aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La présidentielle c'est dans 32 mois!...

Octobre 2014-Mai 2017: à considérer la tournure que prend le débat politique, en ces jours d'automne ensoleillés; on se dit qu'il va falloir tenir la distance. Car, au fond, à droite comme à gauche il n'est plus question que de cela ou presque. Nicolas Sarkozy qui n'y tenait plus s'est lancé un défi inédit et plus compliqué qu'il n'y paraît : repasser par la case reconquête du parti qui l'avait porté au pouvoir en 2007 pour briguer de nouveau la présidence. Le voilà bien obligé, contrairement à sa pensée profonde, d'accepter que des primaires aient lieu à droite pour choisir son candidat en 2016.

Alain Juppé qui continue à marquer des points auprès des Français l'avait pris de vitesse en en faisant un possible casus belli. On aurait tort pour autant de penser qu'il existe sur cette question un vrai consensus. Parions, au contraire, que cette question des primaires à droite - quelle droite au fait, celle de Laurent Wauquiez porte parole de la Manif pour tous dans les rues de Paris qui sait très bien que le mariage pour tous ne sera pas aboli ? - risque d'entériner en son sein une vraie fracture. Alain Juppé ratissant très large vers le centre et au-delà, quand Sarkozy aura bien du mal à récupérer une partie de la famille démocrate chrétienne qui, moins que jamais, semble prête à se reconnaître en lui.

A gauche, la rentrée des virés du gouvernement Valls ne laisse aucun doute sur le centre de gravité à venir du débat politique: la présidentielle en passant par la case des primaires. Arnaud Montebourg dans le Gard et Benoît Hamon à Vieux Boucau, avec l'aide de Pierre Laurent et surtout d'une Cécile Duflot plus remontée que jamais ont, ce week-end, bien savonné la planche du premier ministre et donc de François Hollande. Montebourg qui n'avait pas un instant cessé « d'y penser » se lance dans la bataille des primaires tandis que Hamon pense qu'enfin il va pouvoir réaliser son rêve : prendre la direction du PS. Quant à Cécile Duflot, elle embarque dans la famille socialiste avec l'idée que cela ne peut que servir son ancrage écologiste.

Cette rentrée a donc des allures surréalistes au regard de l'état actuel du pays. Une croissance en berne, des déficits que les efforts demandés aux français n'ont pas permis d'atténuer, un chômage de masse qui fait de plus en plus peur, un ministre des finances qui, méthode Coué aidant, affirme pour calmer Bruxelles que le déficit de la France sera repassé sou les 3% en 2017... mais un débat politique qui se polarise sur une élection qui n'aura lieu que dans 32 mois ! Est-ce assez souligner que le gouvernement actuel de ce pays, à commencer par le tandem de l'exécutif Hollande-Valls, ne trouve pas les mots, le ton, les arguments susceptibles de recentrer ce débat sur la mobilisation générale que requiert pourtant notre situation économique ?...Faut-il incriminer le quinquennat, comme ici et là, on l'entend dire chaque jour davantage ? Il serait en quelque sorte inadapté à la France et le parlement serait privé de véritables pouvoirs. La question va monter en gamme au fil des mois, les tenants d'une VI° République étant de plus en plus nombreux, sans d'ailleurs vraiment remettre en question le quinquennat lui-même. Pour autant personne ne songe à renoncer au choix du président par le seul suffrage universel direct; quant à la durée de son mandat elle ne saurait désormais être reposée. Cinq ans comme le souligne Roland Cayrol c'est quand même plus démocratique; ça doit mieux faire respirer la démocratie. Encore faut-il que tout nouveau président, et toute nouvelle équipe aient fait les bonnes analyses lorsqu'ils arrivent au pouvoir. Pas une seule fois depuis 2002 et l'instauration du quinquennat l'état des lieux de la maison France n'a été fait avec la hauteur de vue nécessaire et le souci de dire la vérité aux Français. Alors si les primaires doivent vraiment servir à préparer 2017 le temps d'un débat de fond ne sera peut être pas du temps perdu.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1084
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires