aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

24/02/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi (toutes catégories) s'établit à 56 370 fin janvier 2017, soit + 1% par rapport à décembre. Mais le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité à baissé de 3,4% en un an. Ils sont 33 530 .

23/02/17 : Après sa rencontre avec Emmanuel Macron François Bayrou va « tout faire pour aider » le candidat d’En marche ! dans sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’économie a salué ce « rassemblement des progressistes qui dépasse les clivages »

22/02/17 : Le carnaval béarnais repart de plus belle à partir du jeudi 23 février à Pau avec, notamment, sa fameuse nuit de l'ours. Il poursuivra ses défilés, concerts, rires et délires jusqu'au dimanche 26 février.+ d'info

22/02/17 : Charente-Maritime : la préfecture organise une réunion publique au sujet du projet d'éolien offshore prévu au large de l'île d'Oléron, le lundi 27 février à 18h30 au complexe Eldorado à Saint-Pierre d'Oléron.

21/02/17 : C'est Le Dorat, localité de 1800 habitants, dans la Haute-Vienne qui doit recevoir en juillet 2019, le Mondial de la tonte des moutons. L'évènement doit rassembler 300 concurrents d'une trentaine de pays, 5000 ovins et attirer 30 000 visiteurs.

20/02/17 : C'est le Californien -et ancien résident d'Anglet- Tom Curren, triple champion du monde WSL et triple champion du monde ISA, 52 ans, qui sera le parrain des championnats du monde de surf des nations(ISA), qui auront lieu du 20 au 28 mai à Biarritz.

20/02/17 : La LGV Tours-Bordeaux sera inaugurée à Villognon, en Charente, le 28 février, sur la base de maintenance de Mesea. Le président François Hollande est attendu sur l'événement, mais son éventuelle venue ne sera confirmée qu'au dernier moment.


- Multivote -


- Publicité -
  • 24/02/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin janvier, en Nouvelle-Aquitaine, il y avait 294 580 demandeurs d'emploi de catégorie A ( sans aucune activité) soit -0,3 % sur 3 mois ( –980 personnes) -0,1 % sur un mois et -2,8 % sur un an. France: -0,3 % sur 3 mois et -2,5 % sur un an. Par âge: -0,3 % pour les moins de 25 ans (–0,1 % sur un mois et –7,3 % sur un an), -1,0 % pour ceux de 25 à 49 ans (–0,3 % sur un mois et –3,9 % sur un an) et + 1,3 % pour les 50 ans ou plus (+0,4 % sur un mois et + 2,3 % sur 1 an, le total des demandeurs A, B, C - 498 210 - augmente de 0,5 % sur 3 mois, de 0,4 % sur 1 mois et de 0,9 % sur 1 an..

  • 24/02/17 | Mort de Robert Boulin: vers la déclassification du secret défense?...

    Lire

    Le combat de la fille de Robert Boulin, l'ancien ministre et maire de Libourne, retrouvé mort en 1979 dans un étang de la forêt de Rambouillet va peut être connaître une étape décisive. En tout cas le juge d'instruction a demandé la déclassification de documents « secrets défense » et le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, pourrait accéder à cette requête après avis de la commission ad hoc.

  • 24/02/17 | Une nouvelle maison d'arrêt va être construite à Pau

    Lire

    Une nouvelle maison d'arrêt pouvant recevoir 500 détenus va être construite dans un quartier nord-est de Pau, à l'entrée de la ville. C'est ce qu'a indiqué Jean-Jacques Urvoas, le ministre de la Justice. La future prison, dont l'emplacement a en particulier été choisi en raison de ses facilités d'accès et des services urbains qui seront offerts au personnel pénitentiaire, devrait être édifiée au plus tard en 2025. En dépit de sa vétusté, l'actuelle maison d'arrêt située en centre ville, ne sera pas fermée pour autant.

  • 24/02/17 | La Rochelle : J. Marchand laisse sa place à la tête de La Coursive

    Lire

    Le directeur de la scène nationale La Coursive à La Rochelle, Jackie Marchand, laisse sa place à Franck Becker, actuel directeur du Théâtre de Cornouailles, scène nationale de Quimper. Le ministère de la Culture a validé jeudi matin ce choix du conseil d'administration de La Coursive, qui a auditionné 5 candidats parmi 25 candidatures. Franck Becker, 50 ans, a notamment dirigé la scène national du Jura. C'est son projet au plus près de l'esprit de La Coursive, qui a séduit le jury.

  • 23/02/17 | L'AOC Bordeaux veut sortir des pesticides

    Lire

    Au cours de sa dernière assemblée générale, le Syndicat de Bordeaux et Bordeaux Supérieur a voté une série de mesures (cinq en tout) favorisant une sortie définitive des pesticides. Une interdiction de désherbage chimique pour l'ensemble de ses vignes, et l'obligation pour chacune des exploitations de mesurer un "indice de fréquence de traitement" font notamment partie des mesures. C'est le premier AOC de Bordeaux à l'acter.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs d'automne suite: Il n' y a pas que les primaires et la repentance présidentielle

Donc il ne fallait pas manquer ce premier round des primaires de la droite et du centre d'où doit sortir n'est-ce pas ? ..le futur président de la république. Comme si les jeux étaient faits, à sept mois d'une échéance, alors que tant de choses peuvent encore se passer. Alors nous les avons écoutés et surtout observés, car pour ce qui était du contenu nous étions condamnés à des réponses débitées au lance pierre qui nécessitaient, pour chacun, un sens aigu de la concision et de la simplification à outrance. La télévision a-telle fait pour la circonstance oeuvre de pédagogie, d'enseignement ? Nous a t-telle permis d'entrevoir le sort fait au pays si l'un d'entre eux devait l'emporter ? ...Nous sommes restés sur notre faim, sauf à dire que les images comme d'habitude, nous ont permis de discerner, au-delà des tempéraments, les lignes de force des uns et des autres…

A ce jeu-là, l'expérience aidant, il n'est pas surprenant qu'Alain juppé, en vieux sage, ait semblé l'emporter si du moins l'on en croit les sondages très vite connus. Devant sans doute un François Fillon qui a joué saa partition sur le registre de campagne tout à fait radical qu'il a choisi. Quant à Nicolas Sarkozy dont le regard et les paroles témoignaient de l'épaisseur du mépris qu'il portait à son voisin, Jean-François Copé, il aurait bien enfourché son vélo, s'il avait pu, pour évacuer son fameux trop plein d'énergie. Pour Copé, c'est entendu, il serait le président à la façon de Meaux. Bruno Le Maire, lui, nous l'a fait sur le mode : regardez moi ce n'est pas le changement çà ? Mais pour tout dire on l'a trouvé incroyablement conservateur. Alors, c'est vrai, il y eût Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Frédéric Poisson. NKM l'air convaincue et volontiers pédago a au moins confirmé que les femmes de sa génération pouvaient raisonner autrement et on a compris qu'elle n'aurait aucun mal à soutenir le maire de Bordeaux et ses idées au second tour. Quant à M.Poisson, il était hors champ : entendez par là qu'il a tout à fait illustré ce que pourrait être la définition de ce parti chrétien-démocrate, comme lui si peu connu, qu'il préside : un lieu où le discours libéral à tout crin n'est pas en odeur de sainteté. A suivre...

Mais, au cours de cette semaine, nous aurons eu droit, aussi, au repentir pitoyable du président de la République. Il fallait faire vite après les propos qu'il avait tenus à l'égard de l'ensemble de l'institution juidiciaire dans le livre « Un président ne devrait pas dire çà » : la « lâcheté » qu'il évoquait passait très mal, venant d'un homme qui, par sa fonction, est le garant de l'indépendance de la justice. Le Garde des Sceaux a donc remis, vite fait bien fait, une missive du président aux plus hauts magistrats, à la chancellerie. Mais le mal était fait et les retombées catastrophiques pour peu que l'on y ajoute les propos personnels invraisemblables d'un homme pourtant encore en fonction jusqu'en juin prochain. Alors, le fidèle Stéphane Le Foll peut bien monter au créneau, ce dimanche, et dire que l'ouvrage écrit par deux journalistes du Monde ne devait sortir qu'à la fin du quinquennat...cela n'y change rien. Au contraire, cela ne fait que souligner l'extrême légéreté d'un François Hollande, si peu soucieux de sa communication qu'il n'ait pas chercher à s'informer de la date de parution d'un ouvrage où il s'est confié, des jours durant.

Foin de politique politicienne... Comment ne pas saluer, ici, les communes et leurs élus qui s'organisent pour accueillir les migrants en provenance de Calais. Mention particulière en Béarn à Gelos dont le maire est allé au devant des légitimes interrogations de ses administrés avec le soutien de la préfecture, à Oloron Sainte-Marie aussi dont le maire vient de rappeler que dans la mémoire collective du pays était gravé l'accueil des républicains fuyant la guerre d'Espagne. Dans les Pyrénées-Atlantiques, la commune basque de Saint-Etienne de Baïgorry avait montré, de novembre à février derniers, que la présence dans le village avait suscité de vraies rencontres et l'engagement des bénévoles, comme c'est aussi le cas dans une petite commune de la Vienne, à Naintré, où comme cela le sera, demain, dans d'autres communes ou villes de la métropole et de notre région. Hélas, les discours de haine et les tracts scandaleux, signés du FN, qui les accompagnent font le lit des excités qui ne craignent même pas, comme à Arès, de mettre le feu au local où des migrants pourraient être hébergés pour quelques mois.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
5545
Aimé par vous
5 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires