Le Fil d'Aqui

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.


- Multivote -


- Publicité -
  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'Aquitaine, à gauche toute et l'UMP démonétisée

Grand chelem : les cinq départements aquitains sont à gauche maintenant que les Pyrénées-Atlantiques ont basculé. Un résultat rendu possible par l'absence de mobilisation de l'électorat de droite, spécialement dans les villes, Bayonne en premier lieu, par l'affaiblissement du Modem en Béarn dans le fief de François Bayrou mais aussi par la campagne de proximité menée par Georges Labazée qui gagne là son bâton de maréchal.

Vu sous l'angle régional, ces élections cantonales confirment la prééminence du PS mais, bien au-delà de ce constat renouvelé, elles soulignent, dans l'ensemble du pays, le désarroi du parti de la majorité présidentielle. Et c'est bien là l'enseignement majeur de ce dernier grand rendez vous politique avant l'élection présidentielle de 2012.
Le second tour enfonce le clou du premier. L'UMP est mise en capilotade, sans stratégie et à la merci d'un Front National qu'une partie de ses électeurs ne craignent plus de soutenir. Ostensiblement. C'est une leçon de la plus haute importance, non seulement pour le parti de l'hôte de l'Elysée mais, aussi, pour le pays tout entier.
En effet, ce vote souligne la distance grandissante qui s'installe entre les Français et ceux qui les gouvernent. Répétons-le : ce n'est pas en multipliant les occasions de débat sur des sujets qui ne sont pas prioritaires dans l'esprit des gens - l'identité nationale, la laïcité et demain l'islam- que les citoyens retrouveront le chemin des urnes. Ils n'ont, pour beaucoup, jamais eu autant de difficultés dans leur vie quotidienne ; ils cherchent du travail sans en trouver ou doivent se contenter de boulots provisoires ; ils observent impuissants l'effritement de leurs services publics ; ils entendent surtout des discours auxquels ils ne croient plus, tenus par des responsables qui obnubilés par le grands enjeux internationaux ne sont plus capables de leur redonner confiance en l'avenir. Eux qui, face au global, vivent le local, rudement, au jour le jour.
L'UMP sort démonétisée, comme l'est son chef, de ce rendez vous catastrophe. Elle est sans stratégie et soyons certain que la question de son leadership ne tardera pas à être posée, en son sein même. A force de vouloir courir après les électeurs du Front National, elle perd son souffle et ignore les valeurs héritées d'une tradition républicaine. Il n'est que voir comment, dès le premier tour, s'est creusée une fracture entre les Copé et Sarkozy, les Juppé et Fillon, sur la manière d'aborder le second. Cette fracture ne restera pas longtemps en l'état.
Quant au PSqui renforce son emprise sur les départements il doit surtout éviter tout triomphalisme. Il a fait, simplement, la preuve que l'union de la gauche pouvait de nouveau fonctionner avec l'addition de toutes les sensibilités. Reste que le défi de l'abstention, le désintérêt apparent des Français pour la politique, lui crée la plus ardente des obligations : proposer au pays des voies, des solutions, qui aient du sens et paraissent vraisemblables. Et que la gauche soit, aussi, capable de montrer l'exemple pour se rapprocher du peuple, ce qu'en haut lieu elle n'a pas forcément compris.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
237
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Meric | 28/03/2011

L'abstention, certes...
Mais on votait pour quoi au fait? Qui sait dans l'électorat populaire à quoi sert un conseiller général? en milieu rural? certains peut-être encore; en milieu urbain (80% de la population)? personne. Quel politologue a pris le soin de differencier la stratégie d' un Conseil Général de droite et de gauche? Tout cela est bien trop peu intéréssant alors qu'il existe un sujet inépuisable pendant 4 ans et 364 jours l'éléction présidentielle! Et donc aprés les régionales, les cantonales ne sont devenues qu'un épisode supplémentaire du feuilleton présidentiel et de la valorisation des ego des candidats. Comment croire que cela peut suffire au jeu démocratique.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 16 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires