Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




- Publicité -
  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Heureusement revoilà le soleil et les sous-bois nous appellent...

Ouf ! le soleil est revenu… et même s’il fait moins chaud qu’au Cercle Polaire ou en Ukraine nous retrouvons nos couleurs. La nature et nous. Des verts en ces premiers jours de juin qui nous rappellent que nous sommes bien au printemps. Cette saison qui nous réapprend l’humilité tant la nature, toute occupée à renaître, se projette dans l'espace, avec une force inégalable. Peupliers qui s’envolent, indifférents au vent venu de l’est et regardent avec un rien de condescendance ces chênes trapus qui étalent leur puissance. Pins maritimes croisés, ces jours-ci, en traversant la forêt landaise que nous n’avions pas vu aussi fringants et empressés à croître depuis longtemps. Tilleuls qui guettaient le premier vrai soleil, celui qui réchauffe leurs boutons floraux presque impatients d'éclore...

Cette fois, et les météorologues nous l'affirment, le printemps décolle, juste à temps pour nous entraîner à marche forcée vers l'été. Pour autant, n'oublions pas que toutes ces eaux accumulées, celles qui grossissent la Garonne et les rivières qui sortent de leur lit, les neiges frâichement tombées sur nos Pyrénées, nous promettent sans doute des moments de forte amplitude, des orages et des secousses climatiques. Une leçon de choses renouvelée qui nous apprend la modestie.

Cette digression, sur le mode du temps improbable, est à nos yeux paradoxalement réjouissante. Elle nous dispense des affirmations péremptoires et du flot ininterrompu de nouvelles qui n'en sont pas vraiment. Les dernières, sportives celles-là, seraient pourtant plutôt plaisantes... Par exemple, cette victoire des Girondins de Bordeaux qui brandissent leur Coupe de France sur les Bords de Garonne, le jour de la fête du fleuve, le succès aussi de leurs cadets qui ont gagné leur Coupe et laisse espérer qu'ils grandiront sur place, si le club sait les retenir, plutôt que de les voir s'échapper vers d'autres horizons pleins de fric. Vain espoir dira-t-on quand un milliardaire russe achète Monaco et débourse 60 millions d'euros pour une star brésilienne. Et quand le Qatar s'offre le PSG comme passeport de respectabilité.

L'argent fou, dans le sport dit de haut niveau, est plus fou que jamais; il étale son indécence avec la bénédiction des médias télévisuels au centre de la boucle. Et, même s'il est réjouissant que Castres ait gagné le titre de champion de France de rugby contre Toulon, tentons de résister aux clichés de la victoire de David contre Goliath, car le fric dégouline aussi sur le rugby sans que la qualité du jeu en soit pour autant rehaussée. Mais, il est vrai que dans cette société, chaque jour plus brutale, où le combat devient un critère de réussite absolu, le rugby obéissant aux oukases des networks, ceux de l'empire Murdoch, a changé ses règles pour s'apparenter à un sport de combat. Soyez attentifs à ce que véhicule, à ce propos, la langue anglaise. Songeons à ce fameux "pick-and-go", séquence de cache ballon, caricature parfaite du non jeu qui désespère les amoureux de cet ovale qui devrait pourtant vivre, de main en main, sur toute la largeur du terrain. C'est le temps des gros bras, celui de l'ennui aussi, le plus souvent.

Tentons de résister aux clichés, aux métaphores vite dites et aussitôt oubliées. Elles font le buzz: rions-en! Et partons explorer la nature et les sous-bois. Les premiers cèpes sont de sortie; ils mettent leur chapeau et, avec le soleil et la chaleur, ils pourraient bien tromper notre vigilance.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1130
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
millet | 03/06/2013

et oui la nature finalement gagne toujours le combat et tout l'argent des mondes n'y fera rien, même demain ! alors soyons sages et après l'affrontement viril, mais respectueux et gratuit, autour d'une conquête de ballon incertaine, trinquons au renouveau autour d'une fricassée de cèpes cueillis dans le frais du matin à l’abri des regards cupides, et soudons là des amitiés sans prix!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires