Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.




Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
  • 17/07/18 | Coopération territoriale entre Bordeaux Métropole et Val de Garonne Agglomération

    Lire

    Le vendredi 13 juillet, le président de Bordeaux Métropole Alain Juppé, et le président de Val de Garonne Agglomération Daniel Benquet ont tenu à Marmande (47) une réunion d’étape sur le projet de coopération territoriale entre les deux collectivités. Ce projet de coopération s’inscrit dans la démarche « Bordeaux métropole coopérative », en vue de tisser des liens vertueux avec d’autres polarités et d’optimiser le fonctionnement de l’aire d’influence métropolitaine.

  • 17/07/18 | Musique en Graves démarre son Festival

    Lire

    Les 19ème Rencontres Musicales Internationales des Graves se tiennent du 17 au 27 juillet avec comme Président d’Honneur ad vitam aeternam Mstislav Rostropovitch. Le festival propose 8 concerts riches en diversité musicale. Chaque concert sera suivi d’une dégustation offerte par les Châteaux des Graves et du Sauternais hôtes de ces soirées. Infos et réservations : www.musiqueengraves.com

  • 17/07/18 | Une saison réussie pour l’Opéra de Bordeaux !

    Lire

    La saison 2017/2018 du Grand-Théâtre et de l’Auditorium de l’Opéra National de Bordeaux se termine sur de bons chiffres. 600 artistes se sont vus applaudis au cours de 270 levers de rideaux par 200 000 personnes (soit un taux de remplissage de près de 90%) dont un quart avaient moins de 30 ans. L’Opéra a également accueilli plus de 15 000 scolaires cette saison. La saison prochaine qui débutera le 18 septembre avec un récital du ténor Jonas Kaufmann a déjà 110 spectacles programmés. Pensez à réserver vos places !

  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La présidentielle c'est dans 32 mois!...

Octobre 2014-Mai 2017: à considérer la tournure que prend le débat politique, en ces jours d'automne ensoleillés; on se dit qu'il va falloir tenir la distance. Car, au fond, à droite comme à gauche il n'est plus question que de cela ou presque. Nicolas Sarkozy qui n'y tenait plus s'est lancé un défi inédit et plus compliqué qu'il n'y paraît : repasser par la case reconquête du parti qui l'avait porté au pouvoir en 2007 pour briguer de nouveau la présidence. Le voilà bien obligé, contrairement à sa pensée profonde, d'accepter que des primaires aient lieu à droite pour choisir son candidat en 2016.

Alain Juppé qui continue à marquer des points auprès des Français l'avait pris de vitesse en en faisant un possible casus belli. On aurait tort pour autant de penser qu'il existe sur cette question un vrai consensus. Parions, au contraire, que cette question des primaires à droite - quelle droite au fait, celle de Laurent Wauquiez porte parole de la Manif pour tous dans les rues de Paris qui sait très bien que le mariage pour tous ne sera pas aboli ? - risque d'entériner en son sein une vraie fracture. Alain Juppé ratissant très large vers le centre et au-delà, quand Sarkozy aura bien du mal à récupérer une partie de la famille démocrate chrétienne qui, moins que jamais, semble prête à se reconnaître en lui.

A gauche, la rentrée des virés du gouvernement Valls ne laisse aucun doute sur le centre de gravité à venir du débat politique: la présidentielle en passant par la case des primaires. Arnaud Montebourg dans le Gard et Benoît Hamon à Vieux Boucau, avec l'aide de Pierre Laurent et surtout d'une Cécile Duflot plus remontée que jamais ont, ce week-end, bien savonné la planche du premier ministre et donc de François Hollande. Montebourg qui n'avait pas un instant cessé « d'y penser » se lance dans la bataille des primaires tandis que Hamon pense qu'enfin il va pouvoir réaliser son rêve : prendre la direction du PS. Quant à Cécile Duflot, elle embarque dans la famille socialiste avec l'idée que cela ne peut que servir son ancrage écologiste.

Cette rentrée a donc des allures surréalistes au regard de l'état actuel du pays. Une croissance en berne, des déficits que les efforts demandés aux français n'ont pas permis d'atténuer, un chômage de masse qui fait de plus en plus peur, un ministre des finances qui, méthode Coué aidant, affirme pour calmer Bruxelles que le déficit de la France sera repassé sou les 3% en 2017... mais un débat politique qui se polarise sur une élection qui n'aura lieu que dans 32 mois ! Est-ce assez souligner que le gouvernement actuel de ce pays, à commencer par le tandem de l'exécutif Hollande-Valls, ne trouve pas les mots, le ton, les arguments susceptibles de recentrer ce débat sur la mobilisation générale que requiert pourtant notre situation économique ?...Faut-il incriminer le quinquennat, comme ici et là, on l'entend dire chaque jour davantage ? Il serait en quelque sorte inadapté à la France et le parlement serait privé de véritables pouvoirs. La question va monter en gamme au fil des mois, les tenants d'une VI° République étant de plus en plus nombreux, sans d'ailleurs vraiment remettre en question le quinquennat lui-même. Pour autant personne ne songe à renoncer au choix du président par le seul suffrage universel direct; quant à la durée de son mandat elle ne saurait désormais être reposée. Cinq ans comme le souligne Roland Cayrol c'est quand même plus démocratique; ça doit mieux faire respirer la démocratie. Encore faut-il que tout nouveau président, et toute nouvelle équipe aient fait les bonnes analyses lorsqu'ils arrivent au pouvoir. Pas une seule fois depuis 2002 et l'instauration du quinquennat l'état des lieux de la maison France n'a été fait avec la hauteur de vue nécessaire et le souci de dire la vérité aux Français. Alors si les primaires doivent vraiment servir à préparer 2017 le temps d'un débat de fond ne sera peut être pas du temps perdu.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3149
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires