Le Fil d'Aqui

12/09/14 : Pont d'Aquitaine fermé dimanche 14 septembre de 5 h à 18h pour cause de maintenance et circulation interdite sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 (Croix Rouge) et 4 (Labarde) dans les deux sens ainsi que sur les pistes cyclables

12/09/14 : La Maison écocitoyenne relance son cycle de conférences « Jeudi c'est Archi ! ». La première conférence de la rentrée aura lieu le 25 septembre à 18h30. La discussion portera sur les constructions en bois.

12/09/14 : Le combat livré en 1814 entre les troupes napoléoniennes et les Anglais à Cadillon (64) sera évoqué sur place le samedi 13 septembre , de 9 h à 18h, avec défilé de reconstitueurs, salves d'artillerie, simulation de combat, exposition de figurines...

12/09/14 : La commune de Lescar, ancienne capitale du Béarn et voisine de Pau, accueille la fête populaire des Mystères de la cité les samedi 13 et dimanche 14 septembre. Celle-ci est consacrée au Moyen-Age et se déroule dans une ambiance fantastique.+ d'info

10/09/14 : Exploit retentissant de l'équipe de France de basket qui, à Madrid, a battu l'équipe d'Espagne 65-52 en quart de finale de la Coupe du Monde et rencontrera la Serbie en demi-finale.

10/09/14 : Vincent Bouyer est le nouveau directeur Orange Sud-Ouest Aquitaine, Limousin & Poitou-Charentes. Il succède à Brigitte Audy, qui devient directrice déléguée mécénat et solidarité, et secrétaire générale de la fondation du groupe Orange.

10/09/14 : 31e édition des Journées européennes du Patrimoine : Les Archives départementales de la Gironde ouvrent leurs portes du vendredi 19 au dimanche 21 septembre 2014

10/09/14 : Philippe Saux, 49 ans, a été nommé directeur général du pôle semences du groupe Euralis. Avec un chiffre d'affaires de 170 millions d'euros, ce pôle est l'un des principaux semenciers européens multi-espèces : maïs, tournesol, colza, sorgho, soja.

08/09/14 : L'impact économique de l'Armée dans les Pyrénées-Atlantiques, les Landes et les Hautes-Pyrénées est estimé à près de 110 millions d'euros. Cela pour un effectif de 5800 personnes, indique une étude réalisée à la demande de la CCI Pau Béarn.

08/09/14 : François Bayrou souhaite voir le nouveau parc des expositions de Pau s'installer au nord de la ville, près de la sortie de l'autoroute, non loin du Zénith, du Palais des sports et de l'hippodrome. Ce secteur pourrait être l'une des vitrines de Pau.

05/09/14 : Le numéro 15 de JUNKPAGE - septembre (mensuel culturel gratuit, tiré à 25 000 exemplaires et distribué sur plus de 570 points) est maintenant disponible sur l'ensemble de la Gironde. + d'info

05/09/14 : Médaillée d'argent aux JO de Londres, l'équipe de France féminine de basket-ball entament un stage d'une semaine à Boulazac. Ce stage entre dans le cadre de la préparation au championnat du monde qui aura lieu du 27 septembre au 5 octobre en Turquie.

04/09/14 : Jeudi 4 septembre, deux squats ont été évacués par les forces de l'ordre rue du Maréchal Lyautey et cours Victor Hugo à Bègles. Ils étaient occupés par une quinzaine de membres du collectif « l’Oukase », proche des mouvances d'extrême gauche.

04/09/14 : Matthias Fekl, le jeune député PS du Lot-et-Garonne, a été nommé ce 4 septembre secrétaire d'Etat au commerce extérieur en remplacement de Thomas Thévenoud démissionné pour raisons liées à des problèmes en matière fiscale

04/09/14 : En prévision de l'affluence attendue à Terres de Jim à Saint-Jean-d'Illac - 300 000 personnes -, le Conseil régional d'Aquitaine a demandé à la SNCF de renforcer les offres de Ter sur la ligne Bordeaux - Arcachon les 6 et 7 septembre 2014.

04/09/14 : A l'occasion de l'inauguration la rue Caroline Aigle à Mérignac le 5 septembre à partir de 9h30, la Patrouille de France effectuera un vol commémoratif à 10h15 au dessus de la cette rue.

04/09/14 : Les nouvelles technologies, dont la 3D, figurent au cœur de la foire-exposition de Pau qui se déroule du vendredi 5 au dimanche 14 septembre. Celle-ci réunit 300 exposants et accueille plusieurs spectacles, dont ceux d'Amel Bent et Philippe Lavil.+ d'info

04/09/14 : Un marché de produits locaux réunissant une vingtaine d'exposants, ainsi que cinq groupes musicaux, animeront la soirée FestiNocturne organisée le samedi 6 septembre de 18 heures à 2 heures du matin, aux arènes de Morlanne (64).

03/09/14 : En 2013 l'Aquitaine a vu la naissance de 34 245 bébés selon l'INSEE. La seule Gironde concentre plus de la moitié des naissances.


Colloque aqui.fr le 9 coctobre 2014
- Publicité -
  • 10/09/14 | Initiations au gestes qui sauvent avec la Croix-Rouge

    Lire

    Le 13 septembre, place Pey Perland, l'Unité Locale de la Croix-Rouge française de Bordeaux, célèbre la Journée Mondiale des Premiers Secours. De nombreuses activités seront proposées au public par les bénévoles dont des initiations gratuites aux gestes qui sauvent pour tous les âges. Objectif de la journée: sensibiliser le grand public aux catastrophes de tous les jours, apprendre à sauver la vie de ses «proches» en réagissant aux mieux face aux urgences du quotidien. En outre, la Croix-Rouge offrira aux visiteurs, tirés au sort, 50 places pour assister au match de rugby UBB-Montpelliers du 14 septembre.

  • 10/09/14 | Ikea ouvre 200 emplois le 1er janvier, 120 CV envoyés dès hier

    Lire

    Il est sûr que beaucoup de chômeurs attendent comme une bouffée d'oxygène l'ouverture du magasin Ikea Bayonne qui sera situé au carrefour des autoroutes A63 et A64. Claude Kaelen,le futur directeur de la célèbre enseigne au Pays Basque, a fait savoir que 200 emplois, dont 80% pourvus par des locaux seront proposés dès le 1er janvier prochain par l'intermédiaire de Pôle Emploi Bayonne. Les réseaux sociaux et le téléphone basque aidant, dès hier 120 CV étaient déjà déposés.....

  • 09/09/14 | L'A63 entre Biarritz et Biriatou à 2X3 voies en... 2017

    Lire

    Afin d'assurer une fluidification du trafic pendant les rushes de l'été qui passent de 35 000 véhicules jours à 70 000 dont 10 000 camions, les autoroutes du sud de la france (ASF) vont entreprendre un long chantier afin de transformer la 2X2 voies en 2X3 voies sur les 22 kms qui séparent Biarritz de la frontière espagnole. A cette occasion, la gare de la Négresse bénéficiera de deux couloirs supplémentaires. Quant au locaux pendant ces longs travaux ils devront se résoudre à passer de la vitesse de 110 km/h à 90 km/h

  • 09/09/14 | Finale nationale de Labour : un périgourdin vice-champion de France

    Lire

    Deux Périgourdins ont participé à la finale du Championnat de France de Labours à St-Jean-d'Illac. Mickael Magne, jeune agriculteur à St Méard-de-Drone installé en productions veau sous la mère et céréales participé pour la 3e fois à cette épreuve nationale et l’objectif était clair : monter sur le podium. Mickael est vice-champion de France de labour à plat à quelques points seulement de la première place. Mickael Victorien n’a pas démérité en terminant à la 12e place du concours de labour à planche

  • 05/09/14 | Encierro, le documentaire 3D en avant-première à Dax

    Lire

    Le lâcher de taureaux de Pampelune en 3D, comme si vous le courriez. Ou presque. Juste avant le festival Toros y Salsa qui fête du 12 au 14 septembre ses 20 ans entre corridas et concerts latinos dans la ville thermale, le cinéma de Dax propose de voir le documentaire à succès Encierro sur cette course spectaculaire unique au monde. Un film espagnol, fruit d'un travail de quatre ans, sorti l'an passé en Espagne. Et en avant-première en France le 11 septembre à 19h30 à Dax.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Huit jours après: une catastrophe viticole d'une ampleur exceptionnelle

Comment exprimer notre solidarité avec les viticulteurs accablés par les orages dévastateurs, spécialement dans l’Entre deux Mers, les Côtes de Castillon ? Délicate question surtout si on ne veut pas céder force images de catastrophe, au voyeurisme. D’abord, nous semble-t-il, en expliquant qu’au delà des conséquences immédiates de ces intempéries - anéantissement de la récolte, charges inhérentes au maintien du patrimoine viticole, remise en question des ventes et des investissements programmés, absence de revenus pour au moins deux à trois ans à venir – l’incertitude est réelle quant à la récupération des parcelles anéanties. Des vignes en pleine croissance végétative écrasées par la grêle vont avoir beaucoup de mal à produire de nouveau, en tout cas l’année prochaine. Ayant traversé ce dimanche 11 août la zone la plus sinistrée, huit jours après l'orage, nous témoignons de l'ampleur extrême des dégâts, les coteaux dans le secteur de Branne, Grézillac notamment, n'offrent plus au regard, à perte de vue, une seule feuille sur des ceps dont les sarments martelés sont roux au lieu d'être verts et comme brûlés par le soleil.

Pour prendre la mesure de la détresse et parfois du renoncement qui s’empare des viticulteurs, il faut savoir qu'en viticulture la taille est, aujourd’hui, la phase première, décisive, de la qualité des raisins qui seront récoltés. De sa conduite maîtrisée dépendra le type de vin que l’on veut produire et, par voie de conséquence, de la commercialisation que l’on entend réussir. Or, déjà, il ne fait aucun doute que la taille à partir de bois, de sarments observés ce dimanche, sera l’automne et l’hiver venus très aléatoire.

En outre, parmi les mesures envisagées pour autoriser une poursuite de l’activité, le rachat autorisé de vendanges dans l’aire d’appellation concernée sera d’autant plus compliqué que le printemps froid et pluvieux avait, déjà, occasionné des pertes de récolte considérables à cause, notamment, de la coulure et du millerandage, la floraison contrariée n’ayant pas permis, sur le cépage merlot notamment, la formation normale des graines de raisins. Difficile de céder de la vendange à un collègue quand sa propre perspective de récolte est parfois diminuée de 50%.

Ces rappels confirment l’importance des décisions qui vont être prises prochainement. Elles devront être exceptionnelles comme le rappelle le président du Conseil Général de la Gironde, dans un courrier au ministre de l’agriculture. Il faudra même imaginer un dépassement du niveau des aides directes autorisé par l’Europe. La profession agricole le demande à raison. Stéphane Le Foll est donc attendu dans les prochains jours avec une légitime impatience. Les enjeux du soutien à apporter à la profession sont d’autant plus importants que la zone sinistrée est un territoire déjà en difficulté depuis plusieurs années, avec une mutation délicate au sien du vignoble girondin.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2674
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
bernard | 12/08/2013

Pour essayer de rassurer les viticulteurs sinistrés-si cela est possible quand on a l'impression d'avoir tout perdu- nous avions été témoins de pareils évènements en juin 2007 dans le secteur de l'appellation Madiran. Pour situer l'ampleur des dégâts, tous les conifères et même des chênes sont morts par la suite, dans la zone touchée. Par contre, la vigne pourtant totalement anéantie à redonner une récolte correcte l'année suivante. Par la suite tout est rentré dans l'ordre. Dans les jours qui suivirent le sinistre, deux écoles s'opposèrent: les partisans d'une taille immédiate et les contres. A vrais dire les observateurs neutres ne virent aucune différence l'année suivante. Par contre, la différence fut énorme entre les parcelles qui reçurent des traitements "de cicatrisation" suivis et les autres. Courage à tous ces malheureux viticulteurs et plus globalement à toutes les personnes victimes de ses orages.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




03/08/2014 | De Bordeaux à Pau cette A 65 qui reste en panne

De ma Gironde, direction Pau, ce dimanche 3 août. Pau et une promesse de vue sur les sommets depuis le Boulevard des Pyrénées … un espoir de Pic de midi d'Ossau avant de l'approcher de plus près. Choisir d'emprunter l'autoroute A 65 plutôt que de reprendre la Nationale, à Langon, c'est renoncer à une route de sinistre mémoire mais c'est, aussi, vérifier que cette autoroute en période de grand trafic joue son rôle. Attente déçue et c'est peu de le dire. Résumons : pause café chez Léo, à la première grande aire, ce « Coeur d'Aquitaine » - enfin l'Aquitaine d'aujourd'hui encore - cher à l'ami Jean-Luc Gleyze. Et si, de nouveau sur l'autoroute, je reprenais le décompte des voitures en route vers le Sud, histoire de m'assurer de ne pas être, cette fois encore, stupéfait de constater qu'elle est désertée. La tache ne sera guère épuisante...Pendant les quelques 130 kilomètres à accomplir jusqu'au terme de l'A 65, seules 25 voitures me doubleront dont trois immatriculées en Gironde et deux en Pyrénées-Atlantiques ; je n'aurai pour ma part aucun véhicule à doubler le long de ce trajet ! Le loisir me sera ainsi donné de rouler paisiblement, de constater que les maïs, bien verts, n'auront pas eu besoin, comme l'an passé, d'être resemés et que décidément les tournesols, cet été, sont splendides. Arrivé au terme de l'A 65, et empruntant la petite portion de l'A 64 en direction de Toulouse qui me conduit vers Pau Centre vingt voitures doubleront la mienne. Vingt en à peine une poignée de kilomètres... autant dire presque autant que sur le trajet préalable....

Lire la suite


20/07/2014 | Cette Aquitaine taille patron qui fâche le Béarn et soulève la question des moyens

C'est fait mais tout reste à faire... La carte de France née des arbitrages au sein du groupe socialiste, avec la bénédiction d'élus de la droite, est connue. Ne demandez pas à Martine Aubry ce qu'elle en pense, elle qui se voit contrainte d'avaler la Picardie : elle crie à l'absurdité, plaide pour une très grande région englobant la Normandie et en profite pour inviter François Hollande à sauver son quinquennat ! Ambiance... En réalité, la maire de Lille raisonne comme n'importe quel élu qui regarde la situation économique des voisins et se dit : comment s'en sortir ? Additionner des taux de chômage ce n'est pas la meilleure façon de construire une région prospère. Notons, au passage, qu'on ne parle plus guère d'économies, de ces fameuses économies à faire qui avaient été estimées jusqu'à 25 milliards et légitimaient la réforme territoriale. Nous, ici, en Aquitaine, faudrait-il se consoler parce que nous devenons les plus grands, entendons-nous en superficie? On cherche, en vain, la logique d'ensemble qui préside à cette région à douze départements, les cinq actuels d'Aquitaine, les quatre de Poitou-Charentes et les trois du Limousin. Certes, Gilles Savary, le député girondin qui a pris une part active aux choix ultimes, en bonne intelligence avec, notamment, les élus charentais n'a pas tort de rappeler que l'Aquitaine a une façade atlantique et Bordeaux une identité de capitale d'une région Sud Ouest atlantique. Cela ne convaincra pas les Béarnais qui plaident pour une grande région Sud Ouest de l'Atlantique à la Méditerranée, eux que l'A 64 a rapproché de Toulouse plus vite que l'A 65 de Bordeaux.

Lire la suite