Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

29/09/20 : A l'occasion de sa conférence de presse de rentrée, Jean-Jacques Lasserre, Président du Département des Pyrénées-Atlantiques, a annoncé sa candidature aux prochaines élections départementales prévues mars 2021.

28/09/20 : Une nouvelle opération de dépistage gratuit de la COVID-19 est en cours jusqu'au 30 octobre du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 à l'Arkéa Arena de Floirac. Cette opération s'adresse uniquement aux personnes prioritaires munies d’un justificatif.

28/09/20 : A Pau, l'édition 2020 de la manifestation culturelle "Les idées mènent le monde" qui aurait du se tenir les 20, 21 et 22 novembre prochains est reportée à 2021. En cause: la situation sanitaire et le bon respect des mesures de lutte contre l'épidémie.

27/09/20 : Sénatoriales Corrèze: Daniel Chasseing (les Indépendants) et Claude Nougein (LR) réélus.

27/09/20 : Sénatoriales Charente-Maritime : Corinne Imbert (LR) et Daniel Laurent (LR) retrouvent leur siège de sénateur avec 47,21% des voix. Remportant 28,51% des suffrages, Mickaël Vallet (PS) décroche le 3e siège. Il succède à Bernard Lalande (DVG - 21%).

27/09/20 : Sénatoriales Deux-Sèvres: Philippe Mouiller (LR) sortant réélu et Gilbert Favreau le président LR du conseil départemental élu au second tour.

27/09/20 : Sénatoriales Dordogne: deux sièges pour la gauche avec deux nouveaux élus: Marie-Claude Varaillas (communiste)groupe CRCE et Serge Mérillou élu dès le premier tour.

27/09/20 : Sénatoriales Charente: Nicole Bonnefoy (PS) réélue.

27/09/20 : Sénatoriales Creuse: Jean-Jacques Lozach (PS) réélu.

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.




- Publicité -
  • 29/09/20 | Les Deux-Sèvres renforce leur engagement dans la protection de l’enfance

    Lire

    Le Département des Deux-Sèvres vient de contractualiser avec l’État et l’ARS pour la période 2020-2022 afin de garantir les mêmes chances et les mêmes droits à tous les enfants. Pour cela, ils vont travailler sur les axes suivants : agir le plus précocement possible pour répondre aux besoins des enfants et de leurs familles ; sécuriser le parcours des enfants protégés et donner aux enfants protégés les moyens d’agir.

  • 29/09/20 | En Nouvelle-Aquitaine, la Nuit du Droit invite François Mauriac

    Lire

    La Région, l'Ecole des avocats, l'Ordre des avocats et la Conférence du Barreau de Bordeaux s'associent pour fêter la Nuit du Droit ce jeudi 1er octobre. Une Nuit pour le grand public qui marquera les 50 ans de la mort de François Mauriac, en présentiel à l'Hôtel de Région à Bordeaux, et en retransmission simultanée aux Maisons de la Région à Poitiers et à Limoges et sur le site de la Région. A 18h: le procès fictif d'Henriette Canaby, qui inspira le roman Thérèse Desqueyroux, par des élèves avocats, et à 20h30, une table-ronde « Du fait divers au roman : regards croisés sur une œuvre de François Mauriac ».

  • 29/09/20 | La librairie itinérante des Deux-Sèvres reprend la route

    Lire

    A partir du 30 septembre, les Deux-Sèvriens ont rdv avec Terre de lecture. Organisés par la Médiathèque départementale, ces rendez-vous mettent en lumière les lieux de culture indispensables en milieu rural. « L’objectif est d’élargir les publics fréquentant les bibliothèques, de favoriser le rôle de celle-ci dans l’animation locale et de stimuler les projets collectifs entre bibliothèques », pour Esther Mathiet-Lucas, conseillère départementale en charge de la culture.

  • 29/09/20 | Le Concours des Saveurs de Nouvelle-Aquitaine fait escale à Agen

    Lire

    Le 3 octobre, le Conseil Départemental du Lot-et-Garonne accueille le Concours des Saveurs organisé par l’AANA. Il récompense les meilleurs produits et recettes dans 28 catégories permettant de mettre en lumière le savoir-faire des producteurs locaux. Pour cette session, 200 produits, issus d’une soixantaine de producteurs et artisans, seront jugés par une soixantaine de jurés.

  • 28/09/20 | Dordogne : l'école de Savignac face à un foyer de coronavirus

    Lire

    L’école supérieure de management en hôtellerie-restauration de Savignac-les-Églises, qui accueille 374 élèves, est désormais touchée par l’épidémie du coronavirus. Mercredi 23 septembre, neuf cas ont été dépistés dans la communauté étudiante, puis 30 cas à la date du 28 septembre. La Direction Générale de la CCI Dordogne et la Direction de l’Ecole, en liaison avec l’ARS, ont décidé de passer toutes les formations en distanciel à partir du lundi 28 septembre pour une durée de deux semaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'Europe d'abord!...

Quand on est européen de conviction et de culture et que l'on sait ce que nous devons à des hommes qui ont su dépasser les rancoeurs et éveiller les consciences de leurs peuples respectifs, les De Gaulle et Adenauer mais, avant eux, les De Gasperi, les Monnet, Schumann, Spaak et, après eux, bien après eux, pour entretenir et faire progresser l'idée européenne, les Brandt, les Giscard, les Kohl et les Mitterrand, on doit recevoir le message du nouveau président des Etats-Unis comme une provocation inespérée: L'Amérique d'abord...? La seule vraie réponse à apporter à cet homme de spectacle dont l'entrée en fonction a jeté des centaines de milliers de gens, femmes en premier lieu, dans les rues de l'Amérique et d'ailleurs, c'est, bien entendu, "l'Europe d'abord!". Angela Merkel ne s'y est pas trompée d'ailleurs, elle qu'il a quasiment insultée à propos de son accueil des migrants tandis qu'il se réjouissait que d'autres pays ne manqueraient pas de suivre l'exemple britannique, et sortiraient de l'Union.

L'Europe, Mister Trump c'est presque deux fois les Etats-Unis: 510 millions d'habitants contre vos 320 millions. Et c'est ici, chez nous, qu'a pris racine la démocratie de votre pays. Peut être ne le savez-vous pas, ou à peine, tant votre suffisance saute aux yeux; peut être ceux qui vous ont fabriqué et rêvent de subvertir l'Europe avec leurs idées nauséabondes le savent-ils, eux ?.. Alors, de grâce, faites votre job, à contre courant de ce que le monde entier, a cru devoir faire, à Paris, l'an passé lors de la COP 21 : arrêter la course frénétique à la destruction de notre environnement.

Oui, faite votre job, au nom du peuple que vous voulez sauver et qui ne tardera pas à déchanter. Mais de grâce foutez-nous la paix! Et nous, les Européens réveillons-nous au lieu d'entonner les discours défaitistes ou de croire ceux que l'extrême droite européenne, réunie à Coblence, ce week-end, clame dans une apparente unité. Tiens, au fait, il semblerait que Marine Le Pen soit moins sûre, si elle devait arriver au pouvoir, de devoir abandonner l'euro.

Oui réveillons-nous, d'abord chacun à notre façon, nous citoyen en acceptant le débat. Nous les médias qui ne nous intéressons trop souvent à l'Europe que pour relayer les propos ressassés sur les technocrates de la Commission qui font le boulot que nos politiques oublient de faire, alors que c'est à eux que revient, un peu le Parlement européen mais beaucoup les gouvernements, de faire les choix et d'y consacrer le temps nécessaire.

A cet égard vivement le mois de mai. Espérons que l'espoir déçu renaîtra au lendemain de la présidentielle et que le vainqueur de la course à l'Elysée saura, sans tarder, prendre de fortes initiatives, non seulement avec l'Allemagne mais avec ceux de nos voisins qui ont porté l'Europe sur les fonts baptismaux – le Benelux et l'Italie - ou l'on rejointe avec le retour de la démocratie : on pense à l'Espagne, au Portugal, et aux derniers venus qui sont menacés par un regain de conservatisme, au cœur de la société, mais sont bien contents de faire des affaires grâce au grand marché, on pense à la Pologne, dont les camions déboulent sur nos routes, vers le sud.

N'attendons pas l'Amérique pour aborder, enfin, une Europe de la Défense digne de ce nom; d'ailleurs, sachons saisir l'occasion qui se présente de convaincre l'Allemagne de nous rejoindre, elle qui vient d'oser poser le problème de sa sécurité avec un Livre Blanc inédit et une révision de son engagement budgétaire; le drame qu'elle vient de connaître est nécessairement de nature à vaincre les réticences du peuple allemand.

Ouvrons avec nos voisins un grand chantier pour définir une politique énergétique concertée et mettre en œuvre des investissements massifs dans les énergies renouvelables. Il y a tant à a faire et sachons additionner les atouts technologiques et les réussites économiques des uns et des autres.

Et mettons le paquet sur la culture, les savoirs partagés, la magnifique réussite d'Erasmus qui fête ses 30 ans et dont la rencontre des jeunes qui vivent ces échanges et en témoignent est la meilleure des promotions pour faire naître une vraie fraternité européenne.

Ne lâchons rien et surtout pas parce qu'un milliardaire américain voudrait nous faire peur.

 

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
7980
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Roux | 23/01/2017

Bravo Joël Aubert pour votre éditorial lucide et plein d'espoir.

Patrick 86 | 23/01/2017

Une analyse claire et sans faille que je partage. Avec son nouveau Président, s'il tient son programme (?), les US sont une aubaine pour l'Europe. Du moins un signe pour elle de se souder les coudes face au danger du protectionnisme d'outre atlantique. A avoir un projet politique qui nous fasse rêver. Saurons-nous saisir cette chance ?

Joël Aubert | 24/01/2017

Merci pour ces réactions! je crois qu'il faudra aussi mettre la société en mouvement pour faire comprendre aux politiques nos attentes et les enjeux pour les générations à venir...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires