Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.




- Publicité -
  • 07/07/20 | Sécheresse : le département de la Haute-Vienne placé en vigilance

    Lire

    En Haute-Vienne, le débit des cours d’eau ainsi que le niveau des eaux souterraines accusent une baisse régulière préjudiciable aux milieux aquatiques et au niveau global de la ressource. Dans ces conditions, le préfet a décidé de prendre un arrêté reconnaissant cet état de vigilance pour l’ensemble du département. Tous les usagers de l’eau sont appelés à faire preuve de civisme et d’éco-responsablilité en modérant leur consommation.

  • 07/07/20 | Charente-Maritime : un emprunt de 22 millions € pour le Département

    Lire

    Le Département 17 tient sa session d'été du 6 au 10 juillet. Les finances y tiennent une place importante. Son président Dominique Bussereau estime à 47 millions € les recettes en moins d'ici fin 2020. Dont 40 millions rien qu'en droit de mutation. Se prévoyant une marge, le président met au vote cette semaine un budget supplémentaire à 57 millions €, avec un emprunt à 22 millions. Cinq millions seront dévolus aux primes des agents, 2 millions aux associations et 12 millions pour les routes.

  • 07/07/20 | Lascaux lance sa saison estivale

    Lire

    Les visiteurs étaient au rendez-vous avec plus de 5000 personnes accueillies lors du week-end de réouverture de Lascaux, les 4 et 5 juillet. Les visiteurs peuvent profiter tout l'été de visites "prestige", organisées chaque fin de journée pour ceux qui veulent se retrouver en tout petit groupe (12 personnes maximum), loin de l'affluence de la journée et avec un médiateur pendant deux heures. Des sessions acoustiques seront organisées tous les 15 jours au sein de la reproduction de la grotte. Plus d'infos : www.lascaux.fr

  • 07/07/20 | Un plan de développement ambitieux pour le Futuroscope

    Lire

    Le Département de la Vienne et le Futuroscope consolident leur partenariat. L’Assemblée Départementale a voté à l’unanimité lors de la Décision Modificative du 3 juillet un cadre juridique sécurisé qui permet au Futuroscope d'évoluer. Ce plan passe par la conception de trois attractions majeures, la création d’une nouvelle zone de tourisme et loisirs, un « Resort » aux portes du Parc, intégrant sur 224 000 m2 supplémentaires, deux hôtels thématisés, un restaurant nouvelle génération et un parc aqua-ludique. C’est un ambitieux plan d’investissements de 304 millions d’euros qui va voir le jour d’ici 2030.

  • 07/07/20 | Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière réouvre ses visites

    Lire

    Le barrage hydroélectrique EDF de Vassivière va reprendre les visites guidées à partir du vendredi 10 juillet. L'occasion de découvrir ce site qui produit grâce à l’eau de la rivière Maulde l’équivalent de la consommation en électricité d’une ville de 40 000 habitants chaque année. Le port du masque est obligatoire et les horaires de visites ont été réaménagés pour permettre d’accueillir du public en toute sécurité. Visites en extérieur uniquement et réservation obligatoire au 05 34 39 88 70 ou à visites.edf.vassiviere@manatour.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs d'automne : Des petits bonheurs en guise de consolation

Automne ? Est-ce vraiment le mot qui convient alors qu'à l'abri du soleil, plein sud, il fait 27 ° ce 12 octobre à 15h30... L'automne quand même puisque dans les champs alentours les coulemelles déploient leurs larges ombrelles, que les rosés des près naissent sous la fraîcheur des pommiers et que quelques cèpes consentent à sortir au pied des châtaigniers, malgré les sous-sols toujours durcis par la sécheresse. Bonheur de ces rendez-vous avec la nature qui sait être généreuse surtout quand on la respecte. Il sera bien temps de recevoir l'hiver pourtant si important pour le repos des sols ; on nous l'annonce particulièrement froid ; il faut dire que nous ne savons plus trop à quoi cela ressemble tant sous nos contrées nous ne connaissons plus de véritables hivers. De ceux du type 56 par exemple où la vigne gelait et nos vélos dérapaient sur les routes verglacées qui conduisaient à l'école.

Bonheur de cette lumière d'octobre qui avive le doré de la pierre de taille et fait resplendir la palette des feuillages, le roux et le vert las du marronnier d'Inde qui perd ses fruits avec fracas, le pastel de la vigne vierge qui ne lâche rien, le vert sombre du figuier qui met ses derniers fruits après nous avoir régalé deux mois durant !

Oui, il faut bien cette somme de petits bonheurs pour nous consoler des malheurs du monde. Ce très grand malheur des kurdes trahi par cet abominable Trump et écrasé par le nouveau sultan, cet Erdogan qui embastille les journalistes et ne peut supporter l'idée que des femmes portent les armes pour se défendre.

Ce malheur des kurdes qui, plus que jamais, fait éclater au grand jour l'impuissance de l'Europe, de cette Union Européenne réduite à des condamnations quand son strict intérêt, s'il n'était question que de cela, devrait la conduire à soutenir un peuple qui s'est engagé, au-delà de tout, contre le djihadisme et Daesh. Notre Europe qui s'offre une manière de crise de nerfs institutionnelle avec le rejet par le Parlement européen d'accepter la candidature de Sylvie Goulard au poste de Commissaire. Un échec pour Emmanuel Macron qui, malgré les mises en garde après son court passage au gouvernement, suite à ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire des emplois présumés fictifs des eurodéputés du Modem, a misé sur l'assentiment de la présidente allemande de la Commission européenne qu'il a imposée, Ursula von der Leyen. Et voilà l'hôte de l'Elysée dans l'obligation de nommer quelqu'un d'irréprochable et compétent. Preuve vient d'être apportée, en tout cas, au-delà du camouflet adressé au président français, que le parlement européen semble vouloir jouer pleinement son rôle. Quant au leadership dont l'Union a pourtant le plus grand besoin et qu'Emmanuel Macron convoitait il est mal en point .

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
5040
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires