aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 30/09/16 | Fête des voisins à Cenon le 6 octobre

    Lire

    Fidaquitaine, cabinet d'expertise comptable organise lee 6 octobre la 3ème édition de la «Fête des Voisins du Travail » à Cenon (33). Son principe, basé sur la rencontre et l’échange professionnel, réunit salariés et chefs d'entreprises situés à proximité autour d’un midi festif. Cette année, la Ville présentera le portail des commerçants , qui recense les commerçants et artisans exerçant dans la commune en quelques clics! Les inscriptions pour les commandes des menus sont ouvertes jusqu'au 04 octobre. Rens: Fidaquitaine (Rémi Houbion, responsable marketing) au 05 56 40 54 74

  • 30/09/16 | Salon Horizon Vert, les 1er et 2 octobre au Parc des expos de Villeneuve/Lot

    Lire

    Ce rendez-vous dédié à l'écologie fait la part belle cette année à la biodiversité dans tous ses aspects. L'occasion de découvrir, à travers conférences, ateliers et autres animations, quelques exemples de tout ce qui peut être fait au quotidien pour protéger la biodiversité. L'inauguration se déroulera le samedi 1er octobre à 11h. Ce salon est ouvert de 10h à 19h, et le samedi jusqu'à 23h pour l'espace restauration/spectacle. Tarifs : 2,50 €/adulte - Gratuit pour les moins de 20 ans.

  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Européennes: la réplique du tremblement de terre municipal

Regardons les résultats de cette élection européenne les yeux grand ouverts. Ils nous apprennent que le tiers des députés français dans le prochain Parlement seront issus du Front National. Un Front national qui a fait campagne pour la disparition de l'Europe, ce qui signifie donc si on considère le score qu'il a obtenu quelques 25% des 43% de votants qu'il représente un peu plus de 10 % des électeurs de ce pays. Première leçon à tirer de ce simple rappel : les Français sont certainement déçus de l'Europe, des difficultés qu'elle rencontre pour les défendre au mieux, en particulier d'une mondialisation qui bouscule son modèle social et souligne, à grand trait, l'affaiblissement de son économie. Ils le sont d'autant plus qu'ils n'avaient pas voulu de cette Europe, il y aura bientôt dix ans, en rejetant le traité de Lisbonne que le parlement français leur a finalement imposé.Pour autant seraient-ils devenus farouchement anti-européens ? A l'évidence non.

Ils savent, plus qu'on ne le pense, que leur destin est inséparable de celui de leurs voisins, que ceux-ci s'appellent Allemands ou Espagnols mais ils ont été entretenus dans un meconnaissance profonde des institutions de l'Union, bien plus que les allemands par exemple. Et, depuis 1979, et les premières élections, leurs représentants, à quelques rares exceptions de parlementaires éclairés, n'ont pas vraiment montré les enjeux d'un nouveau lieu de pouvoir démocratique, face à une Commission européenne souvent omnipotente, tandis que le Conseil des chefs d'Etat et de gouvernement avait toujours le dernier mot.

La seconde leçon que l'on doit tirer du « séisme » Front National dont on parle, précipitamment, comme si notre pays allait basculer, du jour au lendemain, dans un populisme dévastateur capable d'emporter les digues de notre République, c'est la confirmation spectaculaire de l'effondrement du parti socialiste, observé voilà deux mois, lors des municipales. La réplique absolue du tremblement de terre du 30 mars.

Ses électeurs ne répondent plus et, d'une manière générale, la gauche de gouvernement ne semble plus capable d'offrir une alternative crédible pour sortir le pays de sa stagnation. François Hollande et Manuel Valls ne peuvent pas considérer qu'il suffira de réaffirmer leur ligne «  sociale-libérale » pour s'exonérer des conséquences de cette élection qui les affaiblit très dangereusement. Il ne s'agira pas, simplement, dès le prochain sommet européen, d'appeler nos voisins au secours pour rétablir " la confiance " que le premier ministre appelle des ses voeux.

Enfin, la troisième leçon de ce scrutin qui place le FN en tête du paysage politique national vient de la défaite de l'UMP, concomitante de celle du PS. La proportionnellle favorable au Front National n'explique pas tout. Non seulement, le parti dirigé par Jean-François Copé a semblé plus divisé que jamais sur sa vision de l'avenir de l'Europe mais, plus encore, il a été victime d'un slogan destructeur pour les partis de gouvernement, ce fameux « UMPS » cher au FN. La droite républicaine s'est trop vite bercée d'illusions, au soir des municipales; face à l'impuissance de la gauche elle est, elle-même, de plus en plus discréditée. Et, ne nous le cachons pas : c'est là un vrai et grave danger pour les deux années à venir, c'est à dire celles qui vont précéder la prochaine présidentielle. Un Alain Juppé ne le sous-estime pas et François Bayrou n'a pas tort de parler d'une "décomposition de la vie politique française". La reconstruction ne concerne pas que le PS; l'UMP considérant le réveil, encore modeste du centre, va devoir s'atteler à la tâche.

Le sursaut plus que jamais nécessaire, dans les partis comme au sein de la société civile, doit donc réunir toutes celles et ceux qu'accablent la vision d'une France repliée qu'incarne le FN, et que l'on voit déjà à l'oeuvre, ici et là, dans les villes qu'il a gagnées, lui et ses affidés. La France a besoin de se pencher, de toute urgence, sur les valeurs qui fondent notre République et de rassurer l'Europe en l'interpellant plutôt qu'en la jetant à la poubelle.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4161
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 3 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires