Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées




Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Huit jours après: une catastrophe viticole d'une ampleur exceptionnelle

Comment exprimer notre solidarité avec les viticulteurs accablés par les orages dévastateurs, spécialement dans l’Entre deux Mers, les Côtes de Castillon ? Délicate question surtout si on ne veut pas céder force images de catastrophe, au voyeurisme. D’abord, nous semble-t-il, en expliquant qu’au delà des conséquences immédiates de ces intempéries - anéantissement de la récolte, charges inhérentes au maintien du patrimoine viticole, remise en question des ventes et des investissements programmés, absence de revenus pour au moins deux à trois ans à venir – l’incertitude est réelle quant à la récupération des parcelles anéanties. Des vignes en pleine croissance végétative écrasées par la grêle vont avoir beaucoup de mal à produire de nouveau, en tout cas l’année prochaine. Ayant traversé ce dimanche 11 août la zone la plus sinistrée, huit jours après l'orage, nous témoignons de l'ampleur extrême des dégâts, les coteaux dans le secteur de Branne, Grézillac notamment, n'offrent plus au regard, à perte de vue, une seule feuille sur des ceps dont les sarments martelés sont roux au lieu d'être verts et comme brûlés par le soleil.

Pour prendre la mesure de la détresse et parfois du renoncement qui s’empare des viticulteurs, il faut savoir qu'en viticulture la taille est, aujourd’hui, la phase première, décisive, de la qualité des raisins qui seront récoltés. De sa conduite maîtrisée dépendra le type de vin que l’on veut produire et, par voie de conséquence, de la commercialisation que l’on entend réussir. Or, déjà, il ne fait aucun doute que la taille à partir de bois, de sarments observés ce dimanche, sera l’automne et l’hiver venus très aléatoire.

En outre, parmi les mesures envisagées pour autoriser une poursuite de l’activité, le rachat autorisé de vendanges dans l’aire d’appellation concernée sera d’autant plus compliqué que le printemps froid et pluvieux avait, déjà, occasionné des pertes de récolte considérables à cause, notamment, de la coulure et du millerandage, la floraison contrariée n’ayant pas permis, sur le cépage merlot notamment, la formation normale des graines de raisins. Difficile de céder de la vendange à un collègue quand sa propre perspective de récolte est parfois diminuée de 50%.

Ces rappels confirment l’importance des décisions qui vont être prises prochainement. Elles devront être exceptionnelles comme le rappelle le président du Conseil Général de la Gironde, dans un courrier au ministre de l’agriculture. Il faudra même imaginer un dépassement du niveau des aides directes autorisé par l’Europe. La profession agricole le demande à raison. Stéphane Le Foll est donc attendu dans les prochains jours avec une légitime impatience. Les enjeux du soutien à apporter à la profession sont d’autant plus importants que la zone sinistrée est un territoire déjà en difficulté depuis plusieurs années, avec une mutation délicate au sien du vignoble girondin.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
862
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
bernard | 12/08/2013

Pour essayer de rassurer les viticulteurs sinistrés-si cela est possible quand on a l'impression d'avoir tout perdu- nous avions été témoins de pareils évènements en juin 2007 dans le secteur de l'appellation Madiran. Pour situer l'ampleur des dégâts, tous les conifères et même des chênes sont morts par la suite, dans la zone touchée.
Par contre, la vigne pourtant totalement anéantie à redonner une récolte correcte l'année suivante. Par la suite tout est rentré dans l'ordre.
Dans les jours qui suivirent le sinistre, deux écoles s'opposèrent: les partisans d'une taille immédiate et les contres. A vrais dire les observateurs neutres ne virent aucune différence l'année suivante.
Par contre, la différence fut énorme entre les parcelles qui reçurent des traitements "de cicatrisation" suivis et les autres.
Courage à tous ces malheureux viticulteurs et plus globalement à toutes les personnes victimes de ses orages.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires