Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

08/04/20 : Charente-Maritime : la Ville de Royan a pris un arrêté municipal ce 8 avril pour obliger le port du masque ou d'un "dispositif nasal et buccal" lors des déplacements dans l'espace public, "pour les personnes de plus de 10 ans", jusqu'au 15 avril.

08/04/20 : L’épidémie poursuit sa progression dans notre région avec 101 nouveaux cas recensés par l'ARS, ce qui porte le total à 2 539 cas confirmés depuis le début de l’épidémie (hors personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville).

07/04/20 : Un décret de la Ville de Biarritz a interdit aux promeneurs, la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable. Une disposition qui a tellement fait rire jaune et le buzz que le maire l'a annulée dans l'après-m

07/04/20 : Charente-Maritime : Le site internet de la ville de La Rochelle www.larochelle.fr a ouvert une page spéciale Entraide et solidarité dans la rubrique "Toutes les informations relatives au COVID-19" pour ceux qui veulent apporter leur aide.

07/04/20 : Suite à la demande du ministère de la Santé, le Département de Charente-Maritime s'est engagé à dépister "dans les meilleurs délais" ses 8 500 résidents et 5 000 employés d'EHPAD, en coordination avec l'ARS et le laboratoire Qualyse.

07/04/20 : Charente-Maritime : à la date du 6 avril, plus de 8 000 entreprises ont fait une demande d’activité partielle, soit près de la moitié des entreprises du département. Plus de 57 000 salariés sont concernés. 14 agents travaillent sur les dossiers.

07/04/20 : Déjà présente sur Facebook et Twitter, l’Agence Régionale de Santé ouvre sa page LInked-In afin de relayer au monde professionnel ses communiqués de presse quotidien ainsi que des informations et actualités autour de la crise sanitaire coronavirus.

06/04/20 : Coronavirus : 833 décès en France en 24 heures, 8911 morts au total, selon le ministre de la santé ce soir. Soit 65 nouveaux cas confirmés recensés en Nouvelle-Aquitaine, ce qui porte le total à 2 426 cas confirmés depuis le début de la crise.

03/04/20 : Charente-Maritime : le festival Stereoparc, qui doit se tenir du 17 au 18 juillet à Rochefort, est pour l'instant maintenu, fait savoir aujourd'hui l'organisation.

03/04/20 : Le sommet Afrique-France, prévu les 4,5 et 6 juin prochain, a été reporté à une date ultérieure. Emmanuel Macron devrait proposer "dans les jours qui viennent" une nouvelle thématique, en lien avec la situation sanitaire et économique.

03/04/20 : Charente-Maritime : les maires de l'île Oléron ont pris des arrêtés hier soir pour interdire la venue sur le territoire de vacanciers ou de résidents secondaires, renforçant les pouvoirs de gendarmeries. Les contrevenants devront faire demi-tour.

03/04/20 : Charente : la préfète a autorisé l’ouverture de 47 marchés : 17 pour l’arrondissement d’Angoulême; 12 pour l’arrondissement de Cognac; 18 pour l’arrondissement de Confolens.




- Publicité -
  • 09/04/20 | L'épidémie de Coronavirus progresse en Dordogne

    Lire

    94 cas confirmées lundi 6, 102 au 8 avril… L’épidémie de coronavirus progresse en Dordogne même si le département reste l’un des moins touchés, a indiqué le préfet lors d'un point presse. Et encore, "ces chiffres ne comprennent pas toutes les personnes non testées Covid-19 identifiées par la médecine de ville. 23 personnes sont hospitalisées, dont 6 en réanimation et 23 ont rejoint leur domicile. Sur les EPHAD, 30 cas sont confirmés. La Dordogne enregistre 5 décès dont 3 en structures médico-sociales et 1 en EPHAD.

  • 09/04/20 | Covid-19 : de nouveaux transferts de patients en Nouvelle-Aquitaine

    Lire

    Ce vendredi, plusieurs transferts de malades atteints de coronavirus, hospitalisés en Île-de-France, seront transférés par train depuis la gare d'Austerlitz vers Bordeaux, Angoulême et Poitiers. En région, les derniers chiffres de l'ARS confirment que la Gironde est le département le plus touché, mais aussi celui où les hospitalisations sont le plus en baisse (-25 en 24 heures). Le dernier bilan fait état de 2663 cas confirmés en Nouvelle-Aquitaine et 165 décès, ce qui en fait, avec la Bretagne, l'une des régions les moins touchées.

  • 09/04/20 | Tous les événements de mai de l'Odyssée à Périgueux annulés

    Lire

    En application des dispositions destinées à freiner l'épidémie, les événements du mois de mai à L'Odyssée sont annulés. La billetterie reste fermée au public. L'Odyssée propose deux formules pour les places déjà réglées : soit le remboursement total pour cela, rendez-vous en billetterie dès la réouverture du Théâtre ou renoncement au remboursement. Pour cela il faut envoyer un mail à : billetterie@odyssee.perigueux.fr. Ce choix permet de contribuer à la solidarité que L'Odyssée déploie envers les équipes artistiques et techniques.

  • 09/04/20 | Près de 3 000 volontaires néo-aquitains inscrits sur Renforts-Covid

    Lire

    Le 30 mars, l’ARS a lancé l’opération #Renforts-Covid pour mettre en relation des professionnels de santé volontaires avec des établissements de santé néo-aquitains en besoin de renfort dans le cadre de la gestion de l’épidémie de Covid-19. En 10 jours: 2 985 professionnels de santé se sont portés volontaires en s’inscrivant sur la plateforme, 336 demandes de missions ont été postées par les établissements de santé, 91 volontaires ont déjà été mis à disposition des établissements en demande de renfort avec majoritairement des aides-soignants (48%) et des agents des services hospitaliers (23%).

  • 09/04/20 | Surveillance sanitaire des troupeaux : les priorités dans le 64

    Lire

    En cette période d'épidémie, la direction départementale de la protection des populations et le Groupement Sanitaire de Défense 64 ont posé comme priorité la surveillance sanitaire des cheptels transhumants qui devront être à jour de leurs prophylaxies annuelles pour monter en estive. Pour les non-transhumants et autres espèces (porcs notamment), les prophylaxies pourront être maintenues sous réserve de disponibilité des vétérinaires et respect des mesures de protection. Selon l’évolution de la situation la fin des campagnes pourra être reportée par la Préfecture, sans pour autant renoncer aux dépistages.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs d'été : Souvenirs d'une rencontre à la suite d'un exode bouleversant

16-17 août 1989... C'était il y a trente ans...un extraordinaire moment de l'histoire contemporaine, trente ans et ce témoignage vérité, recueilli ces jours-ci par l'AFP, de Miklos Nemeth, alors premier ministre de Hongrie, un homme qui fut, avec la complicité de Mikhaïl Gorbatchev et Helmut Kohl, l'artisan de première ligne de l'effondrement du bloc soviétique, en laissant s'ouvrir la frontière hongroise avec l'Autriche. Une brèche qui en annonçait une autre, à peine trois mois plus tard, celle du mur de Berlin, sans que nous puissions encore vraiment imaginer pareil dénouement de la crise qui allait emporter les digues du bloc soviétique. tant cela paraissait invraisemblable : « Personne n'a pensé que ça irait aussi loin ... avoue, aujourd'hui, Nemeth » Par chance, à la faveur de de vacances hongroises, cet été là, nous allions être témoin de l'arrivée de ces milliers de jeunes allemands de l'Est fuyant la si mal nommée RDA , République démocratique allemande. Et être marqué, à jamais, par le regard, les mots, l'espoir et la crainte à la fois, de ces exilés européens, victimes de Yalta. Eternelle et précaire condition des migrants, en mal de liberté.

 

« L'exode des sans-retour » titrait alors l'édition du 16 août de Sud Ouest qui publiait notre reportage. Avec ces mots et cette rencontre de Tiloe à laquelle, bien plus tard, fera écho le témoignage de Paul, 30 ans, rencontré à Bordeaux à Médécins du Monde après avoir fui le Togo, au péril de sa vie, pour échapper à l'emprise d'un clan sur son pays et à l'impossible liberté de dire. « A seize heures, hier, un couple de 28 ans et ses deux enfants, dont un bébé de trois mois, a sonné au 5 de la rue Izso. Un jeune fonctionnaire de l'ambassade d'Allemagne, avec beaucoup de compassion, leur a alors égréné la liste des démarches à entreprendre : d'abord se rendre au consulat, puis au 52 de la rue Szarvas-Gabor. « C'est notre dernière chance me dit Tiloe mais quoi qu'il arrive nous ne retournerons pas là-bas. » Lorsque à cinquante mètres de l'ambassade nous avons commencé à lier connaissance, un homme de petite taille nous a croisés sur le trottoir, la mine curieuse et s'est retourné. « KGB » m'a glissé à l'oreille Tiloe. Alors, nous nous sommes quittés, par prudence pour lui. Et, un peu plus tard le jeune père de famille a consenti à me parler dans la petite Trabant, encore surchargée, sur les hauts de Budapest, en forêt, à l'abri des regards. Moment de forte émotion et ce geste de la main se débarassant de l'emprise de la Stasi, la police politique du régime est-allemand espionnant sa jeunesse, jusque dans la file d'attente d'une salle de cinéma.

 

Ce rappel et cette évocation qui font de la rencontre, de l'écoute bienveillante, le sel de notre métier, ont surgi de notre mémoire à la lecture de l'interview que l'ancien premier ministre italien Matteo Renzi (parti démocrate) a donné au Monde dans une péninsule en pleine crise politique, voulue par le populiste Salvini, et au bord du gouffre financier : « le fond du problème est-ce que cela peut être quarante désespérés qui fuient l'Erythrée sur une barque ? » Et donc la pire dictature actuelle en Afrique. Plus que jamais dans cette Europe dont la démocratie vacille jusqu'au cœur de l'Allemagne, en but à une extrême droite qui légitime une violence inquiétante, il faut se souvenir des leçons d'un passé encore si proche de nous.

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3196
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
ANTOINE -BERNIS | 23/08/2019

Merci Joël pour ce poignant témoignage

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 11 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires