Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

21/07/19 : Canicule:Le département de Gironde active dès ce lundi 22 juillet une cellule de crise et un numéro d'information et d'orientation [05 56 99 66 99] afin d’apporter un soutien aux personnes âgées et aux personnes handicapées, ainsi qu’aux professionnels.

21/07/19 : La Gironde en alerte canicule ORANGE - niveau 3 - à compter de ce lundi 22 juillet à 6h00 et ce jusqu’à nouvel ordre. Les températures devraient dépasser les 35°C dès demain, les 40°C la journée de mardi et ne pas descendre en dessous de 21°C la nuit

19/07/19 : Un nouveau cas de dengue diagnostiqué en Lot-et-Garonne suite au retour d’une personne ayant séjourné sur l’île de la Réunion. Le traitement de démoustication interviendra dans la nuit du 22 au 23 juillet à Bajamont, Foulayronnes et Castelculier.

19/07/19 : Épisode de fortes chaleurs ce week-end dans le 47. Le risque de feux de forêt devrait basculer en niveau sévère dès lundi, avec un renforcement des effectifs et des moyens sapeurs-pompiers. Le SDIS active dés à présent sa vidéosurveillance.

19/07/19 : Le Château de Bonaguil en Lot-et-Garonne vient de recevoir le label « Sécuri-Site ». Délivré par la Préfète du Département, ce label certifie la mise en place d’un dispositif de sécurité complet, à l’intérieur comme aux abords d’un site touristique.

18/07/19 : Suite à l’interruption à mi-spectacle du traditionnel feu d'artifice du 14 juillet sur les quais de Bordeaux, pour cause d'incendie sur la barge de tir, Nicolas Florian a décidé d'en proposer un nouveau le samedi 7 septembre pour marquer la rentrée.

18/07/19 : Le 2 Juillet dernier, la Fondation Poitiers Université a élu Marc Bonassies, directeur départemental de la Banque Populaire Val de France, comme Président. Il succède à Roger Belot, président de la Fondation depuis juillet 2015.

18/07/19 : La ville de Biarritz vient d’être condamnée par le tribunal de Pau à verser 1730 € au Comité de Liaison du Camping-car. En cause: 15 panneaux d’interdiction de stationnement pour les camping-cars. Déjà désavouée, elle avait un mois pour les retirer

18/07/19 : Nouvelle mesure de restriction d’irrigation sur le bassin du Clain. En effet, les prélèvements d’eau en rivière destinés à l’irrigation agricole, rattachés à la borne de Vouneuil-sous-Biard, seront interdits à partir de 8 h, ce vendredi 19 juillet.

17/07/19 : CAN 2019. Dans le cadre de la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, qui verra s'opposer vendredi soir le Sénégal à l'Algérie, et afin d'éviter tout débordement, la Ville d'Agen fermera les principaux axes de circulation entre 20h et 2h du matin.

17/07/19 : La Cité du Vin réduit ses tarifs! Les porteurs de la Carte Jeune de Bordeaux Métropole bénéficient dorénavant de 20 % de réduction pour le porteur de la carte, et également pour l'accompagnant adulte quand le porteur a moins de 16 ans.

17/07/19 : Marc Médeville, succéde à Bernard Farges à la tête des Bordeaux et Bordeaux supérieurs avec 2 priorités de mandat: la reconquête des parts de marché auprès des professionnels et l'inscription de 100% des AOC dans des démarches environnementales.




- Publicité -
  • 22/07/19 | Villenave d'Ornon s'arme contre les moustiques-tigres

    Lire

    Le moustique-tigre est présent dans 25 des 28 communes de la métropole bordelaise. Afin de contribuer à la lutte contre cette prolifération, la Ville de Villenave d'Ornon a acquis 1000 pièges pondoirs, et, à titre de test, les a proposés à tarif préférentiel aux Villenavais intéressés à expérimenter leur efficacité (sur inscription). Ces pièges attirent et emprisonnent les femelles prêtes à pondre, ce qui élimine l'insecte piqueur et sa descendance. Si les retours s'avèrent concluants, la Ville renouvellera cet achat en plus grand nombre à la saison prochaine.

  • 22/07/19 | Un agro-parc urbain des Jalles, la Métropole y pense

    Lire

    La Métropole projette la création d’un parc naturel et agricole métropolitain dénommé « Parc des Jalles ». Bordeaux Métropole et les 10 communes concernées ont déjà initié le processus de création de cette Opération d’Aménagement d’Intérêt Métropolitain qui s’étendra sur 6000ha à l’horizon 2020. Objectifs de ce futur agro-parc urbain, riche de nombreux sites écologiques remarquables, bois, marais et prairies: préserver les espaces naturels et agricoles mais aussi définir des lignes de conduite en matière de protection, de valorisation et d’aménagement. Consultation préalable du grand public prévue pour septembre 2019.

  • 22/07/19 | « Un, Deux, Toit » cherche des propriétaires pour loger les jeunes

    Lire

    Le dispositif « Un, Deux, Toit » de la Région Nouvelle-Aquitaine tente d’offrir l'opportunité de trouver un logement aux jeunes en formation ou employés. Avec plus de 389 propriétaires volontaires à ce jour, le dispositif ne permet pas encore de répondre à la demande croissante dans un marché immobilier onéreux et saturé notamment dans les territoires en tension tels que Bordeaux, Bayonne,Poitiers, La Rochelle, Périgueux ou Limoges. De ce fait, elle recherche de nouveaux volontaires propriétaires ou locataires. www.operationundeuxtoit.fr

  • 21/07/19 | Santé: Un budget participatif sur le plateau de Millevaches (23)

    Lire

    L'Agence Régionale de Santé lance une démarche expérimentale de budget participatif santé sur le Plateau de Millevaches. Les citoyens proposent et votent pour des actions de santé qu’ils souhaitent voir mises en œuvre dans leur territoire, à partir d’une enveloppe financière dédiée de 40 000 €. Les projets présentés doivent servir l’intérêt général et porter sur l’éducation à la santé, la prévention et promotion de la santé ou l’accès aux soins. Dans un 2nd temps, les habitants et travailleurs du territoire voteront pour leurs projets préférés qui seront mis en œuvre en 2020. Infos: www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr

  • 21/07/19 | Chaque dimanche de l'été, rendez-vous promenade Sainte-Catherine pour des cours de sport gratuit

    Lire

    La troisième édition des PSC Summer Challenge vous donne rendez-vous chaque dimanche de 11h à 12h30, à Promenade Sainte-Catherine, pour des cours de sports gratuits. Animés par les créatrices de ACE-ACE-Athletic Class&Exercice, le rendez-vous dominical est l'occasion de se dépenser en plein air dans un cadre convivial. Les personnes intéressées sont priées de s'inscrire, au plus tard le vendredi précédant le cour. www.facebook.com/promenadesaintecatherine

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La Grande inquiétude européenne des Juppéistes ...

Bordeaux s'est offert, ce week-end, le second millésime de ses « Vendanges » Ne nous méprenons pas... Il ne s'agit pas d'une récolte issue d'une vigne de cépage sauvignon qui serait arrivée à maturité au cœur de la cité. Non, cela se passe du côté des Graves et la promesse d'un 2018 de grande qualité est réelle. Le millésime en question est celui que les amis d'Alain Juppé ont produit ou du moins essayé de produire, sur fond de rentrée politique nationale. Ni Université, ni véritable séminaire mais des échanges nourris entre hommes et femmes politiques qui partagent, pour l'essentiel, les idées et les valeurs de celui qu'ils avaient, pour la plupart, soutenu lors de la primaire de la droite

 

Autour du maire de Bordeaux, à l'heure d'une conférence de presse très suivie, se pressaient entre autres Jean-Pierre Raffarin, Dominique Bussereau, Fabienne Keller ou Maël de Calan qui avait défié Laurent Wauquiez pour la présidence des Républicains et qui vient de publier « La tentation populiste ». Une famille de centre droit qui, pour certains d'entre eux se reconnaissent chez En Marche ; pour le plus grand nombre, quelque part chez « Les Républicains » selon de subtiles digressions comme ce mouvement « Libres ! », cher à Valérie Pécresse.... Autant d'expressions possibles d'une droite divisée et peu disposée à faire la courte échelle au président Wauquiez dont le positionnement politique n'incarne d'ailleurs pas, aux yeux des Français, ce que doit être la droite.

Point besoin, par ailleurs, de chercher à tout prix un ralliement massif de ce groupe d'amis et de proches d'Alain Juppé à Emmanuel Macron. Certes, un relatif quitus lui est accordé ainsi qu'à son gouvernement à propos des réformes engagées à l'école par Jean-Michel Blanquer mais ce n'est pas le cas, dès lors qu'il s'agit d'économie ou de social. Les réformes réalisées sont saluées, sauf à juger plutôt sévèrement « l'insuffisance » des efforts sur la dépense publique dont «  la stabilité entraîne la stabilité du déficit structurel et des impôts qui restent parmi les plus élevés d'Europe et pénalisent la compétitivité des entreprises et le pouvoir d'achat des ménages. » Comme compliment, l'ancien ministre de l'Economie aurait pu espérer davantage de soutien.

Mais s'il est un terrain où les « Vendanges 2018 » ont affirmé leur credo, et ce n'est pas une surprise, c'est celui de l'Europe. L'ambition reste intacte, issue du corpus voulue par les pères fondateurs et, au-delà de la paix sur le continent, on notera que sont mis en exergue la notion « d'encadrement des flux migratoires, le renforcement de la politique nationale de défense et de sécurité, l'exemplarité écologique pour traduire les engagements de la COP 21 en actes, à partir de normes environnementales beaucoup plus exigeantes aux frontières de l'Union et le lancement d'une grande initiative de développement en faveur du continent africain... » Enfin, et ce n'est pas le moindre des constats inscrits dans les « conclusions » de l'amicale juppéiste : « la prolifération des mensonges populistes » préoccupe au plus haut point. Et encore : « L'union européenne peut disparaître et se disloque sous nos yeux... ; les valeurs essentielles sont malmenées par des régimes autoritaires ou populistes. Il ne peut y avoir la moindre compromission avec ceux qui menacent les fondements de l'Etat de droit, en Pologne ou en Hongrie. Si l'Union ne sanctionne pas les Etats qui violent ses valeurs fondamentales, elle se condamne. » Une manière de rappel nécessaire, tant les libertés sont en phase de régression au sein même de pays qui ont rejoint l'UE, à la faveur d'un élargissement qui n'a pas éliminé bien des vieux démons de l'époque communiste.

A considérer ce credo on pourrait croire, ou à tout le moins imaginer, dans la perspective d'élections européennes qui risquent d'être très compliquées pour un président et un gouvernement affaiblis, que la famille de centre droit qui ne se reconnaît pas dans la droitisation à outrance d'un Wauquiez vienne en renfort d'En Marche. Rien n'est moins sûr, en cette rentrée très incertaine pour le pouvoir. Redisons-le : beaucoup va dépendre de sa capacité à écouter le pays, celui d'en bas qui vit difficilement, où la pauvreté n'est pas un vain mot, où les territoires se sentent méprisés et où les maires déposent leur écharpe.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2788
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires