Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

26/10/20 : Dominique Bussereau président du département de Charente-Maritime et de l'ADF vient d'annoncer que le Congrès des Départements de France qui devait avoir lieu lieu les 5 et 6 novembre à La Rochelle est ajourné compte tenu de la situation sanitaire

24/10/20 : En raison du couvre-feu, la maire de Biarritz, Maïder Arosteguy a décidé d'instituer un stationnement de la ville gratuit en surface dès 18 heures, afin d'inciter les clients des restaurants de venir plus tôt dans ces établissements de la ville.

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.




- Publicité -
  • 27/10/20 | Pont de l'île de Ré : pas de tarif préférentiel pour les Charentais-Maritimes

    Lire

    Arlésienne du territoire, la question de faire un tarif préférentiel pour les habitants du 17 est revenu sur la table lors de la session d'automne du Département ce lundi, suite aux revendications d'une association locale. Le vice-président Lionel Quillet a mis un terme au débat en rappelant que la question avait été tranchée il y a quelques années par le Conseil constitutionnel: le pont n'étant pas financé par les impôts, et par soucis d'équité, le tarif doit être le même pour tout le monde.

  • 27/10/20 | Un Challenge Positif en Charente

    Lire

    La technopole Eurekatech et Grand Angoulême lance la 1ère édition du Challenge Positif qui a pour but de faire émerger des projets innovants à impact positif pour le territoire. Gratuit et ouvert à tous, ce challenge s’adresse aux entreprises et à tous ceux et celles qui ont une idée de projet mais aussi à tous ceux qui souhaitent contribuer en proposant leurs compétences. Le projet retenu bénéficiera d’une dotation de 5 000 €. Les projets sont à déposer avant le 12 novembre sur le site d'Eurekatech

  • 27/10/20 | Covid-19 : la Charente-Maritime bientôt en vulnérabilité élevée

    Lire

    "Nous avons dépassé la semaine dernière la barre critique des 70 cas pour 100 000", a annoncé le préfet 17 ce 26 octobre. Selon l'ARS, le taux de positivité progresse : 5,1 la semaine du 12 au 18 octobre contre 2,8 quinze jours plus tôt. Une quarantaine de personnes seraient actuellement hospitalisée pour cause de Covid-19. Il ne resterait que 5 lits de réanimation disponible. S'il reste le moins touché de Nouvelle-Aquitaine, le département devrait passer sous peu en "vulnérabilité élevée".

  • 27/10/20 | Limoges et sa métropole veulent accueillir un nouvel établissement pénitentiaire

    Lire

    Guillaume Guérin, président de Limoges Métropole et Emile Roger Lombertie ont adressé un courrier commun au Ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, pour lui proposer d’accueillir un nouvel établissement pénitentiaire sur le territoire. Actuellement, la Maison d’Arrêt de Limoges dispose de 58 places... pour un taux d’occupation de 150 %. Ils proposent donc au ministre la mise à disposition de foncier susceptible d’accueillir une telle opération.

  • 27/10/20 | La Région investit dans la détection du Covid19 dans les eaux usées

    Lire

    En juillet, la Région Nouvelle-Aquitaine a attribué une enveloppe de 200 000 euros pour accompagner les laboratoires départementaux dans l’investissement de matériel pour la réalisation d’analyses dans les eaux des stations d’épuration en zone touristique. Pour permettre la poursuite de ces travaux, une aide de 27 412 euros vient d’être allouée en faveur du syndicat mixte Qualyse de Champdeniers dans les Deux-Sèvres afin de leur permettre l’achat d’une ultracentrifugeuse et d’un agitateur.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La ruralité a un secrétaire d'Etat... et ce n'est pas une fausse nouvelle!

Un secrétariat d'Etat à la ruralité ? Oui à la ruralité ! Il est vrai que dans ce gouvernement de 44 membres (!) conçu pour ne faire de peine à personne, et où l'on se perd à nommer les seconds rôles, cela aurait fait désordre d'oublier l'autre France, celle que les Gilets Jaunes ont eu la prétention de représenter. Et qu'un certain Emmanuel Macron a voulu chercher à comprendre, en organisant ces fameux Etats Généraux où les maires étaient en première ligne. Le choix de Joël Giraud, ancien maire de la commune de l'Argentière-la-Bessée, 2.300 habitants, dans les Hautes Alpes, pendant 28 ans, a de quoi plaire à l'Association des Maires Ruraux de France. De surcroît l'homme, aujourd'hui « En Marche », appartient à cette longue lignée des radicaux de gauche, chers à Jean-Michel Baylet, si souvent brocardée, mais qui était soucieuse du bon entretien des églises dans nos villages et savait faire la synthèse entre le bruit du coq au petit matin et la qualité des vies des transfuges métropolitains...

Trêve de sourire : espérons que dans le ministère de « la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales" , tenu par Jacqueline Gourault, cet élu de terrain qui a connu la députation, se révèle plus girondin que cette dernière. Sa feuille de route découlera d'un Agenda de 173 mesures (!) qui date de la rentrée 2019, porté sur les fonts baptismaux par Edouard Philippe, après consultation des maires ruraux. Un Agenda que la crise du Covid a relégué, mais dont on ne va pas tarder à s'apercevoir que celle-ci rend plus que jamais nécessaire le soutien à cet extraordinaire tissu social, économique, culturel, patrimonial qui n'est heureusement pas toujours réductible au constat de « fracture territoriale ». On le mesure mieux que personne dans cette Nouvelle-Aquitaine où, par exemple, la musique ces jours-ci est au rendez-vous de la vie des villages, façon Périgord Noir.

Comment ne pas mesurer, justement, pleinement,  l'importance de ce soutien en ces temps d'une crise sanitaire qui met à bas l'économie du pays, après avoir d'abord souligné les carences de l'Etat central et, par comparaison, mis en exergue la formidable réactivité du local, de ces édiles ruraux, mettant en œuvre des solutions de proximité pour faire fabriquer, en toute hâte, et distribuer des masques, pour secourir les plus nécéssiteux et contribuer à relever le défi alimentaire...

C'est en effet, plus que jamais, le moment de mettre le paquet en faveur de cette autre France qui, malgré de réelles zones en déprise, attire de plus en plus de nouveaux venus, comme le révèle sur le long terme la démographie. Et, comme le met en évidence l'aspiration actuelle à s'éloigner des métropoles encombrées. Encore faut-il que l'Etat en finisse avec cette considération de bas étage qui le conduit à concevoir des budgets où, par le biais de la Dotation Globale de Fonctionnement, la trop fameuse DGF, un habitant du rural vaut moitié moins qu'un urbain... C'est à ce renversement de traitement que l'on va pouvoir évaluer, en premier lieu, la volonté du pouvoir et l'efficacité du nouveau secrétaire d'Etat.

Le défi est d'autant plus grand que c'est une véritable politique d'aménagement qu'il faut impulser, en harmonie et complémentarité avec les Départements et les Régions : revitaliser les centres bourgs et, souvent, l'immobilier existant, avant que de créer systématiquement, en périphérie communale, des logements rongeurs d'espaces, source de cette « artificialisation des sols » qui fait grimper anormalement le prix des terres, en particulier à vocation agricole ; soutenir les petits commerces, comme cela est envisagé dans « l'Agenda », sur le plan fiscal notamment, et en donnant un pouvoir de préemption aux communes, en créant de nouvelles Maisons France Services dont 300 étaient prévues cette année, en poussant les opérateurs à faire le maximum pour équiper de numérique les territoires à l'écart des zones péri-urbaines, où les collectivités font déjà de grands efforts d'équipement... Un grand et beau chantier, à un moment clé de notre histoire collective, de cet impérium de la transition écologique, où le monde rural peut devenir le meilleur témoin d'une frugalité bienheureuse.

 

 



 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
3348
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires