Le Fil d'Aqui

21/07/14 : Le château-fort qui domine la cité souletine de Mauléon (64) accueille de multiples animations jusqu'au 12 août, dont un spectacle son et lumière, "Le trésor des templiers", présenté les 8 et 9 août.+ d'info

20/07/14 : Ségolène Royal a annoncé qu'il n'y aura pas de lâchers d'ours dans les Pyrénées. Pour la ministre de l'Ecologie, présente samedi à Cauterets (65),la biodiversité ne doit pas aller à l'encontre des activités humaines. "Un équilibre doit être trouvé".

19/07/14 : Le spectacle de la bataille de Castillon est annulé pour le deuxième jour consécutif pour cause d'alerte orange. Une soirée supplémentaire est prévue jeudi 24 juillet. Les autres dates prévues: 25 et 26 juillet,1,2,7,8,9,14,15 et 16 août.

18/07/14 : Un problème technique de signalisation (un signal resté au rouge) serait à l'origine de l'accident ferroviaire survenu jeudi à Denguin. Alain Rousset, le président du Conseil régional, rendra visite aux blessés aujourd'hui à l'hôpital de Pau.

18/07/14 : En Lot-et-Garonne, la mairie de Fumel et l'équipe du château de Bonaguil viennent de lancer une opération de financement participatif sur My Major Company afin de voir aboutir le projet de restitution d'un des 7 pont-levis de la forteresse.

18/07/14 : Rugby. Ouverture du capital du SUA aux supporters et aux abonnés. Du coup, le SUA a modifié le seuil d’actions détenues pour pouvoir devenir Sociétaires du club des 1000 à 150€ soit 30 actions. La cotisation annuelle se monte à à 50€.

18/07/14 : 13 000 cyclo sportifs participeront le dimanche 20 juillet à l'Etape du Tour disputée entre Pau et Hautacam. En attendant le passage du Tour de France en Béarn le jeudi 24. A cette occasion, de multiples animations sont organisées ces jours-ci à Pau.+ d'info

16/07/14 : La cave des producteurs de jurançon, dont les vins sont régulièrement médaillés d'or et d'argent au Salon de l'agriculture de Paris, ouvrira ses portes à Gan (64) le vendredi 18 juillet, de 9 h à 19 h. Visite et dégustation gratuite sont prévues.+ d'info

16/07/14 : A l'occasion de la venue du Tour de France à Périgueux, le samedi 26 juillet, des navettes sont mises en places avec le Grand Périgueux pour rejoindre le centre ville et la ligne d'arrivée ainsi que des parkings à vélo non surveillés. + d'info

16/07/14 : Un trio de virtuoses composé de l'altiste Benjamin Beck, de la pianiste Naruki Tsuji et de la violoncelliste Anne Yumino Webert, se produira ce mercredi à Sainte-Eugénie à Biarritz à 21h15 et demain 2O h, église de Villefranque. Oeuvres de Beethoven

15/07/14 : Réforme territoriale: Le groupe PS de l'assemblée nationale a proposé ce 15 juillet la fusion d'Aquitaine-Poitou-Charentes et Limousin.

13/07/14 : La cité médiévale de Salies-de-Béarn (64) accueillera la Fête des sottises du vendredi 18 au dimanche 20 juillet. Ce festival des arts de la rue et du cirque comprendra 18 spectacles gratuits présentés par des professionnels venus de toute la France.+ d'info

13/07/14 : Le château de Montaner (64) qui fait face aux Pyrénées, poursuit ses journées médiévales ce dimanche 13 juillet. Tournoi de chevalerie, spectacle sur la vie de Gaston Fébus, tirs de catapulte... Les animations sont nombreuses

10/07/14 : L'état de catastrophe naturelle a été reconnu pour 102 communes sinistrées à la suite des inondations survenues le vendredi 4 juillet dans les Pyrénées-Atlantiques, pour l'essentiel au Pays basque.

08/07/14 : Les 22 salariés de l'entreprise MAPP, qui fabrique des articles de pêche à Idron (64) ont été brusquement enjoints de ne plus se rendre au travail. Après avoir perdu son principal client, Décathlon, pour des raisons de prix,la MAPP a déposé le bilan.

07/07/14 : TEDx Bordeaux 2014 - Ce sera le samedi 6 décembre prochain au Trianon à Bordeaux : osez, créez, partagez, rebondissez, avancez ! #tedxbordeaux


- Publicité -
  • 21/07/14 | L'Adet-Pays de l'ours dénonce l'attitude de Ségolène Royal

    Lire

    L'association Pays de l'ours-Adet juge "irresponsable et dangereuse" la position adoptée par Ségolène Royal qui n'envisage pas de procéder à des lâchers d'ours dans les Pyrénées. "La ministre de l'Ecologie piétine la concertation en cours organisée par ses propres services. Elle méprise les obligations internationales de la France et la mise en demeure de la Commission européenne" dit l'Adet. Selon l'association, Ségolène Royal "encourage de fait" les opposants les plus violents aux réintroductions d'ours.

  • 20/07/14 | Le grand Souk à Ribérac victime de la grêle

    Lire

    La dernière soirée du festival du Grand Souk, où Vanessa Paradis, devait se produire, a du être annulée hier soir en raison de l'épisode orageux qui a traversé la Dordogne. L'Ouest du département a été particulièrement touché. A Ribérac, le public du festival a vu des grêlons gros comme des balles de ping pong qui ont blessé une dizaine de personnes sans gravité. Certaines ont été recousues sur place. On déplore aussi des dégâts sur des cultures, principalement dans le secteur de Verteillac.

  • 19/07/14 | Les Lecturiales déménagent leur dernière

    Lire

    Les Lecturiales déménagent leur dernière soirée 2014! Celle-ci se tiendra donc ce 19 juillet à 20h30 à Saint-Léon (Gironde) et non à Faleyras. Selon les Lecturiales, la commune de Faleyras a rompu "unilatéralement sans raison licite le contrat signé", quatre jours avant le spectacle. L'équipe des Lecturiales "déplore cette décision" qui "s'ajoute à l'absence d'engagement du moindre euro par la Communauté de communes du canton de Targon, notre territoire de référence".

  • 18/07/14 | Un nouveau directeur régional à Pole emploi Aquitaine

    Lire

    A compter du 21 juillet 2014, Pôle Emploi Aquitaine aura un nouveau Directeur régional : Frédéric Toubeau, 45 ans, issu de la branche Assedic/Unedic de Pôle emploi, il a dernièrement exercé les fonctions de Directeur régional de Pôle emploi Auvergne puis Midi-Pyrénées. Il remplacera l'actuelle directrice régionale Maryse Dagnicourt Nissan, arrivée en Aquitaine en juin 2006 à la tête de l'ANPE régionale, avant d'en organiser la fusion avec les Assedic donnant ainsi naissance au Pôle emploi Aquitaine qu'elle s'apprête à quitter.

  • 18/07/14 | Laurence Dessertine Présidente des Opéras de France

    Lire

    La présidente de l'Opéra National de Bordeaux, Laurence Dessertine, a été nommée présidente de la Réunion des Opéras de France (ROF), le 17 juillet, lors des Chorégies d'Orange. Son mandat court jusqu'en 2017. Elle succède à Laurent Hénart, le nouveau président du Parti Radical, qui occupait ce poste depuis 2002.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Huit jours après: une catastrophe viticole d'une ampleur exceptionnelle

Comment exprimer notre solidarité avec les viticulteurs accablés par les orages dévastateurs, spécialement dans l’Entre deux Mers, les Côtes de Castillon ? Délicate question surtout si on ne veut pas céder force images de catastrophe, au voyeurisme. D’abord, nous semble-t-il, en expliquant qu’au delà des conséquences immédiates de ces intempéries - anéantissement de la récolte, charges inhérentes au maintien du patrimoine viticole, remise en question des ventes et des investissements programmés, absence de revenus pour au moins deux à trois ans à venir – l’incertitude est réelle quant à la récupération des parcelles anéanties. Des vignes en pleine croissance végétative écrasées par la grêle vont avoir beaucoup de mal à produire de nouveau, en tout cas l’année prochaine. Ayant traversé ce dimanche 11 août la zone la plus sinistrée, huit jours après l'orage, nous témoignons de l'ampleur extrême des dégâts, les coteaux dans le secteur de Branne, Grézillac notamment, n'offrent plus au regard, à perte de vue, une seule feuille sur des ceps dont les sarments martelés sont roux au lieu d'être verts et comme brûlés par le soleil.

Pour prendre la mesure de la détresse et parfois du renoncement qui s’empare des viticulteurs, il faut savoir qu'en viticulture la taille est, aujourd’hui, la phase première, décisive, de la qualité des raisins qui seront récoltés. De sa conduite maîtrisée dépendra le type de vin que l’on veut produire et, par voie de conséquence, de la commercialisation que l’on entend réussir. Or, déjà, il ne fait aucun doute que la taille à partir de bois, de sarments observés ce dimanche, sera l’automne et l’hiver venus très aléatoire.

En outre, parmi les mesures envisagées pour autoriser une poursuite de l’activité, le rachat autorisé de vendanges dans l’aire d’appellation concernée sera d’autant plus compliqué que le printemps froid et pluvieux avait, déjà, occasionné des pertes de récolte considérables à cause, notamment, de la coulure et du millerandage, la floraison contrariée n’ayant pas permis, sur le cépage merlot notamment, la formation normale des graines de raisins. Difficile de céder de la vendange à un collègue quand sa propre perspective de récolte est parfois diminuée de 50%.

Ces rappels confirment l’importance des décisions qui vont être prises prochainement. Elles devront être exceptionnelles comme le rappelle le président du Conseil Général de la Gironde, dans un courrier au ministre de l’agriculture. Il faudra même imaginer un dépassement du niveau des aides directes autorisé par l’Europe. La profession agricole le demande à raison. Stéphane Le Foll est donc attendu dans les prochains jours avec une légitime impatience. Les enjeux du soutien à apporter à la profession sont d’autant plus importants que la zone sinistrée est un territoire déjà en difficulté depuis plusieurs années, avec une mutation délicate au sien du vignoble girondin.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2562
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
bernard | 12/08/2013

Pour essayer de rassurer les viticulteurs sinistrés-si cela est possible quand on a l'impression d'avoir tout perdu- nous avions été témoins de pareils évènements en juin 2007 dans le secteur de l'appellation Madiran. Pour situer l'ampleur des dégâts, tous les conifères et même des chênes sont morts par la suite, dans la zone touchée. Par contre, la vigne pourtant totalement anéantie à redonner une récolte correcte l'année suivante. Par la suite tout est rentré dans l'ordre. Dans les jours qui suivirent le sinistre, deux écoles s'opposèrent: les partisans d'une taille immédiate et les contres. A vrais dire les observateurs neutres ne virent aucune différence l'année suivante. Par contre, la différence fut énorme entre les parcelles qui reçurent des traitements "de cicatrisation" suivis et les autres. Courage à tous ces malheureux viticulteurs et plus globalement à toutes les personnes victimes de ses orages.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




20/07/2014 | Cette Aquitaine taille patron qui fâche le Béarn et soulève la question des moyens

C'est fait mais tout reste à faire... La carte de France née des arbitrages au sein du groupe socialiste, avec la bénédiction d'élus de la droite, est connue. Ne demandez pas à Martine Aubry ce qu'elle en pense, elle qui se voit contrainte d'avaler la Picardie : elle crie à l'absurdité, plaide pour une très grande région englobant la Normandie et en profite pour inviter François Hollande à sauver son quinquennat ! Ambiance... En réalité, la maire de Lille raisonne comme n'importe quel élu qui regarde la situation économique des voisins et se dit : comment s'en sortir ? Additionner des taux de chômage ce n'est pas la meilleure façon de construire une région prospère. Notons, au passage, qu'on ne parle plus guère d'économies, de ces fameuses économies à faire qui avaient été estimées jusqu'à 25 milliards et légitimaient la réforme territoriale. Nous, ici, en Aquitaine, faudrait-il se consoler parce que nous devenons les plus grands, entendons-nous en superficie? On cherche, en vain, la logique d'ensemble qui préside à cette région à douze départements, les cinq actuels d'Aquitaine, les quatre de Poitou-Charentes et les trois du Limousin. Certes, Gilles Savary, le député girondin qui a pris une part active aux choix ultimes, en bonne intelligence avec, notamment, les élus charentais n'a pas tort de rappeler que l'Aquitaine a une façade atlantique et Bordeaux une identité de capitale d'une région Sud Ouest atlantique. Cela ne convaincra pas les Béarnais qui plaident pour une grande région Sud Ouest de l'Atlantique à la Méditerranée, eux que l'A 64 a rapproché de Toulouse plus vite que l'A 65 de Bordeaux.

Lire la suite