Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.




- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La ruralité a un secrétaire d'Etat... et ce n'est pas une fausse nouvelle!

Un secrétariat d'Etat à la ruralité ? Oui à la ruralité ! Il est vrai que dans ce gouvernement de 44 membres (!) conçu pour ne faire de peine à personne, et où l'on se perd à nommer les seconds rôles, cela aurait fait désordre d'oublier l'autre France, celle que les Gilets Jaunes ont eu la prétention de représenter. Et qu'un certain Emmanuel Macron a voulu chercher à comprendre, en organisant ces fameux Etats Généraux où les maires étaient en première ligne. Le choix de Joël Giraud, ancien maire de la commune de l'Argentière-la-Bessée, 2.300 habitants, dans les Hautes Alpes, pendant 28 ans, a de quoi plaire à l'Association des Maires Ruraux de France. De surcroît l'homme, aujourd'hui « En Marche », appartient à cette longue lignée des radicaux de gauche, chers à Jean-Michel Baylet, si souvent brocardée, mais qui était soucieuse du bon entretien des églises dans nos villages et savait faire la synthèse entre le bruit du coq au petit matin et la qualité des vies des transfuges métropolitains...

Trêve de sourire : espérons que dans le ministère de « la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales" , tenu par Jacqueline Gourault, cet élu de terrain qui a connu la députation, se révèle plus girondin que cette dernière. Sa feuille de route découlera d'un Agenda de 173 mesures (!) qui date de la rentrée 2019, porté sur les fonts baptismaux par Edouard Philippe, après consultation des maires ruraux. Un Agenda que la crise du Covid a relégué, mais dont on ne va pas tarder à s'apercevoir que celle-ci rend plus que jamais nécessaire le soutien à cet extraordinaire tissu social, économique, culturel, patrimonial qui n'est heureusement pas toujours réductible au constat de « fracture territoriale ». On le mesure mieux que personne dans cette Nouvelle-Aquitaine où, par exemple, la musique ces jours-ci est au rendez-vous de la vie des villages, façon Périgord Noir.

Comment ne pas mesurer, justement, pleinement,  l'importance de ce soutien en ces temps d'une crise sanitaire qui met à bas l'économie du pays, après avoir d'abord souligné les carences de l'Etat central et, par comparaison, mis en exergue la formidable réactivité du local, de ces édiles ruraux, mettant en œuvre des solutions de proximité pour faire fabriquer, en toute hâte, et distribuer des masques, pour secourir les plus nécéssiteux et contribuer à relever le défi alimentaire...

C'est en effet, plus que jamais, le moment de mettre le paquet en faveur de cette autre France qui, malgré de réelles zones en déprise, attire de plus en plus de nouveaux venus, comme le révèle sur le long terme la démographie. Et, comme le met en évidence l'aspiration actuelle à s'éloigner des métropoles encombrées. Encore faut-il que l'Etat en finisse avec cette considération de bas étage qui le conduit à concevoir des budgets où, par le biais de la Dotation Globale de Fonctionnement, la trop fameuse DGF, un habitant du rural vaut moitié moins qu'un urbain... C'est à ce renversement de traitement que l'on va pouvoir évaluer, en premier lieu, la volonté du pouvoir et l'efficacité du nouveau secrétaire d'Etat.

Le défi est d'autant plus grand que c'est une véritable politique d'aménagement qu'il faut impulser, en harmonie et complémentarité avec les Départements et les Régions : revitaliser les centres bourgs et, souvent, l'immobilier existant, avant que de créer systématiquement, en périphérie communale, des logements rongeurs d'espaces, source de cette « artificialisation des sols » qui fait grimper anormalement le prix des terres, en particulier à vocation agricole ; soutenir les petits commerces, comme cela est envisagé dans « l'Agenda », sur le plan fiscal notamment, et en donnant un pouvoir de préemption aux communes, en créant de nouvelles Maisons France Services dont 300 étaient prévues cette année, en poussant les opérateurs à faire le maximum pour équiper de numérique les territoires à l'écart des zones péri-urbaines, où les collectivités font déjà de grands efforts d'équipement... Un grand et beau chantier, à un moment clé de notre histoire collective, de cet impérium de la transition écologique, où le monde rural peut devenir le meilleur témoin d'une frugalité bienheureuse.

 

 



 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
9008
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires