Le Fil d'Aqui

28/05/15 : L’aubergine sera au cœur des débats lors de l'Assemblée générale d'Invenio, le centre de recherche et d'expérimentation de la filière fruits et légumes, qui se déroulera le 2 juin à Bourran (47) grâce notamment à une visite d'exploitation.

26/05/15 : Le premier rendez-vous des cinq Etapes de l'innovation organisées en Aquitaine sur le thème de la transformation numérique aura lieu le mercredi 3 juin à Pau dans le cadre du salon e-py, "le carrefour des Pyrénées numériques".+ d'info

25/05/15 : Le salon Asphodèle de printemps, qui est consacré aux produits bio, aux alternatives écologique et à l'habitat sain et économe se tiendra du vendredi 29 au dimanche 31 mai, au parc des expositions de Pau. Il réunira 110 exposants.+ d'info

23/05/15 : Sept nouveaux bouquetins ibériques (5 femelles et 2 mâles) vont être lâchés le lundi 25 mai au Pont d'Espagne, à Cauterets, dans les Hautes Pyrénées. Ils s'ajouteront aux 24 adultes déjà réintroduits dans le Parc national des Pyrénées.

22/05/15 : Les voitures de course anciennes déferlent sur Pau le samedi 23 et le dimanche 24 mai pour disputer le Grand prix historique disputé en ville. Sept catégories figurent à l'affiche, dont les F1, F3 et Formula Ford. Des casetas ouvrent dès ce soir.+ d'info

21/05/15 : Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB) accueillera, entre mai et novembre 2015, pas moins de 8 congrès médicaux dans ses deux sites emblématiques du tourisme d'affaires bordelais : le Palais des Congrès et le Centre de Congrès Cité Mondiale.

20/05/15 : L'Institut d'études ibériques et ibérico-américaines de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour organise le vendredi 22 mai,à Pau, un colloque en hommage au doyen Louis Favoreu, l’un des plus grands constitutionnalistes de l’époque contemporaine.+ d'info

20/05/15 : Le musée des Beaux-Arts de Pau accueille jusqu'au 31 août une exposition consacrée au peintre Jean-Pierre Ugarte. Un artiste fascinant qui propose "l'image d'une Terre hors du temps, déroutante, en réveillant les doutes de la condition humaine". + d'info

20/05/15 : Jean-Luc Romero, président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD), auteur du livre "Ma mort m'appartient", animera une réunion publique le samedi 30 mai à partir de 14h15 à l'hôtel parc Beaumont, 1 avenue Edouard VII à Pau.

20/05/15 : Demain, à son tour, le président du Biarritz Olympique Serge Blanco donnera une conférence de presse sur la fusion des deux clubs. Avec deux éléments nouveaux,la réaction, lundi, du président de l'Aviron et celle de Capgemini, sponsor majeur du BO.

19/05/15 : Pour des raisons personnelles, madame Latifa Ibn Ziaten a été contrainte d'annuler sa venue à Coulounieix-Chamiers prévue ce vendredi 22 mai. Cette journée est reportée à une date ultérieure en juin.

18/05/15 : En rugby, la finale de Pro D2 verra s'affronter Mont-de-Marsan et Agen dimanche prochain dans l'enceinte du stade Ernest-Wallon à Toulouse. L'équipe victorieuse évoluera en Top 14 la saison prochaine.

18/05/15 : En rugby, le SUA LG a remporté sa demi-finale de Pro D2 face à Perpignan, hier sur la pelouse catalane. Après 2 prolongations, les 2 équipes affichaient toujours le même score (32-32). C'est le nombre d'essais qui a fait la différence (4 essais à 2).

16/05/15 : Auteurs d'un match nul (1-1) à Lyon les Girondins de Bordeaux assurés d'être 6° du championnat devront attendre la finale de la Coupe de France et espérer une victoire du PSG contre Auxerre pour savoir s'ils pourront disputer l'Europa Ligue.



Festival Echappées Belles 2015
- Publicité -
  • 30/05/15 | Langue occitane: le soutien des élus à David Grosclaude

    Lire

    Dans un communiqué "les élus de l’Association des Elus Occitans soutiennent l'action de leur président, David Grosclaude, conseiller régional d'Aquitaine, qui a entrepris une grève de la faim pour dénoncer l'immobilisme des services de l'État qui tardent - par négligence ou par volonté délibérée – à tenir compte des choix exprimés par deux assemblées régionales d'Aquitaine et Midi-Pyrénées" et à publier le décret instaurant le Groupement d’Intérêt Public débouchant sur la création de l'Office public de la langue occitane .

  • 30/05/15 | Des élus forment le collectif des "élus en colère"

    Lire

    Un groupe de six élus de droite parmi lesquels les girondins Yves d'Amécourt, maire de Sauveterre de Guyenne et Patrick Pujol, maire de Villenave D'ornon, ont annoncé la formation du collectif "élus en colère". Ils attribuent ainsi deux principaux griefs à l'État : la baisse des dotations pour les communes et les incertitudes qui entourent actuellement la loi NOTRe. Ils appellent à une grande mobilisation de l'ensemble des élus de France le 17 juin prochain à Paris, Place de la Concorde.

  • 30/05/15 | La Charente Maritime réunit sa Commission Permanente

    Lire

    Ce vendredi 29 mai, le Conseil départemental de la Charente-Maritime a réuni sa Commission permanente. A l'ordre du jour, le vote de plusieurs budgets importants dont celui des aides aux écoles (271 237€), un volet "revitalisation des petites communes" (473 496€ sur 35 communes) ou encore 24 485 € de participation à l'aide au logement en milieu rural. Le volet culturel n'a pas été oublié, notamment via des aides aux associations et une subvention pour soutenir la lecture en milieu rural.

  • 30/05/15 | Le Conseil régional inaugure une serre innovante à Parentis

    Lire

    Ce vendredi 29 mai, Alain Rousset, président de la région Aquitaine, s'est rendu dans les Landes pour inaugurer une éco-serre à Parentis. Le bâtiment s'inscrit dans le cadre d'un projet Grands Lacs Énergie, qui rassemble six producteurs de tomates landais, et le Conseil régional lui a apporté un soutien financier de 1,5 millions d'euros. Enfin, l'élu s'est également rendu à Dax pour inaugurer un nouveau bâtiment pour des étudiants en BTS, dans un programme d'aide annuel de 110 millions d'euros.

  • 29/05/15 | Opération « Été Jeunes » à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Chaque année, la municipalité propose aux jeunes villeneuvois (14-17 ans), de consacrer un peu de leurs vacances d'été à l'embellissement de la ville. Les participants se verront remettre, en guise de gratification, une « bourse loisirs » d'un montant de 110€. Le dossier d'inscription à cette nouvelle session d'« Été Jeunes » peut être retiré au Bureau Information Jeunesse. Une fois complété, il sera remis au BIJ au plus tard le samedi 30 mai. Cette opération se déroulera du 29 juin au 7 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Bordeaux 2030 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Ce chômage de longue durée qui accable les seniors...

Ils étaient 17621 hommes et 17903 femmes de plus de 50 ans à être demandeurs d'emploi au 31 décembre en Aquitaine...Le constat est rude et découle de la lecture attentive des statistiques publiées ces jours-ci. Il l'est davantage encore, dès lors qu'à ces deux chiffres on affecte les pourcentages d'augmentation en un an : 15,8% pour les hommes, 17,3% pour les femmes. La crise est là et bien là et elle ne concerne pas que les jeunes à la recherche d'un premier emploi ; elle frappe de plein fouet les seniors qui deviennent, malgré eux, les champions toutes catégories du chômage de longue durée.

Le phénomène n'est pas nouveau, hélas, dans un pays où les entreprises, en temps de croissance, pratiquaient souvent un jeunisme de principe, encouragées en cela par un système de préretraites aussi avantageux que scandaleux.
Avec la crise, dès 2008, le chômage de longue durée a explosé atteignant une moyenne de 359 jours fin 2011 ; il est désormais selon l'indicateur de Pôle emploi de 560 jours pour les hommes et 650 pour les femmes ! Autant dire que le lot des détresses individuelles, des tensions familiales, des incompréhensions de la société, risque de croître inexorablement. Et ceci malgré un système d'assurance chômage dont on sait que devenant dégressif dans le temps, il condamne les chômeurs de longue durée à devoir se tourner vers les aides sociales, à commencer par le RSA, le revenu de solidarité active et ses 483 euros pour une personne seule. Un RSA d'ailleurs qui va être augmenté sur décision gouvernementale sans qu'on ait osé y regarder de près, histoire de s'assurer qu'il ne cache pas des boulots non déclarés mais rémunérateurs...
Que faire face à ce fléau du chômage de longue durée qui frappe, aussi, les plus jeunes mais déporte vers l'incertitude et l'absence de perspective les plus âgés ? Le défi semble insurmontable, non seulement faute de croissance économique mais aussi parce qu'il est souvent plus qu'aléatoire de leur trouver un rebond par le biais d'une formation professionnelle et l'ouverture vers un métier ou une activité nouvelle. Il existe pourtant des dispositifs notamment émanant de l'AFPA, l'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes; il faudrait surtout que les entreprises ne découragent pas les salariés qui veulent accéder à de nouveaux horizons professionnels, via le Droit Individuel à la Formation, qu'elles facilitent aussi la Valorisation des Acquis de l'Expérience qui place le salarié en situation de s'évaluer et, par là-même, de se doter d'un socle d'arguments qui l'aideront en cas de basculement dans le chômage.
Quelques espoirs nouveaux apparaissent avec la création, validée par le Parlement ces jours-ci, des contrats de génération dont François Hollande avait fait un de ses thèmes de campagne favoris. L'embauche d'un jeune de moins de 26 ans, subordonnée au maintien d'un aîné de plus de 57 ans, a paru séduisante mais elle risque de se heurter comme tous les systèmes d'aides à l'emploi à l'absolu de la contrainte économique.
Au fond, plus que jamais, face au drame social que représente le chômage de longue durée, la nécessité d'une véritable stratégie de combat s'impose aux pouvoirs publics et appelle une mobilisation de la société.

Le phénomène n'est pas nouveau hélas dans un pays où les entreprises, en temps de croissance, pratiquaient souvent un jeunisme de principe, encouragées en cela par un système de préretraites aussi avantageux que scandaleux.
Avec la crise, dès 2008, le chômage de longue durée a explosé atteignant une moyenne de 359 jours fin 2011 ; il est désormais selon l'indicateur de Pôle emploi de 560 jours pour les hommes et 650 pour les femmes ! (1) Autant dire que le lot des détresses individuelles, des tensions familiales, des incompréhensions de la société, risque de croître inexorablement. Et ceci, malgré un système d'assurance chômage dont on sait que devenant dégressif dans le temps, il condamne les chômeurs de longue durée à devoir se tourner vers les aides sociales, à commencer par le RSA, le revenu de solidarité active et ses 483 euros pour une personne seule. Un RSA d'ailleurs qui va être augmenté sur décision gouvernementale sans qu'on ait osé y regarder de près, histoire de s'assurer qu'il ne cache pas des boulots non déclarés mais rémunérateurs...
Que faire face à ce fléau du chômage de longue durée qui frappe aussi les plus jeunes mais déporte vers l'incertitude et l'absence de perspective les plus âgés ? Le défi semble insurmontable, non seulement faute de croissance économique mais aussi parce qu'il est souvent plus qu'aléatoire de leur trouver un rebond par le biais d'une formation professionnelle et l'ouverture vers un métier ou une activité nouvelle. Il existe pourtant des dispositifs notamment émanant de l'AFPA, l'Association pour la Formation Professionnelle des Adultes ; il faudrait surtout que les entreprises ne découragent pas les salariés qui veulent accéder à de nouveaux horizons professionnels, via le Droit Individuel à la Formation, qu'elles facilitent aussi la Valorisation des Acquis de l'Expérience qui place le salarié en situation de s'évaluer et par là-même de se doter d'un socle d'arguments qui l'aideront en cas de basculement dans le chômage.
Quelques espoirs nouveaux apparaissent avec la création, validée par le Parlement ces jours-ci, des contrats de génération dont François Hollande avait fait un de ses thèmes de campagne favoris. L'embauche d'un jeune de moins de 26 ans subordonnée au maintien d'un aîné de plus de 57 ans a paru séduisante mais elle risque de se heurter comme tous les systèmes d'aides à l'emploi à l'absolu de la contrainte économique.
Au fond plus que jamais face au drame social que représente le chômage de longue durée, l'opportunité d'une véritable stratégie de combat s'impose aux pouvoirs publics et appelle une mobilisation de la société.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
76
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires