Le Fil d'Aqui

06/03/15 : La Sémitour assurera la gestion du futur centre international d'art pariétal de Montignac, autrement dit Lascaux IV. La convention a été signée ce vendredi matin avec le Conseil général de la Dordogne. L'ouverture est annoncée pour juin 2016.

06/03/15 : "Les mêmes qui disent aujourd'hui qu'il ne faut pas de gaz de schiste auraient dit il y a 50 ans qu'il ne fallait pas le gaz de Lacq. Ce qui aurait empêché de créer 7 800 emplois" a déclaré aujourd'hui à Mourenx le député PS David Habib.

06/03/15 : Guy Saint-Martin figure politique lot-et-garonnaise ancien conseiller régional et général et ex maire de Boé (47) s'est éteint ce matin à l'âge de 82 ans.

04/03/15 : Michel Delpuech, préfet de la région Aquitaine et de la Gironde, est nommé préfet de Rhône-Alpes. Pierre Dartout (préfet de Champagne-Ardennes) le remplace à Bordeaux. Ils sont, comme François Hollande, issus de la promotion Voltaire de l'ENA.

04/03/15 : La Chambre d'Agriculture de la Gironde organise 2 journées portes ouvertes « engrais verts ». Elles sont programmées le 31 mars au Château Grand Baril à Montagne (33) et le 2 avril au Château Bois Beaulieu à Saint Sauveur de Meilhan (47).

04/03/15 : Le cabinet d’architecture Wilmotte et Associés Architectes a été retenu pour la construction du nouveau siège de la Caisse Régionale de Crédit Agricole d'Aquitaine sur les Bassins à Flot à Bordeaux

04/03/15 : Depuis lundi, Fabien Joffre est le nouveau président de la fédération départementale des exploitants agricoles de la Dordogne (FDSEA). Agé de 37 ans, cet éleveur bovins et producteur de noix à Nailhac remplace Yannick Frances, démissionnaire.

04/03/15 : Le collège Ernest Gabard, de Jurançon, est le premier établissement aquitain à recevoir le label "Bio engagé". La restauration qu'il propose aux élèves répond à une démarche "manger bio et local" développée sur l'ensemble des Pyrénées-Atlantiques

04/03/15 : Une cinquantaine d'exposants venus de toute la France participeront au salon du vin et de la gastronomie organisé à Morlaàs (64), du vendredi 6 au dimanche 8 mars. Celui-ci permettra notamment de présenter les produits du Vic-Bilh et du Madiran.+ d'info

03/03/15 : Gazouillis chez les députés : dans un palmarès des élus les plus actifs sur Twitter, Michelle Delaunay, députée de la 2ème circonscription de Gironde, figure à la 2ème place avec 800 tweets en février. Alain Rousset, lui, arrive 4ème (601 tweets).

03/03/15 : La charcuterie Aubard à Bayonne a remporté deux médailles au Salon de l'agriculture: une de bronze pour son jambon IGP et une d'or pour son jambon de Quintoa, un jambon sec supérieur. Elle a ouvert un premier magasin à Bayonne et en compte trois.

03/03/15 : Bordeaux fête le chocolat au Jardin Botanique de Bordeaux. Une troisième édition gourmande du 12 au 15 mars 2015 à 10h à 19h + d'info

02/03/15 : Rugby. A l'occasion du match Agen/Albi, samedi 7 mars à 18h30 à Armandie, et de la Journée de la femme, le SUA met à l’honneur ses supportrices et leur offre leur place en tribune. De nombreuses animations agrémenteront cette fête. résa : 0553981264.+ d'info

01/03/15 : En mars et avril 2015, les bacs TransGironde (Le Verdon-Royan et Blaye-Lamarque) connaîtront une modification d'horaires et de tarifs. Toutes les infos des nouvelles traversées sur le site.+ d'info

27/02/15 : L'accès à la station de ski de La-Pierre-Saint-Martin est ouvert avec équipements. 50% du domaine est skiable et ouvrira progressivement en fonction des conditions météo. + d'info

27/02/15 : Bloqué par les importantes quantités de neige tombées sur le massif, l'accès à la station de ski de Gourette a été rétabli à partir des Eaux-Bonnes avec des conditions de circulation normales, indique le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques.

27/02/15 : Haude, une limousine née à Saint-Cyr-les-Champagnes, s'est classée ce jeudi deuxième de sa catégorie (génisses pleines de moins de 32 mois) au Salon de l'agriculture, à Paris. Haude provient de l'élevage d'Olivier Lasternas, habitué des podiums.

25/02/15 : Le risque d'avalanche est maximum (5/5) dans les Pyrénées-Atlantiques. Il demeurera très élevé jusque lundi. Plusieurs avalanches d'ampleur ont déjà été constatées dans la journée en vallées d'Ossau et d'Aspe, sans faire de victimes.

25/02/15 : Dealers de Science organise une conférence-débat sur le thème "Littoral atlantique français : comment rester à flot ?" le mardi 17 mars 2015 à 18h30 à la Maison Ecocitoyenne de Bordeaux (Quai Richelieu).

24/02/15 : Philippe Couillard, le premier ministre du Québec, sera en visite officielle à Bordeaux les 4 et 5 mars. L'occasion de conclure des partenariats entre des entreprises et institutions aquitaines et québécoises dans le numérique et les hautes technologies

24/02/15 : Lascaux III, l'exposition internationale consacrée à célèbre grotte, vient de franchir le cap des 800 000 visiteurs au musée du cinquantenaire de Bruxelles. En raison de son succès, l’exposition est prolongée à Bruxelles jusqu’au 12 avril prochain.

24/02/15 : En Lot-et-Garonne, Clélia Daulhac est la plus jeune candidate de France à se présenter aux élections départementales de mars prochain. Remplaçante sur le canton Agen 3 elle aura 18 ans le 28 février prochain

23/02/15 : Veolia Recyclage et Valorisation offre à ses collaboratrices un accès gracieux au réseau social LConnect (http://lconnect.fr), l’association bordelaise qui réunit des femmes d’horizons variés, toutes impliquées dans la vie économique.+ d'info

19/02/15 : 3 636, c'est le nombre de vins inscrits au Concours de Bordeaux – Vins d'Aquitaine. La date de cette 59ème édition est fixée au samedi 9 mai au Palais des Congrès de Bordeaux-Lac.

18/02/15 : Airbus a sélectionné le moteur Arrano, fabriqué par Turbomeca à Bordes (64), comme motorisation exclusive pour le nouvel hélicoptère bimoteur X4. Celui-ci permet une consommation en carburant réduite de 10% à 15% par rapport aux précédents moteurs.

18/02/15 : 2015 a été décrétée « Année de la jeunesse » à Villeneuve/Lot. Une large consultation vient donc d'être lancée auprès des 12-25 ans. Menée par le cabinet BSA, elle s'appuie sur un travail de terrain en immersion.

17/02/15 : Quatre personnes marchant sur une route, fermée à la circulation au dessus de la station de Gourette, ont été ensevelies par une avalanche cet après-midi. Elles ont été dégagées et retrouvées vivantes. Deux d'entre elles sont dans un état grave.



proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/03/15 | Silver économie : ...mais la loi sur la dépendance se fait attendre

    Lire

    Pendant que l'Aquitaine progresse sur la silver économie, l'Etat prend son temps. La loi sur la dépendance des personnes âgées attendue depuis 2010 à encore été reportée. Après avoir été adoptée par l'Assemblée, ce texte devait être débattu au Sénat. Parmi les mesures phares, le relèvement de l'allocation personnalisée d'autonomie devait intervenir dès le 1er juillet prochain. Le plan du gouvernement semble avoir changé de priorités, le débat sur la loi étant désormais calé sur un vague "2016".

  • 06/03/15 | Silver Economie : des choses avancent...

    Lire

    Les choses bougent concernant la silver économie ! Le 3 mars dernier, la Commission permanente de la conférence régionale de la santé et de l'autonomie en Aquitaine a voté un avis sur le projet de loi santé adopté en octobre dernier. Dans une série de proposition, le CRsa d'Aquitaine a notamment préconisé un renforcement régional et territorial de la démocratie en santé, via un recueil des avis des conseils territoriaux sur le projet régional de santé prenant en compte "les contraintes spécifiques" des nouvelles régions.

  • 06/03/15 | Pour le président de l'Assemblée nationale, Jean Lassalle doit rester unique

    Lire

    Claude Bartolone, le président de l'Assemblée nationale, s'est rendu ce vendredi en Béarn pour y parler citoyenneté avec des lycéens. Interrogé sur la ressemblance de cette démarche avec celle effectuée, à pied, par le député Modem Jean Lassalle, parti lui aussi à la rencontre de citoyens, il a répondu avec le sourire : "Je ne ferai pas autant de kilomètres que lui. Jean Lassalle est une personnalité. J'adore son originalité. Mais j'espère, pour le bien être du président de l'Assemblée nationale, qu'il restera unique".

  • 06/03/15 | Le projet Métropole en bonne voie

    Lire

    Dernièrement réuni sous la présidence d'Alain Juppé, le Bureau de Bordeaux Métropole a notamment abordé les volets de la mutualisation des services, déjà effective pour 11 communes : Bordeaux, Blanquefort, Bruges, Le Bouscat, Le Taillan Médoc, Mérignac, Saint-Aubin-de-Médoc, Floirac, Lormont, Bègles et Pessac. D'autres règles en matière de dialogue social, de compensations aux communes et de nouveaux transferts de compétentes seront mises en place dans les mois à venir.

  • 06/03/15 | Bordeaux Métropole s'engage sur la recherche

    Lire

    Dans la prise de compétence de "soutien aux établissements d'enseignements supérieurs et de recherche", la Métropole continue de développer l'opération Campus et le contrat de plan Etat-région 2015-2019. Elle a affirmé 3 grands principes : la participation au développement d'un campus "intégré à la ville", faciliter la rencontre entre recherche et entreprises et encourager la production et la diffusion des savoirs aux bénéfices des compétences de la nouvelle entité métropolitaine.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'Aquitaine en pointe pour contribuer à une nouvelle politique de santé

L'Aquitaine région pionnière en matière de santé publique ? La question paraîtra quelque peu saugrenue lorsque l'on sait que depuis la loi de décentralisation de 2004 les Conseils régionaux ne disposent que d'une compétence limitée en ce domaine, se bornant à élaborer un schéma des formations sanitaires et sociales. Pour autant, au moment où le pouvoir jette les bases d'une nouvelle loi de décentralisation, ce fameux acte 3 dont on commence à beaucoup débattre ici et là, comment ignorer que le contexte économique et social a tellement changé, mettant à mal l'organisation du système de santé de notre pays, dont les déficits vont croissants. Les Régions à côté de l'Etat peuvent donc devenir, comme c'est le cas dans la plupart des pays européens, le cadre d'une politique de santé innovante et plus économe. Et ceci, au moment où la pauvreté atteint de plus en plus de citoyens, jeunes notamment et où la carte des soins possibles contraint le gouvernement à prendre des décisions urgentes pour lutter contre la désertification médicale.

Ce constat ne donne que plus de relief à la journée qui vient de se tenir ce 12 décembre au Conseil régional, en présence des professionnels de santé et du social, avec la participation de la vice-ministre de la santé d'Euskadi, Olga Rivera Hernaez, venue témoigner de la réforme mise en œuvre au Pays basque espagnol.
L'Aquitaine a pris, de son côté, l'initiative d'une étude prospective, en avril dernier, dont les conclusions ne font que souligner l'urgence d'une nouvelle politique de santé, d'une stratégie véritable dans laquelle les soins primaires, les solutions de proximité et le retour de l'hôpital à ses missions premières pour traiter les affections aigues, les pathologies lourdes, seraient les points forts. Dans cette nouvelle donne les Régions tiendraient le rôle éminent de définition et coordination en liaison avec l'Agence Régionale de Santé, et l'ensemble des collectivités.

L'opportunité d'une nouvelle politique ressort pleinement de l'étude pilotée par Roland Michel qui a tiré les conclusions d'entretiens réalisés auprès des acteurs les plus compétents dans l'hexagone. Des trois scénarii alternatifs étudiés -continuité, transformation, rupture - celui dit de transformation s'impose si l'on veut, à la fois combattre la montée des inégalités de santé, souvent très grandes d'un territoire à l'autre, trouver des réponses à la prise en charge défaillante des maladies chroniques en allégeant les taches de l'hôpital.
La preuve a été faite au Pays basque espagnol depuis trois ans que l'on peut, à la fois améliorer la qualité des soins et abaisser les coûts de santé, plutôt que de tenter de financer, en vain, des dépenses que l'Assurance maladie ne sait plus comment assumer, autrement que part les déremboursements, d'ailleurs sans grand résultat final, sauf à accroître le nombre de gens qui renoncent à se soigner. C'est donc bien l'offre médicale et son organisation qu'il faut revoir, en particulier le regroupement des professionnels du sanitaire et du social, dans le but d'améliorer les soins primaires et de le faire dans la proximité. Déjà, on voit les réussites liées à des solutions mises en œuvre par les départements par le maintien à domicile et les soins de suite.
Les tenants de ces évolutions ont trouvé dans les propos de François Hollande au congrès de la mutualité, en octobre, des raisons d' espérer ; une loi de santé publique est annoncée pour 2013. Le chantier est ouvert et, pour changer de cap, il ne fait pas de doute que le cadre régional semble pertinent. Sera t-il retenu ? En tout cas une nouvelle donne, un véritable New Deal s'impose si l'on veut sortir d'une politique au fil de l'eau qui ne s'attaque à aucun des défis auxquels la société française doit faire face si elle veut faire évoluer son modèle de protection sociale à bout de souffle.

Lire le rapport sur le site du Conseil Régional d'Aquitaine

SOUHAIT DE REDACTEUR EN CHEF : Prenez s'il vous plaît, vous qui venez à la rencontre d'aqui.fr, cinq minutes pour répondre au questionnaire "En quête d'opnions" que vous trouverez sur le site; vos réponses nous aideront à mieux être en phase avec nos lecteurs.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3369
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Solange MENIVAL | 17/12/2012

En effet, les Régions ont la capacité d'agir sur l'environnement des politiques de santé. Elles contribuent déjà à favoriser le décloisonnement des professionnels en maillant le territoire de maison de santé qui leurs permettent de repenser leur pratique à la lumière des autres disciplines, ce qui exige de développer la fluidification de l'information et l'expertise par la e santé. Cette approche pluriprofessionnelle est un premier pas pour répondre au défi des maladies chroniques, passant d'un système organisé pour l'aiguë, à un système de suivi continu. Il faut maintenant exiger un plan de santé publique agissant en amont du système de soin. Pour cela il faudra renforcer les moyens d'observation et de prévention, et passer de la médecine pasteurienne, orientée vers les maladies infectieuses, à "la marée montante des maladies chroniques" qui demande de repenser le système dans son approche globale et environnementale. Il y va de la soutenabilité du système et de le rendre durable, si l'on veut que nos enfants aussi bénéficient de la solidarité nationale, c'est bien là que la nation a besoin des Régions.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 8 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires