Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

12/11/18 : [Rectificatif] Le Parc Marin fait savoir ce soir que contrairement à ce qui a été annoncé à l'issu du vote du Parc Marin le 8 novembre, le grand port de La Rochelle n'avait pas voté pour le projet d'extraction de granulats dans l'estuaire.

12/11/18 : La Rochelle : à partir de lundi prochain, Pierre Thepot succédera à Alain Michel au poste de Directeur Général du Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis, des Centres Hospitaliers de Rochefort et de Marennes et de l’EHPAD de Surgères.

09/11/18 : Lundi 12 novembre à 20h30, le cinéma Les Montreurs d’Images à Agen accueille Charlotte Garson conférencière, intervenante sur France Culture et ancienne critique aux cahiers du cinéma à l'occasion de la projection du documentaire LA VILLE LOUVRE.

09/11/18 : 1ères Assises régionales de lutte contre le gaspillage alimentaire en Nouvelle-Aquitaine, les 13 et 14 novembre au lycée Vaclav-Havel de Bègles portant sur « Alimentons la Transition écologique et solidaire ! »

09/11/18 : Grand rendez-vous de la vie littéraire en France, la 37e Foire du livre de Brive, présidée par Delphine de Vigan, accueille les 9, 10, 11 novembre 2018 plus de 300 auteurs et près d’une centaine de maisons d’éditions.

07/11/18 : Semaine européenne pour l'Emploi des Personnes Handicapées. Table ronde à Bordeaux pour un échange sur le thème de l'inclusion des personnes handicapées le 22 novembre de 9h à 11h30 au Pullman Bordeaux Lac organisée par l'Agefiph

07/11/18 : « Nous et les robots : vers une humanité sans fin ou fin de l'humanité ? ». C’est le thème de la conférence-débat donnée le 9 nov à 20h30, à la bibliothèque de Villeneuve/Lot, avec notamment Philippe Baqué, journaliste, documentariste et auteur.

07/11/18 : 17338. C'est le nombre de visiteurs que Cap Sciences à Bordeaux a reçu en 15 jours pendant les vacances de La Toussaint.

07/11/18 : Quinzaine de l'égalité. La Licra organise une conférence-débat par Frédéric Encel baptisée « l'antisémitisme d'hier à aujourd'hui » jeudi 22 nov à 19h30 à la mairie de Bordeaux avec débat en présence notamment de Mario Stasi psdt national de la Licra

07/11/18 : Mémoires & Partages organise une journée d’hommage aux tirailleurs sénégalais enterrés dans les cimetières de Bordeaux, le samedi 10 nov à 11h avec un hommage solennel au carré militaire cimetière Pins Francs.

07/11/18 : Dans le cadre de la quinzaine de la Transmission / Reprise, l'Institut du droit des Affaires du Barreau de Bordeaux conseillera gratuitement les chefs d'entreprise le 4 décembre de 18h à 21h30 au village by CA 11 cours du 30 juillet.

07/11/18 : La semaine de la petite enfance, organisée par La Cali du 12 au 17 novembre, dédiée aux enfants/parents porte sur « Aider à grandir les 0 - 4 ans », et a lieu à Izon, St Quentin de Baron, Coutras, Libourne, St Denis de Pile, Nérigean et Génissac.

07/11/18 : La Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne/CIED Moyenne Garonne organise un speed dating le mercredi 14 novembre, à 18h, à Agen afin de permettre aux jeunes étrangers d’Europe et d’ailleurs vivant dans le département, de faire connaissance.




- Publicité -
  • 12/11/18 | Mérignac: Le stade nautique acté par la Métropole

    Lire

    Après un passage en conseil municipal le 5 novembre, puis un vote le 9 novembre en conseil de Métropole, le projet du futur stade nautique de Mérignac, reconnu d’intérêt métropolitain, est lancé. Ce complexe aquatique, mêlant apprentissage de la nage, loisirs, bien-être, pratique sportive et accueil de compétitions d’envergure grâce à un bassin de 50 m doté de 10 couloirs, répond au besoin de plans d’eau inscrit dans le Plan Piscine élaboré par Bordeaux Métropole en mars 2017. Le coût de la construction sera assuré par Bordeaux Métropole (57%) et Mérignac (43%) pour une livraison prévue à l'été 2022

  • 12/11/18 | Aquitanis: Bernard Blanc remplacé au poste de Directeur général

    Lire

    Le Conseil d’administration d’Aquitanis a nommé, le 17 octobre, Jean-Luc Gorce au poste de Directeur général d’Aquitanis. DGA et Directeur Habitats & Clientèles depuis 3 ans au sein de l’Office public de l’habitat de Bordeaux Métropole, il succède à Bernard Blanc qui occupait ce poste depuis 2008 et qui a souhaité engager cette transition. Irène Sabarots prend la fonction de Directrice générale adjointe, et Anthony Denmat prend la responsabilité de la Direction Habitats & Clientèles. Bernard Blanc se consacrera, quant à lui, à poursuivre les missions autour de l’innovation dont il avait déjà en partie la charge.

  • 12/11/18 | François Couperin fête ses 350 ans à Poitiers

    Lire

    Le 15 novembre à 20h30, l’Auditorium Saint-Germain à Poitiers accueille le 2ème concert de la saison Prima la musica 2018/2019 du conservatoire, "Bon anniversaire Monsieur Couperin!" Autour de ce concert hommage au compositeur et organiste phare du début du siècle des Lumières, l’auditorium accueille le 8 novembre une conférence sur la musique en France au temps de Couperin; le 13 une scène ouverte par les élèves du Conservatoire et les étudiants du Pôle Aliénor et le 22 une audition. Plus d'infos

  • 12/11/18 | « Sang pour Sang Campus » fête ses 10 ans !

    Lire

    Plus de 1 500 étudiants sont attendus du 13 au 15 novembre sur le Campus de Pessac pour donner leur sang. Cette collecte est la plus grande collecte étudiante organisée par l’Etablissement français du sang et les Lions de la Métropole bordelaise Dans le même temps, de nombreuses animations et surprises attendent les donneurs (close-up de magie, caricaturiste, œuvre street-art collaborative, « bouchées » préparées par de grands chefs bordelais…)

  • 10/11/18 | La Rochelle reçoit le 1er Prix des Energies Citoyennes

    Lire

    La CdA de La Rochelle s’est vue décerner le Prix Energies Citoyennes dans la catégorie des Collectivités territoriales de plus de 100 000 habitants, le 6 novembre à Paris. Elle a été récompensée pour sa stratégie énergétique qui consiste à développer et diversifier les productions d’énergies renouvelables, réduire la consommation énergétique des bâtiments et les émissions de gaz à effet de serre liées à la mobilité et préparer le territoire aux conséquences du changement climatique.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La Grande inquiétude européenne des Juppéistes ...

Bordeaux s'est offert, ce week-end, le second millésime de ses « Vendanges » Ne nous méprenons pas... Il ne s'agit pas d'une récolte issue d'une vigne de cépage sauvignon qui serait arrivée à maturité au cœur de la cité. Non, cela se passe du côté des Graves et la promesse d'un 2018 de grande qualité est réelle. Le millésime en question est celui que les amis d'Alain Juppé ont produit ou du moins essayé de produire, sur fond de rentrée politique nationale. Ni Université, ni véritable séminaire mais des échanges nourris entre hommes et femmes politiques qui partagent, pour l'essentiel, les idées et les valeurs de celui qu'ils avaient, pour la plupart, soutenu lors de la primaire de la droite

 

Autour du maire de Bordeaux, à l'heure d'une conférence de presse très suivie, se pressaient entre autres Jean-Pierre Raffarin, Dominique Bussereau, Fabienne Keller ou Maël de Calan qui avait défié Laurent Wauquiez pour la présidence des Républicains et qui vient de publier « La tentation populiste ». Une famille de centre droit qui, pour certains d'entre eux se reconnaissent chez En Marche ; pour le plus grand nombre, quelque part chez « Les Républicains » selon de subtiles digressions comme ce mouvement « Libres ! », cher à Valérie Pécresse.... Autant d'expressions possibles d'une droite divisée et peu disposée à faire la courte échelle au président Wauquiez dont le positionnement politique n'incarne d'ailleurs pas, aux yeux des Français, ce que doit être la droite.

Point besoin, par ailleurs, de chercher à tout prix un ralliement massif de ce groupe d'amis et de proches d'Alain Juppé à Emmanuel Macron. Certes, un relatif quitus lui est accordé ainsi qu'à son gouvernement à propos des réformes engagées à l'école par Jean-Michel Blanquer mais ce n'est pas le cas, dès lors qu'il s'agit d'économie ou de social. Les réformes réalisées sont saluées, sauf à juger plutôt sévèrement « l'insuffisance » des efforts sur la dépense publique dont «  la stabilité entraîne la stabilité du déficit structurel et des impôts qui restent parmi les plus élevés d'Europe et pénalisent la compétitivité des entreprises et le pouvoir d'achat des ménages. » Comme compliment, l'ancien ministre de l'Economie aurait pu espérer davantage de soutien.

Mais s'il est un terrain où les « Vendanges 2018 » ont affirmé leur credo, et ce n'est pas une surprise, c'est celui de l'Europe. L'ambition reste intacte, issue du corpus voulue par les pères fondateurs et, au-delà de la paix sur le continent, on notera que sont mis en exergue la notion « d'encadrement des flux migratoires, le renforcement de la politique nationale de défense et de sécurité, l'exemplarité écologique pour traduire les engagements de la COP 21 en actes, à partir de normes environnementales beaucoup plus exigeantes aux frontières de l'Union et le lancement d'une grande initiative de développement en faveur du continent africain... » Enfin, et ce n'est pas le moindre des constats inscrits dans les « conclusions » de l'amicale juppéiste : « la prolifération des mensonges populistes » préoccupe au plus haut point. Et encore : « L'union européenne peut disparaître et se disloque sous nos yeux... ; les valeurs essentielles sont malmenées par des régimes autoritaires ou populistes. Il ne peut y avoir la moindre compromission avec ceux qui menacent les fondements de l'Etat de droit, en Pologne ou en Hongrie. Si l'Union ne sanctionne pas les Etats qui violent ses valeurs fondamentales, elle se condamne. » Une manière de rappel nécessaire, tant les libertés sont en phase de régression au sein même de pays qui ont rejoint l'UE, à la faveur d'un élargissement qui n'a pas éliminé bien des vieux démons de l'époque communiste.

A considérer ce credo on pourrait croire, ou à tout le moins imaginer, dans la perspective d'élections européennes qui risquent d'être très compliquées pour un président et un gouvernement affaiblis, que la famille de centre droit qui ne se reconnaît pas dans la droitisation à outrance d'un Wauquiez vienne en renfort d'En Marche. Rien n'est moins sûr, en cette rentrée très incertaine pour le pouvoir. Redisons-le : beaucoup va dépendre de sa capacité à écouter le pays, celui d'en bas qui vit difficilement, où la pauvreté n'est pas un vain mot, où les territoires se sentent méprisés et où les maires déposent leur écharpe.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2247
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires




27/10/2018 | "Tous coupables?" Dépasser les limites de "l'écologie punitive"

Au mois de mai dernier un écrivain et écologiste convaincu, Olivier Blond, publiait un livre courageux mais pas vraiment politiquement correct au sein d'une famille désunie: "Pour en finir avec l'écologie punitive". Une manière de Manifeste qui se voulait joyeux plutôt que moralisateur et pointait, avec pertinence, la dimension socio-économique du débat sur le mode: tant que l'écologie sera considérée que "comme un luxe coûteux réservé aux nantis et aux idéalistes" ça n'avancera pas. Il ne pensait pas si bien dire dans un pays où un ministre d'Etat, chantre de l'écologie, démissionnait "pour ne plus se mentir". Dans son for intérieur Nicolas Hulot ne peut que se réjouir de la polémique relancée sur le thème de l'écologie punitive par l'une de ses prédécesseurs, Ségolène Royal, qui, revenue des pôles, refait une apparition bruyante sur la scène politique en s'en prenant, vigoureusement, au "matraquage fiscal" lié à la très forte hausse des carburants et, singulièrement, du diesel. 23,3% le litre en un an, ce n'est pas ce qu'on peut appeler une demi-mesure et l'impact est évidemment considérable pour ces quelques 70% de français qui roulent au diesel. Et pour tous ceux, notamment, qui n'ont d'autre alternative pour aller au travail que d'emprunter leur voiture. Au fond, si l'on écoute l'inénarrable porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux qui déclare :"quand on a aimé Nicolas Hulot, on assume d'avoir une fiscalité comportementale..." nous n'avons qu'à la fermer...

Lire la suite


23/09/2018 | Banque Alimentaire, Agrisud International: la solidarité et le partage, ici et là-bas!...

Rencontres, rencontres ! Ce métier, le mien, offre ce privilège rare des rencontres, de la découverte de notre commune humanité et parfois, souvent, pour peu qu'on le veuille, dans ce qu'elle a de meilleur. Ce vendredi 21 septembre nous a permis, successivement, ce bonheur et l'irrésistible envie de le partager. D'abord, ce fut de bon matin au sein de la Banque Alimentaire de Bordeaux et de Gironde pour s'informer, à l'initiative de l'association des Amis d'Aqui!, de l'extraordinaire travail accompli, à moins que ce ne soit avant tout une mission, par l'équipe réunie autour de Pierre Pouget. Découvrir, aussi, cette ruche où s'affairaient des dizaines de personnes, de tout âge – la doyenne des quelques 200 bénévoles de la Banque revendique joyeusement ses 86 ans – et de toute condition, parfois venues de très loin, du sud de la Méditerranée en attente de statut, occupés à trier les légumes et les fruits arrivant du Marché d'intérêt national de Brienne qui seraient redistribués par une noria de camions portant fièrement ce slogan : « Investissons dans la solidarité alimentaire ». Une ambiance où la convivialité, à l'heure de la pause café, fait merveille et où le moteur de chacun porte un nom : servir ! Second temps de ce samedi enchanteur : les retrouvailles, à l'Hôtel de Région, d'une autre équipe, celle d'Agrisud International, cette ONG magnifique née chez nous, ici en Gironde, du côté de l'Entre-deux-Mers à l'initiative d'un homme d'exception Jacques Baratier, comme Robert Lion son président l'a rappelé.

Lire la suite