Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

25/09/18 : Charente-Maritime : la préfecture lève à compter du 26 septembre les mesures de restriction d'eau sur le bassin de la Seugne en Saintonge. Les autres bassins restent en alerte crise ou alerte été jusqu'à nouvel ordre.

25/09/18 : Nuit européenne des chercheur(e)s vendredi 28 septembre de 18h30 à minuit. A cette occasion, Cap Sciences proposent de partager avec plus de 50 chercheurs, 1001 histoires sur la magie de leur métier, au travers de récits, de jeux, de mises en scène…

25/09/18 : Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, animera le comité de ligne Ter 32 Bordeaux - Arcachon le lundi 1er octobre à 17h45 à la Maison des arts de Gujan-Mestras.

25/09/18 : Le 26 septembre, la Coordination Rurale 47 sera mobilisée devant l’abattoir de volailles de Bazas pour « défendre les éleveurs face aux mensonges des associations véganes qui organisent à nouveau, cette année, une veillée devant cet abattoir ».

25/09/18 : Avec l’appui de la DRAC, la CCI Bordeaux Gironde restaure les toitures du Palais de la Bourse. Un chantier d’une durée de 3 ans et d’un montant de 3,7 millions d’€. Début des travaux : septembre 2018. Surface à restaurer : 7 000 m2.

25/09/18 : Le Crédit Agricole d’Aquitaine organise un Café de la création le 4 octobre baptisé le Pitch de la création. « Vous avez un projet ? Pitchez-le et repartez avec votre financement » le 4 octobre de 9h à 11h30 au Campus des Bassins à Flot à Bordeaux.

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.




- Publicité -
  • 25/09/18 | À Biarritz, un Salon des formations avec Studyrama

    Lire

    Octobre est idéal pour débuter les recherches d’une formation pour la prochaine rentrée. Aussi Studyrama organise-t-il le 13 octobre au casino municipal son troisième Salon des Grandes écoles et son deuxième Salon des formations de la santé et du sport. Un vaste panel. Chaque année, des milliers de jeunes (et leurs parents), de tout le département, viennent sur les salons pour trouver des réponses à leurs questions sur l’orientation. De nombreux établissements proposeront leurs formations, de Bac à Bac +6.

  • 25/09/18 | L'urbanisme du Cap Ferret remis en question

    Lire

    La commune de Lège Cap Ferret a annulé son plan local d'urbanisme voté en juillet dernier en conseil municipal. Le document d'urbanisme va ainsi être repris, y compris dans sa phase de concertation. Le PLU de la commune avait déjà été annulé en 2011 et 2015 et suspendu le 26 juillet dernier. Principal reproche du préfet, une place trop importante accordée à l'urbanisation et aux nouvelles constructions 43 hectares, loin des 1,3 hectares autorisés par la préfecture qui a d'ailleurs récemment pris un arrêté de révision du plan de prévention des risques du littoral. Les premiers débats devraient démarrer dans quelques semaines... encore.

  • 25/09/18 | Canéjan en Transition fête ses 1 an

    Lire

    Le samedi 29 septembre pour fêter les 1 an du Collectif Canéjan en Transition, une grande fête est organisée toute la journée au Centre Simone Signoret. Des ateliers, démonstrations et causeries rythmeront la journée autour de 5 grands thèmes: énergie, eau et changement climatique ; alimentation, bio, santé ; réduction des déchets ; économie et solidarité ; bien-être. Deux conférences sur la transition et le changement climatique ; ainsi qu’un film en seront les temps forts.

  • 25/09/18 | Festival des 6 Trouilles 2018 à Libourne - Inscriptions ouverte

    Lire

    Organisé par le service jeunesse de la communauté d’agglo du libournais, la Ville de Libourne et en partenariat avec l’association Périphéries Productions, il se déroule en novembre, au cinéma Grand Ecran de Libourne. Des courts-métrages amateurs renvoyant au film de genre y sont présentés et projetés au public. Il est possible de proposer un film réalisé en autonomie par une ou plusieurs personnes âgées de moins de 20 ans. Date limite d’envoi des films le 30 septembre 2018.

  • 24/09/18 | Les Jeudis de l’Installation en Corrèze

    Lire

    Le 27 septembre, la Chambre d’Agriculture de la Corrèze organise à Montaignac St Hippolyte, dans le cadre des Jeudis de l’Installation, un après-midi sur le thème du maraîchage bio à destination des porteurs de projets et des jeunes en formation. Cet après-midi sera l’occasion de mieux connaître la filière maraîchage, et sa spécificité en bio, ainsi que d’échanger avec des agriculteurs récemment installés, des conseillers spécialisés mais aussi de visiter une exploitation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Alain Juppé, Bordeaux-Métropole et les primaires...

A ceux qui s'interrogeaient, lors de ses vœux à la presse, le 8 janvier, sur la façon dont Alain Juppé allait pouvoir, tout à la fois, assumer ses mandats locaux de maire de Bordeaux et de président de la Métropole, et relever le défi politique des primaires Alain Juppé, d'un revers de fond de cours, a répondu que la campagne ne durait que trois mois. De septembre à fin novembre. Et qu'il avait bien été Premier ministre et maire de Bordeaux. Voici vingt ans. Chacun a donc compris qu'il ferait tout pour garder la main sur sa ville, d'ailleurs engagée dans de nombreux projets qui ont encore du chemin à faire pour éclore. Le défi est en effet considérable et le soutien dont le maire jouit dans sa ville l'autorise à aborder les échéances de 2016 avec plus que de la confiance, de la sérénité. On aura remarqué, d'ailleurs, qu'il ne manque jamais une occasion, lors des émissions et interviews qui se succèdent, d'asseoir sa popularité et d'affirmer sa capacité à gouverner le pays, sur le redressement spectaculaire de Bordeaux.

La réaffirmation de cette « primauté bordelaise » pourrait, en première analyse, paraître superfétatoire, si on oubliait l'épisode récent des élections régionales et l'échec de Virginie Calmels qu'Alain Juppé a soutenue sans relâche et ce que l'on a compris du destin bordelais que le maire lui imaginait. Elue municipale et métropolitaine, en charge essentiellement de l'économie mais dont le maire-président va devoir veiller à que son échec, et surtout quelques tensions qui l'ont suivi au sein de l'équipe municipale, après son score décevant dans la ville, ne nuisent pas à l'unité de celle-ci. Virginie Calmels semble avoir pris la mesure des difficultés qui pourraient surgir, et même vigoureusement, si elle était adoubée par le maire de façon spectaculaire au moment où il entame sa campagne pour les présidentielles.

Alain Juppé, fort de la popularité dont il bénéficie dans le pays, et qu'il doit cultiver pour affronter des primaires qui, n'en doutons pas, risquent d'être furieuses, doit à la fois dans sa ville et la métropole qu'il co-dirige avec la gauche, dans le meilleur esprit, s'éviter des difficultés locales. Et, ceci, pour se donner les meilleures chances de susciter la large partcipation qu'il espère des citoyens de la droite et du centre, et même au-delà, aux élections des 20 et 27 novembre prochains. La clé d'un éventuel succès porte pour lui un nom: participation. Et le niveau de celle-ci dépendra pour beaucoup de la capacité des réseaux que son équipe parisienne constitue. En effet, l'issue de la bataille, si elle devait se circonscrire au sein de l'appareil militant et  parmi les sympathisants des « Républicains », serait incertaine. Et ceci malgré l'affaiblissement relatif de Nicolas Sarkozy au lendemain des régionales. Dans un match où tous les coups seront permis et où il faudra donc être concentré sur le combat.

Joël Aubert