Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzin.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

15/10/18 : Dans le cadre du cycle de ses conférences-débats #europedémocratique2019, la Maison de l'Europe Bordeaux Aquitaine reçoit le 19/10 à 19h, Pascal Durand, eurodéputé Ecologiste sur le thème “L’Europe face au glyphosate: un signal d’alerte?”

15/10/18 : Dominique Bussereau, président du Conseil départemental de Charente-maritime et de l'ADF ( Départements de France) rencontre ce mardi 16 à l'Elysée Emmanuel Macron en présence du premier ministre et du président du Sénat.

11/10/18 : Ligne Ter Bordeaux-Agen : comité de ligne, lundi 15 octobre à 17h45, salle F. Mauriac, à Langon. Cette réunion est ouverte aux usagers et vise à échanger sur l'actualité de la ligne notamment sur les horaires prévus à partir du 9 décembre 2018.

11/10/18 : Plongez dans le monde des robots les samedi 13 et dimanche 14 octobre de 14 h à 19 h à Cap Sciences où expositions, ateliers, démonstrations, défis, conférences, spectacles vous permettront de mieux appréhender cet univers.




- Publicité -
  • 16/10/18 | 3ème édition du Linkteens à Libourne

    Lire

    L’association LINK, qui propose chaque année des évènements gratuits sur la culture numérique, propose le 20 octobre prochain le LINKTEENS. A destination des 15/25 ans, ils pourront découvrir des informations sur les formations, les nouveaux métiers mais aussi toutes les possibilités qu’offre la programmation au travers d’ateliers ludiques comme la fabrication d’un petit robot. Des minis conférences sont également organisées sur les questions des enjeux de l’Intelligence Artificielle. Rdv à l’Espace Jeunes de 10h à 18h.

  • 16/10/18 | Festival de la BD d'Angoulême : changement de critères du Prix Goscinny

    Lire

    Depuis deux ans, le prix Goscinny récompense un jeune scénariste pour un album paru dans l’année, ou à un scénariste confirmé pour sa contribution à un album en particulier. En 2018, Jean Harambat avait obtenu le prix pour son album Opération Copperhead (Dargaud, 2017). Pour l'édition 2019, l'institut Goscinny et le FIBD changent la donne ; il pourra désormais également récompenser un scénariste pour l'ensemble de son oeuvre. Le nom du lauréat 2019 sera annoncé le mardi 20 novembre à Paris.

  • 16/10/18 | Les étudiants relèvent le « Defi Sang Limite »

    Lire

    Initié en 2004, le « Défi Sang Limite » revient à Bordeaux après 4 ans d’absence le 17 octobre. Il vise à mobiliser les étudiants en Médecine et en Pharmacie, et plus largement tous les étudiants du campus Carreire, pour recueillir un maximum de dons pour faire gagner sa ville. Objectif: 250 dons minimum. Pour accompagner ce mouvement, l’EFS proposera de nombreuses animations et faire de cette collecte un moment festif et convivial. Rdv à l’espace santé du campus Carreire.

  • 15/10/18 | Ford Blanquefort : nouveau coup d'arrêt

    Lire

    Ce lundi 15 octobre, le ministre de l'économie Bruno Le Maire était à nouveau en Gironde. A l'occasion d'une nouvelle réunion avec les élus locaux et les syndicats de l'usine Ford, à Blanquefort, il a annoncé avoir tenu une discussion la semaine dernière avec le président de Ford. Ce dernier a manifesté une intention claire de fermer l'usine définitivement plutôt que d'appuyer une reprise par l'industriel belge Punch, un temps envisagé. Bruno Le Maire a affirmé être "en total désaccord" avec cette décision. La dernière consultation du comité d'entreprise sur le plan social de l'usine de Blanquefort est toujours prévu pour le 18 décembre.

  • 15/10/18 | Esprit critique et numérique à Mont-de-Marsan

    Lire

    Pour la 3e édition de #cybergener@ctions, le Bureau Information Jeunesse de Mont-de-Marsan et ses partenaires associatifs et institutionnels locaux proposent jusqu'au 25 octobre une programmation riche pour sensibiliser jeunes et moins jeunes, à une éducation critique au numérique. Durant 10 jours, expositions, ateliers, ciné-débat, mais aussi parcours numérique, hackathon et conférences, tant à destination des enfants et adolescents que des parents et professionnels de l'encadrement, se succèdent. Infos et inscriptions : http://m2j.montdemarsan.fr/

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Humeurs du temps de Noël: D'Amérique et de notre Europe

En ces heures où le sacré doit faire bon ménage avec la profusion de nourritures terrestres, où des bénévoles vont donner de leur temps et de cette fraternité qui les habite pour des "réveillons solidaires", il n'est pas indifférent de s'intéresser à ce qui se passe Outre Atlantique et, singulièrement, dans ces Etats-Unis qui ont placé à leur tête un milliardaire imprévisible. Là-bas on estime que la réforme fiscale votée par le Congrès va redonner quelques 1500 milliards de dollars à 1% de la population, évidemment la plus fortunée. Ne doutons pas que la démocratie d'Occident la plus inégalitaire du monde va l'être de plus en plus. Trump a intérêt à ce que des millions d'emplois nouveaux voient le jour sinon l'électorat républicain, jusque là très désabusé, finira par lui demander des comptes. L'Europe, elle, continue à s'éloigner des valeurs qui ont présidé à sa naissance au lendemain de la guerre. Il est vrai que L'Union d'aujourd'hui n'a plus grand chose à voir, à 28, avec celle des Schuman, Monnet, De Gasperi, celle des 6 des années 50, de la France et l'Allemagne décidées à se réconcilier, de l'Italie et du Benelux.

Cette Europe de la CECA, Communauté Charbon Acier qui allait préfigurer la Commission européenne et une approche politique confédérale qui fait sourire, en 2017, et dont les nouveaux venus, après l'effondrement du bloc soviétique, ne veulent plus entendre parler. Songeons à La Pologne qui fût à l'avant garde, avec le mouvement syndical, avec Solidarnosc, de la lutte contre le communisme et est, cette semaine, montrée du doigt pour ses entorses à un état de droit tel que le défend l'Union. Songeons à l'Autriche, au lendemain d'élections qui viennent de donner le beau rôle à l'extrême droite, en lui confiant les grands ministères régaliens; songeons à la Hongrie, au régime de plus en plus autocratique dont le leader ne prend le chemin de Bruxelles que porté par les intérêts économiques.

Et puis considérons les lendemains de ces élections, en Catalogne, qui confirment malgré, ses divergences, la vigueur du mouvement populaire en faveur de l'indépendance. Il consacre, non seulement l'échec du gouvernement central, de  Madrid, mais plus profondément encore, celui des partis de gouvernement, de la droite aux socialistes. Tentons de laisser de côté ce qui pourtant continue de jouer un rôle crucial dans ce mouvement, le poids de l'Histoire, la mémoire de la guerre civile, et les injustices d'un système décentralisé qui a ignoré, au lendemain du franquisme, la singularité de l'économie catalane, au moment où renaissait en Espagne la démocratie .. Et, considérons les aspirations d'au moins la moitié de la population. Son vote, que cela plaise ou non, traduit la force de l'aspiration à une reconnaissance identitaire. Un besoin d'être reconnu pour sa différence, à commencer par celle de la langue qu'on aurait tort de railler même si sa défense peut parfois être véhémente. Ce simple constat pousse, parfois, à associer catalanisme et populisme...Il est sans doute excessif, mais voilà en tout cas un vrai sujet de réflexion pour l'Union européenne qui ne saurait réduire sa ligne de conduite à un discours pur et dur sur la défense de l'unité des Etats. Ne serait-ce pas le moment de réfléchir à ce que pourrait être l'apport de toutes les identités à une Europe des cultures qui traduirait la richesse de ses Régions et soulignerait la vigueur et la supériorité de nos démocraties face, par exemple à une Russie qui n'en a cure? Une des figures du mouvement occitan, l'ancien conseiller régional David Grosclaude le dit à sa façon au lendemain des élections en Catalogne: " le message envoyé est celui d’une autre Europe, gouvernée autrement que par un club privé de chefs d’États et de gouvernements qui sont solidaires, quoi qu’il arrive." Le propos paraîtra excessif mais il fait écho, quelque part, à ceux qui rejettent le trop d'Europe "normative" et à ceux qui déplorent qu'elle ignore les peuples qui la composent et qu'un parlement lointain, élu tous les cinq ans, ne suffit pas à représenter.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
34554
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




23/09/2018 | Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

Lire la suite