Le Fil d'Aqui

26/04/15 : Le parc des expositions de Pau accueille en ce moment le championnat de France d'échecs des jeunes. Près de 1 300 compétiteurs âgés de 6 à 20 ans s'y affronteront jusqu'au dimanche 3 mai. Un village des échecs est installé sur place.

25/04/15 : Jean Lassalle, député des Pyrénées-Atlantiques et vice-président du Modem a été désigné pour conduire une liste du mouvement aux prochaines élections régionales de décembre dans la grande région Aquitaine-Poitou-Charentes-Limousin.

24/04/15 : Vincent Feltesse, actuellement conseiller de François Hollande et ex-président de la CUB, a annoncé vendredi 24 avril être candidat sur la liste d'Alain Rousset aux élections régionales. Il se présente comme le "candidat de la métropole"

24/04/15 : La plage du Port vieux, à Biarritz, va être labéllisée "plage sans tabac" cet été, dans le cadre d'un partenariat avec la Ligue contre le cancer. Ceux qui ne respecteraient pas cette interdiction risquent une amende de catégorie 1 (de 11 à 17 euros).

24/04/15 : De nombreux groupes choraux béarnais ainsi que des conteurs figurent à l'affiche du festival des Vallées et des bergers qui aura lieu le samedi 25 avril à 20h30, à Oloron-Sainte-Marie (espace Jéliote).Entrée 10 €. Il sera présenté par Jean Lassalle.

24/04/15 : Justine Cruz, de l'université de Bordeaux, a remporté la finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes". Dimitri Del Pianta, de l'UPPA, se classe 2e et obtient le prix du jury ; 3e Perrine Bierment, de l'université de Bordeaux.+ d'info

23/04/15 : Les travaux menés sur la ligne ferroviaire reliant Oloron à Bedous(64) devraient permettre à cette liaison d'entrer en service début mars 2016. Ce dossier,cher au président du Conseil régional, préfigure une ligne Oloron-Canfranc, donc Pau-Saragosse

22/04/15 : Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, se rendra le jeudi 23 avril à Saint-Jean-Pied-de Port, dans les Pyrénées-Atlantiques. Il participera au congrès national de la Confédération paysanne.

22/04/15 : Parmi les sept préfets "préfigurateurs" chargés par Manuel Valls de préparer d'ici la fin juillet l'adaptation de l'organisation territoriale de l'État à la nouvelle carte des régions figure M. Dartout, nouveau préfet d'Aquitaine

20/04/15 : La finale régionale pour l'Aquitaine du concours international francophone "Ma thèse en 180 secondes" aura lieu le jeudi 23 avril à 14h sur la scène de la Maison de l'étudiant, sur le campus de Pau (sélection de l'UPPA, mercredi 22, à 14h,même lieu).

20/04/15 : L'honorariat a été conféré par le préfet des Pyrénées-Atlantiques à Jean Castaings (UMP) et à Georges Labazée (PS), anciens présidents du Conseil général, pour le dévouement dont ils ont fait preuve au service du département.

20/04/15 : The Do et Fauve sont les têtes d'affiche du festival Emmaüs de Lescar-Pau qui aura lieu les 28 et 29 juillet. Consacré à la musique pop-rock et à la chanson française, il accueillera aussi Arthur H, Moriarty et Zebda. Réservations à partir du 2 mai.+ d'info

19/04/15 : François Hollande, invité de l'émission "Supplément' de Canal plus, a annoncé qu'il saisirait lui-même - initiative inédite pour un président - le Conseil constitutionnel sur le projet de loi sur le renseignement, actuellement en débat au parlement.

16/04/15 : Les associations Férus et Pays de l'ours-Adet déposent un recours contre l'Etat devant le tribunal administratif pour "manquement à son obligation de protection de l'ours brun dans les Pyrénées". Selon elles,de nouveaux lâchers sont indispensables.

15/04/15 : 1er forum national des carrières digitales ! Le vendredi 29 et le samedi 30 mai 2015 à l’Hôtel de Région à Bordeaux + d'info

15/04/15 : Une convention de tatouage aura lieu au parc des expositions de Pau le samedi 18 avril (11h à 1h30) et le dimanche 19 (10h30-21h). Films, concert, tremplin musical figurent au programme. L'entrée est de 10 € (pass 15 € sur les deux jours).

15/04/15 : La novillada de printemps de Garlin (64) se déroulera le dimanche 19 avril. Fiesta campera à 11h,repas de l'Aficion à 13h, novillada à 16h30 avec Alejandro Marcos (Espagne), Joaquim Galdós (Pérou) Jesus Enrique Colombo ou Luis Manuel Terron.

12/04/15 : Pau pavoise en vert et blanc. La Section Paloise a gagné sa montée dans le Top 14 samedi après s’être imposée 31 à 5 face à Montauban et marqué quatre essais de Vunibaka (27e), Boutaty (47e), Hurou (61e) et le bonus offensif avec Vatubua (76e)

10/04/15 : L'Agglomération Côte basque Adour a opté aujourd'hui pour ses transports en site propre pour le tram'bus. Il circulera sur deux axes Nord-Sud et Est-Ouest en 2019. Objectif: 4 millions d'usagers qui viendraient s'ajouter au 9 millions actuellement.



- Publicité -
  • 26/04/15 | Pêche et consommation : interdiction temporaire sur Arcachon et le Banc d'Arguin

    Lire

    Dans un récent communiqué, la préfecture de la Gironde a fait savoir que "les résultats des analyses effectuées par le réseau de surveillance de l’IFREMER ont révélé une contamination des coquillages par une toxine susceptible d'effet sur la santé". A ce titre, le préfet de la Gironde a décidé d'interdire toute activité de pêche des moules coques et pétoncles provenant du Bassin d'Arcachon et du Banc d'Arguin, jusqu'à nouvel ordre. Le résultat prochaines analyses sera connu le 29 avril.

  • 24/04/15 | Le Ceser Aquitaine adopte le nouveau Plan de Gestion des Risques d'Innondation

    Lire

    Le Ceser (Conseil économique, sociale et environnemental) Aquitaine s'est réuni le 23 avril pour adopter le nouveau schéma d'aménagement et de gestion des eaux du bassin Adour-Garonne pour la période 2016-2021. En tout, ce plan comportait 25 amendements et "a donné lieu à des débats nourris" selon les responsables. Un schéma d'aménagement au volume d'investissement en baisse : 3,37 millions contre 4,35 millions d'euros pour le schéma actuel.

  • 24/04/15 | Conseil régional d'Aquitaine: Michel Moyand ne briguera pas de nouveau mandat

    Lire

    Michel Moyand, actuel vice-président du Conseil régional d'Aquitaine en charge de l'aménagement du territoire et des politiques contractuelles, se retire de la vie politique et ne briguera donc pas de nouveau mandat régional. Alain Rousset, président de la région Aquitaine, a réagi à cette décision : "Elu à mes côtés depuis 1998, il s'est énormément investi pour faire avancer l'Aquitaine et pour proposer des réponses adaptées aux réalités économiques et sociales de chaque territoire".

  • 24/04/15 | Saint-Emilion, futur "village préféré des français" ?

    Lire

    La cité médiévale est dans la course avec 22 autres communes pour devenir le nouveau village préféré des français, dans le cadre d'une des émissions phares de France 2. Les votes ont cours par sms, internet et appels jusqu'au 19 mai prochain. Sur Facebook, Saint-Emilion se classe pour l'instant en cinquième position en nombre de "likes", alors que Trentemoult (Pays de la Loire) tient la tête. La date de diffusion de l'émission présentée par Stéphane Bern n'est pas encore connue.

  • 23/04/15 | La Région Aquitaine aide une fonderie béarnaise à innover

    Lire

    Le soutien apporté à l'innovation industrielle par le Conseil régional d'Aquitaine sera évoqué le 29 avril lors d'une visite effectuée par son président en Béarn. Alain Rousset se rendra dans les ateliers de Ventana (ex fonderie Messier), à Arudy. Des aides d'un montant total de 3 millions ont été accordées par la Région à cette entreprise fabriquant des pièces métalliques de haute technologie destinées à l'aéronautique, l'espace, la Défense, l'énergie, l'automobile, le nucléaire et la construction navale.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'Aquitaine seule... sans le Limousin

Ce sera donc l'Aquitaine seule, l'Aquitaine sans le Limousin qui est englobé dans une région aux contours surréalistes, avec le Centre et Poitou-Charentes, des confins de l'île de France jusqu'à Royan (!). Mais une région politiquement correcte qui ne fera de peine ni à Michel Sapin, ni à Ségolène Royal... Notons au passage que François Hollande n'a pas voulu fâcher son fidèle Yves Le Drian qui ne voulait pas que l'on touche au Pays de Loire et surtout que Nantes rejoigne la Bretagne. Une vraie synthèse donc, dans la meilleure tradition des arbitrages de la rue de Solférino.

L'Aquitaine seule. Faudrait-il le déplorer ? Dès lors qu'il s'agissait de réduire le nombre de régions - elles seront finalement quatorze - en les agrandissant, on pourra regretter que la Charente dont l'économie et la proximité que la LGV va renforcer dès 2016, de façon spectaculaire, ne puisse rejoindre l'Aquitaine et que la Charente-Maritime, qui a tant de liens avec la Gironde et Bordeaux, doive s'en éloigner administrativement. Mais, une fois mises de coté ces considérations, sans doute trop rationnelles pour le pouvoir central, il convient surtout de regarder vers Toulouse et la Méditerranée, car le mariage de Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon est de nature à donner des atouts nouveaux à la région toulousaine, alors même que la coopération entre les deux régions, Aquitaine et Midi-Pyrénées avait pris un élan certain.

La vérité dépendra beaucoup des moyens - fiscaux - que l'Etat va consentir à donner aux Régions qui jusqu'ici en avaient très peu ; le discours présidentiel, laudateur par principe, ne donne à ce sujet aucune information précise. Autant dire que ces collectivités territoriales qui vont « hériter » de compétences nouvelles et transférées des départements ont intérêt à se mobiliser pour mettre le gouvernement en face de ses responsabilités. Un sacré challenge en ces temps de restrictions budgétaires, d'autant qu'il va falloir faire vite, très vite pour des raisons où les enjeux politiques ne manquent pas. Un an et un été pour caler le nouveau dispositif en promettant un débat parlementaire qui s'annonce riche en éclats de voix. C'est en effet à l'automne 2015 que nous voterons pour les élections régionales… et cantonales. Oui ! Les cantonales... car le département n'est pas mort. Il s'agit de le faire mourir à petit feu, à l'horizon 2020, en tentant de trouver une majorité politique pour y parvenir ; François Hollande le laisse entendre : il faut rendre tout cela constitutionnel et il aimerait bien imposer son jeu à l'opposition. Ce ne sera pas chose facile et comme on imagine mal qu'il se risque à passer par la voie du référendum...

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
5661
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
puydebat | 03/06/2014

bravo pour votre édito courageux. et tout cela à cause de l'écoute de tous ces éléphants socialistes au mépris de l'économie et de l'histoire

Eldoor | 05/06/2014

J'en ai un peu marre de voir certains dire que non seulement le Limousin n'a jamais fait partie de l'Aquitaine ou encore que le Limousin n'a pas de lien avec le sud-ouest. Ici, dans ce pauvre Limousin que tous le monde vois comme le trou... on fait partie de l’Occitanie, que cela vous plaise ou non. Le jour où vous aurez les pieds dans l'eau à cause du réchauffement vous vous mordrez peut-être les doigts...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




08/03/2015 | Départementales: S'abstenir le 22 mars c'est voter Front National

Deux semaines, deux semaines encore pour convaincre les citoyens de remplir leur devoir et aller voter dès le premier tour des élections départementales le 22 mars. Certes on objectera que le département qui était appelé à disparaître n'a été sauvé qu'in extremis par un pouvoir qui a fait des aller-retour sur son projet de réforme territoriale. Et qu'ainsi ce n'était sans doute pas la meilleure façon d'encourager l'électeur à prendre le chemin des urnes ; on entendra aussi les railleries de la droite qui pointe la relative méconnaissance des compétences finales qui seront dévolues au nouveau conseil départemental. Il reste que les enjeux de cette élection, et de la mobilisation des citoyens, sont bien plus importants qu'on pourrait le croire. Pour deux raisons essentielles : d'une part la nécessité de conserver à cette élection son caractère de proximité notamment dans le domaine de la solidarité où le département va continuer, au moins un temps, à jouer un rôle social essentiel dans une société rongée par le chômage; d'autre part pour que les partis de gouvernement fassent barrage à ce qu'on nous annonce, y compris dans les médias, avec une complaisance coupable : la nouvelle progression du Front National. Résonnent encore à nos oreilles ces propos balancés, sans la moindre distance, le soir des élections européennes sur le « premier parti de France ». Un parti qui, à cause d'une abstention massive, a fini en tête… en ne représentant que 10 % du corps électoral.

Lire la suite