aqui.fr a besoin de vous : Soutenez nous !

Le Fil d'Aqui

28/11/14 : « Je cherche, tu trouves  » c'est la nouvelle campagne d’info dans le #47 au service de l’emploi. Plus d'infos sur le www.lot-et-garonne.gouv.fr

28/11/14 : Asphodèle, le salon des produits bio, des alternatives écologiques et de l'habitat sain et économe, se tiendra du vendredi 12 au dimanche 14 décembre au parc des expositions de Pau. Il réunira plus de 200 exposants.+ d'info

28/11/14 : Le Jumping International de Bordeaux accueillera en ouverture, une représentation exceptionnelle du Cadre Noir de Saumur le jeudi 5 février au Parc des Expositions de Bordeaux.

28/11/14 : Philippe Madrelle, président du Conseil Général de la Gironde, a annoncé en conférence de presse qu'il ne serait pas candidat à sa ré-élection à l'occasion des départementales de 2015

27/11/14 : Le projet de revitalisation du centre bourg de Nay (64) fait partie des 50 dossiers soutenus par le gouvernement sur le plan national pour limiter l'étalement urbain, redynamiser l'offre commerciale, proposer des équipements, services et logements.+ d'info

27/11/14 : L'aéroport de Biarritz Parme n'accueillera plus Twin Jet sur la ligne pour Marseille ouverte le week-end voilà trois semaines

27/11/14 : Estelle Laymand, membre du mouvement Bastir, a renoncé à succéder à David Habib au sein du conseil municipal de Pau. Selon elle, les conditions ne sont pas réunies "pour défendre la langue et la culture occitanes dans une opposition constructive".

27/11/14 : Yves Hervouet, professeur en sciences de la terre, évoquera les paysages et la géologie des Pyrénées le mercredi 3 décembre à 18h15 à la bibliothèque universitaire de l'UPPA, à Pau, où une exposition est consacrée à la flore et aux roches du massif.

27/11/14 : La grande foire antiquités brocante de Soumoulou (64) réunira 180 exposants les samedi 6 et dimanche 7 décembre, avec notamment des objets vintage, slow design, du mobilier industriel, des livres etc. Un marché du véhicule d'occasion est aussi prévu.

26/11/14 : Dans un communiqué de presse, les présidents des Régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes se réjouissent de l'adoption par les députés de la carte à 13 Régions

26/11/14 : Un colloque sur "La Résistance dans le Midi aquitain au regard d'autres espaces européen" est organisé les jeudi 27 et vendredi 28 novembre à l'université de Pau. Il se déroule dans le cadre des manifestation du 70e anniversaire de la Libération.+ d'info

26/11/14 : Un "ticket vert" a été attribué par la Fédération nationale des associations d'usagers des transports à la région Aquitaine et à son président pour la réouverture des travaux de la ligne ferroviaire Oloron-Bedous(64), qui préfigure la Pau-Canfranc.

25/11/14 : Philippe Meynard, président de l'UDI 33, maire de Barsac et conseiller régional met un terme à sa présidence de l'UDI de la Gironde. Il se remet doucement d'un Accident Vasculaire Cérébral intervenu en février dernier.

25/11/14 : Un forum de la finance solidaire est organisé le jeudi 27 novembre par le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques à l'Université de Pau et des Pays de l'Adour.27 entreprises du département ont été financées en 2013 grâce à l'épargne solidaire. + d'info

24/11/14 : L'ancienne Garde des Sceaux, Rachida Dati, sera au restaurant le St Jacques à Agen le vendredi 28 novembre à 20h pour participer à un dîner-débat autour de « La contrainte pénale, les conséquences de la loi Taubira et ses perspectives européennes ».



#aquiabesoindevous !



  • 27/11/14 | Aquitaine: 173 735 demandeurs d'emploi ( A ) fin octobre

    Lire

    Fin octobre 173 745 demandeurs d’emploi étaient inscrits à Pôle emploi (catégorie A) en Aquitaine -0,1% (-125) par rapport à septembre et +5,7% en un an. France: +0,8 % et +5,5% Par département, s’agissant de la catégorie A, le nombre de demandeurs d’emploi varie en octobre 2014 par rapport au mois précédent entre -0,6% et +0,3%; Dordogne (-0,6%), Gironde (+0,3%), Landes (+0,1%), Lot-et-Garonne (-0,6%) et Pyrénées-Atlantiques (-0,5%). Le nombre total de demandeurs (A,B,C) était fin octobre de 270.739 en Aquitaine

  • 26/11/14 | Les éclats du sport récompenseront les sportifs périgourdins le 1er décembre

    Lire

    Le comité départemental olympique et sportif (CDOS) de la Dordogne remettra 51 récompenses le 1er décembre lors de la 28 édition des Eclats du sport avec comme invité d'honneur Mahyar Monshipour Kermani, champion du monde de boxe. Le CDOS propose au public de décerner le Super éclat 2014 parmi une liste de 43 prétendants. Pour la première fois, un podium sera récompensé avec l'éclat d'Or, l'éclat d'Argent et l'éclat de Bronze. Les votes sont ouverts jusqu'au 30 novembre sur Internet et sur place.

  • 26/11/14 | Du 20 décembre au 4 janvier, Biarritz en lumières

    Lire

    Pour la neuvième année, Biarritz deviendra ville- lumière, entre le 20 décembre et le 4 janvier et le coup d'envoi sera donné depuis le Jardin public, en face de la Gare du Midi à 18h30. Pendant deux semaines, six lieux seront mis en lumière et en scène.Un bonus indiscutable pour les promeneurs du soir. Cette animation fait depuis des années l'unanimité car elle apporte une touche d'une intensité rare aux lieux stratégiques de la station balnéaire, qu'il s'agisse des places Bellevue, ou Sainte-Eugénie.

  • 25/11/14 | Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes: le sommet des présidents...

    Lire

    Les présidents PS Alain Rousset (Aquitaine) Gérard Vandenbroucke (Limousin) et Jean-François Macaire( Poitou_Charentes) se rencontreront le 8 décembre à Limoges pour échanger sur les enjeux de la construction d'un projet territorial et notamment :" Partager une vision stratégique commune en respectant les identités et spécificités fortes de chacun et en s'appuyant sur les atouts et politiques innovantes de chaque territoire, identifier les actions à conduire prioritairement dans la grande région.."

  • 25/11/14 | Les Fermes de Garonne (47) recrutent !

    Lire

    Un appel à candidatures est lancé pour permettre à de nouveaux producteurs d’intégrer le réseau de vente directe intercommunal. Fruits, fleurs, légumes, volailles, viandes, vins… 20 producteurs composent à ce jour ce réseau. Sur leurs exploitations et lors de manifestations locales, ils ont à cœur de véhiculer leur passion commune pour la terre, l’esprit et le geste paysan. Les agriculteurs intéressés doivent déposer leur dossier avant le 31 janvier 2015. Plus d'infos sur www.vg-agglo.com.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Les leçons des élections aux chambres d'agricultures

Dans une France en crise, où le syndicalisme salarié reste désespérément faible, il existe une exception qui tient au poids historique de l’agriculture dans l’économie et les territoires. Le syndicalisme agricole qui a prospéré avec le développement de la production dans les années fastes de l’après guerre, et la montée en puissance de l’Europe verte, reste incontournable. C’est l’enseignement principal des élections qui ont livré leur verdict ce 6 février. Le tandem FNSEA-JA, Fédération et Jeunes Agriculteurs, conserve son leadership national mais, ici et là, il est bousculé par ses opposants, la Coordination rurale principalement qui, en Aquitaine, réaffirme sa primauté en Lot-et-Garonne et gagne la Charente voisine. Dans les Pyrénées-Atlantiques le syndicat basquisant ELB, allié à la Confédération Paysanne a égratigné le magistère de la FDSEA sans pour autant la faire trébucher.

D'une manière générale, la participation électorale, plus faible qu’en 2007, traduit par ailleurs les difficultés et les doutes d’une profession qui doit faire face aux mutations de l’agriculture, remettre à plat ses relations avec la société et compter de moins en moins sur la Politique Agricole Commune pour assurer ses revenus.

C’est là un vrai défi pour le syndicalisme et en premier lieu pour la Fédération des Syndicats d’Exploitants agricoles, la FNSEA, qui a veillé jalousement au maintien de son pré carré dans une relation habilement cultivée avec les gouvernements de droite. Sans verser dans la caricature, songeons à l’image d’un Chirac auprès des agriculteurs. Cette relation a évolué, en particulier après l’alternance de 1981, suscitant d’ailleurs des tensions et le soutien de la gauche aux tentatives de la Confédération paysanne ; elle n’a cependant jamais remis en question la solidarité obligée des pouvoirs publics avec le syndicalisme majoritaire. Ce fut et cela reste une de ces clés qui détermine la position de la France dans le débat budgétaire européen. En douterait-on qu’il suffirait d’entendre les propos de François Hollande, ces jours-ci, à Bruxelles et de rappeler que l'actuel ministre de l'agriculture, Stéphane Le Foll, a été choisi à ce poste avec la bénédiction de la profession...

Pour autant cette relation privilégiée du syndicalisme avec les gouvernements successifs ne saurait exonérer l'agriculture française de mettre en œuvre une nouvelle étape de sa modernisation, de son adaptation à la nouvelle donne européenne et mondiale. Le temps n'est plus où la Politique agricole commune, la PAC, et ses prix garantis, assurait le revenu. A l'heure de la mondialisation il faut non seulement être présents sur les marchés mais aussi savoir gérer, au plus près, les conséquences de la spéculation qui concerne aussi les matières premières agricoles. A cet égard, le potentiel de l'agriculture française reste remarquable, à la fois en termes de production où à la différence de l'industrie nous n'avons pas renoncé à organiser des filières essentielles mais aussi d'exportation et d'innovation.

L'autre challenge qui n'est pas moins important touche à la relation que l'agriculture entretient avec la société. Les sondages, année après année, le confirment : les Français aiment leurs agriculteurs. Il n'est que voir la fréquentation du Salon de l'agriculture de la porte de Versailles ou du Salon régional de l'agriculture, à la foire de Bordeaux pour s'en convaincre. Cependant, ils attendent d'eux qu'ils fassent plus et mieux pour protéger l'environnement, comme l'exige d'ailleurs la Commission européenne. De nouvelles exigences se profilent qui vont nécessiter des adaptations et sans doute contribuer, aussi, à renforcer la place du « Bio » . La crise économique et le contexte social des prochaines années peuvent, paradoxalement, fournir des opportunités à l'agriculture de trouver, dans la proximité avec le consommateur, de nouveaux débouchés, un complément de revenu. C'est déjà le cas, et ce n'est pas un hasard, avec les marchés de producteurs, les réseaux comme Bienvenue à la Ferme, l'oenotourisme, qui accueillent chaque année davantage de nos concitoyens à la recherche d'authenticité, de produits de qualité, d'identité. Il y a beaucoup encore à faire en ce domaine pour conserver le plus de valeur ajoutée au niveau de la production, pour promouvoir aussi et défendre le « made in France » face à des importations à bas coût de productions à l'origine incertaine et qui ne répondent pas toujours aux normes sanitaires européennes.

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2510
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




24/11/2014 | Venez à notre rendez vous : soyez d'Aqui!

C'est parti ! C'est aujourd'hui que l'appel que je vous lançais, le 26 octobre, prend tout son sens. La campagne de crowdfunding, de financement participatif, destinée à soutenir aqui.fr, démarre. Un moment décisif, un tournant dans la vie de ce média qui a pris ses marques, ici, en Aquitaine en janvier 2007. Nous fêterons, bientôt, nos huit années d'existence au service de l'information, de sa diversité, des hommes et des femmes de ce pays. Et, pourquoi ne le revendiquerions-nous pas ?... Au nom d'une certaine idée que nous nous faisons du pluralisme des opinions. En un mot de la démocratie.

Lire la suite