Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid




- Publicité -
  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

  • 10/08/20 | Charente-Maritime : situation critique pour les cours d'eau

    Lire

    En Charente-Maritime, la baisse des cours d'eau s'aggrave inexorablement depuis fin juillet. La préfecture a pris des mesures de limitation provisoires des usages agricoles de l'eau, jusqu'au 31 octobre. Il est interdit d'irriguer les week-ends sur les bassins Antenne-Rouzille, Boutonne, Seudre, Seugne, Charente aval et Bruant; limité la semaine à 7% du volume estival habituel. Au niveau des marais de Rochefort, les prélèvements sont interdits entre 10h et 19h, et limité à 7% le reste du temps.

  • 10/08/20 | La Ville de Bordeaux aide Beyrouth

    Lire

    La Ville de Bordeaux vient de décider d’abonder de 20 000 € le fonds d’urgence débloqué par Bordeaux Métropole pour venir en aide au Liban suite à la catastrophe à laquelle il doit faire face. Dans un communiqué, le maire, Pierre Hurmic « adresse au nom des Bordelaises et Bordelais, tous nos vœux de courage et d’espérance à Beyrouth et à ses habitants, ainsi qu’à la communauté libanaise vivant à Bordeaux .»

  • 10/08/20 | Le Théâtre Caballicare pose un sabot à la Gaubertière

    Lire

    Sabrina Lepienne et sa troupe seront au rendez-vous avec un nouveau spectacle équestre sur le site de la Gaubertière dans les Deux-Sèvres : Centauresque II. A cheval ou à pieds, cette troupe exceptionnelle présentera du 14 août au 12 septembre 2020 une création authentique et intimiste. Les réservations et informations pratiques sont à faire sur le site de la troupe artistique !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'après 11 mai: La classe politique attendue au tournant

Et la classe politique dans tout cela ? Pour l'exécutif, président et premier ministre, le socle initial de confiance n'a cessé de se dégrader devant ce que le président du Sénat dénonce dans une interview au Journal du Dimanche : « les prises de paroles incessantes et contradictoires »... Par parenthèse arrêtons-nous, un instant, sur le culot de Gérard Larcher, ce second personnage de l'Etat qui ferait bien de s'interroger sur sa part de responsabilité dans le maintien du premier tour des élections municipales quand, avec d'autres figures de sa famille politique, ils ont fait pression sur Emmanuel Macron pour qu'il le soit. Avec de graves conséquences pour la santé de nombre d'assesseurs dans les bureaux de vote et d'inévitables contaminations. Alors, il a beau jeu aujourd'hui de croire à une possible unité nationale au sortir du confinement.

Pointer les propos du président du Sénat c'est, n'en doutons pas< anticiper des lendemains de l'après 11 mai difficiles et très tendus. La présentation, ce mardi 28 avril à l'Assemblée nationale, par le premier ministre du dispositif de sortie du confinement donnera le ton et ce n'est pas la réserve du Conseil scientifique, renvoyant au politique la responsabilité de la réouverture de l'école, histoire d'acter son désaccord, qui calmera le jeu.

Dans ses interventions successives, l'hôte de l'Elysée a semblé vouloir esquisser une nouvelle donne sinon prendre conscience des conséquences très rudes que la crise entraîne et de l'aggravation des fractures sociales qu'elle souligne. Notons, d'ailleurs, que dans la justification de la réouverture sous conditions de l'école figurait, au premier plan, la crainte de voir les discriminations territoriales et de quartiers souligner, au point d'êtres propices à de futures tensions et dérapages. Les enjeux, on l'a compris, n'étaient pas que sociaux et culturels; ils étaient au moins autant économiques.. Et, sur ce terrain, le pouvoir a voulu montrer sa détermination en ajoutant les milliards aux milliards pour sauver ce qui peut l'être, avec comme dernier exemple en date, le soutien à Air France- KLM. Pour autant il restera, par définition, tributaire du soutien objectif des majors de l'économie. Et, lorsqu'on entend les propos, pour le moins malhabiles, du patron du Medef appelant les Français à travailler davantage, comme s'ils avaient besoin d'être houspillés en ce moment, et puis en rajouter une couche en sommant le gouvernement d'avoir à renoncer à son programme environnemental, l'union nationale risque de prendre des allures de combats sans modération.

 

S'il est pourtant un terrain où l'intelligence collective appellerait, à défaut d'union béate, un vrai consensus, c'est certainement la remise à plat de notre modèle économique, le choix de mettre le paquet sur la transition écologique avec ce que cela implique en matière d'énergies, de transports, de soutien à l'investissement dans des secteurs stratégiques délaissés comme celui de la santé, d'aides à une agriculture en pleine mutation... On aurait garde d'oublier la nécessité de renforcer la décentralisation qui a souvent fait preuve, en ces temps de crise, de son efficacité et qui n'attend pas, comme la Région Nouvelle-Aquitaine le démontre, ces jours-ci, en lançant un Appel à Manifestation d'Intérêt (AMI)  " pour soutenir les efforts de recherche et accélérer les innovations à même de lutter contre le Covid-19 et de préparer l'après-crise. "

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
4023
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires