Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.




- Publicité -
  • 16/01/21 | Lot-et-Garonne : la Maison de l'Europe fête l'amitié franco-allemande

    Lire

    Du 18 au 29 janvier, la Maison de l'Europe du Lot-et-Garonne célèbre l'amitié franco-allemande. 18 ans après la création de la Journée franco-allemande par Jacques Chirac et Gerhard Schröder en 2003, cette amitié entre les deux pays est célébrée chaque 22 janvier. L'évènement organisé par la Maison de l'Europe 47 prévoit diverses animations, parmi lesquelles des quizz en ligne, de la culture et un jeu concours qui sera lancé le 22 janvier prochain.

  • 16/01/21 | L'Opéra National de Bordeaux annule 30 dates

    Lire

    En raison des « contraintes sanitaires persistantes », l'Opéra National de Bordeaux annule toutes ses dates jusqu'au 20 février et deux productions lyriques - Falstaff (6-14 mars) et Figures Humaines (17-20 juin). Les publics concernés par ces annulations seront contactés par l'ONB. L'institution tient tout de même à conserver le lien avec son public par le biais de captations de répétitions ou de publications sur les réseaux sociaux, en espérant pouvoir rouvrir le plus tôt possible.

  • 15/01/21 | Covid-19: Couvre-feu à 18h pour au moins 15 jours

    Lire

    Suite à l intervention du Premier Ministre, Jean Castex et d'une partie du Gouvernement ce jeudi soir, la Nouvelle-Aquitaine à l'image de l ensemble du territoire français se voit désormais appliquer un couvre-feu dés 18h, à compter de ce samedi 16 janvier. En outre, face aux variants du virus, il a été annoncé un renforcement des protocoles dans les cantines scolaires, lieux les plus sensibles pour la transmission du virus. Le mode hybride est quant à lui prolongé dans les lycées au-delà du 20 janvier. La vaccination des plus de 75 ans et des personnes sensibles restent maintenue au 18 janvier.

  • 15/01/21 | « Mon quartier s’anime » et occupe les enfants à Périgueux

    Lire

    La Ville de Périgueux propose durant les vacances d’hiver des activités sportives, culturelles et de loisirs à destination des jeunes de 6 à 15 ans. Du 8 au 19 février, les enfants pourront profiter d’ateliers artistiques, de mini-tournois sportifs ou encore de jeux d’enquêtes. Toutes ces activités sont gratuites, et les activités sportives se font sur inscription préalable sur le site de la Ville.

  • 15/01/21 | Opération recyclage des pneus agricoles

    Lire

    Les Chambres d’Agriculture de Charente-Maritime et des Deux-Sèvres organisent une collecte de pneus usagés. Les agriculteurs ou éleveurs intéressés par cette démarche, intitulée « Ensivalor » et qui a pour objectif de recycler les pneus à un coût abordable, doivent se faire connaître sur le site de la Chambre d’Agriculture avant le 19 mars 2021.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Emmanuel Macron: la pauvreté ou la rédemption par le travail

Fêtant les Journées du Patrimoine auxquelles les Français sont plus que jamais fidèles, le président a sacrifié avec entrain à son goût pour les selfies dans les Jardins de l'Elysée. Et il en a même profité pour faire la morale, à moins que ce ne soit pour donner un conseil, à un jeune qui, ayant choisi de travailler dans l'horticulture, n'a qu'à " traverser la rue pour trouver un emploi dans l'hôtellerie ou la restauration". Traduction : le boulot ça se trouve pour peu que l'on veuille s'en donner la peine et accepter d'en trouver là où il y en a, sans état d'âme. Derrière cette phrase d'Emmanuel Macron qui est et sera, évidemment, fort commentée il y a un concentré de la doctrine libérale qui gouverne la vision de l'économie de l'homme de l'Elysée. Comme un aveu indirect de l'impuissance de l'Etat à agir efficacement contre le chômage dont il avait imaginé que la nouvelle donne sociale, les ordonnances des lois travail et le renoncement à l'ISF, espoir d'investissements, seraient des leviers puissants pour inverser la tendance, en profondeur.

Rien de cela pour l'instant et, pire encore, une exaspération et un scepticisme que l'on sent au cœur de la classe moyenne. Il ne faut pas chercher bien loin les tensions actuelles au sein de la majorité parlementaire qui se sont manifestées par un vote à minima en faveur d'un président de l'Assemblée nationale, nommé Richard Ferrand. Et, par la défiance de l'allié Modem dont François Bayrou s'est fait le porte-parole pour rappeler Emmanuel Macron à ses engagements de campagne. Et à « l'élan du projet initial ».

A donc commencé, sans tarder, un début de mea culpa du patron des « En Marche », Christophe Castaner, aux accents se voulant plus sociaux. Ne serait-ce que pour espérer ne pas perdre les effets supposés de ce plan pauvreté dont le président a fait lui-même la promotion, ce 13 septembre. Et les commentateurs de s'interroger sans délai: était-ce un tournant du quinquennat ? Comment croire à un changement de ligne politique, au prétexte que le président a habilement joué la partition de l'indignation contenue, face à la misère sociale ?...

L'analyse de la pauvreté qui lui a été proposée par les experts, et qu'il a fait sienne, pointe la source de celle-ci dans le handicap initial des plus jeunes, au sein de ces familles qui sont hors jeu social. Les réponses apportées par le plan pauvreté ne seront vraiment vérifiables que lorsque l'ensemble du dispositif annoncé aura été mis en œuvre, c'est à dire pas avant 2020-2021 : pour l'essentiel ce Service Public de l'Insertion et ce Revenu Universel d'Activité, censés éviter le décrochage des jeunes, sans formation et regrouper les aides RSA et APL, le bénéficiaire devant alors s'engager à accepter l'une des deux offres d'emploi « raisonnables » qui lui sera proposée. Le tout assorti d'une enveloppe de huit milliards d'euros d'argent public dont, le moment venu, on évaluera plus justement ce qui émanera des collectivités, les départements en premier, déjà pris à la gorge par le poids toujours grandissant du RSA, consécutif au chômage de masse dont le pays ne parvient pas à s'extirper.

A considérer, pour l'instant, ce plan pauvreté qui laisse de côté une autre expression de la misère sociale, celle des plus âgés dont on aurait tort de croire que bénéficiant du minimum vieillesse ils ne basculent pas dans la dépendance, on voit bien que la ligne libérale d'Emmanuel Macron n'est pas prête à changer : c'est de l'obtention d'un travail, fut-elle obligatoire, que découlera la rédemption. Et l'alternative à la pauvreté. Le défi reste majuscule car l'horizon général ne semble pas très favorable à l'économie du pays.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4103
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
wimille patrick | 17/09/2018

Je suis en general avec conviction vos editoriaux,mais là concernant l'emploi je ne suis pas d'accord.Si nous avons tjs un chomage de masse,c'est par manque de souplesse,et de gout pour le travail.La societe des loisirs à l'extreme est tres negative.P.Wimille

Joël Aubert | 18/09/2018

Merci pour l'expression de ce désaccord. Si nous avons un chômage de masse c'est me semble-t-il parce que notre système éducatif a trop longtemps délaissé l'apprentissage. Il a préféré, au nom d'une idée généreuse, mais partiellement fausse de la démocratie, sous Giscard, privilégier les études générales, par exemple le collège unique qui est souvent une impasse avec des générations qui arrivent, aujourd'hui, en fin de scolarité à un âge où la psychologie d'un jeune l'apparente plus aux réactions d'un adulte. Alors, il faut entreprendre des actions de réinsertion aélatoires ; la perception du travail est dévalorisée et trop s'installent dans une manière de marginalité et de ce qu'il est convenu d'appeler l'assistance. L'analyse du pouvoir actuel est acceptable sur le thème de l'insertion à soutenir mais ce n'est pas en stigmatisant un jeune qui n'a qu'à traverser la rue pour trouver du boulot qu'on va régler le problème. La noblesse du politique c'est d'écouter, de comprendre et après de dire mais pas avant de savoir.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires