Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

25/09/18 : Charente-Maritime : la préfecture lève à compter du 26 septembre les mesures de restriction d'eau sur le bassin de la Seugne en Saintonge. Les autres bassins restent en alerte crise ou alerte été jusqu'à nouvel ordre.

25/09/18 : Nuit européenne des chercheur(e)s vendredi 28 septembre de 18h30 à minuit. A cette occasion, Cap Sciences proposent de partager avec plus de 50 chercheurs, 1001 histoires sur la magie de leur métier, au travers de récits, de jeux, de mises en scène…

25/09/18 : Renaud Lagrave, vice-président de la Région Nouvelle-Aquitaine en charge des infrastructures et des transports, animera le comité de ligne Ter 32 Bordeaux - Arcachon le lundi 1er octobre à 17h45 à la Maison des arts de Gujan-Mestras.

25/09/18 : Le 26 septembre, la Coordination Rurale 47 sera mobilisée devant l’abattoir de volailles de Bazas pour « défendre les éleveurs face aux mensonges des associations véganes qui organisent à nouveau, cette année, une veillée devant cet abattoir ».

25/09/18 : Avec l’appui de la DRAC, la CCI Bordeaux Gironde restaure les toitures du Palais de la Bourse. Un chantier d’une durée de 3 ans et d’un montant de 3,7 millions d’€. Début des travaux : septembre 2018. Surface à restaurer : 7 000 m2.

25/09/18 : Le Crédit Agricole d’Aquitaine organise un Café de la création le 4 octobre baptisé le Pitch de la création. « Vous avez un projet ? Pitchez-le et repartez avec votre financement » le 4 octobre de 9h à 11h30 au Campus des Bassins à Flot à Bordeaux.

24/09/18 : Le maire d'Anglet Claude Olive, vice président du Conseil départemental, va présenter sa candidature à la présidence départementale Les Républicains des Pyrénées Atlantiques occupée (?) jusque-là par Michèle Alliot-Marie.

24/09/18 : Pont de Ré : des travaux d'inspection étant programmés ce lundi, la circulation est interdite à tous les véhicules de transport de marchandises dont le Poids Total Autorisé en Charge (PTAC) est supérieur à 3,5 t à du 24 à 20h au 25 septembre à 6h.

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.




- Publicité -
  • 26/09/18 | Charente-Maritime : les Antilles de Jonzac, premier site labellisé Sécuri-Site

    Lire

    L'espace Aqua-ludique des Antilles à Jonzac va être le premier site touristique du département labellisé "Sécuri-Site", à partir du 27 septembre. Ce label est attribué par la préfecture sur plusieurs critères de protection et de sécurité interne et externe du site comme les mesures de prévention humaines (gardiennage, formation), organisationnelles (chaîne de sûreté, fiches réflexe) et techniques (protection de bâtiment, vidéo-protection), ainsi que les mesures prévues en situation de crise.

  • 25/09/18 | À Biarritz, un Salon des formations avec Studyrama

    Lire

    Octobre est idéal pour débuter les recherches d’une formation pour la prochaine rentrée. Aussi Studyrama organise-t-il le 13 octobre au casino municipal son troisième Salon des Grandes écoles et son deuxième Salon des formations de la santé et du sport. Un vaste panel. Chaque année, des milliers de jeunes (et leurs parents), de tout le département, viennent sur les salons pour trouver des réponses à leurs questions sur l’orientation. De nombreux établissements proposeront leurs formations, de Bac à Bac +6.

  • 25/09/18 | L'urbanisme du Cap Ferret remis en question

    Lire

    La commune de Lège Cap Ferret a annulé son plan local d'urbanisme voté en juillet dernier en conseil municipal. Le document d'urbanisme va ainsi être repris, y compris dans sa phase de concertation. Le PLU de la commune avait déjà été annulé en 2011 et 2015 et suspendu le 26 juillet dernier. Principal reproche du préfet, une place trop importante accordée à l'urbanisation et aux nouvelles constructions 43 hectares, loin des 1,3 hectares autorisés par la préfecture qui a d'ailleurs récemment pris un arrêté de révision du plan de prévention des risques du littoral. Les premiers débats devraient démarrer dans quelques semaines... encore.

  • 25/09/18 | Canéjan en Transition fête ses 1 an

    Lire

    Le samedi 29 septembre pour fêter les 1 an du Collectif Canéjan en Transition, une grande fête est organisée toute la journée au Centre Simone Signoret. Des ateliers, démonstrations et causeries rythmeront la journée autour de 5 grands thèmes: énergie, eau et changement climatique ; alimentation, bio, santé ; réduction des déchets ; économie et solidarité ; bien-être. Deux conférences sur la transition et le changement climatique ; ainsi qu’un film en seront les temps forts.

  • 25/09/18 | Festival des 6 Trouilles 2018 à Libourne - Inscriptions ouverte

    Lire

    Organisé par le service jeunesse de la communauté d’agglo du libournais, la Ville de Libourne et en partenariat avec l’association Périphéries Productions, il se déroule en novembre, au cinéma Grand Ecran de Libourne. Des courts-métrages amateurs renvoyant au film de genre y sont présentés et projetés au public. Il est possible de proposer un film réalisé en autonomie par une ou plusieurs personnes âgées de moins de 20 ans. Date limite d’envoi des films le 30 septembre 2018.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'été est là et l'Aquitaine s'offre à nous

L'été est là et bien là... Il s'installe, prend ses aises, pousse au jardin où vient le temps des tomates potagères, s'épanouit au verger où les prunes mûrissent et les pêches élaborent leur sucre au soleil ; Rien ne presse : surveillons-les pour les attendre et les déguster à maturité. Un privilège assurément en ces temps où elles arrivent dans les rayons de la GMS calibrées et le plus souvent dures comme la pierre. Il est vrai qu'ici, en Aquitaine, nous avons le choix de retrouver le bonheur des Marchés de Producteurs de pays...Il n'y a pas si longtemps, au salon régional de l'agriculture, nous faisions la queue pour acheter quelques barquettes de maras ou autres charlottes arrivées en droite ligne de La Réole où les Maubourguet cultivent la saveur des fraises comme d'autres écrivent des poèmes, avec ce sens du don qui n'a pas de prix, à moins que justement il ne le fasse oublier...

Oui l'été est là et, avec lui, vient le temps des matins délicieux où les sandales s'enfoncent, à loisir, dans les hautes herbes qu'un grain de la nuit a couchées. C'est, aussi, le temps des soirs où l'on guette les ciels d'orage et le cours des nuages. Sont-ils attirés par l'estuaire ? Alors il est permis de croire que le risque de grêle sera plus faible....le viticulteur peut être solidaire mais il pense d'abord à sa vigne qui, cette année, nous rappelle avec une vigueur explosive qu'elle est une liane et qu'il faut donner le meilleur de soi-même pour la dompter, tout en l'écoutant... En face de chez moi, vers l'Ouest et l'Océan, il va y avoir un mois, les viticulteurs médocains du coté de Prignac, Blaignan, Ordonnac et Saint-Yzans ont payé un lourd tribut à la grêle dévastatrice. Et, si nous nous inquiétions de leur sort, alors que la sortie de la fleur nous laisse entrevoir, chez nous, une récolte abondante...

Oui, l'été est bien là. Pas de doute ; il suffit d'entendre les cris de joie des petits voisins. Ils ont tourné la page de l'école, bien indifférents au dernier débat que leur ministre a lancé sur la place de la note dans l'évaluation de leur scolarité ; ils sautent dans la piscine gonflable qui est devenue, dans notre société hédoniste, la baignoire en plein air sans laquelle il n' y aurait pas de vacances réussies...

Le temps de l'été, ici en Aquitaine, celle d'aujourd'hui, - mais nous sommes prêts à annexer les Charentes et leurs îles, Aix, Oléron, Ré - comment ne pas le vivre comme un privilège renouvelé ?...Le choix est si large et le pays est si beau. Sachons laisser place à l'imprévu de Capbreton à Duras, des Aldudes à Pauillac, de Blaye à Biron...

Ferais-je cet été le tour du Pic Midi d'Ossau que j'ai escamoté l'été passé ?... Sans doute, ne serait-ce que pour faire partager, depuis le col de Peyreget, où j'ai croisé pour la première fois le lagopède, le souvenir merveilleux de cette traversée « Petit Pic-Grand Pic » qui vous fait épouser, à jamais, la passion des Pyrénées et oublier les Alpes... Sur la route du retour je ferai un crochet saluer l'ami Bernard à Bernède, humble seigneur des côteaux gersois, parole de la terre et nous referons, probablement, l'histoire du XV de France en commençant par les envolées des Prat et autres Boniface à une époque où le rugby se conjuguait entre Lourdes et Mont-de-Marsan...

Promis, cet été je m'arrêterai à Saint-Justin, dans les Landes en Bas-Armagnac, saluer à l'Hôtel de France Michel Carrère et son épouse qui illustrent si bien le meilleur de l'esprit de cette région, la simplicité, l'authenticité et la chaleur de l'accueil.

Viendra le moment de retrouver les amis à Montignac, les concerts en bord de Vézère et le jeune violoncelliste Edgar Moreau qui nous fît si grande impression, l'an passé.

Aurais-je, pour autant, omis de convier mes proches à dîner à "la Concha" à la Barre de l'Adour pour apprécier, une fois encore, son extraordinaire dorade à l'espagnole ? Certes pas, parce qu'il nous faut continuer à cultiver cette harmonie singulière qui peut exister entre un lieu et un mets,

Et puis, le temps de ces « Estivales » avec lesquelles j'ai plaisir à renouer, j'aurai enfin réussi à plonger dans le récit que l'on me dit extraordinaire de cet été 1914, de cette « marche à la guerre » que nous a livré, depuis Cambridge, Christopher Clark avec « Les Somnambules ». Sa lecture m'autorisera à délaisser les stériles joutes franco-françaises, les supputations sur le possible retour de l'ancien président qui n'aime pas les juges, l'improbable carte des régions. Et le retour sur terre des « Bleus » accueillis au Bourget comme des vainqueurs, ce qui au passage doit nous convaincre pour une équipe, certes en progrès, mais qui n'a pas dépassé le cap des quarts de finale, que le pays peut se contenter de peu pour garder le moral...

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
9322
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
DESVERGNE | 07/07/2014

C'est ainsi qu'on aime l'Aquitaine et un de ses écrivains...

Bernard Jouannaud | 12/07/2014

Quel texte ! Un "Aubert" grandiose comme nous les aimons. Cette plume nous fait rêver, respirer et même nous détend ! Bonne nouvelle, Joël va se reposer.....

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




23/09/2018 | Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

Lire la suite