecture. Plus d'info: www.artisanat24.com

16/09/19 : Deux-Sèvres : les agents des finances publiques sont en grève, suite à l'appel de l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/Solidaires/CFTC. Ils protestent contre la fermeture d'ici 2022, de 4 des 10 centres -Prahecq, Airvault, Frontenay-Rohan-Rohan et Coulonges.

13/09/19 : Region : le projet Viti de la Région a été retenu par l'Etat dans le cadre de l'appel projet territoire d'innovation de grande ambition (TIGA). Ce programme concerne tous les vignobles et plus de 130 partenaires. Objectif : la sortie des pesticides.

13/09/19 : Charente : Le festival de photographie Barrobjectif, à Barro, fête sa 20e édition du 14 au 22 septembre. L'invité d'honneur est le photographe italien Paolo Pellegrin, multiprimé pour son travail, notamment sur les conflits dans le monde. Gratuit.




- Publicité -
  • 18/09/19 | Deux réacteurs de la centrale du Blayais concernés par des malfaçons

    Lire

    EDF a confirmé ce mercredi que six des 58 réacteurs nucléaires français présentaient des "problèmes de conformité" et de fabrication de certains composants. Parmi ces réacteurs, on retrouve les numéro trois et quatre de la centrale du Blayais, qui comporte des malfaçons au niveau de ses générateurs de vapeur, pourtant remplacés entre 2014 et 2015. Au travers d'un communiqué, EDF a estimé que "les écarts constatés ne remettent pas en cause l’aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

  • 18/09/19 | EDUCNUM : un salon pour répondre aux énigmes du numérique à Poitiers

    Lire

    Les journées EDUCNUM sont organisées à Poitiers du 20 au 22 septembre par la CNIL, le groupe VYV et l’An@é. L’objectif est de sensibiliser enfants, parents et enseignants aux défis du numérique. Un espace ludique de 130m2 a été imaginé pour les enfants, les adolescents et leurs familles. Un escape game inédit et gratuit va être proposé pour sensibiliser aux enjeux du numérique. Le ministre de l’Éducation Nationale, Jean-Michel Blanquer sera présent à Poitiers ce 20 septembre pour inaugurer ce salon.

  • 18/09/19 | Tourisme : "bilan très positif" pour Charentes Tourisme cet été

    Lire

    Le tourisme dans les Charentes se porte bien, selon le bilan estival de Charentes Tourisme. Si l'avant saison et juillet sont mitigés, avec 58% des professionnels satisfaits, le mois d'août fut en revanche exceptionnel, avec des records de fréquentation. Si elle a d'abord profité à l’intérieur des terres en début de saison, la tendance s'est inversée au profit du littoral en août. L'office note une diminution de la clientèle britannique et une progression de la clientèle belge et allemande.

  • 18/09/19 | 1ere Journée du Patrimoine coordonnée par l'Office de Tourisme du Val de l'Eyre !

    Lire

    C'est la première fois que les cinq communes du Val de l'Eyre (BelinBeliet, Le Barp, Lugos, Saint-Magne et Salles) s'unissent sous une même bannière pour participer ensemble aux Journées Européennes du Patrimoine. Ainsi, une palette d’animations sera proposée - visites patrimoniales et culturelles, expositions dynamiques et reconstitutions -, le 21 septembre prochain sur tout le territoire.

  • 18/09/19 | Une plongée dans les Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche

    Lire

    Dans le cadre de son Agenda 21, Villenave d'Ornon propose des animations gratuites autour du développement durable et notamment une nouvelle visite des Espaces Naturels Sensibles de la Vallée de l'Eau Blanche le samedi 21 septembre, de 9h à 12h. Son but : découvrir le milieu des gravières et des anciennes cressonnières. Les participants pourront parcourir une partie du futur cheminement qui sera ouvert à la fin de l'année. Inscriptions au pôle développement durable : 05.56.75.69.85

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Eloge de la chocolatine!

Pain au chocolat ou chocolatine ? Alors on voudrait nous faire croire, ici, en Nouvelle-Aquitaine et chez nos voisins d'Occitanie que le Grand débat est clos, au prétexte qu'un sondage de l'IFOP, commandé par la Fédération des entreprises de boulangerie aurait rendu ce verdit sans appel : 84% des Français seraient « pain au chocolat » et 16% « chocolatine... » Pire encore, les Franciliens seraient 94% pour le pain au chocolat. Heureusement, nous sommes 63% en Nouvelle-Aquitaine à résister avec la plus grande part de nos voisins de l'ex Midi-Pyrénées. L'affaire est en effet des plus sérieuses mais, c'est promis, je n'insulterai personne qui ne partagerait pas mon avis sur les réseaux sociaux....Songez que l'affaire a fait grand bruit, non seulement parce que des députés avaient, en vain, proposé la reconnaissance par la loi de la chocolatine et connu un rebond, au dernier Salon de l'Agriculture, quand le chef des cuisines de l'Elysée, provoquant la présidente de l'Occitanie en lui parlant du pain au chocolat, avait reçu, du tac au tac, la réponse de Carole Delga : « Vive la chocolatine libre d'@Occitanie !... Il est vrai que c'est à Toulouse, à l'initiative d'étudiants, qu'est né le Comité de défense de la chocolatine qui a tout de même reçu le renfort des Philippe Etchebest, Michel Sarran et Hélène Darroze ! Des chefs qui en connaissent un rayon sur le mariage de la pâte feuilletée et de la barre au chocolat...

 

Et voici qu'une nouvelle fois il est question des deux France ? Celle d'en haut qui trouve ces gens du sud ouest décidément bien futiles. Et, nous, dans ces contrées d'Outre Loire et Garonne qui aimons bien cultiver notre différence...Et pourquoi donc l'identité ne pourrait-elle pas se nicher, aussi, au cœur d'une chocolatine ? En tout cas, même si la résistance est née près du Capitole dans cette vieille terre radicale, notons que la plus grande région de France, la nôtre, la Nouvelle-Aquitaine est résolument chocolatine. Une bonne nouvelle pour rassembler davantage Limoges, Poitiers, Bordeaux sans oublier Bayonne ? Voire... Comment, en effet, pourrait-on ignorer que c'est là, à Bayonne, lors du mariage de Louis XIII avec l'infante d'Espagne, Anne d'Autriche, en 1615, que le merveilleux produit de la fève importée des Amériques, dans les vaisseaux des Cortès, et adoptée jusque là par le clergé espagnol et à la cour de Charles Quint, a fait son entrée dans le royaume de France ?

Pain au chocolat ? Chocolatine ? Allons-voir de plus près ; comme le journalisme ne peut aller sans sources et début de vérification j'ai voulu, ce 9 mars, me rendre compte, dès 9h, par moi-même. Au village.

Première étape, la plus proche, celle de l'opulent rayon de la boulangerie patisserie du supermarché. Allez, laissons-nous faire : ici, c'est Pain Chocolat, deux pains conditionnés dans une barquette impeccable, accompagné d'une étiquette où il me faudra quand même le renfort d'une loupe, de retour à la maison, pour lire l'intégrale des ingrédients. Les deux sont d'apparence bien levés, ont une durée de vie annoncée de quatre jours. J'oubliais : le tout pour 1,35 euro.

Deuxième étape, la boulangerie de la grand rue au cœur du village. J'avise la chocolatine - fièrement nommée - à 90 centimes l'unité qui semble sortir du four, tant sa croûte est encore brillante. Je ne résiste pas à un brin de théâtralisation : Ah ! Des chocolatines... la boulangère se fend d'un beau sourire et le jeune père, qui d'évidence est venu chercher les viennoiseries du petit déjeuner familial, commande un bel assortiment: pains aux raisins, croissant et n'hésite pas une seconde pour demander deux petites chocolatines. Pas de doute il est d'ici et, d'ailleurs, a acquiescé à ma mise en scène.

Alors va venir le temps très attendu de la dégustation accompagné d'un café – allez pourquoi ne pas faire un peu de pub à la grande maison Michel de Pessac – issu d'une sélection d'arabicas d'Amérique Latine et de commerce équitable. La chocolatine boulangère croustillante à souhait, avec sa pâte feuilletée encore tiède, suinte le beurre et le chocolat presque fondant. Mon pain chocolat lui aussi ne manque pas d'allure ; il est bien levé et si je veux être honnête je dois le repasser au four pour une comparaison digne de valeur. Résultat ? Convenable avec ce que je ressens de beurre en moins.

C'est promis je vais voir le patron du supermarché, un homme fort sympathique, et lui proposer d'épouser pleinement sa Région, c'est à dire de revendiquer la chocolatine. Elle lui vaudra sûrement davantage de clients.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3626
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Patrick 86 | 11/03/2019

Votre étude socio-économique d'une rigueur toute scientifique m'a ravi.
Je n'ai qu'un regret c'est que ce problème n'ait pas été inscrit dans le QCM du Grand débat.
Et que dire pour la serpillère ? Le site « Le français de nos régions » a répertorié pas moins de 10 mots différents d’après un sondage sur 10000 personnes en 2015 et une enquête en 1970 avait donné sensiblement les mêmes résultats.
Que cela fait du bien de réfléchir et disserter à tout ceci au milieu de tout ce fracas d’info continue et autres téléréalités !
Merci de votre bouffée d’oxygène


Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires