Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.




- Publicité -
  • 07/07/20 | Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en vigilance

    Lire

    En Haute-Vienne, le débit des cours d’eau ainsi que le niveau des eaux souterraines accusent une baisse régulière préjudiciable aux milieux aquatiques et au niveau global de la ressource. Dans ces conditions, le préfet a décidé de prendre un arrêté reconnaissant cet état de vigilance pour l’ensemble du département. Tous les usagers de l’eau sont appelés à faire preuve de civisme et d’éco-responsablilité en modérant leur consommation.

  • 07/07/20 | Charente-Maritime : un emprunt de 22 millions € pour le Département

    Lire

    Le Département 17 tient sa session d'été du 6 au 10 juillet. Les finances y tiennent une place importante. Son président Dominique Bussereau estime à 47 millions € les recettes en moins d'ici fin 2020. Dont 40 millions rien qu'en droit de mutation. Se prévoyant une marge, le président met au vote cette semaine un budget supplémentaire à 57 millions €, avec un emprunt à 22 millions. Cinq millions seront dévolus aux primes des agents, 2 millions aux associations et 12 millions pour les routes.

  • 07/07/20 | Lascaux lance sa saison estivale

    Lire

    Les visiteurs étaient au rendez-vous avec plus de 5000 personnes accueillies lors du week-end de réouverture de Lascaux, les 4 et 5 juillet. Les visiteurs peuvent profiter tout l'été de visites "prestige", organisées chaque fin de journée pour ceux qui veulent se retrouver en tout petit groupe (12 personnes maximum), loin de l'affluence de la journée et avec un médiateur pendant deux heures. Des sessions acoustiques seront organisées tous les 15 jours au sein de la reproduction de la grotte. Plus d'infos : www.lascaux.fr

  • 07/07/20 | Un plan de développement ambitieux pour le Futuroscope

    Lire

    Le Département de la Vienne et le Futuroscope consolident leur partenariat. L’Assemblée Départementale a voté à l’unanimité lors de la Décision Modificative du 3 juillet un cadre juridique sécurisé qui permet au Futuroscope d'évoluer. Ce plan passe par la conception de trois attractions majeures, la création d’une nouvelle zone de tourisme et loisirs, un « Resort » aux portes du Parc, intégrant sur 224 000 m2 supplémentaires, deux hôtels thématisés, un restaurant nouvelle génération et un parc aqua-ludique. C’est un ambitieux plan d’investissements de 304 millions d’euros qui va voir le jour d’ici 2030.

  • 07/07/20 | Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière réouvre ses visites

    Lire

    Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière va reprendre les visites guidées à partir du vendredi 10 juillet. L'occasion de découvrir ce site qui produit grâce à l’eau de la rivière Maulde l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville de 40 000 habitants chaque année. Le port du masque est obligatoire et les horaires de visites ont été réaménagés pour permettre d’accueillir du public en toute sécurité. Visites en extérieur uniquement et réservation obligatoire au 05 34 39 88 70 ou à visites.edf.vassiviere@manatour.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Etat-Départements: le pays n'avait pas besoin de cette fracture supplémentaire

Des élus de toute tendance, naturellement peu portés à manifester de façon intempestive, qui boycottent le discours d'une ministre et s'en vont chantant la Marseillaise...C'était ce vendredi à Bourges où l'Association des Départements de France tenait congrès. Et la ministre Jacqueline Gourault, de ce ministère qui voulait dès le début de l'ère Macron, en remontrer sous l'appellation de « Cohésion des Territoires », est venue sur ordre, enfoncer le clou d'une réforme fiscale qui va progressivement rendre dépendants des seules recettes de TVA, et donc des versements de l'Etat, des collectivités à qui on a refilé naguère des missions de solidarité. Un RSA par exemple que l'Etat n'a jamais compensé au niveau du réel, sans parler de ce dont il se défausse, la prise en charge de la protection de l'enfance ou des mineurs isolés, de plus en plus nombreux. Et, tout cela, dans un pays où le nombre de ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté grandit. Une France qui n'avait surtout pas besoin de cette fracture supplémentaire.

 C'était d'ailleurs bien la peine, au fil du Grand Débat voulu pour éteindre la révolte des Gilets Jaunes, de répéter que l'Etat allait s'appuyer sur les élus de terrain pour répondre aux attentes citoyennes. Certes, les maires à qui on a ôté la taxe d'habitation pour que le candidat Emmanuel Macron trouve un biais pour redonner du pouvoir d'achat devraient hériter d'une taxe sur le foncier bâti, soustrait aux départements. Par parenthèse, notons que c'en sera fini du principe républicain d'égalité devant l'impôt...Selon que vous serez propriétaire ou non.

 

Mais, au-delà de toutes les conséquences de ces réformes qui, petit à petit, vident de sens la décentralisation et la libre administration des collectivités locales reconnue par la Constitution, comment ne pas ressentir, plus forte que jamais, l'emprise de la technocratie des Finances sur la gestion des Régions et départements, dans un contexte où il faut trouver des coupables au déficit public d'un pays. Comme si leur part était décisive par rapport à un Etat incapable de se réformer, pire même un pouvoir central dont la bureaucratie est si pesante qu'elle gaspille les crédits européens versés au Régions que celles-ci doivent sauver par des moyens imprévus.

 

L'épisode de Bourges qui semble consommer une vraie fracture entre l'éxécutif et les élus locaux est hautement significatif du cours de ce quinquennat qui glisse, chaque jour davantage, vers un autoritarisme qui abîme le libre exercice de la démocratie. Il faudra sans doute la rude déconvenue qui s'annonce pour LREM aux élections municipales pour que l'hôte de l'Elysée en prenne la mesure.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4343
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires