Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

20/07/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques la tour sud de la cathédrale de Bayonne et la Chapelle des Prébendés, ainsi que le Château de Pau, le couvent des Récollets à Ciboure et l’Espace Jéliote à Oloron vont bénéficier du plan France relance pour leur rénovation

19/07/21 : Face à la montée en puissance du nombre de contaminations au Covid-19 en Charente-Maritime, le préfet a étendu l'obligation du port du masque dans tout espace public pour 45 communes, essentiellement littorales.

16/07/21 : Eté Jeunes est un nouvel agenda en ligne, à destination des jeunes Bordelais. Il permet d'accéder à l'ensemble de l'offre municipale et associative ainsi qu'à toute l'actualité culturelle, sportive et de loisirs proposée cet été à Bordeaux.+ d'info

13/07/21 : Du 15 juillet au vendredi 13 août inclus, l’Hôtel de ville de Poitiers fermera ses portes à 16 h 30 au lieu de 17 h 30. Sur cette période, du lundi au vendredi, l’accueil du public s’effectuera de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30

07/07/21 : Pyrénées-Atlantiques - 1 compagnie de CRS, 23 nageurs-sauveteurs CRS, 13 agents de police-secours et de BAC, 4 agents spécialisés dans l’investigation, 8 motards CRS soit 118 policiers vont cet été venir renforcer les forces de sécurité du département

07/07/21 : Saint-Médard-en-Jalles : le centre intercommunal de vaccination Covid 19 restera ouvert tout l’été, grâce à l'implication des 50 agents et 229 professionnels de santé des 6 communes partenaires qui s'y relaient. En 3 mois, 31000 doses ont été injectées

05/07/21 : EthicDrinks, le négoce vert bordelais est lauréat du 1er prix du “Millésime 2021” organisé par l’Adelphe, éco-organisme à but non lucratif axé sur le recyclage des emballages ménagers des entreprises et notamment dans le secteur des Vins et Spiritueux.+ d'info

05/07/21 : Les inscriptions universitaires 2021-2022 de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour démarrent, de manière entièrement dématérialisée, mardi 6 juillet pour tous ses campus : Pau, Bayonne, Anglet, Mont-de-Marsan et Tarbes.+ d'info

01/07/21 : Mmes Albenga et Poulet, MM. Patin et Stambolis-Ruhstorfer, enseignants-chercheurs à l’Université Bordeaux Montaigne, ont été nommés membres de l'Institut Universitaire de France. La récompense la qualité scientifique de leurs activités universitaires.




- Publicité -
  • 30/07/21 | Ouverture des candidatures pour la Semaine de la Diversité 2022

    Lire

    Pour la 6ème édition, la Ville de Bayonne organise du 1er au 8 mars 2022 la Semaine de la Diversité et de l’égalité des droits. Jusqu’au 20 septembre, les associations peuvent déposer leurs propositions sur les thèmes de la lutte contre les discriminations et la promotion de l’égalité ainsi que de la diversité culturelle et de la citoyenneté. Les projets sélectionnés percevront une aide de la ville. Toutes les informations sont disponibles sur le site de la Ville

  • 30/07/21 | A la découverte du bijou régional

    Lire

    Jusqu’au 19 septembre, le Musée Bernard d’Agesci de Niort propose l’exposition « Le bijou régional, une spécialité niortaise, fonctions, types ». Les visiteurs partiront à la découverte de plus de 200 bijoux traditionnels, d’outils et de machines ayant servi à leur fabrication. Autour de l’exposition, le Musée propose également 2 accrochages dans le grand hall : « Trésors d’archéologie : parures et objets de prestige » et « Bijoux contemporains ».

  • 29/07/21 | France Relance : Repeuplement forestier, les entreprises lauréates landaises

    Lire

    Forelite-Evolution à Arue, la SCEA Pépinières Planfor à Uchacq-et-Parentis, Bois de Gascogne à Saint-Eulalie-en-Born, Landes Forêt à Levignac, Planfor SAS à Uchacq-et-Parentis sont les 5 entreprises landaises soutenues dans le cadre du plan France relance pour leurs investissements dans des outils et matériels performants pour la production de plants qui seront utilisés pour le repeuplement forestier. Objectif: permettre plus de compétitivité et de résilience face aux défis climatiques. Au total, un coup de pouce de 386 470 euros.

  • 29/07/21 | La Nature a rendez-vous en Creuse en août

    Lire

    Tout au long du mois d’août, la Réserve Naturelle de l’étang des Landes en Creuse propose aux petits et aux grands des « Rendez-vous Nature ». Le 6 août, les petits pourront observer le plumage des oiseaux, le 11 août, partez à la découverte de la vie des abeilles en devenant le temps d’une journée un apiculteur ou encore devenez explorateur avec 4 épreuves sur le thème des oiseaux le 18 août. Programme et réservation

  • 29/07/21 | Les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes

    Lire

    Comme chaque année, les Crus artisans du Médoc ouvrent leurs portes au public. Cette année, le rendez-vous est donné du 30 juillet au 1er août pour découvrir ou redécouvrir les vins et leur mode d’élaboration. Le public pourra par exemple pique-niquer au Château Tour Bel Air et se balader au milieu du vignoble Médocain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le cri de colère et le message d'espoir de deux « enfants de la déconstruction »

Ils sont d'ici, de cette région, entre Gironde et Charente mais après s'être pénétrés de culture girondine dans leurs années de Sciences Po à Bordeaux et, pour l'un d'entre eux, Paul, avoir connu la présidence de l'UNEF, ont rejoint l'ESSEC et, désormais, épanouissent leur goût de la réflexion sur l'avenir dans des missions de Conseil en stratégie. Jérémie Cornet chez IBM et Paul Melun comme consultant au sein de KPMG. Ne croyez pas qu'à vingt quatre et vingt cinq ans ils se vivent installés sur des trajectoires royales, en route pour des carrières dans le privé où le Big Data est votre aliment quotidien...Pour s'en convaincre il faut ouvrir le livre, en manière d'essai, qu'ils viennent de publier aux éditions MARIE B « Enfants de la Déconstruction , Portrait d'une jeunesse en rupture » ; cette jeunesse à laquelle ils appartiennent et dont ils n'ont décidé de tirer le portrait, parfois bien sombre, que pour « mieux formuler nos vœux d'espoir »

Choisir de consacrer un espace éditorial à ces deux jeunes auteurs qui ne cachent pas, d'entrée de jeu, l'emprunt conceptuel qu'ils ont fait de la pensée de Derrida, le philosophe qui n'a pas craint de rompre avec « les grands piliers de la pensée occidentale », c'est se réjouir, à priori, de la perspective d'une rencontre où le diagnostic ne sera pas tiède. Et, en effet, il ne l'est pas.

L'un et l'autre que l'on sent nourris de culture classique n'en rajoutent pas mais, quand sous le sous-titre « Totalitarisme volontaire » en manière de clin d'oeil à La Boétie et « sa servitude volontaire », ils règlent son compte à l'emprise de la technique sur nos vies nous sommes au cœur de leur critique : « la machine n'est pas un outil qui permet d'optimiser sa raison, elle devient la raison elle-même. Le libre arbitre ne guide plus la découverte. La machine seule, en présélectionnant, ôte les premiers filtres. L'algorithme identifiera ceux qui pourront se rencontrer. L'individu délègue le soin à la technique de lui présenter des profils, des offres et ainsi d'être lui-même introduit auprès de ses congénères. Il abandonne sa liberté du premier geste. Le destin de ses prochaines «  connexions » sociales est suspendu au bon vouloir des lignes de code partagées par l'ensemble de cette humanité haut débit »... Voilà qui est dit.

S'en suit le constat de l'état d'une jeunesse digitalisée, au coeur de ces 2,91 milliards d'utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux dont 91% de jeunes de 18 ans. Fini le temps de l'échange, ce sel des relations humaines qui devient de plus en plus artificiel, avec ce que les auteurs ne craignent pas de nommer « l'obsolescence des anciens » et cette propension, à leurs yeux insupportable, d'une « société qui va infantiliser les plus âgés. » . Et pourquoi pas, dès lors, aller jusqu'à « déconstruire la mort... » Le ton est donné ; il est sans concession, y compris à l'air du temps où l'amour est un marché et la famille une cellule, elle-même trop souvent déconstruite.

Vient donc le temps, ou du moins doit-il venir, de reconstruire. Jérémie et Paul, avec des accents empreints d'une belle exigence républicaine s'y emploient en criant leur passion de la France. De ce pays où «  un pacte culturel doit offrir un socle de valeurs et promouvoir la réconciliation des Français » ; de cette  « Terre » « miroir d'une formidable nation dont l'âme réside en chacune de ses 35.000 communes » avec « un premier grand chantier, celui de l'écologie » et l'ambition « d'ériger une société des sciences » où la recherche devra en quelque sorte irriguer les territoires.

Un livre comme un acte de foi dont on ne peut oublier que les auteurs, enfants de la déconstruction, rappellent l'ardente obligation de ne pas laisser au bord du chemin une partie de la jeunesse, celle qui ne vit pas dans les métropoles où les grandes villes et celle des quartiers qui trouve trop souvent dans la violence une manière d'identité.

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
6570
Aimé par vous
78 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires