Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid




- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

G7 : Macron joue Trump et la diplomatie fait le reste

Le Pays basque respire...Le G7 que le maire de Biarritz, avec la complicité d'Emmanuel Macron, avait voulu accueillir, encore en pleine saison estivale, s'est terminé sans coup dur. Et, en guise de remerciements, en particulier aux commerçants lésés par des pertes d'activité dont Bayonne, ville interdite, a été la plus atteinte, le président de la République a confirmé, in fine, à Sophie Lapix qu'ils seraient indemnisés. La promo réussie, par grand soleil, entre Hôtel du Palais et rue d'Espelette avec ces premières dames et un maire, fier de les accueillir, ne changera pas forcément le cours de l'Histoire mais, reconnaissons qu'après la version catastrophique du dernier G7 au Canada, l'affaire sur le plan diplomatique a plutôt été rondement menée avec un Emmanuel Macron trop content de se présenter, en cette rentrée de 2019, comme l'autre leader du monde occidental.

 

Affaire de leadership européen oblige mais, aussi, volonté de s'affirmer comme figure en mesure de tenir tête à Donald Trump, sinon à lui faire partager certaines de ses convictions, sur le mode « Donald, je vais sur votre terrain et, laissez-moi vous expliquer comment nous pourrions faire autrement". L'avenir nous dira ce qu'il restera de ces journées au sommet et, notamment, de cette initiative qui s'est voulue spectaculaire de l'arrivée imprévue du ministre des affaires étrangères iranien dans les coulisses du sommet, signe que la médiation française est jugée utile à Téhéran. Trump avait donné son aval mais il a été embarqué dans une dynamique nouvelle qui, au fond semble l'arranger, avec une France dans ce qu'elle sait faire de mieux sur le plan international : se proposer pour rechercher la paix... ce n'est par hasard, répondant aux questions de Anne-Sophie Lapix, si le président a cité De Gaulle...

L'autre ébauche d'alternative à l'affrontement dans les relations internationales a donc trait au commerce et aux surenchères Etats-Unis-Chine. Et, sans préjuger de résultats rapides, il n'est pas indifférent que pour sortir du bras de fer avec les ténors de l'économie numérique, les GAFA, que la France a décidé de taxer, le moins que l'on puisse dire sans excès, Emmanuel Macron ait cherché à contourner la difficulté. Pour remettre en route ce multilatéralisme dont il s'est voulu le héros, et s'appuyant sur la direction française de l'OCDE, il a déplacé le centre de gravité du débat vers une Organisation Mondiale du Commerce et ses imperfections. Une négociation sans doute de longue haleine doit s'engager où il sera question d'une fiscalité internationale...

Quant au climat, il n'en aura été question qu'à travers l'ampleur prise par les incendies de la forêt amazonienne et les propos abominables du président d'extrême droite brésilien. Il n'est pas sûr que les quelques crédits européens annoncés pour entreprendre la « reforestation » soient décisifs mais l'affaire a pris une dimension planétaire telle qu' Emmanuel Macron, sur France 2, s'en est emparé allant jusqu'à préciser, grâce à la pugnacité de Anne-Sophie Lapix, sa position sur la non participation de la France à l'accord européen avec le Mercosur. Une mise au point qui ramènera à de plus justes appréciations sur ce qui a été compris comme un refus pur et simple. Et, puisqu'il faut boucler la boucle de la pédagogie, l'hôte de l'Elysée s'est fait le chantre de l'indépendance, à obtenir, de l'Europe, et singulièrement de la France en matière de protéines végétales. Ou, quand le soja importé est au cœur des relations internationales et de l'urgence climatique ..

A part cela, dans un complément bien calculé, Emmanuel Macron a cherché à calmer le jeu sur la réforme à venir de la retraite, allant jusqu'à affirmer qu'il préférerait un accord sur la durée des cotisations plutôt que sur la modification de l'âge légal. De l'international au franco-français une rentrée qui s'est voulue très présidentielle.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3554
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires