Le Fil d'Aqui

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.


- Multivote -


- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

L'inquiétante campagne libyenne de l'armée française.

Donc ça va durer... Le ministre de la Défense Gérard Longuet l'affirme dans une interview au Journal du Dimanche : l'intervention de l'armée française en Libye sous couvert de l'Otan « s'inscrit dans la durée ». Pareille déclaration, au carrefour entre juillet et août, quand les Français ont l'esprit en vacances, que celles-ci aient été contrariées ou qu'elles s'annoncent heureuses, serait stupéfiante si elle ne révélait l'imbroglio au centre duquel la France s'est installée.

Petit rappel : sommé de voler au secours du peuple libyen écrasé par les troupes de Kadhafi, notre pays est entré en guerre. Et ceci sous l'impulsion d'un Nicolas Sarkozy plus qu'attentif aux injonctions de Bernard- Henri Lévy. Voilà la France embarquée, avec la complicité des Anglais et le soutien obligé des Américains qui n'en voulaient guère, dans une campagne de frappes aériennes, officiellement destinées à protéger les populations civiles. Celles-ci ont sans doute contribué à éviter le pire du pire, c'est à dire ce qui se déroule, aujourd'hui, en Syrie, sans que nous puissions faire autre chose que de nous indigner, de peur de trop fâcher son allié iranien. Engagée,  désormais, dans une opération dont le but s'éloigne, de plus en plus, des objectifs initiaux, la France est devenue l'alliée préférentielle du Conseil National de Transition libyen dont le moins que l'on puisse dire, après l'assassinat du général Younès, c'est qu'il ne devrait guère inspirer une confiance aveugle.

Kadhafi s'accroche au pouvoir, avec nombre de fidèles et sans doute des aides qu'il aurait hier encore désavouées, celle de l'Iran par exemple, trop heureux de mettre en difficulté une coalition occidentale. Vouloir négocier son renoncement au pouvoir participe de l'utopie et il faut craindre une manière d'enlisement, lourde de conséquences pour notre pays. D'abord, pour le maintien opérationnel d'une armée qui n'a pas les moyens humains et financiers de faire face à un conflit de longue haleine. Ensuite, à cause du risque dont on ne parle pas dans les cercles gouvernementaux mais qui est bien réel et très inquiétant, celui de la partition de la Libye elle-même. Avec tout ce que cela implique. Nous ne devrions pourtant pas oublier que cette République, née de la révolution Kadhafienne en 1969 est immense par sa superficie et divisée comme peu de pays au monde peuvent l'être. Entre la Tripolitaine à l'ouest, la Cyrénaïque à l'est et le Fezzan au sud, ce désert sans fin, porte d'entrée de tous les trafics et du terrorisme vers l'Afrique noire. Un pays totalement composite et féodal qui a soixante d'ans d'existence, après l'empire ottoman et la colonisation italienne. Autant dire que la France, n'étant pas l'Amérique et n'aspirant pas à le devenir, ne pourra pas, pendant longtemps encore, faire l'économie d'un vrai débat sur sa campagne libyenne. Et pas seulement Nicolas Sarkozy et son gouvernement, mais l'opposition tout autant qui n'a pas su faire autrement que de souscrire au soutien à une révolution improbable.

Partager sur Facebook
Vu par vous
293
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 03/10/2011

C'est souvent décapant de lire d'anciens éditoriaux...

bluerider | 07/08/2011

M. Joel Aubert, bravo pour cette lucidité tardive, mais tout est déjà écrit ici depuis 2007 (rapport sur Benghazi, academie militaire de Westpoint, 2007): http://tarpley.net/docs/CTCForeignFighter.19.Dec07.pdf

résumé: Benghazi est un nid de formation de jihadistes d'AlQaïda, recrutés (par qui? le renseignement occidental, bien sûr) parmi la lie de la terre qui s'y rend pour travailler dans le pétrole, les trafics de main d'oeuvre ou de femmes ou de drogue, l'immigration illégale vers l'Italie (antérieure au conflit), et les trafics de matériel et d'armes en tous genres vers l'Afrique noire.. Comment voulez-vous traiter avec ces gens là?

Quelles sont les preuves des actes sanguinaires de Kadhafi contre sa propre population? Aucunes !!!! (souvenez-vous du ridicule épisode du viagra, en plus !) par contre les bombes de l'OTAN qui pleuvent partout à cause du zéle de notre maire de Bordeaux (mais pas que), çà oui, il y en a un paquet, quand bien même notre armée voudrait les maquiller en dégâts collatéraux... et maintenant nous nous en prenons aux enfants, aux journalistes.... nous ne sommes plus crédilbles aux yeux du monde entier. (du monde entier, j'insiste) C'est trop tard, comme en Afgnanistan.

le drapeau vert flotte à nouveau dans de nombreux quartiers de Benghazi, 2000 tribus ont fait allegeance à Kadhafi, et s'engagent à le suivre et à le défendre contre l'OTAN, leur déclaration commune est par exemple recopiée sur ce blog: http://regardsurlarealite.centerblog.net/253-kadhafi-echec-et-mat-a-otan

Mais le plus important est que toutes les informations en provenance de Libye, montrent simplement et clairement que le peuple libyen veut à une écrasante majorité garder Kadhafi, et le soutient! Cette notion de base a été balayée par les pseudos stratèges de l'Hotel de Brienne et de Whitehall. Est-ce là donner l'exemple de la démocratie?

Ah mais j'oubliais.. le pétrole... parlez-nous des clauses contractuelles qui nous lient au gouvernement libyen, parlez-nous des concessions, des perspectives, du coût d'extraction et de qui le paie.... parlez-nous de tout cela, plutôt que de rester "cloué" par une réalité en tous points contraire aux "prévisions" de nos don Quichottes de l'OTAN. Sans oublier les projets grandioses de constreuction de l'indépendance financière de l'Afrique, du dinar-or etc.. de M. Quadhafi... qui doivent en gratter plus d'un là où ça fait mal: le porte-monnaie...

je me demande toujours ce qu'étudient nos élites à l'ENA, à normale sup, à sciences-po ou au CID pour en être là où elles en sont aujourd'hui, pas vous? A quoi servent ces écoles? et à quoi sert internet? en quelques clics vous avez le VRAI tableau pêché sur place et dans le monde entier, de ce qui se passe là-bàs, et que certains journalistes indépendants expliquent fort bien, par exemple ici: http://allainjules.com/... Au delà du verbe haut de ce journaliste africain indépendant qui peut choquer, il faut lire sa sincérité et son engagement, au moins autant respectables, que l'engagement de notre gouvernement et son verrouillage des médias, aidé par la crise boursière.

hors de Libye, et hors d'Afghanistan, immédiatement et sans conditions. les peuples ont droit à notre respect, pas à nos bombes.

bravo pour votre site dont je lis toujours avec plaisir la newsletter quel que soit l'endroit où je me trouve.

bien à vous, BR.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires