Colloque d'aqui.fr le 3 Octobre au Rocher de Palmer - Cenon (33)
Il est encore temps pour vous inscrire !

Le Fil d'Aqui

01/10/14 : Gérard Larcher (UMP) a été élu président du Sénat avec 194 voix, contre 124 pour le socialiste Guillaume et 18 pour le communiste Assassi. Deux tours de scrutin ont été nécessaires, le centriste Zochetto, 45 voix au premier tour se retirant par la suite

01/10/14 : La maman victime d'un accident grave survenu la semaine dernière à la maternité d'Orthez (64), lors de la naissance de son enfant, est décédée. L'anesthésiste qui l'assistait au cours de l'accouchement a été placée en garde à vue.

01/10/14 : A ce jour aucune couverture mobile n'est prévue pour le grand stade de Bordeaux. L'architecture du lieu empêche les ondes des relais extérieurs au stade de pénétrer dans son enceinte...

01/10/14 : Gironde - « L'ES Blanquefort Oxygène course à pied » propose la deuxième édition des « Blanqueforteresses » le 5 octobre prochain avec trois distances au choix : un 5 km, le traditionnel 10 km et un vrai « semi » d'une seule boucle. + d'info

01/10/14 : Caryl Ferey, à qui l'on doit "Zulu" et "Mapuche", est le parrain du festival du roman policier "Un aller-retour dans le noir" qui se déroule du jeudi 2 au lundi 6 octobre à Pau. Réunissant 25 auteurs, celui-ci comprend rencontres, films et débats.+ d'info

30/09/14 : C'est manqué pour Jean-Pierre Raffarin soutien de Nicolas Sarkozy: Gérard Larcher l'a battu, dans la primaire UMP des sénateurs, par 80 voix contre 56 et 7 à Philippe Marini. G.Larcher va donc retrouver la présidence du Sénat 3 ans après l'avoir quittée

30/09/14 : le Comité Départemental du Sport Adapté de la Gironde organise une journée de “Voile Adaptée” en partenariat avec le club de voile de Cazaux Lac le 4 Octobre 2014 à partir de 9H30.+ d'info

30/09/14 : Le rapporteur public du tribunal administratif de Pau a demandé l'annulation de l'élection municipale de Lescar qui avait vu le maire PS sortant, Christian Laine, élu au bénéfice de l'âge, recueillir 2670 voix, à égalité avec l'UMP Philippe Coy.

30/09/14 : L'Agence régionale de santé a décidé de fermer la maternité d'Orthez après qu'une maman, privée d'oxygène pendant plusieurs minutes, ait été victime d'un grave accident au bloc opératoire lors d'une césarienne. Une enquête administrative sera menée.

29/09/14 : Plus d'une vingtaine de pharmacies ont été réquisitionnées par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques à l'occasion de la journée de grève organisée le mardi 30 septembre. Seules les urgences pharmaceutiques devraient cependant être assurées.+ d'info

29/09/14 : Lot-et-Garonne. Matthias Fekl, nommé au gouvernement, se retire de la direction du PS47. Sandrine Laffore, secrétaire fédérale à la coordination, animera une direction collégiale et conduira les activités de la Fédération départementale.

28/09/14 : C'est une défaite qui marque dans le paysage tarn-et-garonnais : Jean-Michel Baylet président des radicaux de gauche a perdu son siège de sénateur au profit de l'UMP François Bonhomme

28/09/14 : Xavier Pintat, Marie Hélène des Esgaulx et Gérard César, « liste Unis pour la Gironde », UMP, avec 47,8% des suffrages exprimés sont reconduits dans leur mandat de sénateurs la Haute Assemblée retournant à droite après trois ans à gauche

28/09/14 : Sénatoriales: Les résultats déjouent parfois l'arithmétique post-municipales, la Gironde a reconduit les 3 sénateurs PS Philippe Madrelle, Alain Anziani, Françoise Cartron là où la droite pensait pouvoir décrocher un quatrième des six sièges.

27/09/14 : Le village Emmaüs de Pau-Lescar organise les Utopiades, le dimanche 28 septembre, dans le cadre d'une réflexion engagée sur les alternatives à la société capitaliste. Des acteurs et des porteurs de projets utopiques témoigneront de leur expérience.+ d'info

27/09/14 : Alain Rousset, le président du Conseil régional, a donné le coup d'envoi des travaux de la voie ferroviaire Oloron-Bedous (64), préfiguration d'une ligne destinée, souhaite-t-il, à relier un jour Oloron à la gare espagnole de Canfranc.

26/09/14 : 7ème édition du festival Les Campulsations qui se tiendra du 25/09 au 4/10, en partenariat avec les établissements d’enseignement supérieur de Bordeaux, les collectivités locales, les structures et associations culturelles et étudiantes de la CUB.

25/09/14 : Mérignac: Cérémonie autour du maire des autorités religieuses et militaires ce vendredi sur le parvis de l'hôtel de ville en hommage à Hervé Gourdel, la population étant conviée à ce rassemblement.

25/09/14 : Drapeaux en berne au Conseil régional d'Aquitaine en hommage à Hervé Gourdel "Face à la mort tragique de notre concitoyen, lâchement assassiné, la France est en deuil.  Face à la barbarie, elle doit prendre sa juste part aux côtés des autorités irakiennes


Colloque aqui.fr le 3 coctobre 2014
- Publicité -
  • 02/10/14 | A Berlin, le "Biarrot" Thierry Malandain, désigné meilleur chorégraphe

    Lire

    Un jury composé de six critiques européens vient d'attribuer à Berlin,le Prix Malakhov, parmi 13 lauréats européens, au directeur de Ballet Biarritz, Thierry Malandain, pour "Cendrillon". 40 000 spectateurs, 55 représentations en France et à l'étranger ont couronné ce ballet salué par la presse nationale et internationale. "Cendrillon" a été donné pour la première fois au Kursaal de Saint-Sébastien en 2013 et honore un chorégraphe exceptionnel auquel Biarritz a donné les moyens de révéler son génie.

  • 01/10/14 | Gironde: Quand la gauche rejette la gauche

    Lire

    Une proposition, déposée le 29 septembre dernier par le courant « Maintenant la Gauche », demandait la tenue d’un congrès national du parti socialiste. Le courant avait également appelé les militants à se rassembler pour donner au parti l’occasion de «mettre en œuvre la politique pour laquelle le Président a été élu». Après consultation de la demande, la direction de la fédération du Parti socialiste de la Gironde a refusé de la soumettre au vote des membres élus du Conseil Fédéral.

  • 30/09/14 | 12e week-end des motards à Agen et Montayral le 5 octobre

    Lire

    Opération de sécurité routière destinée à tous les motards ayant la volonté de s’inscrire dans une démarche pédagogique, le but de ce w-e est de faire évoluer les comportements de conduite. Des ateliers de perfectionnement à la conduite seront donc proposés. Cette animation est organisée par la préfecture, le CG47, la gendarmerie et Assur Association. Enfin, au 31 juillet 2014, les accidents impliquant un deux-roues représentaient près de 41 % de la totalité des accidents du département.

  • 29/09/14 | "La Grande Guerre" une expo au pôle mémoire de Villeneuve/Lot (47)

    Lire

    Le Pôle Mémoire de Villeneuve/Lot présente, jusqu'au 3 novembre, « La Grande Guerre », une exposition d'uniformes, d'équipements et d'armements utilisés par les soldats français en 1914. Conçue par le Fantassin Landais, association de collectionneurs œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine culturel militaire, cette exposition reconstitue un hôpital militaire et recrée la vie d'une tranchée à l'aide de mannequins grandeur nature et d'objets issus de l'artisanat des tranchées.

  • 28/09/14 | Biarritz : Julie Gayet victime de la grève d'Air France

    Lire

    La comédienne et productrice Julie Gayet devait supporter "La voz en off", réalisé par Cristian Jiménez qu'elle co produit avec Nadia Tunicef en compétition au Festival Biarritz Amérique latine et participer à l'ouverture ce lundi à 20h.En raison de la grève d'Air France, les jeunes femmes ne pourront être présentes à Biarritz. Deux films argentins,"Ladonna" et "Relatos salvajes" ouvriront ce festival, Gare du Midi, dont le jury sera présidé par Atiq Rahimi, né à Kaboul, réfugié en France et réalisateur d'une première fiction en 2004, "Terre et cendres".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Les leçons des élections aux chambres d'agricultures

Dans une France en crise, où le syndicalisme salarié reste désespérément faible, il existe une exception qui tient au poids historique de l’agriculture dans l’économie et les territoires. Le syndicalisme agricole qui a prospéré avec le développement de la production dans les années fastes de l’après guerre, et la montée en puissance de l’Europe verte, reste incontournable. C’est l’enseignement principal des élections qui ont livré leur verdict ce 6 février. Le tandem FNSEA-JA, Fédération et Jeunes Agriculteurs, conserve son leadership national mais, ici et là, il est bousculé par ses opposants, la Coordination rurale principalement qui, en Aquitaine, réaffirme sa primauté en Lot-et-Garonne et gagne la Charente voisine. Dans les Pyrénées-Atlantiques le syndicat basquisant ELB, allié à la Confédération Paysanne a égratigné le magistère de la FDSEA sans pour autant la faire trébucher.

D'une manière générale, la participation électorale, plus faible qu’en 2007, traduit par ailleurs les difficultés et les doutes d’une profession qui doit faire face aux mutations de l’agriculture, remettre à plat ses relations avec la société et compter de moins en moins sur la Politique Agricole Commune pour assurer ses revenus.

C’est là un vrai défi pour le syndicalisme et en premier lieu pour la Fédération des Syndicats d’Exploitants agricoles, la FNSEA, qui a veillé jalousement au maintien de son pré carré dans une relation habilement cultivée avec les gouvernements de droite. Sans verser dans la caricature, songeons à l’image d’un Chirac auprès des agriculteurs. Cette relation a évolué, en particulier après l’alternance de 1981, suscitant d’ailleurs des tensions et le soutien de la gauche aux tentatives de la Confédération paysanne ; elle n’a cependant jamais remis en question la solidarité obligée des pouvoirs publics avec le syndicalisme majoritaire. Ce fut et cela reste une de ces clés qui détermine la position de la France dans le débat budgétaire européen. En douterait-on qu’il suffirait d’entendre les propos de François Hollande, ces jours-ci, à Bruxelles et de rappeler que l'actuel ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, a été choisi à ce poste avec la bénédiction de la profession...

Pour autant cette relation privilégiée du syndicalisme avec les gouvernements successifs ne saurait exonérer l'agriculture française de mettre en œuvre une nouvelle étape de sa modernisation, de son adaptation à la nouvelle donne européenne et mondiale. Le temps n'est plus où la Politique agricole commune, la PAC, et ses prix garantis, assurait le revenu. A l'heure de la mondialisation il faut non seulement être présents sur les marchés mais aussi savoir gérer, au plus près, les conséquences de la spéculation qui concerne aussi les matières premières agricoles. A cet égard, le potentiel de l'agriculture française reste remarquable, à la fois en termes de production où à la différence de l'industrie nous n'avons pas renoncé à organiser des filières essentielles mais aussi d'exportation et d'innovation.

L'autre challenge qui n'est pas moins important touche à la relation que l'agriculture entretient avec la société. Les sondages, année après année, le confirment : les Français aiment leurs agriculteurs. Il n'est que voir la fréquentation du Salon de l'agriculture de la porte de Versailles ou du Salon régional de l'agriculture, à la foire de Bordeaux pour s'en convaincre. Cependant, ils attendent d'eux qu'ils fassent plus et mieux pour protéger l'environnement, comme l'exige d'ailleurs la Commission européenne. De nouvelles exigences se profilent qui vont nécessiter des adaptations et sans doute contribuer, aussi, à renforcer la place du « Bio » . La crise économique et le contexte social des prochaines années peuvent, paradoxalement, fournir des opportunités à l'agriculture de trouver, dans la proximité avec le consommateur, de nouveaux débouchés, un complément de revenu. C'est déjà le cas, et ce n'est pas un hasard, avec les marchés de producteurs, les réseaux comme Bienvenue à la Ferme, l'oenotourisme, qui accueillent chaque année davantage de nos concitoyens à la recherche d'authenticité, de produits de qualité, d'identité. Il y a beaucoup encore à faire en ce domaine pour conserver le plus de valeur ajoutée au niveau de la production, pour promouvoir aussi et défendre le « made in France » face à des importations à bas coût de productions à l'origine incertaine et qui ne répondent pas toujours aux normes sanitaires européennes.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2443
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




03/08/2014 | De Bordeaux à Pau cette A 65 qui reste en panne

De ma Gironde, direction Pau, ce dimanche 3 août. Pau et une promesse de vue sur les sommets depuis le Boulevard des Pyrénées … un espoir de Pic de midi d'Ossau avant de l'approcher de plus près. Choisir d'emprunter l'autoroute A 65 plutôt que de reprendre la Nationale, à Langon, c'est renoncer à une route de sinistre mémoire mais c'est, aussi, vérifier que cette autoroute en période de grand trafic joue son rôle. Attente déçue et c'est peu de le dire. Résumons : pause café chez Léo, à la première grande aire, ce « Coeur d'Aquitaine » - enfin l'Aquitaine d'aujourd'hui encore - cher à l'ami Jean-Luc Gleyze. Et si, de nouveau sur l'autoroute, je reprenais le décompte des voitures en route vers le Sud, histoire de m'assurer de ne pas être, cette fois encore, stupéfait de constater qu'elle est désertée. La tache ne sera guère épuisante...Pendant les quelques 130 kilomètres à accomplir jusqu'au terme de l'A 65, seules 25 voitures me doubleront dont trois immatriculées en Gironde et deux en Pyrénées-Atlantiques ; je n'aurai pour ma part aucun véhicule à doubler le long de ce trajet ! Le loisir me sera ainsi donné de rouler paisiblement, de constater que les maïs, bien verts, n'auront pas eu besoin, comme l'an passé, d'être resemés et que décidément les tournesols, cet été, sont splendides. Arrivé au terme de l'A 65, et empruntant la petite portion de l'A 64 en direction de Toulouse qui me conduit vers Pau Centre vingt voitures doubleront la mienne. Vingt en à peine une poignée de kilomètres... autant dire presque autant que sur le trajet préalable....

Lire la suite