Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La Grande Région face à l'impératif d'aménagement du territoire

« La Région est l'héritière de la Datar des années 70 ». Le propos est d'Alain Rousset lors de la présentation, ce 16 juillet, des douze binômes qui seront les têtes de liste de la gauche socialiste à l'élection régionale des 6 et 13 décembre prochains, dans la Grande Région. Cette Nouvelle Aquitaine qui sera la plus grande région de France. Ce simple constat éclaire, justement, d'un angle intéressant l'affirmation de l'actuel président du Conseil régional. En effet, s'il a existé un endroit où, au cœur du pouvoir central, sous la responsabilité directe des premiers ministres d'alors, on s'efforçait de concevoir une politique d'aménagement du territoire, c'était bien cette Datar ( Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale devenue attractivité régionale...) où, dans un retour permanent entre Paris et les régions qui n'avaient pas encore d'exécutifs politiques, s'élaboraient des réponses spécifiques à la diversité des défis auxquels la province française devait faire face, aux problèmes de conversion, ici et là, qui surgissaient . Songeons à cette phrase de De Gaulle, à Lyon, peu de temps avant qu'il ne perde le référendum de 1969 sur la régionalisation et ne quitte le pouvoir : « il est temps de mettre fin à l'effort multiséculaire de centralisation »

C'est ainsi que dans une ambiance fiévreuse de laboratoire allaient naître des concepts qui portaient, en eux-mêmes, l'essence de la décentralisation : politique de la montagne, du littoral, des métropoles d'équilibres, des villes moyennes, contrats de pays... En un mot s'esquissait une vision des futurs envisageables. Sans résoudre tous les problèmes d'un pays qui, sortant des trente glorieuses, n'allait pas tarder à devoir s'adapter aux prémisses de la mondialisation, elle servait de cadre à l'action politique. Avec la décentralisation des années 80, les lois Defferre et l'émergence des pouvoirs politiques locaux et régionaux, la Datar allait commencer à perdre de son influence. Un parfum d'Etat trop entêtant pour beaucoup de ceux-ci . Et pourtant comment remplacer ce potentiel d'études d'analyses et de propositions ?

 

Les Régions de demain, pour la plupart agrandies, et la nôtre en est l'exemple le plus évident, ont en effet l'obligation de penser LEUR aménagement du territoire. La Nouvelle Aquitaine rassemble, notamment, tous les défis auxquels il faut se colleter pour qu'elle se développe tout en prenant le plus grand soin de son environnement et de la diversité des populations qui la composent. Défi urbain dans sa métropole qui doit éviter l'écueil d'une centralisation des pouvoirs de décision et des moyens , défis urbains des villes moyennes affrontées, pour nombre d'entre elles, à un urbanisme commercial qui a anesthésié les centres villes, défis du monde rural, en particulier à la périphérie des départements où le vieillissement des habitants croît, défis d'une politique de soins adaptée face à la menace de désertification médicale, défis du foncier agricole, de ces terres sur lesquelles il faut continuer à installer des jeunes exploitants, défis de la formation comme socle d'une politique de l'emploi qui ne répond plus aux besoins des territoires, défis environnementaux face au réchauffement climatique et à ses conséquences, en premier lieu pour le littoral, défis technologiques où l'Université doit prendre, aux côtés des entreprises, une place majeure... la liste est longue, très longue. Et, si la réforme territoriale dont le parlement vient d'accoucher dans la douleur peut servir à quelque chose, c'est en laissant la part belle à la créativité des régions, à la mise en réseau des initiatives les meilleures, à l'expérimentation de politiques nouvelles qui ne craindront pas de mettre dans la boucle la société civile, les associations, les syndicats, les citoyens. Ce défi-là n'est pas le moins exaltant... A suivre

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3371
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
tomas moya | 20/07/2015

n'ayons pas peur des réformes qui s'imposent et relevons tous les defis pour le bien être de toutes et tous.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires