aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.


- Multivote -


- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'Europe d'abord!...

Quand on est européen de conviction et de culture et que l'on sait ce que nous devons à des hommes qui ont su dépasser les rancoeurs et éveiller les consciences de leurs peuples respectifs, les De Gaulle et Adenauer mais, avant eux, les De Gasperi, les Monnet, Schumann, Spaak et, après eux, bien après eux, pour entretenir et faire progresser l'idée européenne, les Brandt, les Giscard, les Kohl et les Mitterrand, on doit recevoir le message du nouveau président des Etats-Unis comme une provocation inespérée: L'Amérique d'abord...? La seule vraie réponse à apporter à cet homme de spectacle dont l'entrée en fonction a jeté des centaines de milliers de gens, femmes en premier lieu, dans les rues de l'Amérique et d'ailleurs, c'est, bien entendu, "l'Europe d'abord!". Angela Merkel ne s'y est pas trompée d'ailleurs, elle qu'il a quasiment insultée à propos de son accueil des migrants tandis qu'il se réjouissait que d'autres pays ne manqueraient pas de suivre l'exemple britannique, et sortiraient de l'Union.

L'Europe, Mister Trump c'est presque deux fois les Etats-Unis: 510 millions d'habitants contre vos 320 millions. Et c'est ici, chez nous, qu'a pris racine la démocratie de votre pays. Peut être ne le savez-vous pas, ou à peine, tant votre suffisance saute aux yeux; peut être ceux qui vous ont fabriqué et rêvent de subvertir l'Europe avec leurs idées nauséabondes le savent-ils, eux ?.. Alors, de grâce, faites votre job, à contre courant de ce que le monde entier, a cru devoir faire, à Paris, l'an passé lors de la COP 21 : arrêter la course frénétique à la destruction de notre environnement.

Oui, faite votre job, au nom du peuple que vous voulez sauver et qui ne tardera pas à déchanter. Mais de grâce foutez-nous la paix! Et nous, les Européens réveillons-nous au lieu d'entonner les discours défaitistes ou de croire ceux que l'extrême droite européenne, réunie à Coblence, ce week-end, clame dans une apparente unité. Tiens, au fait, il semblerait que Marine Le Pen soit moins sûre, si elle devait arriver au pouvoir, de devoir abandonner l'euro.

Oui réveillons-nous, d'abord chacun à notre façon, nous citoyen en acceptant le débat. Nous les médias qui ne nous intéressons trop souvent à l'Europe que pour relayer les propos ressassés sur les technocrates de la Commission qui font le boulot que nos politiques oublient de faire, alors que c'est à eux que revient, un peu le Parlement européen mais beaucoup les gouvernements, de faire les choix et d'y consacrer le temps nécessaire.

A cet égard vivement le mois de mai. Espérons que l'espoir déçu renaîtra au lendemain de la présidentielle et que le vainqueur de la course à l'Elysée saura, sans tarder, prendre de fortes initiatives, non seulement avec l'Allemagne mais avec ceux de nos voisins qui ont porté l'Europe sur les fonts baptismaux – le Benelux et l'Italie - ou l'on rejointe avec le retour de la démocratie : on pense à l'Espagne, au Portugal, et aux derniers venus qui sont menacés par un regain de conservatisme, au cœur de la société, mais sont bien contents de faire des affaires grâce au grand marché, on pense à la Pologne, dont les camions déboulent sur nos routes, vers le sud.

N'attendons pas l'Amérique pour aborder, enfin, une Europe de la Défense digne de ce nom; d'ailleurs, sachons saisir l'occasion qui se présente de convaincre l'Allemagne de nous rejoindre, elle qui vient d'oser poser le problème de sa sécurité avec un Livre Blanc inédit et une révision de son engagement budgétaire; le drame qu'elle vient de connaître est nécessairement de nature à vaincre les réticences du peuple allemand.

Ouvrons avec nos voisins un grand chantier pour définir une politique énergétique concertée et mettre en œuvre des investissements massifs dans les énergies renouvelables. Il y a tant à a faire et sachons additionner les atouts technologiques et les réussites économiques des uns et des autres.

Et mettons le paquet sur la culture, les savoirs partagés, la magnifique réussite d'Erasmus qui fête ses 30 ans et dont la rencontre des jeunes qui vivent ces échanges et en témoignent est la meilleure des promotions pour faire naître une vraie fraternité européenne.

Ne lâchons rien et surtout pas parce qu'un milliardaire américain voudrait nous faire peur.

 

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3890
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
3 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Roux | 23/01/2017

Bravo Joël Aubert pour votre éditorial lucide et plein d'espoir.

Patrick 86 | 23/01/2017

Une analyse claire et sans faille que je partage. Avec son nouveau Président, s'il tient son programme (?), les US sont une aubaine pour l'Europe. Du moins un signe pour elle de se souder les coudes face au danger du protectionnisme d'outre atlantique. A avoir un projet politique qui nous fasse rêver. Saurons-nous saisir cette chance ?

Joël Aubert | 24/01/2017

Merci pour ces réactions! je crois qu'il faudra aussi mettre la société en mouvement pour faire comprendre aux politiques nos attentes et les enjeux pour les générations à venir...

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires