aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

Le Fil d'Aqui

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info



- Publicité -
  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitane

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le Coup d'Etat citoyen: plus qu'un livre

C'est une des bonnes nouvelles de la rentrée qui mérite lecture et débat. Les Editions de la Découverte publient, ces jours-ci, l'ouvrage de deux jeunes auteurs qui, soyons en sûrs, arrive, à point nommé, pour donner du tonus à notre démocratie fatiguée et mettre à nu un système institutionnel qui ne répond plus au besoin du peuple d'être entendu. Son titre : « Le Coup d'Etat Citoyen » vient percuter nos lectures d'antan: pensons au Coup d'Etat permanent, cet essai par lequel François Mitterrand, en 1964, pointait la pratique à ses yeux autoritaire du pouvoir par De Gaulle, l'effacement relatif du parlement et du gouvernement. Voici que quelques 50 ans plus tard deux jeunes, au terme de deux années d'étude et d'une manière de tour du monde des démocraties, nous invitent à remettre le citoyen dans la boucle du politique.

Élisa Lewis et Romain Slitine, de l’Espagne à la Tunisie en passant par l’Islande, l’Argentine, le Brésil sont allés à la rencontre de ce qu’ils nomment les défricheurs, ces citoyens du monde dont les initiatives, ici et là, ont pour ambition de « réinventer la démocratie ». Car ne croyons pas que la question de la crise de la démocratie représentative ne soit qu’une spécialité hexagonale. L’abstention galope dans la plupart des pays et si elle a mis plus de temps à atteindre notre pays que d’autres, les États-Unis par exemple, elle progresse y compris dans les élections locales, celles qui semblaient résister le mieux au désintérêt du citoyen. Certes, c’est encore à ce niveau de proximité que les élus conservent encore le plus sa confiance, mais comme leur pouvoir d’agir efficacement dans des domaines aussi importants que le chômage reste modeste ou inexistant ils pâtissent aussi de la perte de considération qui affecte le politique.

Celle-ci se traduit, au fil des élections par une tendance au rejet de la délégation, sur le thème à quoi bon donner le pouvoir de me représenter à des gens qui sont impuissants à résoudre les problèmes ? Dans des assemblées qui ne sont pas toutes l’émanation du récent mouvement « Nuit debout », il est possible d’entendre ce type de propos tenus par des citoyens qui ne veulent pas se faire « confisquer » leurs idées, leurs propositions, mais voudraient les voir prises en compte et respectées. Songeons à des expériences récentes de co-construction de projets de loi entre parlementaires et électeurs par le biais de plates-formes collaboratives.

Nous sommes donc bien dans ce que les auteurs appellent une période de transition démocratique et de recherche de nouveaux modes d’exercice du pouvoir, de nouvelles organisations qui impliqueront, aussi, de la part de l’élu une capacité inédite à faire valider, régulièrement, sa mission au service de la société. Là aussi d’ailleurs la notion de service à rendre prend le pas dans le discours, à tout le moins, sur celle de pouvoir. On l’a compris le débat ne fait que commencer, mais il mérite d’être grand ouvert.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
1618
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
OliSun | 19/09/2016

"à quoi bon donner le pouvoir de me représenter à des gens qui sont impuissants à résoudre les problèmes ?" NON la vraie question à se poser est "pourquoi sommes nous impuissants à résoudre les problèmes?" et quels sont ces problèmes d'ailleurs ? Vous pourrez changer la Constitution (mouvement Nuit Debout) et la République (idée d'une VIeme), cela ne changera rien, à mon avis, tant que nos lois sont imposées par des puissances extérieures et non élues : l'Union Européenne. Ce sujet tabou est censuré dans les médias, je regrette de le dire... or je crois les Français sont aussi mûrs que les Anglais pour analyser la situation...

tomas moya | 19/09/2016

bjr, je vais acheter le livre et intervenir aprés lecture,bien sûr. Mais je veux simplement faire remarquer que tous les attentats subis n'ont pas permis de réagir d'une façon sereine. tenons compte de cette "ambiance".Merci

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires