aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'Aquitaine face au défi du réchauffement climatique

Réchauffement quand tu nous tiens... Alors que s'estompent les derniers feux d'un été très chaud dont on a compris qu'il avait, de l'océan à la montagne et de la ville à la campagne, fait le bonheur de beaucoup de ceux qui ont fréquenté notre Aquitaine, il paraîtra sans doute saugrenu de s'émouvoir des possibles conséquences du réchauffement climatique. Et pourtant...Les résultats de l'étude pilotée par le climatologue Hervé le Treut, pour le compte de la Région, sont édifiants et ont le mérite de souligner la nécessité de les prendre très au sérieux.

Ce n'est pas toujours le cas. Le scepticisme, s'agissant du climat et de ses évolutions repose, le plus souvent, sur quelques comparaisons puisées dans la mémoire collective et est de nature à relativiser les phénomènes les plus récents. Le « on a déjà connu ça » dispense d'avoir a se projeter dans l'avenir au nom d'un certain fatalisme face aux caprices de Dame nature.

Or, ce qui est intéressant et riche d'enseignements, c'est la connaissance du temps long et les perspectives qui peuvent en découler. Dans un contexte planétaire de réchauffement indiscutable dont la fonte de la calotte glaciaire est sans doute le témoignage le plus fort, notre morceau de planète qui se nomme « Aquitaine » est objectivement bien placée, en première ligne de l'anticyclone des Açores, pour avoir de plus en plus chaud. Et connaître des épisodes d'une amplitude toujours plus grande sinon dévastatrice. Songeons à celui, inédit, à ce niveau de puissance qui a en quelques minutes broyé, le mois dernier, quelques dix mille hectares du vignoble girondin mais aussi à la crue du gave de Pau qui a emporté en rien de temps, en juin dernier, les bas quartiers de Lourdes.

Que nous dit, à ce sujet, le rapport présenté par Hervé le Treut ? Qu'une élévation considérable des températures est la plus vraisemblable à l'horizon 2050 et au-delà et qu'il est judicieux de la prendre en compte, dès maintenant, au niveau local et régional. En un mot anticiper plutôt que subir, prévoir des adaptations dans des domaines aussi cruciaux que la politique de l'eau ou l'agriculture, réfléchir aux impacts en cours sur la faune et la flore, sans oublier tout simplement la vie sociale. Et le faire en impliquant, le plus possible, les gens de terrain, les professionnels, le niveau local. Une autre manière en quelque sorte de reprendre le cours du débat sur l'aménagement du territoire et le développement économique. En un mot de faire vivre la démocratie, dans un vaste territoire, face à un défi désormais bien réel. Les enjeux semblent si importants qu'une vraie mobilisation, organisée, s'impose, une nouvelle étape du travail engagé autour d'un plan climat mais qui doit aller beaucoup plus loin et susciter un courant d'intérêt au sein même de la population de l'Aquitaine.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
229
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
jipebe29 | 09/09/2013

Encore une étude inutile, financée aux frais des contribuables vaches à lait. Car, comme les projections des modèles du GIEC divergent de plus en plus des observations, et comme la signature de l'action présumée du CO2 en zone tropicale n'existe pas, le simple bon sens permet de conclure que les projections à plusieurs décennies des modèles du GIEC ont une crédibilité nulle, et donc les conséquences potentielles également. Mais cela, nos élus, soit notoirement incompétents, soit supportant dogmatiquement le dogme du RCA, sans voir plus loin que le bout de leur nez, n'en ont rien à cirer et gaspillent l'argent public pour des prunes...

Legros | 09/09/2013

Le changement climatique indissociable de notre civilisation basée sur l'énergie fossile polluante, pas chère et très disponible. Or cette énergie fossile est sur stock comme disent les industriels. Un stock fini, dont nous avons consommé une très grande part. Nous allons à grand pas vers la fin de cette civilisation. La transition énergétique est en cours, les politiques ne s'en soucient pas plus que du réchauffement climatique dont il est la conséquence. Leur seul intérêt leur réélection, leur maintien au pouvoir. Leurs modèles de sociétés sont ceux des deux siècles précédents. Secouons nous, secouons les...

Bruno | 09/09/2013

Comme certainement pas mal de citoyens, et notamment de citoyens ayant une culture scientifique, je suis parfois sensible au doute et, en tout cas, sensible aux arguments des uns et des autres. Si les uns sont (en gros) le GIEC, les autres sont plus ou moins "climato-sceptiques" (sans aller jusqu'à convoquer Claude Allègre). Néanmoins, dans ce rapport présenté au CRA, je note la contribution et même l'engagement de moult spécialistes de disciplines différentes (océanographie, hydrogéologie, agronomie, sylviculture, etc, etc), l'effort de transdisciplinarité et le fait que cela DOIT déboucher sur des mesures, des mises en œuvre, et non pas seulement une posture. Car certains faits sont indéniables, quelque explication qu'on en donne...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires