aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Google et l'Etat font la paix pour 60 millions d'euros

Soixante millions d’euros pour une première mondiale… Les commentaires auto satisfaits vont bon train pour saluer l’accord signé à L’Elysée entre le président de la République et celui de Google. Comprenons donc que le géant mondial du net et l’Etat français, au plus haut niveau, cherchent à tirer profit de la fin d’un bras de fer engagé l’été dernier. Google, dont la capitalisation boursière est de quelques 240 milliards de dollars, s’achète à bon prix une conduite, lui qui avale les contenus de la presse mondiale pour en faire le plus grand des médias et la plus riche base de données. La France, de son côté, à travers la gauche au pouvoir, revendique une victoire morale, s’évite le piège d’une taxe d'abord envisagée (1), mais surtout se dit que cet argent là sera bienvenu pour accompagner les mutations d’une presse sans dessus dessous.

Cet accord dont il est dit qu’il s’appliquera à la presse d’intérêt général et politique, celle qui est reconnue par un numéro de la Commission paritaire des publications et agences de presse, - c’est le cas de notre journal en ligne – intervient, en effet, à un moment où la presse se demande comment survivre et, quand elle survit, comment trouver les moyens de son développement.

Le modèle économique traditionnel de la presse quotidienne reposait sur les recettes liées à la double vente des journaux, à des lecteurs d’abord, à des annonceurs ensuite, la publicité dans les années fastes apportant d’ailleurs des ressources supérieures à celles issues de la vente en kiosque ou des abonnements. Un système qui permit, longtemps, de proposer au lecteur des journaux dont le prix de revient était supérieur au prix de vente, les aides à la presse apportant une manne importante dont aucun éditeur ne se passerait, et dont l’Etat se prévalait au nom de l’impératif démocratique.

Les temps ont changé. L’émergence du net, plus encore que la création des quotidiens gratuits type Métro ou 20 minutes, la sophistication des outils –smartphone et tablette –  contraignent les éditeurs à accélérer le passage du papier au numérique. Et, ceci, dans un contexte où la gratuité de l’information s’est imprimée dans le cortex du public, d’une grande partie de citoyens éclairés qui ne se posent guère la question de savoir si le travail des journalistes, celui des graphistes, des développeurs méritent salaire. S’il est  le garant de ce que l’on appelle la qualité de l’information.

La presse quotidienne papier qui a engagé, de bonne heure, l’indispensable mutation est à la recherche de nouveaux équilibres et semble pouvoir y parvenir; celle qui a pris du retard, la presse régionale notamment, relève ce défi dans des conditions très difficiles. Quant aux médias numériques, si l’on fait exception de Médiapart qui a réuni à sa création des moyens financiers considérables et dégage désormais des bénéfices par le biais de ses quelques 60.000 abonnements, ils se battent pour continuer leur mission. C’est notre cas, celui de ceux qu’on nomme les « pure players » qui voient, chaque jour, croître l’intérêt de leurs lecteurs et annonceurs et ont conscience d’écrire une nouvelle page, passionnante, de l’histoire de la presse.

L’accord Google dont on ne sait encore comment il sera appliqué et qui, d’ailleurs, ne fait pas l’unanimité parmi les éditeurs de la presse numérique, ne bouleversera pas le cours de cette histoire. Celle-ci s’écrit, d’abord, chaque jour en un mot qui ne compte pas moins de neuf lettres : confiance. Faites confiance amis lecteurs à ceux qui font vivre le pluralisme, ici, au coeur de leur région.

1. le chiffre d’affaires de Google 2011 en France est estimé entre 1,2 et 1,4 milliards d’euros liés aux retombées publicitaires sur internet; la société aurait payé quelques 5 millions d’euros au titre de l’impôt sur les sociétés.

Lien vers le communiqué de Google
La dépêche de l'AFP reprise par Libération
Le communiqué du Syndicat de la Presse Indépendante d'Information en Ligne

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
241
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires