Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.




- Publicité -
  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

  • 24/09/20 | Charente-Maritime : premier bilan de la tornade du 23 septembre

    Lire

    Mercredi vers 16h30, une tornade s'est abattue d'un coup sur le sud de l'île d'Oléron. Elle a ensuite traversé le pertuis pour remonter par Marennes, Port-des-Barques, Fouras et Saint-Laurent-de-la-Prée avant de perdre en intensité à l'intérieur des terres. Renforcés par le SDIS de Charente, les pompiers ont effectué une soixantaine d'interventions. Hormis deux blessés légers la tornade a fait de nombreux dégâts matériels : véhicules retournés, tuiles ou toitures arrachées, arbres à terre...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

La ruralité a un secrétaire d'Etat... et ce n'est pas une fausse nouvelle!

Un secrétariat d'Etat à la ruralité ? Oui à la ruralité ! Il est vrai que dans ce gouvernement de 44 membres (!) conçu pour ne faire de peine à personne, et où l'on se perd à nommer les seconds rôles, cela aurait fait désordre d'oublier l'autre France, celle que les Gilets Jaunes ont eu la prétention de représenter. Et qu'un certain Emmanuel Macron a voulu chercher à comprendre, en organisant ces fameux Etats Généraux où les maires étaient en première ligne. Le choix de Joël Giraud, ancien maire de la commune de l'Argentière-la-Bessée, 2.300 habitants, dans les Hautes Alpes, pendant 28 ans, a de quoi plaire à l'Association des Maires Ruraux de France. De surcroît l'homme, aujourd'hui « En Marche », appartient à cette longue lignée des radicaux de gauche, chers à Jean-Michel Baylet, si souvent brocardée, mais qui était soucieuse du bon entretien des églises dans nos villages et savait faire la synthèse entre le bruit du coq au petit matin et la qualité des vies des transfuges métropolitains...

Trêve de sourire : espérons que dans le ministère de « la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales" , tenu par Jacqueline Gourault, cet élu de terrain qui a connu la députation, se révèle plus girondin que cette dernière. Sa feuille de route découlera d'un Agenda de 173 mesures (!) qui date de la rentrée 2019, porté sur les fonts baptismaux par Edouard Philippe, après consultation des maires ruraux. Un Agenda que la crise du Covid a relégué, mais dont on ne va pas tarder à s'apercevoir que celle-ci rend plus que jamais nécessaire le soutien à cet extraordinaire tissu social, économique, culturel, patrimonial qui n'est heureusement pas toujours réductible au constat de « fracture territoriale ». On le mesure mieux que personne dans cette Nouvelle-Aquitaine où, par exemple, la musique ces jours-ci est au rendez-vous de la vie des villages, façon Périgord Noir.

Comment ne pas mesurer, justement, pleinement,  l'importance de ce soutien en ces temps d'une crise sanitaire qui met à bas l'économie du pays, après avoir d'abord souligné les carences de l'Etat central et, par comparaison, mis en exergue la formidable réactivité du local, de ces édiles ruraux, mettant en œuvre des solutions de proximité pour faire fabriquer, en toute hâte, et distribuer des masques, pour secourir les plus nécéssiteux et contribuer à relever le défi alimentaire...

C'est en effet, plus que jamais, le moment de mettre le paquet en faveur de cette autre France qui, malgré de réelles zones en déprise, attire de plus en plus de nouveaux venus, comme le révèle sur le long terme la démographie. Et, comme le met en évidence l'aspiration actuelle à s'éloigner des métropoles encombrées. Encore faut-il que l'Etat en finisse avec cette considération de bas étage qui le conduit à concevoir des budgets où, par le biais de la Dotation Globale de Fonctionnement, la trop fameuse DGF, un habitant du rural vaut moitié moins qu'un urbain... C'est à ce renversement de traitement que l'on va pouvoir évaluer, en premier lieu, la volonté du pouvoir et l'efficacité du nouveau secrétaire d'Etat.

Le défi est d'autant plus grand que c'est une véritable politique d'aménagement qu'il faut impulser, en harmonie et complémentarité avec les Départements et les Régions : revitaliser les centres bourgs et, souvent, l'immobilier existant, avant que de créer systématiquement, en périphérie communale, des logements rongeurs d'espaces, source de cette « artificialisation des sols » qui fait grimper anormalement le prix des terres, en particulier à vocation agricole ; soutenir les petits commerces, comme cela est envisagé dans « l'Agenda », sur le plan fiscal notamment, et en donnant un pouvoir de préemption aux communes, en créant de nouvelles Maisons France Services dont 300 étaient prévues cette année, en poussant les opérateurs à faire le maximum pour équiper de numérique les territoires à l'écart des zones péri-urbaines, où les collectivités font déjà de grands efforts d'équipement... Un grand et beau chantier, à un moment clé de notre histoire collective, de cet impérium de la transition écologique, où le monde rural peut devenir le meilleur témoin d'une frugalité bienheureuse.

 

 



 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2480
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires