Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

30/09/20 : A l’occasion des 230 ans des Départements, une cérémonie hommage au premier Président de l’Administration Départementale est organisée ce 3 octobre par le Département de la Creuse, en présence de Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des Territoire

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.




- Publicité -
  • 30/09/20 | Le congrès des départements de France à La Rochelle

    Lire

    Les 4, 5 et 6 novembre prochains, La Rochelle accueillera le 90ème Congrès des Départements de France, présidé par son président Dominique Bussereau. Ces "Assises" seront l'occasion de faire un bilan de ces 6 dernières années, et de revenir sur la réforme fiscale. Deux thèmes en particulier seront abordés : "La préservation de la biodiversité : une politique dynamique, partenariale et transversale" et "l’enjeu de l’organisation territoriale du champ médico-social à l’aune de la crise sanitaire".

  • 30/09/20 | La filière bois recrute

    Lire

    La Haute-Vienne, la Charente et la Creuse organisent du 1er au 16 octobre la quinzaine du bois. Cet évènement a pour but de présenter les besoins de recrutement des entreprises de la filière bois ainsi que les formations à ces métiers. Grâce aux visites d’entreprises, les demandeurs d’emplois et les personnes intéressées pourront découvrir les métiers et les offres d’emplois des entreprises locales. Pour participer à ces visites d’entreprises et découvrir cette filière, les participants doivent s'inscrire auprès des acteurs de l’emploi comme Pôle Emploi ou encore les Missions Locales.

  • 30/09/20 | La Rochelle : avancée sur le projet d'éco-quartier

    Lire

    Une étape importante dans la concertation sur le Programme de Renouvellement Urbain de Villeneuve-les-Salines est franchie ce mercredi avec l’installation, à la Maison du Projet, d’une maquette évolutive du futur quartier. Visible par les habitants, elle permettra de se projeter pour mieux comprendre et s’exprimer sur les différents axes du programme. Rappel du projet: www.aqui.fr/politiques/titre-un-quartier-populaire-requalifie-en-quartier-durable-a-la-rochelle,18138.html

  • 30/09/20 | 79 : La Chambre des Métiers et de l’Artisanat se refait une beauté

    Lire

    Le CFA des Deux-Sèvres, qui comporte 32 formations et 57 diplômes, va faire peau neuve. Le bâtiment existant va être rénové et 3 nouveaux vont être construits. Cette réhabilitation va permettre de renforcer l’attractivité du campus et d’adapter l’offre de formation au plus près des besoins du marché. Le Département des Deux-Sèvres soutient cette opération et invite les collégiens à découvrir ces métiers grâce à l’opération « Bravo les artisans ».

  • 30/09/20 | Concours agricole : inscriptions ouvertes pour l'agro-foresterie

    Lire

    En 2019, le Concours Général Agricole avait ouvert une nouvelle catégorie du Concours avec les Pratiques Agroécologiques, aux côté de la catégorie Prairies et Parcours. Les agriculteurs pratiquant l'agroforesterie sur les secteurs du Pays de gâtine et Haut val de sèvre en Deux-Sèvres et sur la Charente-Maritime peuvent s'inscrire à la prochaine édition jusqu'au 15 octobre 2020. Conditions: posséder au moins une parcelle avec une production associant l’arbre à l’agriculture. Rens.05 46 50 45 08.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Et si nous redécouvrions les liens de la France et du Liban?...

Fraîcheur des vieilles maisons de campagne, en pierre de taille épaisse, contre laquelle les rayons du soleil fou viennent mourir ! Nos aïeuls ne connaissaient pas la « clim » mais ils vivaient si intensément leur dialogue avec la nature qu'ils savaient y puiser les matériaux qui les protégeraient de ses excès.. Faites comme moi si vous en avez le loisir : dès que la chaleur devient insupportable, et que le soleil monte, prenez garde à de ne pas trop apeurer les jeunes lézards de muraille en rabattant vers vos fenêtres les lourds volets de chêne qui connaissent si peu le poids des ans . Et puis plongez-vous dans la lecture, dans l'histoire du Liban par exemple. De ce pays meurtri et trahi dont l'un des siens, le dramaturge Wajdi Mouawad, que nous apprécions tant en France, publie dans Le Monde une tribune déchirante comme pour exorciser l'horreur de la tragédie.

 

 « Wajdi Mouawad : Nous pouvons dire que, tout comme elle a commencé, la guerre civile vient de s’achever : monstrueusement. Elle s’est achevée en une seconde de violence sidérante. Une explosion si assourdissante que ce qui a explosé, ce mardi 4 août, n’est pas seulement un stock de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, mais aussi toute la colère contenue dans le cœur de 15 millions de Libanais, (4 au pays, 11 à l’extérieur) une colère à ce point refoulée, si condensée, si pressurisée, que plus rien ne pouvait plus la contenir. Plus aucune crainte, plus aucune inquiétude, plus aucune peur, rien n’était assez grand, aucune frayeur, ni de l’avenir ni du présent, tant l’avenir s’est fané et le présent est devenu un fardeau. Et quant au passé, il n’est que douleur et honte, honte, honte et honte encore. »

Allons-nous entendre ce cri ? Ces appels désespérés de la jeunesse libanaise à Emmanuel Macron dans les rues de Beyrouth ? A tout le moins en avons-nous le devoir, et pas seulement parce que l'Histoire nous en fait une noble obligation. A cet égard, il est à la fois touchant et étonnant de découvrir, ou redécouvrir, les liens très forts, qui unissaient un certain Charles de Gaulle avec le pays du cèdre. Ce jeune commandant qui va servir pendant deux ans (1929-1931) à l'Etat major des troupes du Levant, dans la capitale libanaise, et qui reviendra, l'homme de la France Libre, en 1942 pour un très long voyage au grand dam des britanniques, Churchill en tête, réaffirmer au milieu de foules enthousiastes sa proximité avec la jeunesse libanaise, à l'orée de l'indépendance .

Oublierions-nous que les liens du sang nous attachent à ce pays ? Cet attentat terrible du Drakkar, en pleine guerre civile, en 1983, où 58 de nos soldats périrent ? Ces soldats de la Finul, cette Force intérimaire des Nations Unies au Liban, que nous servons depuis 1978 et qui assure, dangereusement, la paix à la frontière entre Israël et le pays du cèdre, où le hezbollah avec la bénédiction de l'Iran est contenu dans ses vélléités guerrières ? Ce parti chiite dont la responsabilité dans le stockage du nitrate d'ammoniim, à des fins terroristes dans le port de Beyrouth, pourrait être avérée...

Ce n'est pas le moment de laisser tomber le Liban que la corruption et le clientélisme, érigés en système de gouvernement, ont plongé dans le chaos et la misère. La France avait le devoir d'être aux côtés des Nations unies aux premières heures de la tragédie; elle devra, avec elles, veiller à ce que les élections annoncées ne soient pas, et c'est un grand risque, une parodie de démocratie rongée par l'emprise des luttes confessionnelles sur la vie publique

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2345
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires