Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

16/04/21 : Un centre de vaccination de grande capacité va ouvrir ses portes au Parc des Expositions de Poitiers le 20 avril prochain.

13/04/21 : 264 196 311,23 euros c'est le montant des subventions votées ce 12 avril lors de la dernière commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine. 244 délibérations ont été votées par des élus régionaux sous la présidence d'Alain Rousset.

12/04/21 : Philippe Dubourg, Maire d'Illats depuis 1977, est décédé le 11 avril dernier. Plusieurs élus locaux, dont Christophe Duprat, Maire de Saint-Aubin du Médoc, saluent la mémoire d'un « élu de terrain attaché à son territoire ».

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.




- Publicité -
  • 16/04/21 | Une nouvelle sous-préfète à Oloron-Sainte-Marie

    Lire

    Depuis le 15 avril, Anna Nguyen est la nouvelle sous-préfète d’Oloron-Sainte-Marie (64). Elle a débuté sa carrière au Ministère en charge du budget avant d’être au Secrétariat général aux Affaires Européennes du Premier Ministre. Cette jeune diplômée de l’ENA était avant sa prise de fonction cheffe du bureau Aménagement, logement et développement économique à la Ville de Paris.

  • 16/04/21 | Festival BD d'Angoulême : le nouveau directeur artistique s'en va déjà

    Lire

    Fred Felder, codirecteur artistique du festival international de la bande-dessinée, quitte ses fonctions après une dizaine de mois de collaboration. "Le rapprochement espéré réciproquement n’a pas abouti à une démarche et à un projet pleinement partagés", informe l'organisation du festival dans un communiqué. Le festival prévoit de le remplacer rapidement, et de nommer un directeur artistique adjoint en charge du secteur asiatique. Sonia Deschamps, codirectrice artistique, assure l’intérim.

  • 16/04/21 | Revatec favorise le réemploi

    Lire

    L’association Revatec à Guéret avec une vingtaine d’acteurs issus des secteurs de l’économie sociale et solidaire porte le projet Remise En Valeur des Aides Techniques. Ce projet consiste en la création d’un centre de récupération, de remise en état et de redistribution des aides techniques « occasionnelles » à destination des personnes en perte d’autonomie. Associé à cette démarche, le pôle domotique de Guéret permet à l’association de présenter les différents matériels via un showroom.

  • 16/04/21 | E-sport: Rebound Capital Games saisit la balle au bond!

    Lire

    A Angoulême, Rebound Capital Games, studio de développement et d’édition de jeux vidéos de sport, va construire un catalogue de jeux vidéos sous licences sportives afin de sortir un jeu tous les 18 à 24 mois. Le studio va également développer un de ses jeux sur PC, Tennis Manager, qui est le 1er jeu de simulation de tennis réaliste permettant de gérer toutes les tactiques et stratégies mises en œuvre lors d’un match.

  • 15/04/21 | Saintes : La musique baroque se réinvente

    Lire

    A Saintes depuis 2015 l’Abbaye aux Dames propose « Musicaventure », un programme de parcours de visite. Ce parcours ne s’adresse pas qu’aux amateurs de musique baroque mais à tous les publics avec un voyage sonore 3D, des siestes sonores et un manège qui fait appel au toucher, à l’ouïe et à la vue. L’Abbaye souhaite désormais y intégrer une « Aventure urbaine et musicale ». L’idée est, sous la forme de course aux trésors, de mettre en valeur le territoire de Saintes.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs d'été: Résister à l'effondrement qu'on nous annonce inéluctable

Il y a des matins où l'on ressent comme une absolue nécessité le besoin d'écouter de la musique pour chasser ces insupportables bruits du monde alentour. Ces feuilletons d'été où nos démocraties, déjà bien fatiguées, vont d'une révélation à l'autre qui, d'ailleurs n'en sont pas toujours, sur le prix du homard et son improbable alliance avec le Pétrus de Jean-François Moueix, qui doit être bien désolé de la drôle de pub faite à ce trésor de chez nous. Alors, ce dimanche, j'ai choisi de laisser le soin au merveilleux Johannes Pramsohler de me faire voyager avec la complicité de Philippe Grisvard, entre Corelli et Handel. Doux et vifs à la fois leurs accords nous prennent par la main pour partir à la conquête des enseignements de Dame Nature. Allons-y : la brise, ce matin de 14 juillet est légère. Les enseignements sont là, à portée de nos yeux. Une grande sécheresse, attisée par un ensoleillement d'une rare puissance, investit nos campagnes et jardins et un filet d'eau nous rappelle que le ruisseau, au bas du village, est une rivière, affluent de l'Isle. Les sources se tarissent et le nombre des départements - Deux-Sèvres,Vienne, Charente-Maritime, Creuse - déjà contraints par des interdictions d'arrosage grandit face au grand défi du réchauffement climatique planétaire, peut-être le plus considérable, celui de la ressource en eau.

L'Agence Adour Garonne et ses représentants qui mettent leur grande compétence au service d'un état des lieux et de la définition d'une politique partagée, le rappelleront, ce mardi à Bordeaux, au Conseil régional, lors d'un comité de Bassin qui réunira autour d'Alain Rousset et Martin Malvy, les préfet et préfète d'Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine. Dans l'ordre des priorités de notre démocratie la gestion de l'eau qui est l'essence même du vivant, doit figurer au premier rang. Et il est heureux que l'Etat et les collectivités locales et territoriales relèvent ce défi.

D'ailleurs, n'en déplaise à quelques esprits chagrins, félicitons-nous qu'avec « Néo Terra » qui fait suite au diagnostic « d'Acclimaterra » que le bordelais Hervé Le Treut a piloté, la Nouvelle-Aquitaine vienne de lancer, la première en France, le très grand chantier d'une « feuille de route sur le chemin de la transition énergétique et climatique » Une série de onze ambitions qui participent d'un autre mode de vie, pour ne pas dire d'un autre modèle de développement. C'est, à nos yeux, un devoir que de s'en emparer et de ne pas céder à la tentation de cette "collapsologie heureuse" qui est dans l'air du temps et fait écho à l'un des mots dominants d'aujourd'hui : l'effondrement. Oui, l'effondrement de notre planète. Traduisons un peu trivialement : puisque, de toute façon, tout est foutu et qu'au mieux notre civilisation aura disparu dans deux ou trois dizaines d'années, vivons frugalement et jetons par dessus bord nos vieux habits. Propos de bobos ? Pas seulement; de gens généralement aisés, de citoyens aussi de plus en plus conscients. Jean-Marc Gancille, le co-fondateur de Darwin à Bordeaux, désormais installé à la Réunion, qui a publié au printemps dernier « Ne plus se mentir », un petit essai décapant l'écrivait en ces termes : « se libérer du superflu permet de cultiver sa créativité, de retrouver de l'autonomie, suppose de se tourner vers les autres pour faire face aux difficultés et encourage à coopérer pour mutualiser ce qui peut l'être. C'est une façon à la fois de reprendre le contrôle de sa vie et de créer du commun. » Et ceci avant d'ajouter : «  Tenons-le désormais pour acquis ; le réformisme et la démocratie actuelle ne sauraient mettre fin au mode de production capitaliste, à la tyrannie de la croissance, à l'impératif compétitif et à la dévastation des écosystèmes » puis de lancer ce cri : « Radicalisons-nous » ...Un appel dont nous sommes, quelques-uns et quelques unes à ne pas être sortis indemnes, après lecture.

Que l'ami Jean-Marc qui fait désormais partie de ceux pour qui la solidarité active avec le vivant, cette ultime tentative de sauver la biodiversité, est devenue une œuvre de vie et une façon « de sauver ce qui peut l'être et sauver l'honneur » accepte notre désaccord : pourquoi ne ferions-nous pas le pari qu'une démocratie vivante et décentralisée, dans un vaste territoire, soit en mesure, en moins de dix ans, de montrer l'exemple, de modifier la donne énergétique, d'accélérer les mutations agricoles en cours, d'imaginer les usines du futur, et, pourquoi pas, d'entraîner une large adhésion citoyenne? Et, ce faisant, de rendre possible ce que l'alliance objective des Etats cadenassés et du libéralisme sauvage  semble devoir interdire, à jamais.

 

La

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4358
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires