Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

Le Fil d'Aqui

13/08/19 : En Dordogne, la Chambre de Métiers et de l'artisanat sera exceptionnellement fermée le vendredi 16 août. Les agents seront de retour dès le 19 août au matin.

12/08/19 : Essais du Tram D à Bordeaux. Au lieu de 14h c'est en réalité à 17h que les premières rames du tram D ont circulé entre les Quinconces et "Mairie du Bouscat". Ces essais doivent durer trois mois pour une mise en service mi-décembre.

09/08/19 : Saint-Palais-sur-Mer (17) : la plage du Bureau est ponctuellement interdite à la baignade jusqu'à nouvel ordre, pour cause de pollution de l'eau.

02/08/19 : C'est Offenbach, compositeur fétiche de Marc Minkowski, qui ouvrira la saison lyrique de l'Opéra National de Bordeaux avec ses célébrissimes Contes d'Hoffmann. Rendez-vous du 19 septembre au 1er octobre 2019, pour 6 représentations.




- Publicité -
  • 17/08/19 | 7 histoires d’estuaire sur les rives de la Gironde

    Lire

    La Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique, la communauté de communes de Haut-Saintonge et le CdC de l’Estuaire proposent jusqu’au 28 août des spectacles nocturnes gratuits autour du thème de l’estuaire intitulé "7 histoires d’estuaire". Ce spectacle itinérant mêle musique, danse et vidéo et est présenté au bord ou à proximité du fleuve. Le metteur en scène Eric Le Collen s’inspire des paysages, de l’histoire et du patrimoine pour composer une fresque poétique. Rdv les 19, 21, 26 et 28 août à 21h30.

  • 17/08/19 | Grand-Angoulême : levée de fonds pour Seven Shapes

    Lire

    7 entreprises du monde de l'industrie sont entrées au capital de Seven Shapes. L'objectif de cet investissement est d'accélérer la commercialisation de son école digitale du "Lean". Ce dernier est une méthode de travail adoptée dans les plus grands groupes reposant sur l'écoute du client, la lutte contre le gaspillage, la réduction des stocks et l'intelligence collective. Certaines grandes entreprises nationales comme Enedis ou Schneider Electrics bénéficient déjà de la Seven Shapes School.

  • 17/08/19 | Guéret : réédition d'un festival de musique soutenu par la Région !

    Lire

    La deuxième édition du Check-in Party se déroule du 22 au 24 août prochains à l'aérodrome de Guéret. Plusieurs noms de la musique française et internationale seront présents, à l'image de Jeanne Added, Clara Luciani ou encore Patti Smith. Avec un tel évènement, la Région souhaite rappeler son engagement auprès des festivals en tous genres, notamment en période estivale, à l'image des 106 festivals de musiques soutenus en 2018 à hauteur de 1,7 million d'euros

  • 16/08/19 | Environnement : la Région au Pays Basque avant le G7

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine participera à Pavillon Océan, organisé du 20 au 23 août au Pays Basque par Surfrider Foundation Europe. Ainsi, dans le cadre de la feuille de route "Neo Terra", trois élus régionaux, dont Alain Rousset, participeront aux débats de Pavillon Océan, dont l'objectif est que l'environnement et la protection des océans fassent partie intégrante des négociations du G7 (24-26 août).

  • 16/08/19 | La filière cuir se donne rdv dans la Vienne

    Lire

    Du 27 au 29 septembre, la filière cuir se donne rendez-vous à Saint-Junien (87) pour la 7ème édition des Portes du Cuir. Autour du thème « la responsabilité environnementale des entreprises », 57 exposants seront présents pour des démonstrations, des ateliers d’initiation et des temps d’échange avec les professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture
Joël Aubert - Rédacteur en chef - Aqui.fr

L'Edito

Le député européen et la pomme de terre canadienne

Et d'un seul coup d'un seul Eric Andrieu, député europeen de la grande circonscription sud ouest, et président de la commission pesticides au Parlement européen, a monté d'un ton son propos pour faire un sort à la pomme de terre canadienne, traitée à la clothianidine. A la Commission européenne qui prévoyait d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs néonicotinoïdes dont la clothianidine et l’haloxyfop-R, respectivement insecticide tueur d’abeilles et herbicide toxique pour la santé humaine, le Parlement a dit non. A une large majorité, et bien au delà du groupe des sociaux-démocrates auquel Eric Andrieu (PS) appartient. Bras d'honneur argumenté au CETA auquel l'Europe et la Commission ont souscrit avec le Canada. Belle illustration du rôle que peut jouer un député européen. Et, ceci, dans une assemblée dont on oublie, ou dont on ne sait pas, à moins que l'on ne veuille pas savoir, que face à la Commission de Bruxelles qui propose des lois, elle les vote ou... ne les vote pas, à Strasbourg, en assemblée plénière. Et notre député européen d'enfoncer le clou :« Une fois de plus, l’exécutif européen se retrouve à vouloir abaisser ses normes sanitaires, afin de les faire coïncider avec les traités commerciaux qu’elle a signés. La Commission européenne ouvre notre marché intérieur à des produits de pays tiers traités à la clothianidine, alors que cette substance est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis 2018. C’est totalement inacceptable ! »

Ce témoignage a été entendu, ce samedi 23 mars, à Bordeaux où le Mouvement Européen Gironde et le Comité de liaison sud ouest avait sollicité « nos » eurodéputés avec la bonne idée de les interroger sur leur bilan et perspectives à deux mois du rendez vous électoral du 26 mai. Deux autres députées avaient répondu présentes :Virginie Rozière (radical de gauche) qui est tombée, de bonne heure, dans l'engagement européen, à seize ans, au moment du référendum de Maastricht et a été administratrice au Parlement avant d'être élue. Très mobilisée sur les droits de l'Homme et l'exigence démocratique, la montpellieraine a mené, récemment, en tant que co-rapporteure la bataille pour la protection des lanceurs d'alerte et a décroché le vote favorable du Parlement à la directive qui doit recevoir une ultime validation le mois prochain. C'est elle encore qui s'est illustrée dans la prise en compte des Indications Géographiques Protégées, les IGP, obtenant malgré l'avis de la Commission et de certaisn Etats membres, une clause de révision qui permettrait que soient recconnues, au delà des IG et AOP alimentaires, les productions artisanales, expressions de savoir-faire locaux remarquables. Qu'on se le dise il y a du Laguiole dans l'air... S'il est un des seuls terrains où nos deux eurodéputés pré-cités se rejoignent avec Joëlle Melin, députée Rassemblement national, également présente à Bordeaux, c'est celui d'une critique de l'orientation très libérale de la Commission dès lors qu'il s'agit de santé publique ou de principe de précaution.

Une Europe des citoyens défendue par ceux qui les représentent et qui ne raisonnent pas seulement par référence à leur pays d'origine serait donc vraisemblable ? Elle l'est, déjà, et on le voit bien lorsqu'il s'agit de rappeler au premier ministre hongrois qu'au delà de nos Histoires nous partageons des valeurs de liberté qu'on ne foule pas au pied. L'Union et ce n'est pas un détail est, aussi, un garde-fou pour nos démocraties.

A deux mois du rendez vous de cette élection européenne où d'aucuns ne voudraient voir, selon un usage bien français, que l'occasion d'un vote sanction contre le pouvoir en place – souvenons-nous de 2014 – ce qui n'est pas le plus souvent le cas dans les autres Etats membres de l'Union, où l'on vote Europe d'abord, il est important de souligner le rôle précieux mais encore insuffisant du Parlement de Strasbourg. Il l'est d'autant plus que le Président de la Commission Européenne, depuis le traité de Lisbonne, est issu du groupe majoritaire qui sort des urnes dans les 27 pays de l'Union. C'est ainsi que le luxembourgeois Jean-Claude Juncker, candidat du Parti Populaire Européen – droite – fut élu en 2014 sur proposition du Conseil Européen. Cependant il n'est pas inutile de rappeler que si le candidat n'est pas approuvé par le Parlement, un autre candidat doit être proposé dans un délai d'un mois. Une disposition qu'il faut avoir présente à l'esprit face aux montées des populismes dans nombre de pays et à l'éventualité de majorités improbables. D'ici là le premier défi, et le plus urgent, c'est de faire mentir les sondages et de refuser l'abstention, le 26 mai prochain.

 

 

 

 

 

Joël Aubert

Partager sur Facebook
Vu par vous
2320
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Edito
Edito
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires