Le Fil d'Aqui

30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

14/09/22 : L'incendie dans le secteur de Saumos, a continué de progresser dans la journée détruisant plus de 3200 ha. 900 pompiers sont engagés dans ce combat contre le brasier qui a nécessité l'évacuation de 840 personnes et la fermeture de plusieurs routes.+ d'info

13/09/22 : Sur le secteur de Saumos (33), l'incendie démarré hier après-midi a parcouru 1 300 ha cette nuit. Les 340 pompiers déjà engagés vont être rejoints par des renforts d’autres départements. 2 Canadairs, 1 Dash et 3 hélicos bombardiers d’eau interviennent




- Publicité -
  • 03/10/22 | Une filière locale de soja en développement

    Lire

    A Pamproux dans les Deux-Sèvres, Alicoop est spécialisée dans la fabrication d'aliments pour animaux de ferme. 4 de ses 5 usines sont en Nouvelle-Aquitaine. Pour pallier à la forte dépendance de l'alimentation animale aux importations de soja provenant de zones déforestées, la société souhaite mettre en place de nouveaux produits à partir de productions locales en développant notamment une filière locale de soja. Elle va ainsi investir dans une ligne de trituration de soja et une ligne de micro-nutrition.

  • 03/10/22 | Trois événements à Limoges pour la nuit du droit le 4 octobre

    Lire

    Pour célébrer la nuit du droit, trois animations sont organisées à Limoges : un débat « Le crime en Limousin : fiction ou réalité, hier ou aujourd’hui, immersion dans les enquêtes locales » de 18h à 20h30 par la Cour d’appel (Inscriptions lanuitdudroit.calimoges@ justice.fr); une table ronde sur « La lenteur de la justice : vertu ou défaut ? » de 20h à 22h à la cité judiciaire (accès libre dans la limite des places) et « Le Droit : une force sans les armes » de 17h à 22h à la Maison de la Région.

  • 03/10/22 | Un taux de chômage de 6,5% historiquement bas

    Lire

    L’économie se porte plutôt bien en Nouvelle-Aquitaine, avec 36 000 emplois créés au cours de la dernière année, soit 110 000 depuis dix ans. Le taux de chômage est historiquement bas à 6,5%, plus bas qu'au plan national, alors que le contexte régional est à la croissance démographique. "Le défi à relever porte sur les tensions de recrutement qui touchent tous les secteurs," indique la préfète de région Fabienne Buccio.

  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Entre réveil et souvenirs... Du tandem Biden-Harris à la mémoire de De Gaulle

Allez ! Pourquoi l'air, ce dimanche matin de novembre ensoleillé, nous semble-t-il plus léger ? Parce que les États-Unis, et leur étonnant système électoral, ont viré un milliardaire dont la fierté consistait à se revendiquer du groupe des tueurs ? Certes, nous respirons mieux au nom de la belle idée que nous nous sommes toujours fait de la démocratie dont la pratique trumpienne faisait de plus en plus penser au despotisme imaginé par Alexis de Tocqueville. Mais, assurément, parce qu'à côté du président élu apparaît, sur le devant de la scène une femme de couleur lumineuse qui incarne, de nouveau, le " rêve américain", Kamala Harris.

.

Dans un pays divisé, où les haines raciales ont resurgi avec leur lot de violences, elle apportera au président élu, à Joe Biden, plus qu'une caution, sa connaissance du droit et la rigueur que sa responsabilité passée de procureur général de Californie à mis au grand jour. Et puis gardons l'espoir, aussi, que l'Amérique saura sortir du chemin de l'égoïsme planétaire que Trump lui a fait emprunter. Elle semble vouloir en reprendre le chemin en réintégrant l'accord de Paris sur le climat.

Puisque ce mot d'égoïsme s'offre à notre esprit critique, pourquoi ne pas évoquer, ce 8 novembre, veille du cinquantième anniversaire de la mort de Charles de Gaulle, ces jeunes gens qui, entendant la voix d'un général dont beaucoup n'avaient jamais entendu parler, rejoignaient Londres, dès le 19 juin 1940 et les jours qui suivirent. Londres et une certaine idée de la France et du sacrifice.

 

Relisons ces lignes de René Cassin, lui qui s'embarqua le 24 juin pour Londres depuis Saint Jean de Luz….. «  C'est seulement le lendemain matin, le 19 juin, que j'appris à Bayonne, qu'un général français avait la veille, proclamé en substance à la radio de Londres : « La France a perdu une bataille, mais n'a pas perdu la guerre. Cette guerre a un caractère mondial. Je fais appel aux officiers, ingénieurs et techniciens se trouvant en Angleterre pour continuer le combat. » Cette nouvelle me frappa comme un trait de lumière.. Cet homme a raison me dis-je, la guerre est mondiale , je l'ai toujours pensé. Avec la volonté, nous pourrons la gagner...Si d'ici trente six heures les pouvoirs publics n'ont pas décidé de continuer la guerre sur un sol français outre mer, c'est à Londres, à ses côtés, qu'il faudra se rendre... Naissance d'un destin extraordinaire pour ce soldat ressuscité de la grande guerre qui portera les couleurs de la paix dans l'enceinte des Nations Unies, comme cet autre héros, Pierre Simonet, l'un des trois derniers Compagnons de la Libération, qui s'est éteint ce 5 novembre à Toulon.

Et revoyons, avec le souvenir d'une grande émotion, les larmes de Josette Lassalle apprenant la mort de De Gaulle, ce 9 novembre 1970, inconsolable au cœur de la rédaction de Sud-Ouest, elle dont le frère quittant Soustons, dès l'appel de De Gaulle, rejoignit Londres ; elle qui jeune étudiante allait avec une folle inconscience, au plus près de l'ennemi, servir la résistance.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
11707
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 5 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires