Le Fil d'Aqui

22/04/14 : Blitzr, JePilote, La musique des haïkus, Rocketfid et Yummypets sont les projets sélectionnés parmi une 20aine de candidats pour représenter l'Aquitaine sur l'espace Village des Innovations de FUTUR EN SEINE du 12 au 15 juin à Paris.

22/04/14 : Élection européenne. Le 25 avril, José Bové, accompagné de Maryse Combres, candidate sur la liste du Sud-Ouest, visitera dans le 47 une exploitation expérimentale en agro-foresterie, puis se rendra des terres agricoles menacées d'artificialisation.

16/04/14 : Depuis le début de l'année, l'Aéroport de Bordeaux Mérignac a accueilli plus de 950.000 passagers et affiche une croissance de 3%, soit la plus forte croissance de trafic du top 5 des aéroports régionaux.

15/04/14 : Deux bombardiers d'eau Trackers sont prépositionnés sur l'aéroport de Mérignac depuis ce 15 avril compte tenu des risques d'incendie jugés : « sévères » par la préfecture en Dordogne et Charente-Maritime, « modérés » en Lot-et-Garonne, Gironde et Land

15/04/14 : Jean-Christophe Cambadélis a été élu ce 15 avril à la tête du parti socialiste par 67,12% des voix au sein du Conseil national contre 32,88% à Sylvain Mathieu candidat au nom de la gauche du PS. Cambadélis a promis des « Etats Généraux » du PS.

14/04/14 : Rugby. Le SUA prolonge les contrats du talonneur Marc Barthomeuf, du demi d’ouverture Raphaël Lagarde, du centre Vincent Roux et de l’ailier Viliame Waquaseduadua et signe avec 4 jeunes : Paul Abadie, Léo Ghirard, Nathan Decron et Florian Dufour.

11/04/14 : CUB - L'installation d'un terminus partiel sur la ligne A, à hauteur de la station Cenon Gare, impose une interruption de la circulation des tramways, entre la station Galin et les terminus de la rive droite, du 14 au 20 avril.

09/04/14 : Michèle Delaunay quittant le gouvernement où elle est remplacée au poste de secrétaire d'Etat par Laurence Rossignol devrait retrouver son poste de député de la 2° circonscription de Gironde occupé jusqu'ici par Vincent Feltesse.

09/04/14 : Pas de secrétaires d'Etat du Sud Ouest à l'exception de Kader Arif qui conserve le poste des Anciens combattants dans le gouvernement Valls. A noter: Fleur Pellerin Commerce extérieur André Vallini à la réforme territoriale Harlem Désir à l'Europe.

08/04/14 : Valls: Conseils départementaux supprimés «à l’horizon 2021» et réforme de la carte des intercommunalités «basée sur les bassins de vie» et « suppression de la clause de compétence générale après un profond débat dans le pays associant élus et citoyens.

08/04/14 : Valls devant l'Assemblée: «Les régions pourront proposer de fusionner, mais en l’absence de proposition, après les régionales et les départementales de 2015, le gouvernement proposera une carte, et elle sera établie pour le premier janvier 2017.»

08/04/14 : Dominique Rousseau (PS) a été réélu président de la communauté d'agglomération de Bergerac avec 39 voix contre 24 à Daniel Garrigue et un nul, malgré sa défaite à la mairie de Bergerac lors des municipales.


- Publicité -
  • 22/04/14 | Patrick Boudon reconduit à la tête des Vignerons Bio d'Aquitaine (SVBA)

    Lire

    Le 8 avril dernier, le Conseil d'administration du Syndicat des Vignerons Bio d'Aquitaine s'est réuni pour élire les différents membres du bureau. A cette occasion, les 15 membres du CA ont donc réélu Patrick Boudon pour un 3ème mandant consécutif en tant que Président du SVBA. Comptant à ce jour 190 adhérents, le SVBA envisage cette année 2014 avec enthousiasme et sérénité: "de très beaux projets à venir pour structurer notre filière biologique et valoriser notre mode de production auprès de tous les publics" a alors précisé Patrick Boudon.

  • 22/04/14 | Conférence débat autour de l'Europe à la maison de l'Europe47, le 29 avril à 14h

    Lire

    La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED Moyenne Garonne organise une conférence débat sur « Élections européennes : Quelle Europe voulons-nous ? » avec Anne Houtman, chef de la représentation en France de la commission européenne, Luc Paboeuf, président du comité économique, social et environnement régional (CESER), Alexandre Fongaro, président des jeunes européens, et François Maïtia, vice-président du Conseil régional d’Aquitaine, chargé des questions européennes. Entrée libre.

  • 20/04/14 | Un Greco au musée des beaux arts d'Agen !

    Lire

    Le musée d’Agen prête de la mi-avril à la fin août plusieurs œuvres de sa collection (Oudry, Lalanne, Goya, Grigorescu, etc) au musée des Beaux-Arts de Pau sur le thème de l’animal dans l’art. En échange de ces prêts, « le musée d’Agen est particulièrement heureux » de présenter pendant la durée de l’exposition de Pau, trois œuvres importantes du musée de Pau dont un tableau du Greco « Saint François d'Assise recevant les Stigmates ».

  • 18/04/14 | Florence Lasserre, partira aux Européennes pour l'UDI-Modem

    Lire

    Adjointe chargée du développement durable à la Ville d'Anglet, à la suite des dernières élections municipales remportées par l'UMP Claude Olive avec le Modem, l'UDI et le centre, Florence Lasserre a été désignée pour rejoindre, avec le député européen Robert Rochefort la liste grand Sud Ouest aux Européennes du 25 mai. Fille de l'ancien président du Conseil général des Pyrénées Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, sa jeune contribution a l'ambition d'apporter un élan nouveau pour cette assemblée.

  • 18/04/14 | Lacq-Orthez : le président réélu, mais les Orthéziens absents du bureau

    Lire

    Jacques Cassiau-Haurie, maire PS de Biron, a été réélu jeudi à la présidence de l’importante Communauté de communes de Lacq Orthez par 87 voix contre 21 à Yves Darrigrand,maire sans étiquette d’Orthez. Ce dernier avait souhaité, en vain, que les vice-présidences de la CCLO tiennent compte de la démographie des localités qu'elle englobe, et refusé un poste de 2e vice-président. Ce désaccord et le vote de jeudi amènent aujourd'hui le bureau de la CCLO à n'avoir aucun représentant de la ville d'Orthez.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Elections européennes 2014
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Huit jours après: une catastrophe viticole d'une ampleur exceptionnelle

Comment exprimer notre solidarité avec les viticulteurs accablés par les orages dévastateurs, spécialement dans l’Entre deux Mers, les Côtes de Castillon ? Délicate question surtout si on ne veut pas céder force images de catastrophe, au voyeurisme. D’abord, nous semble-t-il, en expliquant qu’au delà des conséquences immédiates de ces intempéries - anéantissement de la récolte, charges inhérentes au maintien du patrimoine viticole, remise en question des ventes et des investissements programmés, absence de revenus pour au moins deux à trois ans à venir – l’incertitude est réelle quant à la récupération des parcelles anéanties. Des vignes en pleine croissance végétative écrasées par la grêle vont avoir beaucoup de mal à produire de nouveau, en tout cas l’année prochaine. Ayant traversé ce dimanche 11 août la zone la plus sinistrée, huit jours après l'orage, nous témoignons de l'ampleur extrême des dégâts, les coteaux dans le secteur de Branne, Grézillac notamment, n'offrent plus au regard, à perte de vue, une seule feuille sur des ceps dont les sarments martelés sont roux au lieu d'être verts et comme brûlés par le soleil.

Pour prendre la mesure de la détresse et parfois du renoncement qui s’empare des viticulteurs, il faut savoir qu'en viticulture la taille est, aujourd’hui, la phase première, décisive, de la qualité des raisins qui seront récoltés. De sa conduite maîtrisée dépendra le type de vin que l’on veut produire et, par voie de conséquence, de la commercialisation que l’on entend réussir. Or, déjà, il ne fait aucun doute que la taille à partir de bois, de sarments observés ce dimanche, sera l’automne et l’hiver venus très aléatoire.

En outre, parmi les mesures envisagées pour autoriser une poursuite de l’activité, le rachat autorisé de vendanges dans l’aire d’appellation concernée sera d’autant plus compliqué que le printemps froid et pluvieux avait, déjà, occasionné des pertes de récolte considérables à cause, notamment, de la coulure et du millerandage, la floraison contrariée n’ayant pas permis, sur le cépage merlot notamment, la formation normale des graines de raisins. Difficile de céder de la vendange à un collègue quand sa propre perspective de récolte est parfois diminuée de 50%.

Ces rappels confirment l’importance des décisions qui vont être prises prochainement. Elles devront être exceptionnelles comme le rappelle le président du Conseil Général de la Gironde, dans un courrier au ministre de l’agriculture. Il faudra même imaginer un dépassement du niveau des aides directes autorisé par l’Europe. La profession agricole le demande à raison. Stéphane Le Foll est donc attendu dans les prochains jours avec une légitime impatience. Les enjeux du soutien à apporter à la profession sont d’autant plus importants que la zone sinistrée est un territoire déjà en difficulté depuis plusieurs années, avec une mutation délicate au sien du vignoble girondin.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2458
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
bernard | 12/08/2013

Pour essayer de rassurer les viticulteurs sinistrés-si cela est possible quand on a l'impression d'avoir tout perdu- nous avions été témoins de pareils évènements en juin 2007 dans le secteur de l'appellation Madiran. Pour situer l'ampleur des dégâts, tous les conifères et même des chênes sont morts par la suite, dans la zone touchée. Par contre, la vigne pourtant totalement anéantie à redonner une récolte correcte l'année suivante. Par la suite tout est rentré dans l'ordre. Dans les jours qui suivirent le sinistre, deux écoles s'opposèrent: les partisans d'une taille immédiate et les contres. A vrais dire les observateurs neutres ne virent aucune différence l'année suivante. Par contre, la différence fut énorme entre les parcelles qui reçurent des traitements "de cicatrisation" suivis et les autres. Courage à tous ces malheureux viticulteurs et plus globalement à toutes les personnes victimes de ses orages.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires